« C’est juste le temps qu’il fait »

Et c’est causé par le réchauffement climatique. Circulez, y a rien à voir

… et c’est causé par le réchauffement climatique. Circulez, y a rien à voir. Et les 539 nouveaux records de chutes de neiges rien qu’aux États-Unis ? C’est juste le temps qu’il fait. Les records de froids qui battent les records de chaud par 21 à 1 aux États-Unis cette semaine ? C’est juste le temps qu’il fait. Mais qu’en est-il de l’hiver le plus froid au Royaume-Uni depuis 300 ans ? C’est juste le temps qu’il fait, causé par le réchauffement climatique.

Même si les réchauffistes n’arrivent jamais vraiment à bien régler leur mire, ça ne se fait pas de se moquer du spécialiste de l’Arctique Bernt Balchen. D’après le Christian Science Monitor du 8 juin 1972, il nous avertissait que la tendance générale au réchauffement au Pôle Nord faisait fondre la banquise et pourrait produire un Océan Arctique entièrement dégelé en l’an 2000.

A compter du mois dernier, l’Océan Arctique avait 9,89 millions de km2 de couverture en glace, une surface plus grande que les États-Unis. Ignorez ça. Quoi que ce soit qu’il advienne, vous devez continuer à répéter la mantra.

« Alors même qu’aucune méga tempête prise individuellement n’est causée par le changement climatique, les scientifiques sont d’accord pour dire que le temps qu’il fait, y compris les tendances neigeuses, vont devenir plus intenses alors que l’écosystème de la planète est transformé par la pollution humaine. Et donc, même si la tempête de neige quasi record à New York pourrait bien ne pas être le résultat direct des émissions débridées de carbone, de puissantes tempêtes comme celle ci deviendront sans aucun doute plus fréquentes grâce à notre politique de l’autruche en ce qui concerne l’environnement. »

Voilà ! Ça fait du bien par où ça passe !

Repris de EU Referendum avec l’aimable autorisation de Richard North

La météo détournée par les verts.