L’Espagne privatise son contrôle aérien

L’Espagne, pour des raisons économiques et stratégiques, décide de privatiser son contrôle aérien

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

La liberté d’expression n’est pas gratuite!

Mais déductible à 66% des impôts

N’oubliez pas de faire un don !

Faire un don

L’Espagne privatise son contrôle aérien

Publié le 29 décembre 2010
- A +

C’est quand on est pied du mur qu’on prend les décisions les plus radicales. L’Espagne vient d’illustrer parfaitement ce dicton en privatisant le secteur pour 13 aéroports (avant de faire de même pour d’autres) alors que le royaume subissait une grève sauvage des contrôleurs aériens.

Il est piquant de constater que c’est cette profession qui ouvre le bal des mesures fermes d’un retour à un état plus centré sur ses fonctions régaliennes alors que les finances du pays sont les plus tendues. On se rappellera en effet que ces mêmes contrôleurs aériens avaient déjà été fort vocaux, tant en France qu’en Espagne, en plein mois de vacances et de grands déplacements, parce que, comprenez-vous, si on ne se bat pas pour ses Zacquis Szociaux, on va retomber dans la misère, la mine et le charbon.

Bon, là, il semble qu’ils aient défendu leurs super-zacquis une fois de trop. On ne peut pas gagner à tous les coups.

Je me demande combien de personnes pleureront sur le nouveau sort, privé, de ces contrôleurs, alors que, petit à petit, l’information sur la nature précise de leurs privilèges s’étend dans la population des contribuables.

Quoiqu’il en soit, j’entends déjà les gémissements des socialistes, le cœur sur la main et le portefeuille des autres contribuables dans leur poche, expliquer qu’avec une telle mesure, les avions, dépourvus de tout contrôle de qualité suffisante, vont s’écraser au sol comme des mouches et provoquer catastrophes sur catastrophes. On ne change pas une méthode lacrymogène qui marche si bien…

Au fait, Zapatero, le chef de ce chantier, est un socialiste, pur jus.

Ce serait vraiment très méchant de dresser un parallèle avec la prochaine élection française qui a de bonne chance de voir arriver un ou une socialiste au pouvoir, au moment même où les finances du pays l’obligeront à faire … exactement comme José-Luis.

A tout hasard, préparez la vaseline.
—-
Sur le web

Voir le commentaire (1)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (1)
  • La situation était devenue vraiment sympa pour les contrôleurs:
    Selon son ministère, il y a en Espagne 2300 contrôleurs aériens, dont 135 gagnaient alors plus de 600 000 euros par an et 713 entre 360 000 et 540 000 euros, bien plus que leurs collègues européens, grâce à un système avantageux d'heures supplémentaires.
    Vendredi, le gouvernement a encore baissé le plafond d'heures et mis fin à leur départ en pré-retraite à 52 ans, dans le cadre de la privatisation partielle de l'organisme de gestion aéroportuaire Aena.
    Au final, les contrôleurs sont passés d'un salaire annuel moyen de 334 000 euros à 200 000 euros.
    La ficelle a fini par casser….

  • Les commentaires sont fermés.

La liberté d’expression n’est pas gratuite!

Mais déductible à 66% des impôts

N’oubliez pas de faire un don !

Faire un don

Les collapsologues ont tout à fait raison : nous vivons bien une période d’Apocalypse, à la nuance près que ce n’est pas la planète qui s’effondre, c’est l’État qui part en totale déconfiture.

En quarante ans de "néolibéralisme" (entendez par là en quarante ans de soviétisation menée par des fils à papa parisiens pourris gâtés) la France s’est propulsée avec vigueur et confiance dans une trajectoire menant tout droit dans le mur.

Le prétendument meilleur système de santé au monde est en fait un dispensaire qui ne tient que par m... Poursuivre la lecture

0
Sauvegarder cet article

Par Revue Conflits.

La richesse artistique de Barcelone n’a d’égal que l’importance de l’art et la culture tout au long de son histoire.

La ville a été le berceau de nombreux artistes devenus mondialement célèbres mais aussi la scène de grands événements artistiques et culturels. Vivante, hétéroclite et créative, elle est devenue au fil des années l’une des métropoles européennes les plus dynamiques et surtout l’un des principaux centres de la culture méditerranéenne.

 

L’Art nouveau pour le renouveau

L’Art no... Poursuivre la lecture

L’Occident semble avoir accéléré son déclin dans une espèce de folie autodestructrice rarement égalée.

Les sociétés occidentales subissent les conséquences de la scandaleuse gestion de la pandémie de covid de leurs dirigeants politiques et souffrent d’une inflation des prix, auto-infligée par leurs propres sanctions contre la Russie.

C’est dans ce contexte qu’il faut lire le dernier livre de Olivier Piacentini, La Chute Finale : l’Occident survivra t-il ?.

 

Ce déclin ne date pas d'hier

Comme l’explique avec b... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles