David Nolan – Nécrologie

Auteur libertarien américain, fondateur du Parti libertarien américain

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

David Nolan – Nécrologie

Publié le 22 novembre 2010
- A +

David Nolan (1943-2010) était un auteur libertarien américain. En 1971, il fut l’un des fondateurs du Parti libertarien américain. Il est décédé ce 20 novembre.

David Nolan

David Nolan est né à Washington, D.C. et passa sa jeunesse dans le Maryland. Il découvrit le libertarianisme par la lecture d’ouvrages de Robert Heinlein, auteur de science-fiction, puis, ultérieurement, grâce la lecture d’Atlas Shrugged d’Ayn Rand. Il entra au Massachusetts Institute of Technology et y obtint un master en architecture, mais finira finalement par décrocher un bachelor en sciences politiques en 1966. Il fut le candidat libertarien dans le 8e district de l’Arizona aux élections de 2006, où il recueillit 2% des votes.

Il est le créateur du célèbre diagramme de Nolan, et du World’s Smallest Political Quiz, repris notamment sur le réseau social Facebook.

Le diagramme de Nolan est un échiquier politique qui permet de se représenter sur une échelle du positionnement de partis ou mouvements politiques. Ce diagramme montre les « libertés économiques » (comme le niveau des impôts, le marché libre et la libre entreprise) sur l’axe des abscisses, et les « libertés individuelles » (liberté de circulation, laïcité, libre possession de son corps qui regroupe la légalisation des drogues, l’avortement, l’euthanasie,…) sur l’axe des ordonnées.

Ceci place l’aile gauche en haut à gauche de ce diagramme, l’aile droite en bas à droite, les libertariens en haut à droite, et en bas à gauche les totalitaristes (d’extrême-gauche comme d’extrême droite). Ces derniers furent regroupés par Nolan sous l’appellation de populistes pour leur tendance à s’appuyer sur le « petit peuple ». L’axe droite/gauche est donc représenté par une diagonale traversant le diagramme du coin supérieur gauche au coin inférieur droit.

Diagramme de Nolan

Il faut noter que Friedrich Hayek dans son postscript de La constitution de la liberté décrit l’esquisse d’un schéma qui pourrait préfigurer le diagramme de Nolan : « si nous voulons faire un schéma, il serait plus approprié de disposer [conservateurs, socialistes et libéraux] en triangle, les conservateurs occupant l’un des angles, les socialistes tirant vers un second et les libéraux vers un troisième. »

Voir les commentaires (4)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (4)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Frédéric Mas.

Entrepreneur, provocateur sulfureux dans le viseur d’Interpol, figure controversée du monde de la Tech, militant libertarien haut en couleur : John McAfee s’est donné la mort mercredi, à l’âge de 75 ans dans une prison espagnole, quelques heures après l’annonce de son extradition vers les États-Unis où il devait être jugé pour évasion fiscale.

John McAfee est surtout connu du grand public pour avoir donné son nom à un anti-virus. McAfee VirusScan a contribué à faire naître une industrie de plusieurs milliards d... Poursuivre la lecture

Par Aurélien Chartier.

À l’heure du bilan du Parti libertarien aux élections de 2016, il régnait un sentiment d’occasion manquée. Pourtant, les chiffres sont bons à première vue : 3,29 % des votes, loin devant le record précédent de 1,06 % en 1980. Et près de quatre millions et demi de votes là où le record précédent était d’un peu plus d’un million en 2012. Sauf que les sondages qui donnaient à un moment un score de plus de 10 % laissaient l’espoir que le parti puisse réellement jouer le rôle de trouble-fête.

Las, un choix désa... Poursuivre la lecture

Un communiqué du Parti libertarien

La société française s’avère de plus en plus fragmentée. Cette fragmentation et cette pluralité des opinions ne sont absolument pas représentées au parlement. Les révisions constitutionnelles de la Ve république ont assuré le contrôle total de la chambre basse du parlement à une minorité de 20 à 30 % des suffrages (résultats constatés aux premiers tours des élections législatives). Cette organisation du pouvoir a rendu stérile toute forme d’opposition tout au long d’un quinquennat, et rendu instable n... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles