Vision d’une Grande-Bretagne mondiale

La Grande Bretagne, a déclaré David Cameron à la conférence du parti Conservateur, est en train de redécouvrir sa vocation mondiale

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Vision d’une Grande-Bretagne mondiale

Publié le 6 octobre 2010
- A +

David Cameron vient de dire quelque chose qui mérite plus d’attention. La Grande Bretagne, a-t-il déclaré à la conférence du parti Conservateur, est en train de redécouvrir sa vocation mondiale, rallumant de vieilles amitiés dans le Commonwealth et dans le Golfe Persique, ré-établissant les routes du commerce qui connectaient, il fut un temps, cette île avec les débordants marchés du monde en développement.

Pour voir pourquoi il a raison, jetez un coup d’oeil au graphique ci-dessus. En 1973, la Grande Bretagne a artificiellement réorienté son commerce en direction de l’Europe. Jusque là, nous avions importé de la nourriture et des matières premières relativement bon marché en provenance du Commonwealth, et nous avions en général un excédent commercial avec les 6 membres de la CEE. Depuis 1973, par contraste, nous avons eu un déficit commercial avec le reste de l’UE 36 années sur 37, mais un excédent avec le reste du monde 34 années dans le même temps. Allez comprendre.

Incidemment, je suis ravi de constater que le premier ministre (ou celui qui écrit ses discours) me lit. Son attaque contre Ed Balls il y a quelques instants était presque une citation verbatim de ce billet de mai dernier. Il s’était déjà produit quelque chose de similaire à Manchester l’année dernière. Je connais beaucoup de lecteurs qui veulent que je critique David Cameron, et quelques journalistes ont passé leur week end à essayer de me faire dire quelque chose de désobligeant à son sujet. Mais -à part sur l’Europe, où nos avis diffèrent- il fait les choses qu’il faut, mettant fin aux organisations quasi non-gouvernementales QUANGOs, faisant passer les gens d’un état de dépendance à un état de travail productif, mettant les parents en charge des écoles, coupant dans le déficit, décentralisant le pouvoir. Je suis sensé être contre quelle partie de son programme au juste, pour l’amour du ciel?

Sur le web.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Le pouvoir d'achat a été un sujet central lors des campagnes électorales qui viennent de se dérouler. La NUPES, première force d'opposition qui a obtenu 137 sièges à l'Assemblée, s’est fait le parti de l’amélioration de ce dernier avec un SMIC  qui serait porté à 1500 euros, le dégel du point d’indice des fonctionnaires et le blocage des prix sur les produits de première nécessité.

Il faut donc examiner comment se situe le pouvoir d’achat des Français par rapport aux autres pays européens. De nombreuses études existent en ce domaine. M... Poursuivre la lecture

En janvier 2022 j’attirais l’attention sur la posture pour le moins surprenante adoptée par quelques sénateurs français vis-à-vis des approches du gouvernement chinois durant la crise que nous avons traversée (traversons). Dans un rapport prospectif ils se montraient ostensiblement admiratifs du solutionnisme technologique chinois.

Dans ce même rapport, ils ne manquaient pas de vanter - sans ambages - tous les mérites des méthodes de l’empire du Milieu, sans omettre de valoriser certaines de ses approches les plus coercitives…

S... Poursuivre la lecture

L’énergie nucléaire civile est – et de très loin – celle qui a causé le moins d’inconvénients et pratiquement pas de décès dans l’histoire des énergies. Charbon, lignite, bois… ont créé et créent encore des pollutions terribles, des accidents mortels. Quand il s’agit du nucléaire, on ne nous parle que de Tchernobyl ou de Fukushima.

Tchernobyl est une centrale nucléaire de production de plutonium pur militaire et n’a de civil que sa production d’électricité. Cette électricité n’était rien d’autre qu’un sous-produit, le modérateur était ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles