Gouvernance économique européenne, deux sondages

La task force de Hermann Van Rompuy a clairement un sacré boulot devant soi si elle veut arriver à convaincre les gens du besoin d’une plus grande gouvernance économique Européenne

Un nouveau sondage publié hier par le Fond Marshall Allemand des Etats-Unis, fournit une lecture intéressante. A quelques exceptions près, la majorité des pays de l’Eurozone ont dit que l’Euro a été une mauvaise chose pour leurs économies, y compris la France (60%°, l’Allemagne (53%), mais aussi l’Espagne et le Portugal (52%). Les Italiens sont divisés sur les avantages de l’Euro, avec 47% qui pensent qu’il a été une bonne chose et 48% que ça a été mauvais pour leur économie. Seuls les Hollandais (52%) et les Slovaques (64%) ont une majorité qui dit que l’Euro a été une bonne chose.

Sans surprise, c’est un gros 83% du Royaume Uni qui pense que l’Euro serait une mauvaise chose pour son économie.

Mais ce qui est peut-être tout aussi intéressant, c’est qu’il y a une pluralité des personnes interrogées dans l’UE (46%) qui croit que, pour s’occuper de la crise économique actuelle, les gouvernements de chaque pays devraient avoir la responsabilité principale. A peu près deux personnes interrogées sur cinq (39%) dit que c’est l’Union Européenne qui devrait avoir la responsabilité principale.

Il n’y a qu’en Allemagne qu’une majorité (54%) pense que l’UE devrait jouer le rôle du chef dans la prise de décision économique. Les Français sont divisés sur cette question, avec 47% qui disent que c’est leur gouvernement et 43% qui disent que c’est l’UE qui devrait avoir la responsabilité principale.

Ceci donne, pour sûr, une comparaison intéressante avec l’affirmation récente de la commission selon laquelle « 75% des citoyens de l’UE veulent plus de gouvernance économique Européenne », sur la base d’une interprétation plutôt créative de son étude « Eurobaromètre », que nous avons déjà discréditée récemment. EU Observer relève que les résultats « contredisent de façon tranchante » l’interprétation de la Commission.

On avait seulement demandé aux personnes interrogées si, oui ou non, « une coordination plus forte des politiques économiques et financières entre tous les pays de l’UE » serait efficace pour combattre la crise actuelle. La question ne mentionait même pas le rôle de l’UE ou le terme « gouvernance économique européenne ». La Commission a obtenu son chiffre de 75% en additionnant les réponses de ceux qui pensait qu’une plus forte coordination serait « très efficace » (26%) et de ceux qui pensaient seulement qu’elle serait « assez efficace » (49%).

La task force de Hermann Van Rompuy a clairement un sacré boulot devant soi si elle veut arriver à convaincre les gens du besoin d’une plus grande gouvernance économique Européenne.

Sur le web

Sondage du German Marshall Fund en pdf

Sondage Eurobarometer en pdf