New York étend l’interdiction de fumer aux parcs et aux plages

L’interdiction de fumer à New York sera étendue aux jardins et aux plages de la ville, a annoncé mercredi son maire, Michael Bloomberg.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

New York étend l’interdiction de fumer aux parcs et aux plages

Publié le 16 septembre 2010
- A +

L’interdiction de fumer à New York sera étendue aux jardins et aux plages de la ville, a annoncé mercredi son maire, Michael Bloomberg. L’interdiction est déjà en vigueur dans les bars et les restaurants de la métropole américaine.

« La science est claire à ce sujet: une exposition passive prolongée à la fumée de cigarette, que l’on soit à l’intérieur ou dehors, nuit à la santé. Aujourd’hui, nous agissons à ce sujet », a déclaré M. Bloomberg pour expliquer sa décision. L’interdiction de fumer doit encore être approuvée par le conseil municipal, ce qui ne devrait être qu’une formalité.

« Quand cette loi sera adoptée, tous les New-Yorkais pourront profiter d’une promenade au parc ou d’une journée à la plage sans avoir à respirer la fumée des autres », a souligné une membre du conseil municipal, Christine Quinn, pour qui « cette loi va sauver des vies et faire de New York un endroit plus sain ».

La ville de New York englobe 22,5 km de plages et plus de 1700 parcs et aires de jeux, dont le célèbre Central Park. Michael Bloomberg, un ancien fumeur devenu adversaire acharné de la cigarette, s’était heurté à une forte opposition en 2003 lorsqu’il avait interdit de fumer dans les bars et les restaurants.

La nouvelle interdiction de fumer s’appliquera dans certains endroits touristiques, comme Times Square, zone devenue piétonne depuis que le même Michael Bloomberg y a définitivement interdit la circulation automobile en février.

Les contrevenants s’exposeront à des amendes s’élevant à 250 dollars. Les fumeurs de New York, qui déboursent déjà entre 11 et 15 dollars pour un paquet de cigarettes, enragent. « Tout repose sur une idéologie du ‘tu ne fumeras point' », commente Audrey Silk, fondatrice de NYC C.L.A.S.H., un groupe défendant les droits des fumeurs.

Voir le commentaire (1)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (1)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
tabac
0
Sauvegarder cet article

Par Richard Guédon.

Tout le monde le sait dorénavant, le tabac est un produit toxique, extrêmement addictif, dont la consommation provoque et aggrave un grand nombre de maladies, tuant 73 000 personnes par an en France, à comparer aux 3500 décès annuels par accidents de voiture ou aux 950 morts par… homicide. La cigarette tue par cancers,  par étouffement progressif, par maladies cardiaques, par accidents vasculaires cérébraux, par mort subite, etc.

L’État, incarné par les ministres de la Santé successifs, les responsables de la... Poursuivre la lecture

Par Jean-Paul Laplace.

Lundi 4 janvier, l’activité reprend, morose, après un nouvel an sous contrainte, petite fête dans le respect des injonctions sanitaires. « Il est 5 heures, Paris s’éveille » chantait Jacques Dutronc, heure matinale où s’activaient, parfois depuis plusieurs heures, ceux qui choisissent, préparent, façonnent les produits et les mets que nous aurions pu déguster en toute insouciance.

Aujourd’hui l’habitude est là qui les tient en éveil. La fermeture administrative des bars et restaurants, effective depuis fi... Poursuivre la lecture

SKI
0
Sauvegarder cet article

Par Francis Richard.

Les hommes de l'État ne savent pas quoi inventer pour punir les Français qui ne sont pas sages, c'est-à-dire ces grands et petits enfants qui ne comprennent pas que ce qu'ils décident est toujours pour leur bien et qu'ils doivent se montrer obéissants et soumis comme des moutons à qui on ne permet que de gémir, ce qui est sans conséquences : Bêle toujours, tu m'intéresses !

Bien sûr, dans un État nounou, il y a toujours des chouchous : ceux qui ont le droit sanitaire de manifester en rangs serrés ou d'emprun... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles