Burkini et Séguyyburkini pour cacher l’essentiel !

Publié Par René Le Honzec, le dans Caricatures

Le regard de René Le Honzec.

 

seguy rené le honzecLe néologisme burkini a été créé pour des raisons idéologiques et pragmatiques. Le vêtement ainsi inventé, très lointain écho de celui des élégantes du XIXe siècle à vocation aquatique, est plus que suspecté de véhiculer un message en réalité radical.

Il en est de même de mon néologisme (adaptable sans frais de droit d’auteur) : le « séguyburkini », adopté en masse dans nos médias subventionnés pour saluer le départ de Georges Séguy, une des plus anciennes et éminentes personnalités communistes de France, toute une vie aux services de la cause, et sans état d’âme, au contraire de justement ce que les séguyburkinis tentaient de camoufler avec un ample vêtement de louanges, dont je n’ai retenu que celle de Pépère Ier : « Un homme passionnément attaché à la justice sociale. »

Communiste ultra

Non, un homme passionnément attaché au communisme le plus orthodoxe, qui a accompagné tous les virages que l’Histoire a obligé PCF et CGT à négocier, souvent par la grève, parfois par l’insurrection comme en 1947. Séguy est un apparatchik avant la lettre, servant fidèlement et récoltant des promotions rapides au sein des fédérations CGT cheminots.

Au PCF depuis 1943, au comité central depuis 1954 et au bureau politique depuis 1956 (curiosité révisez les insurrections populaires écrasées pendant ces années à l’Est par les soviétiques). Pour ses 50 ans, il reçoit -et accepte- l’Ordre de la Révolution d’Octobre, en ayant refusé, à l’époque les décorations françaises (légion d’Honneur en 98). Edmond Maire (CFDT) a déclaré : « La stratégie de la CGT c’est la stratégie du parti communiste depuis 20 ans… »

Ce séguyburkini fait partie de cet ensemble de complicités qui empêche la tenue d’un Nuremberg du communisme qui secouerait la France, en particulier les intellectuels, journalistes, écrivains et politiques qui ont, à un moment ou à un autre, servi l’idéologie marxiste et ses atrocités humaines et économiques.

La mode est lancée : n’hésitez pas, en bons citoyens, à signaler des séguyburkinis dans les pages nécrologiques !