Le Français, peu travailleur mais productif

Publié Par Patrick Aulnas, le dans Économie générale

Par Patrick Aulnas

chomage-Insomnia Cured Here-Charlie Chaplin(CC BY-SA 2.0)

chomage-Insomnia Cured Here-Charlie Chaplin(CC BY-SA 2.0)

Dans la classe européenne, la France est un élève peu porté sur le travail, mais capable. Lorsqu’elle passe les épreuves EUROSTAT, les résultats apparaissent clairement. Les Français figurent parmi les Européens qui travaillent le moins, mais aussi parmi ceux dont la productivité du travail est la plus élevée. Nul ne doit prendre ombrage de ce constat. Il s’agit de simples moyennes et il ne fait aucun doute que ce peuple réputé un peu frivole comporte aussi des travailleurs infatigables. Il n’empêche que ce constat correspond bien à la perception que peuvent avoir de la France de nombreux étrangers.

Le temps de travail effectif

La carte suivante, fournie par EUROSTAT, établit une comparaison entre les pays européens et également la Turquie.

Aulnas 1 capture ecran

Nombre d’heures travaillées par semaine des personnes ayant un emploi à plein temps (année 2014)

Évidemment, cette statistique prend en compte les heures supplémentaires, mais pas les heures de trajet domicile-lieu de travail. Le constat est sans ambiguïté. Les Français (40,5 heures par semaine) appartiennent au groupe des petits travailleurs, aux côtés des Italiens, Irlandais, Lettons, Lithuaniens et Roumains. Contrairement aux idées reçues, les Grecs et les Portugais travaillent beaucoup. Hors Union européenne (UE), les Turcs (51,4 heures par semaine) et les Islandais ont de longues semaines de travail, au contraire des Norvégiens (39,1 heures par semaine). Les Allemands (41,5 heures par semaine) se situent exactement au niveau de la moyenne des 28 pays de l’UE. La tendance générale est à la baisse puisque cette moyenne était de 41,8 heures en 2007.

La productivité du travail

Mais quand nous travaillons, sommes-nous productifs ? La carte suivante, ayant la même source, l’indique :

Aulnas 2 capture écran

Productivité de la main-d’œuvre par heure travaillée en euros (année 2013)

La productivité moyenne par heure travaillée permet de prendre en considération l’ensemble des situations professionnelles, qu’il s’agisse de temps complet ou partiel. Le travail des Français figure parmi les plus productifs en Europe (45,6 € par heure), avec celui des Danois et des Irlandais. Hors UE, les Norvégiens figurent également dans le groupe de tête. Les Allemands (42,8 € par heure) se situent nettement au-dessus de la moyenne européenne qui est de 32,1 € par heure de travail pour l’année 2013.

Sans vouloir tirer de conclusions macro-économiques qui nécessiteraient un sérieux approfondissement, le rapprochement des deux cartes est frappant. Les pays où l’on travaille le moins sont en général ceux où la productivité du travail est la plus forte. La France compense ainsi son faible temps de travail par une forte productivité de chaque heure effectuée.

  1. Ne faudrait-il pas faire la distinction entre « avoir une forte productivité » et « avoir un boulot à forte valeur ajoutée », ce qui n’est pas tout à fait pareil ?

  2. ou les emploi peu productif Sont empêcher par le coût horaire… de plus les entrepreneurs travail beaucoup plus en France:pour moi ces statistiques sont un symptôme de la double précarité francaise

  3. officiellement , éffectivement les français travaillent moins ; mais il n’est pas tenu compte du travail non déclaré , qui est éffectué par les français une fois leur journée terminée , et qui leur permet de mettre du beurre dans les épinards , comme on dit ; du coup , les 35 heures semaine passe facilement à 50 heures semaine , voire plus ;

  4. P.L.jesuisunhommelibre

    La sélection par la productivité, résultat du coût très élevé du salaire minimum, se paye par un taux de chômage important. Belle solidarité que voilà, qui laisse au bord du chemin ceux qui n’ont pas la productivité suffisante.

    Ces statistiques nos rien de glorieuses.

  5. wé, tous les boulots à faible valeur ajoutée n’existent plus chez nous, du coup forcément on a la plus haute productivité au travail. Ce qui ne veut ABSOLUMENT pas dire que le français travaille mieux que les autres.
    ça veut juste dire que ceux qui produisent peu sont au chômage.

    1. Exactement. On présente dans cet article ces deux variables comme indépendantes (« peu de travail, mais heureusement forte productivité ») alors qu’elles sont simplement liées (comme le travail est cher, il est rare et seul le travail le plus productif est rentable).

      1. Tout a fait d’accord, et il y a meme un cercle vicieux. Au plus il y a de non productifs (que l’Etat se fait un « devoir » d’entretenir), au plus il faut taxer les travailleurs, donc selection accrue, donc plus de chomage…

        Jusqu’au moment ou le seul travailleur qui restait decide que c’est fini.

      2. Ce sont bien des statistiques: elles donnent des résultats (dépendant forcément de la méthodologie) mais des statistiques ne donnent AUCUNE leçon!

        Les « leçons » ne sont que des interprétations, locuteurs dépendantes!

  6. La « productivité » est un rapport entre le Chiffre d’affaire et le nombre de salariés.
    Or il existe en France des 20/80 entreprises à elles seules peuvent faire monter ou descendre le chiffre de la productivité du pays de plusieurs points.
    Enlevez EADS, L’Oreal, LVMH, ces 3 entreprises des calculs de « productivité » et vous aurez un chiffre plus proche des réalités.
    Par ailleurs la « productivité » ne mesure que les actifs en poste, pas les actifs au chômage ou disponibles pour un job.
    Il est donc faux de dire « les français », mais une catégorie de la population en activité est « productive »..

    En fait la productivité est un chiffre a qui ont peut faire dire tout et son contraire.

    1. C’est bien pour cela qu’on ne peut tirer aucune leçon de statistiques surtout quand on en ignore la méthodologie. Et même quand on la connait!

  7. Le Diable probablement

    Euh ? On dirait que l’auteur n’a pas compris le rapport de cause à effet entre les deux phénomènes.

    EVIDEMMENT que la productivité moyenne est plus élevée en France, PARCE QUE les gens les moins productifs sont au chômage.

  8. l’erreur est de raisonner en termes de moyenne statistique et d’en tirer des conclusions. la réalité est qu’il y a deux France: une France qui travaille peu et qui est très peu productive et une France qui travaille beaucoup ( de 50 à 70 h / semaine) et qui est productive. faire la moyenne n’a aucun sens . Bien évidemment ceci est masqué par les statistiques car il est  » interdit  » pour un salarié de faire 60 H ou plus / semaine : pourtant c’est la réalité de nombreux cadres et managers du privé!
    ceci est très pernicieux car cela laisse à penser que l’on peut travailler peu et être productif mais il n’y a pas de miracles !
    Il faut donc faire le raisonnement par catégories et le vrai visage apparaîtra alors. Les choses sont aussi masquées par l’endettement massif .
    si la France veut sortir par le haut il va falloir au contraire que toute le monde se mette à bosser. l’enjeu est donc d’identifier les improductifs et de les rendre productifs.

    1. +10

      Je me rappelle d’une émission de radio où P. Dessertine expliquait que notre pays se distingue par la DISPERSION statistique entre ceux qui travaillent peu et les autres.

      Les uns « font leurs heures » et une minorité d’esclaves rame pour que les premiers puissent partir à la retraite à 55ans.

      Ouvrons les yeux et constatons que le pays est mis en coupe réglée par une administration dilettante qui cherchera toujours à brimer ceux qui font preuve de liberté d’esprit, de liberté d’entreprendre.

  9. Le problème du constat rapporté par cet article vient qu’il manque une donnée fondamentale : le taux de chômage, ou d’activité/inactivité.

    Ces stats ne portent que sur les actifs : Or l’évaluation d’un pays comprend aussi la prise en compte des inactifs. Et la France dans ce domaine est une catastrophe…

  10. C’est amusant cette capacité socialiste d’imputer leurs erreurs aux autres et de transformer des faits navrants en grande victoire.

    En France, on ne travaille pas avant 26 ans ni après 50 ans ni quand on n’amène pas une forte valeur ajoutée parce que les employés ont été transformés en risques couteux par la législation et la fiscalité.

  11. La Palisse, nous voila! Les entreprises qui ont survécu a l’étouffoir délirant du poids de l’état et du carcan administratif sont les plus productives.
    Les autres ont crevé.

    1. ou ont déménagé!

  12. C’est une conséquence directe du chômage.

    1. Non, c’est la conséquence du socialisme. dont le résultat final est un chômage massif.

  13. L’effet de cette forte productivité en peu de temps de travail (et donc des 35h) dont personne ne parle est une explosion depuis les années 2000 des accidents de travail/ arrêt maladie notamment par une forte hausse des troubles musculo-squelettiques.
    Donc en plus d’avoir gonflé le chômage, les 35h ont détérioré notre santé. Qu’attendent nos syndicats pour gueuler?

  14. article indigne.
    Tous les autres commentateurs ont déjà dit pourquoi la productivité est forcément élevée, en apparence (et seulement en apparence)

  15. Comment ont-ils calculé la productivité des fonctionnaires ?

    1. En suivant le sens du vent. 😀

  16. Je crois qu’il y a une erreur d’analyse car cette conclusion, probablement exacte dans son résultat, est en réalité le résultat d’un contexte particulier à notre pays. La France a en effet choisi un modèle de chômage de masse qui met délibérément sur la touche (à coup de SMIC et de charges trop élevés) 11 % des français actifs parmi les moins qualifiés, ce qui, a contrario signifie que ceux qui ont un job sont au contraire plus qualifiés que la moyenne européenne. Il est par conséquent normal que ceux qui travaillent en France aient une meilleure productivité que nos voisins. Par ailleurs, cette stat concerne la productivité instantanée; mais si on rapport la quantité de travail des français à leur vie de travail, avec les 35 heures et des retraites prises très tôt, il est fort probable que nous soyons parmi les moins bons. Ce qui signifie que la productivité est forte au niveau micro économique mais faible en macro.

    1. Les fonctionnaires n’étant pas concernés par le chômage hormis quelques enseignants pédophiles, le vrai taux est de l’ordre de 25 %.

  17. Erreur d’appréciation, encore: la productivité en France est SUBVENTIONNEE: passage au 35h, payées 39 (sans diminution de salaire), alors forcément la productivité horaire…….Ne tombez pas dans le panneau…

  18. La productivité est élevée parce que le nombre de ceux qui bossent est faible : le tribalisme socialiste dans sa splendeur.

    Pas de quoi en être fier.

Les commentaires sont fermés.