Jacques Rueff, un libéral français

Publié Par Jean-Baptiste Noé, le dans Lecture

Par Jean-Baptiste Noé.

Gerard minart Jacques Rueff un liberal françaisC’est la première biographie consacrée à un homme majeur de l’histoire politique et économique du XXe siècle. En 1928, il a sauvé le franc au côté de Raymond Poincaré. En 1938, il restaure l’économie française avec Paul Reynaud, après les deux années catastrophiques du Front Populaire. En 1958, il travaille avec le Général de Gaulle pour assainir les finances et solder les méfaits de la IVe République. On lui doit le franc Poincaré et le nouveau franc de 1960. Pour lui, la monnaie est l’élément central de la structure économique. Sans monnaie saine, le peuple est appauvri et le chômage se développe.

Dès les années 1960, il alerte sur les erreurs de Bretton Woods et il plaide pour la restauration d’un ordre monétaire international sain, avec notamment le retour à l’étalon-or. Personne ne l’écoute et la crise prévue se déroule : en 1971, Nixon abandonne Bretton Woods, et l’Occident connaît ensuite une inflation record et un chômage de masse.

On lui doit aussi le fameux rapport Armand-Rueff qui fait plusieurs propositions pour libérer les freins de l’expansion économique. Un certain nombre d’entre elles n’ont pas été appliquées et on en parle aujourd’hui comme de mesures urgentes à prendre.

Jacques Rueff est un praticien de l’économie mais également un théoricien. Il a beaucoup écrit, des livres, des articles scientifiques, des articles de vulgarisation. Son talent a été de savoir s’exprimer face à des auditoires variés, étrangers, connaisseurs et néophytes. Il est de ces hommes de l’ombre qui a été amené à jouer les premiers rôles. Il a également contribué à rénover l’école libérale française. Une magnifique aventure intellectuelle que décrit avec passion Gérard Minart, dans une langue simple et accessible aux non-spécialistes, sans tomber dans la facilité.

Lire sur Contrepoints notre dossier spécial Lecture

Sur le web

  1. Merci de nous signaler ce livre… j’entends de plus en plus souvent parler de Mr Rueff …

  2. L’auteur de cet article aurait pu s’informer. Ce n’est pas la premiere biographie de Jacques Rueff!
    Gérard Minart a fait un excellent travail. On pourra aussi recommander la biographie de François Bourricaud et Pascal Salin, Présence de Jacques Rueff (1989). Minart offre d’ailleurs une excellent bibliographie dans son ouvrage, et cite, notamment, l’ouvrage de Bourricaud et Salin.

Les commentaires sont fermés.