Brétigny, les déclarations du procureur Éric Lallement

Publié Par Nick de Cusa, le dans Médias, Sujets de société

Brétigny, pourquoi des personnes au sommet de notre État ont-elles émis une version des faits avant une collecte d’informations suffisante ? Et pourquoi les médias se sont-ils rangés sous cette version ?

Par Nick de Cusa.

Récemment, l’éditorialiste de Contrepoints, le blogueur H16, exprimait une certaine surprise face au traitement de quelques événements en France par la presse et les médias. Un de ceux-ci est la question des incidents qui se seraient produits en périphérie de la catastrophe de Brétigny, le déraillement d’un train ayant fait des morts.

Pour rappel, et avec toutes les réserves qui s’imposent vu un accès limité à l’information, peu après la catastrophe, une policière du syndicat de police Alliance a déclaré à la radio Europe1 que des personnes avaient jeté des pierres sur les secours et volé des affaires appartenant aux victimes. Quelques heures après, un démenti des autorités était arrivé, suite à quoi la presse et les médias ont nié, ou plutôt amoindri, ce premier témoignage. En substance, on nous a dit qu’il n’y avait eu qu’un vol de portable d’un secouriste. Et le ton nous indiquait que c’était anodin. Qui trouve anodin même une seule attaque sur un secouriste en train de porter secours aux victimes d’une catastrophe ? Par la suite, il n’y a plus eu de nouvelles sur cette question.

C’est en parcourant une page Facebook liée à LibertarienTV hier que je suis tombé sur la vidéo de BFM TV contenant les déclaration du 24 juillet du Procureur de la République d’Évry, Éric Lallement.

Alors que la nouvelle selon laquelle il ne s’était presque rien passé a été largement reprise et mise en avant par la presse et les médias, ces déclarations d’un procureur de la République, qui contredisent la version jusqu’ici établie des choses, a eu un retentissement bien plus confidentiel : BFM TV a diffusé cette séquence, et Le Parisien en a parlé, le JDD en a tiré le titre « Pas de pillage selon le procureur », sans lier la vidéo, et France TV et Le Figaro ont donné l’information sur deux vols confirmés avec certitude.

La remise en cause qu’on aurait aimé voir plus diffusée est finalement celle de RMC, qui parle de tentative de « relativiser ».

Que déclare le procureur ?

  • Qu’il y a bien eu des vols de victimes.
  • Qu’un médecin du SAMU a subi des violences et s’est fait voler son portable. Que des gens ont voulu le détourner de sa mission de secours.
  • Qu’il y a bien eu des jets de pierres sur des pompiers portant secours aux victimes de la catastrophe.

À mon esprit, ces éléments soulèvent, avant tout, trois questions.

Premièrement, comment et pourquoi ne pas voir et dire clairement l’inhumanité de ces actes ? Pour rappel, tirer sur l’ambulance est, en temps de guerre, considéré comme un crime de guerre. Pourquoi cette règle a-t-elle été édictée ? N’est-ce pas parce que s’en prendre aux secours nous frappe comme un extrême d’inhumanité ?

Deuxièmement, pourquoi des personnes au sommet de notre État ont-elles émis hâtivement une version des faits, avant une collecte d’informations suffisante ?

Troisièmement, pourquoi la presse et les médias ont-ils changé leur version et se sont-ils rangés sous la version des autorités ? Quels faits recoupés et vérifiables – la matière professionnelle qu’il revient aux journalistes de nous présenter – les ont-ils convaincus que des déclarations de ministres étaient la bonne information ?

Autant rien n’est généralisable à partir d’un événement aussi abject soit-il, autant répondre à ces questions serait sain pour lever des ambiguïtés inconfortables, et même inquiétantes, sur les personnes qui se seraient abaissées à de tels actes, sur nos dirigeants, et sur nos journalistes.

Laisser un commentaire

  1. Oui, et il y a également l’éclisse.

    Un seul boulon est resté en place, celui qui permet sont basculement.

    Tout autre boulon en place, un ou plusieurs, n’aurait pas provoqué le basculement de l’éclisse.

    Selon le procureur :
    « A priori, aujourd’hui, l’acte de malveillance est écarté. »

    Comment peut-on enquêter en écartant une piste ?

    Est-il rassurant de penser que des boulons puissent se desserrer lors que d’autres sont dans la même situation ?

    1. Ajoutons qu’une autre éclisse, sur la même ligne, le même jour, a perdu ses 4 boulons. Il est établi que c’était un sabotage.

      Dans ces conditions, la thèse du sabotage de l’autre éclisse ne devrait pas être écartée, mais privilégiée !

      1. quiconque a approcher la mécanique, sait combien il est difficile de desserrer des écrous qui subissent les intempéries.
        il faudrait des vibrations bien spécifiques pour qu’elles jouent sur le desserrement, sélectif des écrous.
        quant à la sortie des tirants de leur logement, là je donne ma langue.

    2. En France, en cas de catastrophe la malveillance est écartée A PRIORI.

      Souvenez-vous de l’ammonitrate de Grande Paroisse : immédiatement, on a appris que :

      « on ne sait PAS ce qui c’est passé, mais on SAIT qu’il ne s’agit pas d’un attentat »

      Parce que les attentats, c’est pas beau.

  2. Ne pas oublier que la Presse reçoit des « subventions » et , en majorité , est aux ordres du Pouvoir en place . Mais , en particulier grâce à internet entre autres , il est de plus en plus difficile de cacher la « vraie » vérité !

  3. Difficile de ne pas constater une volonté délibérée de minimiser des actes inacceptables de la part des responsables politiques tel le ministre des transports qui a immédiatement évoqué un » accueil un peu rude » des pompiers, et surtout des médias.
    En faisant traîner les choses sur une quinzaine de jours, l’impact des déclarations du procureur est atténué et les violences contre les sauveteurs comme les vols des victimes vont pouvoir glisser ( croient-ils ) dans un oubli général.
    Il est clair que le but était d’éviter que le comportement d’individus sans règles, sans morale, sans humanité rejaillisse sur l’ensemble d’une communauté issue de l’immigration.
    La gauche française est spécialiste des bons sentiments et des bonnes intentions au titre desquels elle ment ou dissimule.
    Ce qui est plus grave, c’est la complicité des médias.

  4. de la mata jeanpaul

    Va donc demander aux habitants qui habitaient le quartier de la gare de Brétigny s’ils ont lié amitié avec les policiers et autres bipèdes du même genre qui les empêchaient de rentrer chez eux…au lieu de débiter toutes tes conneries de pillage,barbares,etc…le Nike ? Ton toubib a joué au malin avec des habitants qui avaient été parmi les premiers secours…avant même l’arrivée presque tout de suite des pompiers…il l’a peut-être perdu son portable ! Pourquoi le toubib n’a pas été en garde à vue, au fait,2 poids , 2 mesures ? La police a rela^ché les habitants concernés quand elle a constaté sur la vidéo qu’ils aidaient à secourir…et toc ! Ton procureur se garde bien de dire pourquoi la pierre fut jeté et par qui,du groupe des habitants nombreux qui gueulaient ( il a dit une pierre…et pas 36.000 ) …Tu sens le FN toi le Nike ?

    1. Ben voyons, en fait, c’était une agression policière… je me marre !
      Avec un peu de jugeote, ces « populations » auraient du comprendre que la gravité exceptionnelle de l’accident pouvait justifier un dispositif exceptionnel; et ben non, il sont tellement à cran que pour eux, rien ne justifie que l’on vienne perturber leur pré-carré.
      Si cette hypothèse est la bonne, alors il faut être sacrément ravagé ou inhumain pour ne pas faciliter au contraire l’acheminement des secours
      Autre hypothèse: vous êtes soit de mauvaise foi, soit d’une naïveté sans nom, voire les deux, de suggérer que les vols de portables, jets de pierre et détroussage de blessés (voire pire…) ne seraient que le fruit de l’imagination d’apôtres du FN. On ne nous la fait plus celle-là…
      Nul besoin d’invoquer la menace brune pour constater que le vivre ensemble se fissure de tous les bords, que la haine est loin d’être unilatéralement blanche, que les beaufs black et beur ça existe, que si l’Etat n’y met pas bon ordre rapidement et fermement, la guerre civile menace
      En tout cas, j’ai mon hypothèse: si la racaille était déjà présente, c’est qu’elle préparait un mauvais coup, donc une avarie de voie pour détrousser les voyageurs
      Un précédent ? Un TGV de Marseille bloqué aux abords des quartiers Nord, soit disant pour tourner un film de rap… je me marre !

  5. Je les connais bien les loulous! Les voyous qui sont intervenus auprès du secouriste pour que celui ci aille secourir une amie fantome la bas en dehors de la gare voulaient faire diversion pour voler. La preuve c est que devant le refus du secouriste, ils l agressent et lui volent son portable. Normal.

    1. Les journalistes bénéficient de 7650 euros de dégrèvement sur leur impôt art 81
      voila comment on achète le silence des journalistes .
      C comme le 11 sept 2001 2 tours attaqués trois tombent chercher l’erreur

      1. Sans compter le pentagone :
        S’il est un bâtiment cerné par des centaines de caméras, c’est bien celui là !
        Pourtant aucune image du Boing. Etrange, non ?

  6. oui, la liste des traitements partisans de l’information commence à s’allonger..en peu de temps on a eu la mort de clément méric, le coup d’état en Egypte et cette affaire-ci.

  7. reponse: parce que les copables sont presque tous des enfants, au moins dans leur tete, et aussi parce qu’ils sont presque tous issus de la diversite, une chance pour la fRance, et que ca la fouthyper mal.
    voili

  8. Ce n’est pas parce que c’est un gouvernement socialiste qu’il faut tout leur mettre sur le dos. En l’occurrence la version de la syndiquée d’Alliance est fausse puisqu’il n’y a eu aucun vol de cadavres ou autres razzias imaginaires. Le procureur explique bien qu’il y a eu semble-il 4 vols en tout remarqués après coup par leurs propriétaires (vivants). Le vol du médecin-secouriste l’a été suite à son refus d’aider une personne (malaise ?) à l’extérieur de la gare ce qui provoqua une altercation avec sa famille. Enfin les débris de l’accident atteignirent un parking proche et partant servirent au caillassage des pompiers.

    Ca ne signifie pas que tout est normal mais avant de parler d’inhumanité rien n’indique qu’à ce moment que tous les acteurs étaient au courant de l’accident. Ensuite factuellement la version d’Alliance est fausse et surtout exagérée quand celle du ministre des transports correspond à celle décrite par le procureur.

    Mais à lire les commentaires on préfère de loin la théorie du complot. Je suis sur un site libéral ou une succursale de l’ump tendance Meyssan ?

  9. La vrai question est pourquoi la SNCF pratique presque exclusivement des recherches visuelles pour les défauts de rail y compris ceux internes invisibles alors que les anglo-saxons utilisent depuis plus de 40 ans des trains de tests équipés de détecteurs à ultrasons … Se retrancher derrière l’absence d’accidents à leur connaissance dans notre pays et seulement lui est insuffisant sachant que dans d’autres pays on considère ces contrôles plus fins et souvent automatisés nécessaires tous les 6 mois … Pour mémoire, la SNCF n’utilise des moyens modernes que pour les contrôle de la géométrie de la vie, pas pour la détection de défaut non détectables à l’oeil nu. Ce problème est pourtant bien connu depuis un accident en Angleterre en 1911 …