Batho coulée

Publié Par René Le Honzec, le dans Caricatures

Le regard de René Le Honzec.

Le capitaine de pédalo, selon l’heureuse définition de Mélenchon, qui s’y connaît en Titanics rouges coulés, a piqué sa crise contre une pauvre plante verte qui ne faisait que son boulot de complaisance. La chère a cru qu’elle pouvait en placer une et s’est ramassée une claque dans sa parité qui lui a fait perdre une partie de sa retraite anticipée de ministre. À part ça, un ministre « ça ferme sa gueule ou ça démissionne », dixit papy Chevènement : ouais, mais Hollande adapte en lui la fermant en la démissionnant.

Avis aux Verts avides de prébendes : leur poids électoral surestimé lors des accords Sapin-Placé ne les met plus à l’abri d’un PS fragilisé par ses échecs récurrents.

Lire aussi : Delphine Batho virée !