Demandez une baisse des dépenses publiques !

Publié Par Philippe Robert, le dans Non classé

M. Hollande, vous prévoyez 30 milliards € de taxes supplémentaires. Nous vous proposons plutôt des mesures qui permettraient une baisse des dépenses publiques de 60 milliards € !

Par Philippe Robert.

Une pétition de l’association Contribuables Associés (que l’on peut signer en cliquant directement ici : Le Cri du contribuable) vient d’être lancée à l’attention de François Hollande, président normal du genre blablateux de la République française.

Comme il semble de plus en plus évident que le Président et l’ensemble de son gouvernement ne prennent absolument pas la vraie mesure de la situation actuelle, en France comme en Europe, voici les termes de cette pétition de la première comme de la dernière chance :

Monsieur Hollande, réduisez les dépenses publiques ! Pétition nationale adressée à François Hollande, président de la République.

“Monsieur le Président,

“Votre plan de redressement, présenté fin janvier 2012, pour désendetter la France et ramener le déficit public à 3% du produit intérieur brut en 2013, prévoit 29 milliards d’euros de prélèvements supplémentaires sur les ménages et les entreprises !

“Cette situation est intenable pour les contribuables déjà surtaxés ! Le retour à l’équilibre budgétaire doit se faire par une baisse drastique des dépenses publiques et non en augmentant encore les impôts et taxes !

“Aussi, le simple contribuable-citoyen que je suis vous demande de :
- Réduire le nombre d’élus en France
– Supprimer le financement public des syndicats
– Accroître la lutte contre les fraudes sociales
– Geler les salaires des fonctionnaires
– Limiter pour les nouvelles embauches le statut de la fonction publique aux emplois régaliens
– Aligner les régimes spéciaux de retraite (y compris ceux des fonctionnaires) sur ceux du privé

Ces mesures, si elles sont appliquées, permettraient d’économiser plus de 60 milliards d’euros par an

“Pour cela, je compte sur votre détermination sans faille.

“Je vous prie de croire, Monsieur le Président, etc.”

Verba volant, scripta manent, les paroles s’envolent, les écrits restent : d’où l’intérêt essentiel de cette pétition qui prend date à l’aube d’un quinquennat socialiste visiblement perdu d’estime, à peine passé cent jours, jusque dans le cœur d’un peuple de gauche désemparé…

En effet, mais pour d’autres raisons autrement plus justifiées, le libéral que je suis est lui-même au diapason de ce désenchantement national qui n’annonce rien de bon dès lors que le gouvernement de la France, battant durablement la campagne, agit à l’instar d’un aveugle privé de sa canne blanche !

Laisser un commentaire

    1. Euh les 37 milliards de subvention plutôt.
      Et rajoutons les 9 milliards d’aide publique au développement.

      Ô miracle il manque justement entre 33 et 45 milliards pour ramener le déficit à 3% du PIB (selon les prévisions de croissance).

  1. Existe il une loi depuis la revolution qui permet a un citoyen de saisir l etat sur son comportement. Peut on attaquer l etat pour mauvaise gestion par exemple ? Cela semblerait logique puisque il s agit de l argent des citoyens….merci pour toute reponse ! Une petition, que j ai signee, me semble bien faible face à cette mauvaise volonte de nos politiques…..

    1. On peut, il y a des exemples, mais il faut être extrêmement précis (quelle dépense précise n’aurait pas du être faite ? ). On ne peut pas par exemple dire « regardez, toutes les études démontrent, et personne ne conteste, que l’éducation nationale pourrait faire mieux pour 10 milliards de moins, donc le bouzin est mal géré et des mauvais gestionnaires doivent être remplacés ». Et puis quel serait l’effet ? les responsables, fonctionnaires ou élus, sont couverts ; si ils font ce qu’ils font, ils ont des raisons pour ça, où l’économie des deniers publics ne pèse rien ; si on les remplace par d’autres les raisons de la mauvaise gestion subsisteront et le résultat ne changera pas …

  2. On ne peut que tomber d’accord avec ces propositions, mais il me semble que c’est pisser dans un violon que de demander à Hollande de prendre ces mesures en considération.

    On aurait pu aussi demander à Kadhafi de renoncer de lui même à son trône ou demander aux chasseurs de décréter eux-mêmes l’interdiction de la chasse.

    Comment espérer un instant qu’un de ces charlatans aux commandes renonce de lui-même à la raison-même de sa présence devant les manettes ?

    C’est devenu insoluble car les mesures à prendre sont rigoureusement impossibles à mettre en place. Donc, on attend tranquillement la banqueroute et on avise.

    1. La banqueroute sera la notre pas celle des hommes politiques qui demenagent leurs tableaux et autre objets de valeurs à l etranger. Prenons notre cher dsk qui profite du climat du maroc pour investir dans l hotelerie de luxe et passer à gauche son argent. Ou hollande qui profite de sci pour passer à travers son isf…la liste est trop longue pour etre faite. Il faut arreter !!!

  3. J’ai signé mais bon … il me semble qu’un de nos chers médias avait fait un article sur les pétitions envoyées à Nicolas Sarkosy, ça se chiffrait à plus de 260 pétitions par an et je n’ai jamais vu une seule réaction à cela.

    On dirai que le seul moyen de mettre un sujet sur la table en France aujourd’hui c’est d’avoir une histoire qui puisse être médiatisé avec un bon storyboard de bisounours.

    1. Mouais. Le problème c’est que pour davantage lutter contre les fraudes sociales et fiscales il faut davantage de moyens et donc accroître les dépenses publiques (embauche de contrôleurs etc). Ce n’est pas la bonne piste selon moi.

    1. Il s’en cogne, les députés grecs ont refusé de diminuer leurs indemnités et de lâcher les manettes. Donc pas de risque pour les tocards pour l’instant.

  4. « - Accroître la lutte contre les fraudes sociales »

    Je suis très d’accord… Mais plus d’un chef d’entreprise ne le sera pas.

    L’essentiel de la fraude sociale est le fait des entreprises : c’est le travail au noir (8 à 15 milliards d’euros de cotisations pas payées).

    La fraude du fait des allocataires est très inférieure : 2 à 5 milliards.

    1. « L’essentiel de la fraude sociale est le fait des entreprises : c’est le travail au noir  »

      Euh… Quand on fait du travail au noir, il y a 2 parties qui se mettent d’accord: l’employeur et l’employé. Et je ne compte plus le nombre de personnes qui sont officiellement au chômage et qui bossent au black à côté pour gagner sur les 2 tableaux.

        1. Tiens, petite histoire d’une connaissance: le mec ouvre son premier bar, il fait tout dans les règles etc. Visite d’un contrôleur fiscal: le mec fouille tout et ne trouve rien. Et le contrôleur lui dit: « va falloir faire un peu de black, vous vous en sortirez jamais sinon! ». Plutôt drôle aussi, non?

  5. Le Pr EVEN et le Pr DEBRE viennent de sortir leur rapport sur les médicaments : plus de la moitié de sert à rien, voir certains sont dangereux.
    Le retrait de ces produits ferait économiser 15 milliards à la Sécu. Les 2/3 de son déficit chronique !!!!
    Mais gageons que Hollande ne fera rien : Comme le Pr EVEN l’a expliqué (et ceci à du contrarié bien des tenants de l’anti-libéralisme) c’est l’Etat qui fixe le prix de vente des médicaments remboursés, pas les fabricants. En outre il prend la TVA et une taxe spéciale de 3 à 6%.
    Donc l’Etat a tout intérêt à ce que le péquin moyen dépense énormément pour sa santé !!!