Plus que deux jours pour aider Contrepoints !

Face aux millions de subventions déversés sur nos concurrents par les États, Contrepoints n’a besoin que de quelques milliers d’euros.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
statue-de-la-liberté (image libre de droits)

La liberté d’expression n’est pas gratuite!

Mais déductible à 66% des impôts

N’oubliez pas de faire un don !

Faire un don

Plus que deux jours pour aider Contrepoints !

Publié le 30 décembre 2022
- A +

Cher lecteur,

Il y a quelques jours, nous vous disions avoir besoin de 28 000 euros pour continuer à faire vivre Contrepoints. Beaucoup d’entre vous ont répondu à l’appel et nous avons réuni plus de 10 000 euros en trois jours. Merci à vous !

Mais nous avons encore besoin de l’aide de ceux qui n’ont pas donné. Depuis le début de l’aventure Contrepoints, vous avez été environ 5000 à nous soutenir financièrement. Cela peut sembler beaucoup, mais c’est moins de 1 % des gens qui nous lisent.

L’argent récolté en cette fin d’année 2022 nous servira à boucler notre budget courant et à investir dans Contrepoints afin de maintenir nos acquis. Face aux millions de subventions déversés sur nos concurrents par les États, nous n’avons besoin que de quelques milliers d’euros.

Nous savons que beaucoup d’entre vous ne donnent que le 31 décembre, alors nous sommes presque certains de réunir les 18 000 euros qui nous manquent ! Ceci ne correspond qu’à 180 donateurs.

Si vous cherchez de bonnes raison pour nous faire un don, vous pouvez :

  • Écouter les messages vidéo des auteurs de Contrepoints, pour vous rappeler que notre journal est le seul à conserver une ligne authentiquement libérale ;
  • Lire notre rapport pour comprendre à quoi nos fonds sont employés et avoir une idée de notre audience ;
  • Les donateurs et participants à l’Enquête auprès des lecteurs de Contrepoints ont reçu hier un résumé des résultats de ce sondage – en quelques mots :
    • 90 % d’entre eux recommandent fortement la lecture de Contrepoints ;
    • ils lisent Contrepoints une fois par jour, en se concentrant sur les deux ou trois articles de la journée qui les intéressent ;
    • Contrepoints est avant tout perçu comme un média différent du reste des médias, dans le ton et dans la forme.

 

PS : Si vous avez déjà donné cette année, cet appel ne vous est pas adressé et nous vous remercions du fond du cœur pour votre don. Nous vous transmettrons votre reçu fiscal lors de notre clôture comptable du mois de janvier.

La liberté d’expression n’est pas gratuite!

Mais déductible à 66% des impôts

N’oubliez pas de faire un don !

Faire un don

Si vous défendez en France le libéralisme classique vous êtes rapidement soumis à un exercice pénible. Face à l’ignorance de votre auditoire, vous êtes contraint d’expliquer les « droits naturels », de remonter à l’humanisme et à l’école de Salamanque, de justifier laborieusement que le libéralisme n’est pas que le marché et la concurrence loyale. Ni le capitalisme de connivence.

Définir facilement le libéralisme est si malaisé que beaucoup commencent par expliquer « ce qu’il n’est pas ».

Bref, en invoquant le libéralisme, vous ... Poursuivre la lecture

Faisant face à une popularité en chute libre, la Première ministre travailliste néozélandaise Jacinda Ardern a récemment démissionné de son poste. Alors que les politiciennes habituelles la défendront bec et ongle contre le « sexisme, » les libéraux sensés se réjouiront de la démission de ce tyran, quel que soit son sexe.

Rassurez-vous, le mot n’est pas utilisé à la légère. Comme trop de gouvernement « libéraux », Ardern a fortement restreint la liberté de mouvement de « sa » population durant la pandémie. Malheureusement, elle a pris ... Poursuivre la lecture

envol d'oiseaux
6
Sauvegarder cet article

Il n’existe ni libertés, ni atteintes aux libertés. Il n’y a qu’une liberté, celle qui est donnée à la naissance à chaque individu, et qui ne peut lui être retirée que par la mort. L’homme est libre tout au long de sa vie, à chaque seconde, quels que soient le contexte et les événements qu’il traverse.

Un prisonnier est libre de s’évader ou de se soumettre, de se rebeller ou de collaborer avec ses gardiens, de réfléchir à son existence ou de laisser couler sa conscience. À chaque instant, les choix qui se présentent à lui sont en nombr... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles