Aix-en-Provence : séminaire « Société civile et liberté » du 13 au 15 mai

Il devient urgent de repenser la stratégie libérale pour vaincre le statu quo.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Aix-en-Provence : séminaire « Société civile et liberté » du 13 au 15 mai

Publié le 14 mai 2022
- A +

Le professeur Jacques Garello invite les libéraux qui souhaitent réveiller la société civile à assister au séminaire organisé au Novotel Beaumanoir à partir de ce vendredi 18 heures.

Selon Jacques Garello :

« Le drame de notre pays est qu’il n’y a aucun corps intermédiaire entre le pouvoir et le peuple : faillite des partis incapables d’avoir une doctrine et se contentant de surenchères électorales démagogiques, faillite des partenaires sociaux avec des syndicats irresponsables et non représentatifs des salariés, et des dirigeants patronaux serviles du pouvoir dont ils attendent subventions, exemptions, protections. »

Il devient donc urgent de repenser la stratégie libérale pour vaincre le statu quo. Les lecteurs de Contrepoints savent que M. Garello a publié récemment Vaccin Libéral, qui donne des orientations théoriques et pratiques pour faire avancer la liberté dans le pays. Ils peuvent aussi l’écouter maintenant grâce au Podcast animé par Pierre Schweitzer qui l’a longuement interrogé sur son parcours. Au sein de ce séminaire, le professeur Garello s’est entouré des esprits les plus brillants du mouvement pour agir.

Voici le programme du séminaire :

Vendredi 13 mai

À partir de  18 heures : accueil et installation dans les chambres pour ceux qui sont inscrits

19 h 30 – 21 h Présentation du séminaire (Jacques Garello)

21 h Dîner partagé

Samedi 14 mai

Petit déjeuner pour les personnes en chambre

À partir de 8 h 30 Accueil des nouveaux inscrits

9 h-10 h 30     Session 1 : Pr Jean-Philippe Feldman – L’exception française

11 h- 12 h 30  Session 2 : Pr. Jacques Garello – L’État Providence

13 h- 14 h 30 Déjeuner

15 h- 16 h 30 Session 3 : Pr. Gérard Bramoulle – La peste verte

17 h- 18 h 30 Session 4 : Pr. Pierre Garello – Services publics à la française

19 h- 20 h 30 Diner participants et invités

20 h 30-22 h  Débat ouvert

Dimanche 15 mai 

Petit déjeuner pour les personnes en chambre

9 h-10 h 30 Session 5 : Pr Victoria Curzon Price – Quelle mondialisation ?

10 h 30 – 12 h   Débat général : Communiquer les idées de la liberté

Vers des Clubs politiques libéraux ? Informations et innovations

12 h 00 Départ Général – Pour ceux qui le désirent, déjeuner à la carte.

Pour tous les aspects pratiques (tarifs, etc.) : pldussol@gmail.com

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

L’Occident semble avoir accéléré son déclin dans une espèce de folie autodestructrice rarement égalée.

Les sociétés occidentales subissent les conséquences de la scandaleuse gestion de la pandémie de covid de leurs dirigeants politiques et souffrent d’une inflation des prix, auto-infligée par leurs propres sanctions contre la Russie.

C’est dans ce contexte qu’il faut lire le dernier livre de Olivier Piacentini, La Chute Finale : l’Occident survivra t-il ?.

 

Ce déclin ne date pas d'hier

Comme l’explique avec b... Poursuivre la lecture

Trois bonhommes Monopoly, l'un se couvrant les yeux avec ses mais, le deuxième les oreilles et le dernier la bouche
2
Sauvegarder cet article

Un article de La Nouvelle Lettre

 

Pas enseigné, pas pratiqué, le libéralisme est caricaturé : loi de la jungle, vol organisé, égoïsme débridé, inégalités croissantes, victoire de l’avoir sur l’être, société de consommation, concurrence sauvage, obsession de la rentabilité, etc. Il est facile de réfuter ces attaques : la réalité est autre.

Il y a mieux à faire : il est temps d’appliquer les vrais principes libéraux. Pourquoi préciser les « vrais » principes ? Parce qu’il est dit beaucoup de choses ridicules et menson... Poursuivre la lecture

Depuis 2017, la France semble constamment agitée par des crises inédites.

De la jacquerie des Gilets jaunes à la pénurie énergétique en passant par la pandémie, la guerre aux frontières de l’UE ou l’urgence environnementale, le citoyen vit dans une atmosphère d’apocalypse permanente, certainement entretenue par intérêt politique.

La sensation est tellement étouffante qu’on en oublie les problèmes structurels majeurs du pays que ces conjonctures tendues ne cessent pourtant de mettre en évidence. Pointer ces problèmes, proposer de... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles