IFOP x Finfrog – enquête sur le stress budgétaire des Français

Hausse des prix, stress budgétaire, gestion du budget, renoncement… Quel est l’état d’esprit et la réalité de ces Français ?

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
budget by GotCredit(CC BY 2.0)

La liberté d’expression n’est pas gratuite!

Mais déductible à 66% des impôts

N’oubliez pas de faire un don !

Faire un don

IFOP x Finfrog – enquête sur le stress budgétaire des Français

Publié le 25 mars 2022
- A +

Par Finfrog.

Finfrog a conduit avec l’Ifop une enquête auprès des Français qui gagnent moins de 2000 euros par mois. Hausse des prix, gestion du budget, renoncement… Quel est l’état d’esprit et la réalité de ces Français ?

Gagner moins de 2000 euros par mois, le quotidien de 40 millions de Français

Si ce seuil symbolique regroupe une multitude de situations qui ne relèvent pas toutes de la précarité, il convient de s’interroger quant à l’état d’esprit et au vécu de ces Français, qui, à défaut d’être forcément pauvres, ne sont pas riches. Comment vivent-ils cette période marquée par la hausse des prix ?

Une peur de l’inflation exacerbée par des situations financières déjà compliquées

95 % affichent leur inquiétude sur le sujet de l’inflation des prix, dont 67 % que cela inquiète « beaucoup ».

62 % estiment s’en sortir difficilement avec leurs revenus, soit deux tiers.

Pour cause, au 10 du mois il reste moins de 100 euros sur le compte en banque de la moitié d’entre eux.

Les difficultés à boucler le mois ont un fort impact psychologique

72 % se disent stressés au quotidien par les difficultés à boucler le budget.

52 % souffrent d’insomnies à cause de la gestion de leur budget.

Les femmes et les foyers avec enfants plus durement impactés

Les femmes sont plus inquiètes que les hommes face à l’augmentation des prix :

73 % d’entre elles sont très inquiètes contre 60 % pour les hommes. L’inquiétude est également plus vive pour les foyers ayant des enfants.

78 % d’entre eux ont peur de tomber dans la pauvreté contre 54 % pour les foyers sans enfants.

Entre système D et projets d’épargne, des jeunes plutôt optimistes

56 % des moins de 35 ans vendent régulièrement sur des sites d’occasion.

69 % des moins de 35 ans choisiraient d’épargner avec 300 euros de plus par mois.

64 % des 18-24 ans considèrent que leur situation sociale est identique ou meilleure que celle de leurs parents.

Méthodologie

L’enquête a été menée auprès d’un échantillon de 1002 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus et qui gagne moins de 2000 euros nets par mois.

Cette population correspond aux Français qui ont pu bénéficier de l’indemnité inflation de 100 euros versée par le gouvernement en décembre 2021.

La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne interrogée) après stratification par région et catégorie d’agglomération.

Les interviews ont été réalisées par questionnaire auto-administré en ligne du 14 au 17 février 2022.

Pour en savoir plus : contact@finfrog.fr

Source : https://finfrog.fr/publications/etude-finfrog-ifop

La liberté d’expression n’est pas gratuite!

Mais déductible à 66% des impôts

N’oubliez pas de faire un don !

Faire un don

L’Institut économique Molinari a publié une étude inédite visant à comparer le rapport coût/efficacité des différents pays européens en termes d’éducation et de formation. Elle analyse 30 pays européens et effectue trois comparatifs : le premier sur l’éducation primaire et secondaire, le second sur le supérieur, et le troisième sur l’ensemble du système de formation.

 

Un manque d'efficacité global autour de 16 milliards d'euros

La France se situe à la 22e place sur les 30 pays d’Europe étudiés. Au titre du primaire, du sec... Poursuivre la lecture

3
Sauvegarder cet article

Un article de Ryan McMaken

Selon l'indice Case-Shiller, les prix des logements ont augmenté de 44 % depuis février 2020. Il ne s'agit bien sûr que d'une moyenne, et certains marchés ont connu des augmentations de prix bien plus importantes. Toutefois, même sur les marchés immobiliers de l'Amérique moyenne, où les prix sont censés être plus raisonnables que sur les côtes, les prix ont grimpé en flèche.

À Cleveland, par exemple, l'indice a augmenté de 40 % depuis le début de 2020. Au cours de la même période, l'indice a augmenté ... Poursuivre la lecture

Dans une interview récente, Manon Aubry, tête de liste La France insoumise (LFI) pour les élections européennes de 2024 a déclaré :

« L'austérité, le tout-marché et le libre-échange amènent le chaos. [il faut] rompre avec le libre-échange, l’austérité et le tout-marché pour imposer le protectionnisme, la solidarité et les biens communs ».

Elle, et plusieurs Européens, croient que le marché libre est à l'origine des problèmes mondiaux. La solution réside dans plus de concentration de gouvernance fiscale et financière à Bruxelles ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles