Hong Kong face à la Chine : la leçon de liberté donnée au monde

La pression constante de Pékin pour « normaliser » Hong Kong, c’est-à-dire la déposséder de ses libertés et en finir avec son modèle de réussite insolente, est une leçon pour l’Occident sur la véritable nature du communisme chinois.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Hong Kong face à la Chine : la leçon de liberté donnée au monde

Publié le 11 juin 2019
- A +

Par Frédéric Mas.

Dimanche 9 juin, des centaines de milliers de manifestants — un million selon les organisateurs — descendaient dans la rue à Hong Kong pour protester contre un projet de loi permettant les extraditions vers la Chine. Il s’agit d’une des plus importantes protestations depuis la rétrocession de Hong Kong à la Chine. Dans le viseur de la colère populaire, un gouvernement pro-Pékin dont les intentions sont très claires : en finir avec les libertés de Hong Kong et mettre la ville sous l’autorité directe de la dictature communiste. Sous prétexte d’accorder la législation nationale à celle internationale en termes d’extradition des criminels étrangers, ce sont les dissidents et les résistants au régime totalitaire chinois qui risquent fort d’être expulsés. Malgré la colère populaire, le gouvernement de Hong Kong a préféré s’aplatir devant le Parti Communiste chinois.

En 1997, lors de la rétrocession, Pékin s’était engagé à préserver l’autonomie et la spécificité politique et économique de l’ex-colonie britannique pendant au moins 50 ans, selon le principe énoncé par Deng XiaoPing : « un pays, deux systèmes »1. L’exercice semblait dès le départ compliqué, puisqu’on confiait à un régime communiste la garde du pays le plus libre économiquement depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, selon l’indice de liberté économique conçu par l’Institut Fraser. C’est cette liberté économique qui fait de Hong Kong l’une des villes les plus prospères d’Asie, et l’une des plus dynamiques socialement parlant. Ce dynamisme se traduit par une demande accrue de démocratisation des institutions, que Pékin cherche à étouffer progressivement.

Hong Kong proteste contre la trahison chinoise

En 2014, la révolte des parapluies éclate contre la première trahison de Pékin. Alors que l’accord de 1997 promettait des élections libres, la Chine change les termes du contrat et abolit le suffrage universel au profit d’un comité fantoche nommé par les bureaucrates de Pékin.

En 2016, Pékin intervient officieusement dans les élections au Legislative Council pour empêcher certains candidats indépendantistes de se présenter.

La pression constante de Pékin pour « normaliser » Hong Kong, c’est-à-dire la déposséder de ses libertés et en finir avec son modèle de réussite insolente, est une leçon pour l’Occident sur la véritable nature du communisme chinois. Au cœur du fonctionnement politique chinois, il y a le Congrès du Parti communiste dont le bras armé est le comité permanent du bureau politique.

Il n’y a pas de modèle « capitaliste autoritaire » chinois, mais une organisation léniniste qui se sert des leçons économiques du capitalisme pour étendre sa domination jusqu’à vouloir en finir avec les avant-postes de la liberté en Asie, mais aussi partout dans le monde. La leçon de courage des manifestants de Hong Kong est aussi un avertissement pour l’Europe. Les discours apaisants de la Chine masquent mal son ambition impérialiste.

  1. Valérie Niquet, La puissance chinoise, Tallandier, p. 155.
Voir les commentaires (19)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (19)
  • La 1ere trahison de pékin n’est pas le mouvement des parapluies jaunes, mais la loi numéro 23 qui n’est pas passe a Hong kong a cause des manifestations, mais qui est passé a Macao !
    Personnellement je suis arrivé a HK en 1995, j’ai vécu la rétrocession, et mon avis de ce que je vois: c’est foutu, le partis communiste chinois détruis Hong Kong.
    Un exode est a prévoir, de hongkongais avec leur argent comme je l’ai vu en 1997.

  • ils sont combien à vouloir être les maîtres du monde dans ce monde de fous ?

  • Beau black-out des médias Français sur cette manifestation et sur ce projet.

    • Quelques entrefilets tout au plus. Hong Kong est une tragédie qui se finira dans un bain de sang faisant passer Tiananmen pour une escarmouche. Mais que voulez vous c’est par là que passe la lutte contre l’infâme libéralisme. Pour repeindre Hong Kong au rouge communiste ils trouveront la peinture dans le sang des habitants.

  • Pas de rapport, mais allez-vous faire un article vous excusant de soutenir le fasciste Bolsonaro après les preuves déconcertantes montrant les liens entre la justice, le capital et le fascisme contre le leader progressiste Lula ?

    • Allégations du site d’un journaliste US certes célèbre mais orienté.
      Attendons donc qu’il publie in extenso le contenu des messages, photos ,et vidéos qu’il affirme détenir et nous verrons s’il y a bien une entente illégale ou une action illégale.
      Bien pratique pour essayer de faire oublier que la gauche s’est pris 55.1% contre elle.

      Le complot Trump-Russie pour les Démocrates US, l’alliance Justice-extrême droite-Bolsonaro pour les socialistes brésiliens. La recette est toujours la même pour ne pas avoir à se remettre en question.
      Dernière chose Le Gaucho, le fascisme est à gauche de l’échiquier politique tout comme le national-socialisme…

      • Il est vrai que je n’ai pas suivi tous les discours et articles écrits pas les divers responsables politiques socialistes et communistes, mais y-a-t-il eu des excuses publiées dans l’exercice de leur fonction par des hommes politiques de gauches pour s’excuser des 10aines de millions de morts engendrés par les systèmes politiques socialo-communistes alors que les preuves de l’existence de ces morts sont établies?

        Du haut de ces 10aines de millions de morts, vous venez exiger des excuses de la part d’un site parce que des articles décrivant plutôt positivement Bolsonaro y ont été publiés. Alors que rien de prouve qu’il y ait eu des manœuvres illégales pour faire condamner Lula.
        Mais dans ce cas, l’Humanité et, a un degré moindre, le Nouvel Obs devrait publier une 10 aine de pages d’excuses dans chaque nouvelle édition pour les 100 années à venir.
        Vous ne manquez pas d’air.

      • Vos propos sont véritablement ridicules, mais classique de l’extrême droite ordinaire…

  • m. Castaner peut il aider?

  • La fin de la théocratie écolo est en vue ! La dernière poule aux œufs d’or encore exploitée à fond par la reine des pôles et ses copains, a perdu toute crédibilité, du fait de scientifiques danois, certes écolos, mais plus sérieux que les autres, après 10 ans de recherches très poussées au Groenland. Après plusieurs découvertes surprenantes de quantités d’eau non salée et non gelée sous des glaciers très épais, ils ont refusé de se ridiculiser en criant au mortel réchauffisme dû au CO2 atmosphérique, impossible à des dizaines de mètres sous la glace ! Et ils ont trouvé que l’accélération de vitesse des glaciers était dû à leur fonte, non pas en surface qui reste normale, mais en profondeur au contact de la roche chauffée et rendue plus glissante …par la chaleur remontant du noyau terrestre composé de courants de fer et nickel fondus de 5000 à 7000 degrés. A 300 mètres de fond, la mer elle-même est plus chaude qu’en surface ! Cela rappelle la distribution d’eau chaude gratuite en Islande, ainsi que la fonte de nombreux glaciers terrestres, et de la calotte Antarctique ; avec dans ce dernier cas et en plus l’existence de nombreux volcans sous glaciaires. Ajoutons que l’absence de montée mesurable des océans, résulte du fait que la glace sous-marine en fondant perd du volume, ne menace donc aucun point bas, au contraire. Les grandes différences de niveau d’eau que tout le monde peut constater sur tout le pourtour de la méditerranée résultent uniquement des glissements des plaques tectoniques les unes s’affaissant sous les autres qui s’élèvent. Il n’y a que pour les plus imbéciles que l’entrée de la grotte Cosquer à 130 mètres sous l’eau, prouve que l’eau de la Grande Bleue est montée de 130 mètres…J’aimerais toutefois l’entendre dans la bouche de nos gouvernants. Cela me rassurerait sur leur état de santé…et sans doute bien d’autres que moi … y compris les Gilets jaunes… La fin de la théocratie écolo serait enfin en vue…

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Article disponible en podcast ici.

Avec le conflit ukrainien, le monde a les yeux rivés sur le gaz et le blé. Pourtant, le gaz russe peut être remplacé par n’importe quel autre gaz, que ce soit du gaz naturel norvégien ou qatari, ou même du gaz de schiste américain. Tous sont remplaçables, le problème est logistique, voire financier.

Pareil pour le blé, un grain de blé est le même qu’il vienne de France ou d’Ukraine. On peut aussi raisonner par calorie, dans ce cas la calorie alimentaire est la même qu’elle provienne du... Poursuivre la lecture

Un entretien mené par Matthieu Creson pour la la Revue Politique et Parlementaire. 

 

Pascal Salin est économiste, professeur émérite de l’université Paris-Dauphine, et fut président de la société du Mont-Pèlerin de 1994 à 1996.

Parmi les ouvrages qu’il a publiés, citons notamment La Vérité sur la monnaie (Paris, Odile Jacob, 1990), Libéralisme (Paris, Odile Jacob, 2000), Français, n’ayez pas peur du libéralisme (Paris, Odile Jacob, 2007), Revenir au capitalisme pour éviter les crises (Paris, Odile Jacob, 2010), La T... Poursuivre la lecture

Par Brad Polumbo.

L'adoption généralisée du bitcoin et d'autres crypto-monnaies a laissé de nombreux fonctionnaires à l'écart. Pour tenter de participer à l'action, de nombreux gouvernements ont lancé l'idée d'une "monnaie numérique de banque centrale" (CBDC), c'est-à-dire une crypto-monnaie émise par le gouvernement et utilisant la technologie blockchain. Le président Biden a demandé au gouvernement fédéral d'explorer cette idée, et de nouveaux rapports suggèrent que l'administration Biden pourrait bientôt faire avancer les efforts po... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles