À l’aube des mouches, d’Arthur Billerey

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

À l’aube des mouches, d’Arthur Billerey

Publié le 16 mars 2019
- A +

Par Francis Richard.

Le recueil d’Arthur Billerey est dédié à ceux qui salivent tôt…

C’est-à-dire à ceux qui prennent un plaisir immédiat et pavlovien à lire ses métaphores.

Les métaphores du poète sont souvent des jeux avec les mots et joignent donc joyeusement le sourire à l’évocation :

les trains font grève l’oiseau

on ne l’entend plus pareil

qui mettra son chant en bouteille

qui en aura le culot ?

Ou :

ta face n’est pas commode

même si elle est à tiroirs

Ou encore :

laissez-moi vous raconter un fait dix vers

Ou bien, dans le même poème :

si je pleure je mets les yeux dans le plat

[…]

c’est déjà ça l’union fait l’écorce

Car ne faut-il pas tout prendre, même ce qui est grave, avec légèreté ?

La mort ?

la mort c’est deux femmes prenant le thé

et je les trouve si belles que je les aime

depuis l’impasse fantôme de mon âme

six pieds sous terre parmi les feuilles mouillées

Le temps ?

les années passent comme les comètes

sans méfiance au-dessus des passages piétons

et l’enfant pousse son enfance

du pied comme un ballon

Serait-il poète s’il ne parlait d’amour ?

j’aimerais prendre ta figure

entre mes mains c’est que les mots

répétés font le futur

un petit coin pas cher

où nous dormirons tranquilles

à l’aube des mouches

S’il ne dédiait des vers à la femme aimée :

depuis que je t’ai vue ma faim

ce n’est plus que de te boire

par les yeux par la bouche

par les mains dans le noir

la caresse ajoute une couche

à quoi servent les loteries

si nos ombres sont bien loties

Certains de ses poèmes s’inspirent, nous dit-on en fin de recueil, de poèmes dAragon ou d’Apollinaire, d’un roman de Corinne Desarzens (qui a préfacé l’ouvrage) ou d’une citation d’Alphonse Allais. Certes, mais il semble que le poète ait trouvé une tonalité bien à lui, quels que soient les thèmes (d’ainsi va la vie) abordés.

Ce court poème le confirme et fait, bien sûr, saliver tôt :

le matin vient cruellement

les taureaux de feu décornent le vent

ici ou là je ne trouve plus mes ivoires

et ton coeur d’éléphant tient dans un tiroir

 

À l’aube des mouches, Arthur Billerey, 104 pages, Éditions de l’Aire

Sur le web

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Vos enfants apprennent-ils des principes éthiques et politiques appropriés en classe ? Comment expliquer la liberté et l’oppression à un enfant de 7 ans ? Les parents sont souvent démunis pour assumer la charge d’éduquer leurs enfants et leur transmettre l’amour de la liberté.

Je voudrais vous parler d’un livre écrit par un Américain, en vente sur amazon.fr, et traduit par mes soins. Ce livre est dédié aux parents ou aux enseignants disposant de peu ou pas de matériel pédagogique pour parler aux enfants des concepts de droit, d... Poursuivre la lecture

0
Sauvegarder cet article

Par la rédaction de Contrepoints.

Il arrive souvent que, même sur ce site, des commentaires témoignent d’une certaine ignorance en matière économique.

C’est l’occasion de rappeler l’existence d’un petit livre écrit il y a quelques années par notre contributeur régulier Gérard Dréan dans le but justement de combler cette lacune.

Cet ouvrage de 230 pages vise à présenter les faits fondamentaux de la réalité économique, en se gardant bien d’entrer dans la confrontation des théories et encore plus des idéologies.

Il pa... Poursuivre la lecture

Par Marius-Joseph Marchetti.

 

1) Big Players and The Economic Theory of Expectations, de Roger Koppl (2002)

J’ai terminé récemment la lecture de cet ouvrage, que je conseille ardemment à tout un chacun.

Méthodologiquement, Koppl part de deux fondements qu'il qualifie de misésiens, inspirés de Friedrich Hayek et Alfred Schultz. Il construit par la suite une théorie des anticipations cognitives (subjectives) et a-cognitives (objectives), plus ou moins fiables selon la nature des institutions.

Basant sa t... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles