Captain Marvel, le féminisme contre le mâle blanc

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Captain Marvel by AntMan3001

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Captain Marvel, le féminisme contre le mâle blanc

Publié le 4 mars 2019
- A +

Par Dern.

Prenez une bonne dose de féminazisme

Mise en contexte : Brie Larson est l’actrice star de l’avant dernier opus de la série Avengers : Infinity Wars. Elle y incarne Carol Danvers alias Captain Marvel, une héroïne de comics déterrée par les studios Marvel pour surfer sur la tendance de l’inclusivité. Le studio s’en revendique d’ailleurs.

Kevin Feige, le grand patron des studios Marvel, a annoncé que Captain Marvel sera la plus puissante héroïne jamais créée.

« Captain Marvel est le plus puissant personnage que nous ayons créé jusque-là. Ses pouvoirs dépassent l’entendement et elle sera présentée comme la plus forte de l’équipe. Il faudra lui apporter une dose de réalisme et d’humanité et on sait que Brie en sera capable ! »

Que l’héroïne d’un blockbuster soit super puissante, ça n’est pas une première, et de loin. On pensera à Ripley de Alien, Selene de Underworld, Mulan de Disney… Mais on n’a jamais vendu de films aux geeks en insistant sur le sexe du héros ou ses préférences vestimentaires. Les bons scénarii suffisent.

Elektra, produit par le même studio Marvel, pour être un échec retentissant, n’en est pas moins un film de super héros avec une femme. Un critère crucial aux yeux de la presse *dite* geek : pour Hitek, Marvel tient sa revanche féministe.

« Malheureusement, Marvel n’a pas été très égalitaire dans le choix de ses héros. Peut-être contraint, injustement, de se plier à la logique des comics qui, finalement, restent très axés « homme ». »

Le journaleux poursuit :

« Dans tous les cas, les femmes ont dû se contenter des rôles secondaires, voire tertiaires. Loin d’être écartées de l’univers, elles sont cantonnées à un rôle moins hégémonique. C’est à travers ce paradoxe que s’inscrit avec brio l’arrivée de Captain Marvel. L’héroïne capable de chambouler l’univers, dont le rôle sera crucial pour la fin de la saga. Le destin du MCU entre les mains d’une femme, un joli pied-de-nez à toutes les critiques qu’a dû essuyer la firme depuis de longues années. »

Le site Hitek évacue habilement la question de QUI formule ces critiques.

Pas les fans en tous cas, qui souhaitent simplement avoir de bonnes productions culturelles.

Rajoutez la sauce de l’inclusivité

L’actrice Brie Larson ne pouvait pas manquer l’occasion donnée par cette superproduction de gagner des Points-Vertu. Ça a commencé au Women in Film Festival, en juin 2018, alors qu’elle représentait déjà le visage de Captain Marvel :

« Je n’ai pas besoin qu’un mec blanc de quarante balais me dise ce qui n’allait pas dans A Wrinkle in Time [NdlR : son dernier film]. Ce film n’était pas fait pour lui ! Je veux savoir ce qu’il représentait pour les femmes de couleur, les femmes métisses, aux ados de la diversité. »

L’actrice star de Captain Marvel explique devant un parterre de journalistes béats que votre opinion sera pesée en fonction de la couleur de votre peau.

Elle poursuit, en expliquant que les critiques de films sont principalement des mâles blancs, et que « on » empêcherait les femmes noires de devenir d’importantes critiques de films. Cela pouvait être vrai dans les années 70, mais avec Internet, n’importe qui peut lancer sa chaîne Youtube, Twitch, ou son blog (comme votre serviteur), se faire suivre par un public qui aime vos points de vue et devenir un grand critique.

Elle conclut tout de même :

« Est-ce que je déteste les mecs blancs ? Non ! [Ouf…] Ce que je dis, c’est que si vous faites un film qui est une lettre d’amour pour les femmes de couleur, il y a une chance infinitésimale qu’une femme de couleur le voie, et qu’elle le critique. »

Vraiment vous fait penser

Que veut dire Brie ? Que les femmes de couleur ne sont pas assez fortes pour se prendre en main et qu’il faut que les autres les aident ? Qu’on ne se définit dans nos goûts grâce à notre couleur de peau ? Qu’elle veut modifier son cœur de cible ?

Le monde selon Brie Larson

Le problème qui nous concerne n’est pas que Brie ait besoin de s’épancher, ni que la presse interprète la notion de racisme avec beaucoup de flexibilité. Le problème est qu’elle prend la parole grâce à sa visibilité donnée par les films Avengers, dont le cœur de cible est les gens qu’elle a pris soin d’insulter : les mâles blancs.

… Et pour que la pâte ne colle pas, censurez ce qui vous déplait

La vidéo de Brie ayant dix fois plus de dislikes que de like, les votes et commentaires ont immédiatement été suspendus. Faire taire les mauvaises langues deviendra une habitude pour les studios Marvel.

ses plu fassilent

Mais la censure ne fait que commencer.

Le site Rotten Tomatoes est une référence internationale en matière de notation de films. Il dispose de trois indicateurs, sous forme de pourcentage : les critiques du site (tomatoers) qui aiment le film (calculés en fonction d’un simple vote « oui » ou « non »), le public qui aime le film (noté de 1 à 5, considéré comme positif au-dessus de 3,5/5), et avant que le film sorte, l’indicateur pour savoir si le public est intéressé d’aller voir le film.

Ce dernier indice a été le terrain de bataille ces jours-ci. Disney, propriétaire de la licence Marvel, a envoyé l’actrice faire du damage-control le 21 février sur la promotion du tournage. Ça n’était pas sincère. Le score d’attente de Captain Marvel ouvert il y a peu, a chuté de 90 % au départ à 40 %. Avant d’être clos définitivement, et de subir le même sort que la vidéo Youtube : un bon blocage ne vaudra jamais un débat pour l’industrie de la Vertu.

Avant…

Et après :

Il ne peut pas y avoir de MAUVAIS score s’il n’y a pas de score du tout !

La presse a pris le relai des studios pour expliquer à ces débiles de geeks ce qu’ils n’avaient pas compris : ceux qui mettent les commentaires haineux sont juste des troll ! Non seulement on se fait cracher dessus, mais en plus il faut qu’on soit contents.

Voyons les « commentaires haineux » :

« L’attitude sexiste et raciste de Larson ne me donne pas envie de dépenser mon argent là-dedans de toutes manières, donc voici pour vous, Mrs Larson. »

« Larson a clarifié ceci : les hommes n’ont pas besoin de voir ce film »

« Oh mon dieu, ça va être pire que ‘The Last Jedi’, je parie que les critiques vont adorer et le public détester »

Voilà qui semble plutôt rationnel et relever de la critique, non du troll.

Les studios ont voulu eux-mêmes emmener le sujet sur les politiques communautaires et ethniques. Ils en paient le prix. Les « mâles blancs », cœur de cible des comics, se sont dit que si Brie Larson n’avait pas besoin de leur opinion, elle n’aurait pas leur assentiment ni leur argent. Ils cultivent un ressentiment contre cette industrie culturelle qui leur fait comprendre de manière désormais frontale qu’ils ne sont pas les bienvenus.

Deux conséquences immenses

La première est les projections de recette. La première semaine prévoyait 180 millions de dollars, elle a été baissée à 100 millions de dollars.

La seconde est monstrueuse : 48 h après le blocage des commentaires,Rotten Tomatoes supprime définitivement le score d’attente, et vous ne pourrez plus désormais poster que des commentaires positifs, ou voter avec des petits emojis en bas de la page. Le site sabote volontairement ce qui a fait son succès pour les caprices d’une starlette qui sait tout mieux que tout le monde.

Oui.

Pour ceux qui n’y auraient pas encore joué, je recommande Paranoia. Pour se mettre dans le bain pour la suite.

Sur le web

Voir les commentaires (24)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (24)
  • claude henry de chasne
    4 mars 2019 at 6 h 31 min

    Feminisme? ====>>> seule devant l télé a 40 ans

  • En gros ça va faire quoi sur la psyché des femmes ? Vont elles taper sur les fesses des hommes, boire de la bière et roter ? Vont elles avoirs des pulsions incontrôlables et vider nos pauvres corps de toutes leurs substances ? Vont elles arracher la tête de barbie et jouer aux voitures ? Par contre il est vrai que la femme domine de plus en plus de domaines grâce à la mise en scène de son physique (dénudé). On pourrait dire qu’une fesse et un sein font plus vendre que la compétence. Et alors ? Viendra un moment où l’on se lassera. L’équilibre reviendra. Ou effectivement l’homme ou la femme sera seul(e) devant sa TV.

    • Ce qui se passe est que femmes comme hommes se sentent obligés de se conformer à l’idéologie dominante sous peine de censure, d’ostracisme, d’injure et parfois de licenciement.
      C’est juste une forme de fascisme. Pas grave, ça passera tout seul. Ou pas…

  • Message d’espoir. La femme donne son sexe pour obtenir de l’amour alors que l’homme c’est l’inverse. Entre les deux unions cela donne des enfants. Principal but du vivant: créer et perpétuer. Le reste n’est qu’une histoire de mode. Bientôt nous oublierons les magnifiques danses de Shakira et les Marvel Girls à la testostérone. Même le socialiste-écolo-féministe changera. Reste qu’en France l’évolution sera forcément plus lente que dans le reste du monde. Pays des lumières, les seuls à être brillants c’est des gillets jaunes sur des champs. Bisous à l’artiste. 😉

    • En plus d’être des gens brillants, nos gilets reflètent ces fameuses lumières…

      Nous éclairons jusqu’aux terres du Mordor.

  • Le racisme cessera forcément un jour quand on sera tous métis. (Et que les crétins cesseront de traiter les métis d’hommes de couleur).

    Le sexisme cessera peut-être un jour lorsque nous seront tous hermaphrodites. (Enfin j’espère alternativement et pas simultanément comme le voudraient les crétins du « genre »).

    La connerie en revanche est durable. (Les crétins y veillent).

    • Effectivement, je n’ai jamais compris pourquoi Obama serait un président ‘noir’ ? il est exactement autant blanc que noir…

      Quelle est la règle qui fixe le composant qui doit être retenu en cas de 50/50 ?

      Est ce comme le pâté d’alouette 50%, avec 1 cochon pour 1 alouette ?

      • On ne peut pas. Le simple fait de suggérer qu’il existe des blancs et des noirs valide la notion de race et le fait qu’elles ne devraient pas se mélanger. La discrimination positive est une ânerie. La classification ethno-raciale des américains est une ânerie.

    • @alan. Voila. Tout ce qui pose problème se résume à 3 choses : la connerie des sceptiques qui ne croient pas au RCA, le racisme et le sexisme.
      Il n’y a absolument aucun problème économique, social, de classe. Du tout.

  • Elle est américaine et ne connait pas Oprah Winfrey ?

    Hébé….

  • @leip, espérons qu’ils ne terminent pas comme moi en sautant dans la lave par cupidité !

  • Quelle conne, pas étonnant qu’elle soit actrice. Mais des aussi débiles on en trouve même des tonnes dans les facs sociologiques des universités!

  • y’avait eu un petit aperçu avec le dernier ghostbuster..s’ils ne doivent avoir pour spectateurs que des femmes sur des franchises marvel, ils vont se ramasser mais d’une force, la bêtise n’a plus de limites.

    • Si voir une femme avoir un rôle principal te dérange okay, mais je suis pas sûre que tu représentes l’intégralité des hommes sur cette terre et heureusement… Donc oui, des femmes iront voir le film mais elles ne seront pas les seules dans les salles de cinéma.

  • La France ne me semble pas être un pays très raciste, du coup j’ai vraiment du mal avec tous ces positionnements aux US où la question me semble inévitable et où en même temps il n’est pas possible d’être correct.
    Au niveau du film, j’avoue que ça faisait longtemps que je n’avais pas vu de bande annonce Marvel qui me donne envie. Pour autant je ne me ferai pas avoir, je pense, vue les dernière déceptions… les bonnes campagnes marketing ne font pas forcément de bons films et inversement.

  • -Elle insulte son publique en les traitant de salauds.
    -Le public réagit mal
    -C’est la preuve que ce sont des salauds.

    Sérieusement, ce désir qu’on les studios conscientisés de tourner des films pour des salauds, ça m’échappe.

  • Le business est aveugle. Quand ils comprendront que le féminisme, la xénophilie et la mysandrie ne font pas recette (ou pas assez), la réalité du porte-monnaie mettra un peu d’ordre dans tout ce bazar crypto-totalitaire.

    • Très juste, lorsque les recettes chutent, car les mâles blancs refusent d’aller voir le navet féministe, vous allez assister à un retour de bâton et le renvoi de l’idiote à ses fourneaux! Chez Walt Disney on ne plaisante pas avec les profits.

      • @Virgile
        Bonjour,
        Peut-être bien, mais il semblerait que Disney n’ait pas pris la leçon du dernier Star Wars (que je n’ai pas encore vu, et que je crains de voir, vu les commentaires que je viens de lire) qui apparemment n’a pas plu au public. Du coup, je me demande si chez Disney, on ne serait pas prêt à sacrifier du profit pour faire passer le « bon » message.

        • … compris la leçon

        • J’ai vu Star Wars 8, et peut-être que le cahier des charges féministe et spéciste était trop difficile à suivre. Mais comme ça n’explique pas les défauts d’écriture qui restent visibles dans la version expurgée, j’en déduis que les défauts d’écriture touchant au féminisme et au spécisme étaient avant tout des défauts d’écriture tout court.
          Par exemple, montrer Chewbacca culpabiliser parce qu’il mange un pingouin rôti sous le regard tout mignon d’un autre pingouin, outre que c’était filmé très vulgairement, c’est idiot en soi ; le message aurait été d’une autre force si on avait vu Chewbacca lui-même se faire manger.
          Autre exemple avec Infinity War où on en vient à prendre fait et cause pour celui qui tue la moitié de la vie de l’univers, non pas par adhésion (l’idée est stupide) mais parce que ses adversaires n’ont absolument aucune idée de pourquoi ils s’y opposent.

          Un bon film n’est pas celui qui cherche à faire passer des idées avec lesquelles nous sommes d’accord. Un bon film réussit à rendre correctement compte des enjeux et des émotions (faire passer des idées est un bonus), qu’on soit d’accord ou non avec les messages et les sous-textes éventuels.

    • Mhhh encore un qui ne suis pas l’actu mondial ! Quel plaisir ! Je pense que c’est justement l’inverse qui est en train de se produire cher ami : le monde change et les gens commencent simplement à prendre conscience que des crétins aveugles qui pensent qu’harceler des femmes c’est normal existent malheuresement encore et sont présent à tous les coins de rue…
      Le business est le pur reflet de la société dans lequel il évolue…
      Peut être qu’il serait temps que tu regardes autour de toi et que tu commences à te poser les bonnes questions à savoir si le problème ne serait pas ta manière de penser !

  • Mhh déjà, je dois dire que le titre m’a intrigué… Ensuite dès le titre de la 1e partie je me suis dis que j’étais mal barrée : Féminazisme’ sérieusement ?
    Alors c’est ça que les adultes font sur internet ? Poster des articles qui ne prennent pas en compte toute la vérité ? Est-ce que @dern est au courant de la situation des femmes, des personnes ‘de couleurs’ ou d’autres minoritées aux USA ? Prendre des exemples hors contexte puis les commenter en partant totalement à l’opposé ? J’attendais mieux ! A aucun moment elle a dit qu’une personne était forcément influencée par des caractéristiques spécifiques ! Elle a surtout fait allusion au fait que les personnes afroaméricaine (noires aux USA car il n’ont pas la même notion de ‘race’ qu’en France et ça en dit long sur leur mentalité, même si ont est loiiin d’être irréprochables) aiment avoir des représentations cinématographique. Les gens veulent que les films/séries etc. représentent mieux la société actuelle, notamment avec les minoritées. Avoir un personnage principal afroaméricain/asiatique/LGTB+/femme voir plusieurs de ces caractéristiques en même temps les aident à s’accepter ! Cela aide les nouvelles générations aussi : leur permettant d’avoir un modèle a atteindre, être un enfant et pouvoir s’identifier à un super héro parce qu’il nous ressemble c’est tout simplement incroyable ! Tout le monde a déjà fait ça ! Et de plus, ces nouvelles générations doivent se faire à l’idée que tout le monde est et doit être égalitaire sans aucune distinction ! La tolérance, le respect et l’ouverture d’esprit sont des choses qui s’apprennent !
    Heureusement que les ‘nouvelles générations’ sont plus ouvertes d’esprit’ parce que sinon le monde continuerait de foncer droit dans le mur !

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Bertrand Hartemann.

La sortie de Matrix 4 Resurrections est l'occasion de revenir sur cette saga emblématique. Écrit et réalisé par les Wachowski, il reste un objet de fascination. Ce patchwork culturel tisse des liens entre l’art du kung-fu, les mangas japonais, la philosophie post-structuraliste ou encore la culture cyberpunk. Outre le fait d’être un monument de la pop culture, c’est surtout une formidable machine herméneutique invitant à des jeux de piste théoriques. Le film façonne une réflexion, plus que jamais d’actua... Poursuivre la lecture

1
Sauvegarder cet article

Peter Pan a beau ne pas vouloir vieillir, il est plus que centenaire. Si la pièce date de 1904, la version roman a été publiée en 1911, il y a donc 110 ans. Et voilà qu'on nous annonce une « relecture » du mythe, une de plus, bien dans l'air du temps féministe. De toute façon Peter Pan est typique des œuvres associées aux fêtes de fin d'année. La pièce aurait du être créée pour Noël 1904 mais des complications de machineries avaient retardé la première représentation. C'est à la Noël vingt ans plus tard qu'est sorti le premier film intitulé P... Poursuivre la lecture

2
Sauvegarder cet article

L'élection de Miss France 2022 s’est terminée par la victoire de Diane Leyre qui représentait l’Île-de-France. Sans nous préoccuper outre mesure de sa cote de popularité ou du mérite de son élection, une question demeure : aurons-nous une Miss France 2023 ?

L’association féministe Osez le féminisme attaque en justice la société Endemol, propriétaire du concours. Le procès se déroulera probablement en 2022. Osez le féminisme justifie son action dans un article se concluant en ces termes :

« Il est plus que temps qu’enfin : 

... Poursuivre la lecture
Voir plus d'articles