Révolte contre les banques ?

Certains gilets jaunes lancent un appel à une grève des dépôts bancaires. Il sera probablement sans conséquence mais c’est une occasion de populariser le bitcoin.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Révolte contre les banques ?

Publié le 11 janvier 2019
- A +

Par Simone Wapler.

Il est d’usage de fustiger la finance et son avatar « l’ultralibéralisme » mais souvent pas pour les bonnes raisons.

Les étatistes de droite et de gauche et les populistes ne sont pas du tout contre la fausse monnaie, créée à partir de rien. Simplement, ils contestent sa répartition : ils en veulent plus pour eux, pour leur usage, pour acheter des électeurs.

Les étatistes de droite veulent plus de fausse monnaie pour l’armée, la police, la sécurité, les opérations extérieures, la défense, la grandeur du pays, le terrorisme, le capitalisme d’État, les grands projets industriels.

Les étatistes de gauche veulent plus de fausse monnaie pour lutter contre la pauvreté, contre le réchauffement climatique, pour subventionner l’immigration, pour « éduquer » les masses.

Les populistes veulent plus de fausse monnaie pour la distribuer à tous ceux qui voudront voter pour eux.

Récemment Tom Woods a fait paraître un livre (gratuit) intitulé Notre ennemie, la Fed – Faits et fiction à propos de la Federal Reserve et de l’économie américaine.

Ce livre a le mérite d’exposer les bonnes raisons pour lesquelles la Fed (ou n’importe banque centrale de la zone monétaire dans laquelle nous vivons) est nocive.

  • La Fed a détruit le dollar qui a perdu 95 % de sa valeur depuis la création de la Fed.
  • La Fed a fait grandir l’aléa moral puisque les institutions financières savent qu’elles seront toujours renflouées avec de l’argent créé par la Fed si les choses devaient vraiment tourner très mal
  • La Fed contraint les gens ordinaires à être investis sur les marchés actions où ils n’ont pas nécessairement quelque chose à faire, simplement parce qu’accumuler des liasses de dollars serait un plan retraite suicidaire en raison de l’inflation voulue par la Fed.
  • En abaissant artificiellement les taux d’intérêt, la Fed crée les conditions de cycles économiques, les configurations d’expansion-récession de l’activité économique qui donnent lieu à de mauvaises allocations d’argent suivies de krachs dévastateurs pour un grand nombre de gens.

Tous ces points s’appliquent aussi évidemment à la Banque centrale européenne dont je vous rappelle qu’elle a inscrit comme objectif une inflation annuelle proche de 2 %. C’est-à-dire une érosion monétaire ou encore un impôt arbitraire non-consenti de 2 %.

https://www.ecb.europa.eu/explainers/tell-me-more/html/stableprices.fr.html

Comme la BCE ne tient pas son objectif  d’érosion monétaire depuis la crise de 2008, elle a basculé en taux négatif, autre façon de priver les épargnants d’un  rendement décent sur leurs économies.

Bien entendu, ces faits ne sont jamais expliqués par les grands media, détenus par des grands acteurs du capitalisme de copinage. Ces grands media laissent s’exprimer les étatistes de droite comme de gauche, les économistes ou experts payés par les deniers publics, les professionnels de l’agit-prop comme caution de leur pluralisme bidon et tous ceux qui prennent de mauvaises décisions sans en supporter les conséquences. Ils n’ont pas vocation à relayer le « hors système », la véritable contradiction. D’où probablement la fermentation initiale du mouvement Gilets jaunes.

Un  appel de plus au boycott bancaire qui pourrait populariser le bitcoin

Malgré ce verrouillage des media, la finance a toujours mauvaise presse ; même si les gens n’analysent pas la cause du problème (l’institutionnalisation de la fausse monnaie sous forme de crédit et son administration centralisée) ils en ressentent les effets (baisse de leur pouvoir d’achat).

D’où probablement le récent appel des Gilets jaunes à retirer son argent des banques.

Ceci fait penser à l’appel du footballer Éric Cantona en octobre 2010. Appel qui fit long feu.

Si les gens connaissaient vraiment le système financier, ils comprendraient qu’il peut fonctionner sans dépôts, que « leur » argent n’a aucune importance… Les banques prêtent de l’argent qui n’existe pas. Par ailleurs, toute une législation vous contraint à posséder un compte en banque, vous écarte de l’usage des espèces et vous empêche de confier votre épargne à qui vous voulez.

Cet appel est aussi vain qu’une grève de l’impôt et restera probablement, comme celui de Cantona, sans conséquence.

En revanche, ce qui existe depuis 2008 et prend de l’ampleur, c’est la monnaie numérique privée comme Bitcoin et ses cousins.

Cette monnaie a justement été créée par Satoshi Nakamoto en réponse à la spoliation organisée par les banques centrales.

Seul un système monétaire « basé sur une preuve cryptographique plutôt que sur un tiers de confiance », disait-il en exposant son projet il y a dix ans, peut résister à la censure et « échapper au risque d’inflation arbitraire des devises centralisées ».

Plus de fausse monnaie, plus de taux négatif, plus de spoliation

Pour le moment, le mouvement des Gilets jaunes n’a donné lieu à aucune tension sur les taux d’intérêt de la dette française. Les marchés financiers spéculent sur le fait que le mouvement sera maté ou que la Banque centrale européenne fera « tout ce qu’il faudra », c’est-à-dire davantage de fausse monnaie, davantage de taux négatifs, davantage de spoliation.

Mais comme je le répète inlassablement, la dette publique ne sera jamais remboursée et il faudra un jour l’admettre. Cela impliquera une gigantesque destruction d’épargne privée et le retour au contrôle des capitaux. Le contrôle des capitaux est l’expression consacrée pour dire que les simples citoyens seront dans l’impossibilité de s’évader de leur banque et de couper à des impôts arbitraires décrétés pour le « salut public » ou « l’intérêt de la Nation ».

Votre assurance contre cet événement, pour ne pas perdre l’épargne de votre vie, c’est d’avoir 10 % de vos liquidités en or. Mais c’est aussi prendre un petit billet de loterie en transférant un peu de vos économies dans le bitcoin. Ce sera bien plus efficace que tous les appels au bank run. La technologie vous permet aujourd’hui d’échanger, d’acheter, de vendre, de transférer de l’argent sans les banques.

Le bitcoin connaîtra-t-il le même avenir qu’internet ? Je n’ai pas de boule de cristal mais 100 % des gagnants auront tenté leur chance, comme disent les promoteurs des jeux de loterie contrôlés par l’État…

_____

Pour plus d’informations, c’est ici

 

Voir les commentaires (50)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (50)
  • Que les gens veulent laisser le minimum sur leur compte courant , c’est leur choix ..Est- il normal de payer des frais de fonctionnement sur votre compte courant alors que les banques discrètement le font travailler ?
    Puisque les Banques Françaises vont bien où est le problème ? est-ce vrai ? j’ai un doute !!
    A combien est l’endettement des banques françaises , il serait plus important que la dette du PIB .. !! ??? 110.. 130 …140 % …

    • S’il vous reste 23mn de libre dans votre vie, visez un peu cette vidéo:
      https://www.facebook.com/groups/1746512808792708/permalink/1807527546024567/
      Tous les problèmes de crise, de dette ,dont on nous rebats les oreilles depuis notre naissance, prennent leur source dans la monnaie: création puis destruction, contre intérêt.
      Le mal n’est pas « l’état et ses taxes » mais le pouvoir/privilège laissé aux banques privées.
      Ce n’est pas parce que ce pouvoir/privilège est ancien q’il est bon, sauf pour ceux qui ont ce privilège de tondre les moutons dociles et complaisants.

      • Bel exemple d’infiltration des GJ par les extrêmes.
        Et de propagande collectiviste, mensongère en plus.
        Les explications comptables sont totalement fausses.

      • Tres interessant la manière de prendre une réalité (la creation de dette est une creation de masse monetaire) et de tirer des conclusions foireuses sur ce que couvre les intérêts de l’emprunt.

        C’est fait pour les gogos, doit on s’étonner que leham se soit fait piéger ?

        Alors non, les interets ne sont pas le prix de la creation monétaire. Il y a surement beaucoup a dire sur les banques mais pas ça.

        Le piege est a 11’50 sur la vidéo.

        • @cachou42 et Gordon
          Alors oui, la vidéo est en partie fausse mais elles soulève plusieurs problèmes bien réels :
          1) Imaginez que l’économie démarre sur une petite île.
          Le banquier a 1 de capital, c’est le seul et c’est pour ça qu’il endosse le rôle de banquier.
          Je veux lui emprunter 5 pour accroître mon activité.
          Grace au système de réserves factionnaires, il peut créer 5 qu’il me prête, tout en gardant son 1.
          Il me demande 1 d’intérêt pour ce service. Nous sommes d’accord, parfait.
          Je lui dois donc 6, sous le a forme de 5 mensualités de 1.2.
          Pour développer mon activité, avec ces 5, j’achète des biens et service auprès des autres habitants de l’ile qui jusque là, pratiquaient le troc.
          Ils trouvent cela bien pratique cette monnaie, ils y prennent gout.
          Grace a mon activité j’arrive tous les mois a capter 1.2 dans l’ économie, que je rend au banquier.
          Le banquier réduit ma créance de 1 chaque moi, garde les intérêts qu’il utilise selon SON BON VOULOIR.
          Soit acheter des biens et services dans cette économie naissante, soit capitaliser dans son coffre. (ou encore bulle financière déconnectée du réel, bien plus rentable…)
          S’ il a réinjecté les intérêts dans l’ économie, j’ai pu honorer mon prêt et la masse monétaire finale est de 1, les intérêts.
          Soit il décide de capitaliser les intérêts en vu accroître sa réserve fractionnaire et je ne peux pas honorer la dernière mensualité. L’économie est en faillite.
          L’ économie qui a appris a fonctionner avec 5 au début, se retrouve au final a fonctionner avec une masse monétaire entre 1 et 0 suivant le bon vouloir du banquier.
          Fonctionner avec 1, par rapport a 5 du début, s’apparente a une récession et 0, à tout échange impossible, retour au troc.
          Heureusement qu’entre temps aucun des intervenants de cette économie naissante n’a pas décidé d’épargner pour plus tard. Je n’aurais pas pu honorer mon prêt.
          On voit que ce système de l’argent dette , parfois bien nommé « argent rare », ne fonctionne bien qu’en période d’euphorie où la croissance est là.
          Sinon c’est le blocage de l’économie assuré, malgré que biens et services puissent être disponibles en abondance. On a juste pas la possibilité de les échanger, sauf le troc.
          Ce système tend naturellement à la récession, sauf croissance perpétuelle.
          .
          2) Est il équitable qu’une personne doivent payer autant d’intérêts que de capital pendant 30 ans de sa vie, alors que ça n’a demandé qu’un clic de 3s au banquier ?
          .
          3) A qui profite ce système, qui en sont pigeons ?

          • La video n’est rémunère en partie fausse, elle comporte un piege à con situé entre 11’50 et 13’00 qui rend caduque toutes ses conclusions.

            1. On ne vit pas sur une petite ile.

            2. Le piege a semble t il fonctionné pour toi. Tant que tu n’auras pas compris ce que rémunère les intérêts tu ne comprendras rien à la finance et fera des conclusions douteuses.

            3. Le systeme semble beneficier à l’humanité en général qui vit de mieux en mieux.

            • En partant des données de l’interlocuteur, il doit effectivement 100K d’intérêts pour 100K de principal, en gros.Quel est le piège a con ?
              .
              1. c’est pourtant plus simple de comprendre ce qui se passe sur un cas isolé que dans la masse des prêts mondiaux où l’on a l’illusion que le système de l’argent dette fonctionne.
              Madoff en rigole encore du fond de sa prison.
              Que toutes les banques arrêtent de prêter/créer de l’argent et que se passe-t-il ?
              Ne restera que 10% de la masse monétaire mondiale pour échanger et pas dans nos poches.
              .
              2. Je ne suis pas idiot, je sais très bien quelle est la justification des intérêts : rémunération de la prise de risque par la Banque.
              Maintenant avec un peu de recul, débourser le double pour un emprunt, ça fait un peut mal au c..
              Surtout qu’en cas de faillite de l’emprunteur, la banque pourrait très bien rayer la créance de sa compta – c’est interdit par ce qu’on l’a décidé mais admettons et ça ne ferait de mal a absolument personne, sauf au comptable intégriste. Le risque lié a l’emprunt serait moindre, voir nul, et donc le taux idem-
              3. Le système semble bénéficier à l’humanité, oui tant que la croissance est là et les banques ne s’en plaignent pas.
              Chez nous la croissance n’a plus trop lieu d’être galopante et ce système de la monnaie dette se grippe, impliquant de la récession, fermeture des services publics et tutti quanti.

              • La croissance est grippee chez nous a cause des conneries socialisantes que tu defends.

                Pour le reste ça serait trop long (et probablement vain) d’essayer de t’expliquer vu de la où tu pars. Désolé.

                Essaye de comprendre par toi même le piege logique de la video. Tu peux aussi chercher les erreurs factuelles et te demander si elles sont volontaires.

                • @Gordon
                  Je vois…on dira qu’il est 23h59…
                  Lorsque je dis « chez nous », je pensais plus large: Europe ou OCDE par ex.
                  Quant aux erreurs dans la vidéo, je ne pense pas qu’elle soient volontaires, la plupart des gens sont sincères, même dans leurs erreurs.
                  L’erreur de dire que l’intérêt na pas été émis et rend de fait le prêt non remboursable sauf de faire de nouveaux prêts, n’est pas rigoureusement exact . Tout dépend de ce que fait le banquier des intérêt, tout dépend si des gens épargnent. voir mon exemple sur l’île.
                  Ce point de détail ne gomme pas la généralité qui est que nous courons , nous nous activons avec frénésie, pour capter de la monnaie qui est détruite à chaque instant.
                  Un peu comme la reine rouge qui court pour rester sur place dans Alice au pays de merveilles. C’est cela la monnaie.
                  Sinon, plus de monnaie pour échanger, nada !
                  Pas à la virgule près , on est d’accord, mais l’idée majeure est bien celle là.
                  Visiblement vous ne voyez l’esclavage insidieux…socialisant ou pas. lol

              • @ leham Sur le 2), c’est une des erreurs (volontaire je pense) de la vidéo : les opérations d’alimentation de compte et de prêts ne sont pas neutres sur le bilan des banques.

              • Quand à la notion de « comptable intégriste », elle ne peut exister que chez ceux qui ont l’intention de vivre avec l’argent des autres.

                • @cachou42 c’est l’argent de personne, les banques l’ont crée ex nihilo…

                  • Si vous voulez qu’on continue à discuter avec vous, il faudrait faire preuve d’un minimum de bonne volonté …

                    • @cachou42
                      Vous êtes gentil mais dans le cas pressent dont nous discutons, je vois pas où est ma mauvaise volonté.
                      Expliquez svp , je ne vois pas…

                    • @ leham Je n’aime pas cette expression « comptable intégriste », de même que les discussions qui tournent en rond.

                    • @cachou42 Ah OK, ce n’est qu’une question de vocabulaire donc de forme…
                      Dites plutôt que je vous en bouche un coin sur l’argent qui ne manque a personne. Vous n’avez rien a répondre sur le fond ?

    • Les banques françaises sont très exposées en France (qui va… bref, passons), en Italie (comment dire…) et en Allemagne (vous avez entendu parler de la Deutsche Bank?). Mais à part ça, tout va très bien, madame la marquise !

    • «l’endettement des banques françaises» ???
      Cela ne correspond-il pas à l’endettement des entreprises et des ménages français ?…
      Auquel il faut ajouter l’endettement de l’État c’est à dire NOUS tous.

  • Petit rappel nécessaire de la véritable nature du bitcoin comme réserve de valeur … par rapport à la loterie où l’on est certain de perdre sa mise !

  • L’appel des GJ pour sortir l’argent des banques est un moyen de pression contre le gouvernement (faire peur), certainement pas une action contre les banques centrales. En tout cas je n’ai rien lu qui le laisserait penser.
    De toute façon les gens sont trop contents de payer avec leur CB sans contact ou leur smartphone.

    • Et les entreprises ne peuvent pas se passer de comptes bancaires.

      • Et au delà d’une certaine somme les commerçants n’ont plus le droit d’encaisser du liquide !
        Et même dans une banque, essayez de déposer 2000€ en billets de 500€… (billets en usage assez fréquent dans d’autres pays de l’UE)

    • Le fric déposé et dormant sur les comptes sert aussi à consentir des prêts aux entreprises et aux particuliers, le gouvernement n’en a rien à faire sinon qu’il y aura plus de difficultés à obtenir ces prêts donc plus de difficultés (aussi) pour la création ou la survie d’entreprises !
      Si l’objectif est de ruiner le pays… et d’arriver à la situation de la Grèce : C’est une des solutions !

  • Détrompez-vous, beaucoup de « populistes » dénoncent la fausse monnaie qui est justement un outil de pouvoir usurpé

    • Pas vraiment. Beaucoup de populistes dénoncent la « fausse monnaie » contrôlée depuis Francfort. Ils préfèreraient – et on les comprends aisément si on se met 5 minutes à leur place – une fausse monnaie contrôlée depuis leur fauteuil à eux. La monnaie n’en resterait pas moins fausse.

  • bof apparemment le bitcoin est pas si liquide que ça donc en acquérir mais surtout le vendre c’est pas si évident.
    En plus, les récents scandales de vols de portefeuilles bitcoins incitent quand même à la prudence…

    • Franchement cest pas compliqué et c’est très liquide.

      La securite des portefeuilles est une autre question, il ne faut en aucun cas laisser ses avoirs dans un portefeuille en ligne.

  • Pour enm…der les banques, ce n’est pas vider son compte qu’il faut faire mais :
    * résilier toutes les options et abonnements non gratuits ;
    * ne pas avoir d’incidents (qui occasionnent des frais et rétribuent grassement les banquiers) ;
    * ne pas prendre les cartes de crédit de la banque sauf si gratuit et sans aucun frais annexe, préférer les cartes équivalentes de chaînes de magasins souvent moins chères.
    En respectant cela vous serez considérés comme un mauvais client (non rémunérateur pour le banquier).
    Les banques « en ligne » sont généralement filiales de banques classiques, c’est moins chère et aussi sûr, toutefois il ne faut pas avoir à déposer fréquemment d’argent liquide ce qui peut imposer de faire des mandats.

    • PS: Je n’ai pas attendu les GJ pour agir comme cela !

      • Je n’ai toujours pas compris quel intérêt il y a à emm..der les banques. Ca me paraît du même niveau que taxer les riches.
        En revanche, j’ai bien compris quel intérêt il y avait à miser un petit peu sur l’avenir du bitcoin.

        • Les GJ parlent de faire peur au gouvernement et ont des propos anti-banques, j’explique le moyen le plus simple d’être un mauvais client, c’est tout !
          Quant aux cryptomonnaies, il faut avoir les moyens d’immobiliser du fric pour jouer et comme ce jeu est très spéculatif il y a beaucoup de risques de pertes…

        • Les emm.. non mais faire attention a leurs pratiques commerciales (il y a clairement des abus) et faire jouer la concurrence oui.

    • Le liquide peut … se liquider dans les magasins. Après il faut gérer la sécurité en fonction du montant.

      • «liquide peut … se liquider dans les magasins»
        Les GJ bloquant les accès aux magasins en question, et favorisant le commerce en ligne…. Comment liquider le liquide, mis à part au bistro du coin ?

    • J’ai abandonné les banques à guichets il y a 17 ans et j’en suis toujours contente. J’ai sauté le pas lorsque la caisse d’épargne a mis en place le package, frais obligatoires mensuels sur nos comptes individuels mais aussi sur le compte joint que nous avions à l’époque ! Oui il y a une petite contrainte sur les espèces, mais on peut les envoyer sur le compte si la somme est élevée. Au moins, on ne paie pas obligatoirement des services inutiles (1 chèque de banque par an !) et on n’est pas pris pour des « usagers » car il faut reconnaître qu’ils sont forts, les banquiers, pour vous faire croire qu’ils sont vos « conseillers » !

  • Je trouve l’auteur de cet article bien moins sûre d’elle au sujet du Bitcoin :  » Je n’ai pas de boule de cristal » alors que cela fait maintenant des mois, des années qu’elle nous bassine avec la hausse du Bitcoin (passé de 20 000$ à 4000$ en quelques mois) et de l’or (qui stagne depuis des années) : encore une convaincue qui dira, le jour d’une hausse : « comme je l’avais prédit » !

    • Mais si vous aviez été là quand le bitcoin est passé de moins 1, ou même de 100$ à 20000, là vous auriez compris ? Vous n’avez pas d’opinion propre, seul compte pour vous l’intérêt spéculatif ?

    • L’or vient de prendre quelques points…

  • bonjour, @ leham,
    ta vidéo que j’ai visionné jusqu’au bout est une resucée de, par exemple, d’un côté la classe ouvrière et les autres.
    On croirait du Krasucki avec son texte fondateur de
    la CGT.
    Je te demande de me lire jusqu’au bout toi aussi.
    Alors, oui c’est vrai les banques ne font que des écritures comptables. C’est pas pour autant que ton raisonnement est valable.
    Pour rembourser une dette, il faut produire, travailler, etc… on reçoit alors une somme d’argent. Le montant de cette somme dépend de ton niveau de productivité et du niveau de valeur de ton métier.
    C’EST cela, la seule vraie valeur d’une nation.
    Tu auras beau créer ton propre argent ou passer par Bitcoin ou équivalent, cela ne changera pas ce paramètre. Autre paramètre, la productivité des autres pays et la valeur de ce qu’ils produisent.
    Eh oui., nous ne sommes pas seuls.
    si quelqu’un ou un autre pays produit la même chose que toi en se faisant payer moins cher ?!!!
    Alors, tu me diras, tout le monde doit se mettre d’accord. Certains ont essayé en fermant leur frontière ( ex URSS)…. plus personne ne voulait bosser, rien dans les magasins… 100 millions de morts ( voir histoire du communisme).
    Tout ton monde de pensée relève d’une utopie qui finit toujours par la Dictature et les massacres de masse.
    Les libéraux sont réalistes et prennent le monde tel qu’il est. Si tu supprimes tous les ministères non régaliens de ce pays, tu règles tous les problèmes.

    • Je voudrai ajouter que si le système a tenu en URSS pendant 70 ans, c’est que le « pays » (ou plutôt ensemble des républiques la constituant) avait une surface énorme, un sous-sol ultra-riche. Et c’est toujours le cas aujourd’hui pour la Fédération de Russie, en train pour aller d’un bout à l’autre il faut une semaine.
      Par comparaison, il fallait une simple nuit pour traverser la France de Boulogne s/mer à Toulon avant le TGV. Un pays de cette taille peut vivre à l’aise en autarcie.

  • suite @leham
    Alors oui tous ces gens qui se croient productifs risquent de déchanter plus ou moins.
    Le seul vrai crime contre l’humanité est celui qui s’obstine à faire un métier inutile payer de force avec l’argent des autres !

  • Si on redoute le risque de « hold-up légal » de ses dépôts bancaires comme on l’a déjà vu faire à Chypre, on peut diversifier en ouvrant un compte à l’étranger et en l’approvisionnant à volonté. Bien penser pour chaque année d’activité à simplement déclarer son existence (Cerfa 3916), ainsi que les éventuels revenus et plus-values.

  • Si les Gj comprenaient tout ça, il y aurait des millions de boxeurs dans les rues …

  • le français moyen n’y connais pas grand chose en économie et a une relation particulière avec l’argent, le bitcoin ? une monnaie virtuelle et beaucoup de risques selon lui..et comme il est fainéant de nature il n’a pas envie d’en savoir plus..même s’il sait que son banquier est un escroc en cravate il pense qu’il y a moins de risques de perdre ..

    • @dekkard
      Bonsoir,
      « une monnaie virtuelle et beaucoup de risques selon lui. » En plus, on fait passer le Bitcoin pour la monnaie des terroristes, par les médias, par les séries télé, etc…

  • Je possède des actions, et certaines bougent parfois fortement pour des raisons futiles, secrètes, ou contre-intuitive, malgré les analyses techniques et fondamentales personnelles et fournies par la société de bourse où je suis client. Je possède également un tout petit peu de « Dash », une monnaie virtuelle, qui a perdu 90% de sa valeur, et qui prend ou perd 20% sans aucune raison. Donc d’un côté je prends un risque plus limité (mais quand même fort) avec des actions; et de l’autre un risque très important et encore plus imprévisible avec de la monnaie virtuelle. Bon ben… voilà…

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Article disponible en podcast ici.

Plus Christine Lagarde renie Bitcoin, plus elle met en évidence les bénéfices de Bitcoin face à sa gestion monétaire.

Nous verrons donc les trois bénéfices du Bitcoin les plus détestés de Christine Lagarde.

 

Gestion apolitique et neutre

Que vous soyez de gauche comme de droite, femme ou homme, jeune ou vieux, Français, Russe ou Chinois, en guerre ou en paix, le Bitcoin est ouvert à tous sans aucune restriction.

Tout le monde peut utiliser le bitcoin aussi bien comme ... Poursuivre la lecture

poutine inflation
2
Sauvegarder cet article

La publication de l'indice des prix à la consommation (IPC) de mai 2022 a été pire que ce que prévoyaient pratiquement toutes les prévisions. L'IPC d'une année sur l'autre s'est établi à 8,6 %, ce qui est non seulement plus élevé que prévu, mais constitue un nouveau record depuis quatre décennies. L'IPC d'un mois sur l'autre (avril à mai) a également été plus élevé que prévu : 1 % contre 0,7 % prévu. La publication de lundi montre clairement que la Fed est à la traîne en termes d'utilisation de mesures politiques pour freiner la hausse des pr... Poursuivre la lecture

bitcoin
0
Sauvegarder cet article

Depuis quelques semaines, les mauvaises nouvelles sur le front des crypto-monnaies se multiplient. D’aucuns n’y voient qu’une nouvelle occasion d’y investir  — « Buy the Dip ! », telle une incantation chamanique — d’autres prédisent l’effondrement de tout le système crypto. L’hypothèse ici soutenue est que le concept le mieux à même de rendre compte de la phase actuelle est celui de bank run — ou panique sur les banques cryptos.

Le défi actuel du monde crypto est facile à comprendre. Le concept-clef est celui de convertibilité. Il faut... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles