Grand Débat National et Gilets jaunes, pour une poignée d’euros

On se pique à rêver d’un gouvernement lançant une sympathique cagnotte Leetchi pour payer l’organisateur du Grand débat national et on se demande s’il se serait trouvé autant de généreux donateurs que pour le boxeur de CRS.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Gilets jaunes-12 by NightFlightToVenus (CC BY-NC-ND 2.0)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Grand Débat National et Gilets jaunes, pour une poignée d’euros

Publié le 9 janvier 2019
- A +

Par h16.

On peut rester actif, même après une bonne bière manifestation : alors que la France découvrait, amusée ou médusée, que nos forces de l’ordre, au lieu de boxer tranquillement des manifestants, pouvaient aussi se faire boxer en retour, une partie facétieuse (factieuse ?) de ses citoyens organisait une collecte pour venir en aide à l’individu depuis lors placé en garde à vue dans l’attente d’un procès qu’on devine déjà fort médiatique.

Sans surprise, cette cagnotte n’aura pas manqué d’atteindre rapidement plus de 100 000 euros ce qui, par les temps qui courent, représente tout de même une belle somme (environ 2,5 fois la facture de taxi d’Agnès Saal par exemple, mais seulement un tiers du budget Brigitte Refait La Déco de l’Élysée, n’est-ce pas).

Il va sans dire que l’argent ainsi récolté a immédiatement provoqué une vive poussée d’urticaire chez nos ministres et autres représentants gouvernementaux : de Mounir et Muriel jusqu’à Marlène et Élisabeth en passant par toute la brochette de clowns à roulettes qui s’égaient niaisement dans les couloirs républicains, toutes les potiches gouvernementales sont montées au créneau pour dénoncer la mise en place de cette cagnotte (et en déplorer le montant atteint).

Les plus naïfs pourront toujours croire que ces réactions sont bien là l’expression d’un sentiment républicain chevillé au corps de ces politiciens. Les autres comprendront que la rapidité avec laquelle cette cagnotte a atteint ce joli montant, ainsi que son nombre de participants (plus de 7 000 en 24 heures) ont une furieuse tendance à démolir complètement la thèse actuelle des médias et du gouvernement qui persistent, depuis plusieurs semaines, à nous raconter l’histoire d’un mouvement qui s’essouffle et montre à quel point le gouvernement sous-estime le problème.

Une pratique parfaitement légale

Au-delà de ces remarques, notons pourtant que ce principe de collecte est, outre parfaitement légal tant qu’elle sert par exemple à payer les frais d’avocats, très illustratif de la puissance réelle du peuple et de la solidarité naturelle qui s’organise spontanément lorsque des intérêts convergent.

Ici, il me serait facile de rappeler qu’après tout, notre adorable président Macron est lui-même parvenu à son poste suite à une collecte très équivalente (bien qu’il ne l’aie pas faite sur Leetchi, on le comprendra aisément). Il n’avait bien sûr boxé aucun gardien de la paix, et l’utilisation de la carte « Parquet National Financier » est, a contrario du punching policier, tout ce qu’il y a de plus républicain, cela va de soi.

Néanmoins, cette collecte montre fort bien que les gens modestes, même quand ils peinent à finir le mois, n’hésitent pas à mettre la main au portefeuille quand ils estiment que la cause en vaut la peine. Ici, peu importe qu’elle soit discutable par les uns puisqu’elle est noble pour d’autres et qu’ils sont prêts, on l’a vu, à la soutenir. Dans le même temps, difficile d’oublier que ces mêmes personnes rechignent fortement (et c’est d’ailleurs pour cela qu’on en retrouve un paquet agglomérées aux ronds-points français) quand la solidarité leur est imposée de façon… fiscale.

Eh oui : contrairement au poncif socialiste maintes fois répété, l’absence de l’État ou son retrait progressif ne signifie en rien l’assèchement subit de toute solidarité, mais bien plus sûrement une meilleure allocation des dons vers ce qui compte vraiment pour les individus.

Christophe et Chantal

De ce point de vue, on sait donc qu’on peut trouver l’argent pour les causes essentielles, et ce, quels que soient les détracteurs et aussi vocaux soient-ils. Et non, dans la majorité des cas, l’argent public n’a pas besoin d’être mobilisé, et certainement pas par la force : de la même façon qu’on n’a manifestement pas besoin d’en appeler à la redistribution, à la justice sociale, ou au devoir collectif pour aider l’une ou l’autre cause (ou, dans le cas qui nous occupe, un boxeur un peu sanguin), on n’a pas plus besoin de faire appel à l’impôt pour, par exemple,… payer quelqu’un à organiser des Débats Nationaux sur des sujets plus ou moins loufoques.

Il est en effet particulièrement piquant de rapprocher cette cagnotte inattendue pour Christophe Dettinger, le boxeur de CRS, du salaire dévolu à Chantal Jouanno, chargée d’organiser le fumeux fameux Grand Débat National (mais apparemment, plus de le piloter) proposé par Macron dans sa dernière allocution télévisuelle suite à la mobilisation des Gilets jaunes. La nouvelle présidente de la Commission nationale du débat public devrait en effet toucher 176 000 euros bruts annuels pour organiser ce débat, soit 1,6 Dettinger si on me suit bien.

On se pique à rêver d’un gouvernement lançant une sympathique cagnotte Leetchi pour payer l’organisateur de ce débat et on se demande s’il se serait trouvé autant de généreux donateurs. En attendant, ce seront donc les contribuables (dont, en partie, ceux qui se trouvent actuellement sur les ronds-points à protester contre des impôts trop importants) qui paieront — avec leurs impôts — les émoluments de ce qui s’apparente furieusement à une apparatchik qu’on pouvait pourtant croire carbonisée.

On se rappelle en effet qu’elle avait expliqué en juillet 2017 vouloir arrêter la vie politique après une mûre réflexion. Manifestement, le renouvellement des têtes, le nouveau monde politique et les changements paradigmatiques tant vantés par Emmanuel Macron sont so 2018. Oubliés, donc.

Le retour des vieux chevaux

Cette nouvelle année fait un pas résolu vers le retour en force des vieux routards, depuis Juppé (dont ses bruits de succions enamourés dirigés vers le chef de l’État sont audibles jusqu’en Corrèze) jusqu’à Sarkozy dont on n’arrive décidément pas à se débarrasser. C’est, véritablement, une nouvelle édition de ces jeux politiciens de chaises musicales qui autorisent avec la même décontraction le retour d’un Moscovici à la tête de la Cour des comptes (il n’avait pas fait assez de dégâts à l’économie française puis européenne, je présume), ou le recasage de Migaud au Conseil Constitutionnel…

Et donc, pour 1,6 Dettinger, on peut s’offrir une Chantal Jouanno pas trop usée qui, pour ce prix modique, assurera que tous les sujets seront traités, même la remise en question du Mariage Pour Tous. Ou presque, faut pas déconner, « Not On My Watch » et tout ça.

Bref : s’il semble maintenant acquis qu’on peut rassembler 110 000 euros pour assister financièrement un ex-boxeur manifestant un peu trop vif, il ne paraît pas déraisonnable qu’un Grand Débat National puisse être organisé de la même façon (quitte, pour troller, à demander à ce que ce dernier le soit par Dettinger ; après tout, il a des arguments frappants).

Et à ceux qui m’objecteront qu’un tel débat nécessite évidemment qu’il soit payé par tous, je répondrai qu’au vu des polémiques grotesques qui agitent déjà le landerneau politique, cette source publique de l’argent garantit que ce débat ne sera ni grand, ni national : on va y multiplier les sujets périphériques (la mise en place de telle taxe : rapide ou lente ? L’augmentation de telle ponction : forte ou légère ? Cette mesure sociétale sans intérêt : oui bien sûr ou non peut-être ? etc.) mais on est certain d’une chose : jamais il n’y sera abordé la moindre question sur une baisse drastique, rapide et nécessaire des dépenses publiques.

Dès lors, avec ou sans débat national, qu’il soit ou non payé par une cagnotte Leetchi et modéré par Dettinger, Jouanno ou même Schiappa (tant qu’à faire !), une seule conclusion s’impose.

Ce pays est foutu.


—-
Sur le web

Voir les commentaires (31)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (31)
  • A noter que Chantal Jouanno serait, selon Wikipédia, karatéka… Donc, pour les ‘arguments frappants’ on est servis!

  • Les débats Théodule ,la nouvelle trouvaille de la’republique en marche au pas cadencé pour noyer les petits poissons( marre d’être des veaux !)

  • Pour le RIC, je demande le financement des moulins à vents par cagnotte letchi uniquement.

    • alan 9jan.10h37 EXCELLENT le financement des moulins à vents par cagnotte letchi uniquement! Vous avez trouvé la conclusion logique du « Grand Débat » qui devient inutile, avec des économies à la clé…

    • EXCELLENT alan 9jan 10h39! Vous avez trouvé la conclusion logique du grand débat rendu inutile: »je demande le financement des moulins à vents par cagnotte letchi uniquement. » Voilà bien des économies et aussi un slogan pour les Gilts Jaunes

  • elle a désiré quitter la scène politique mais pas la manne financière généreuse que lui accorde sa fonction , et silence sur les autres avantages ,je soupçonne ,une viiture avec chauffeur et des notes de frais… Certains chef d’entreprise n’on pas ce salaire et pourtant apporte de la richesse et du travail ..

    • il est manifeste que ce debat va accoucher d’une souris.. mais apres les européennes.. que d’aucun pensent remporter ..
      comme disait Clemenceau (je crois )
       » les députes c’est comme les cochons , çà grogne jusqu’à l’heure de la soupe »

      • Permettez-moi d’y ajouter : « Les hommes politiques et les couches doivent être changés souvent… et pour les mêmes raisons »- George Bernard Shaw.

  • LE RETOUR DES VIEUX CHEVAUX

    Ici, c’est le retour de la vieille à ridelles…

  • La cagnotte du boxeur étant évidemment un revenu imposable, l’état devrait en récupérer une bonne partie +80% d’amende s’il y avait oubli de la déclarer.
    Ça lui permettra de fournir quelques gants de boxe aux forces de l’ordre pour leur défense.

  • Pour compléter le portrait de Chantal, elle a aussi déclaré avoir parfaitement estimé que ce salaire était trop élevé…a-t-elle demandé moins pour autant? Bien sûr que non. Et maintenant elle se tire sans omettre au passage un petit coup de griffe, précisant que ce grand blabla national aurait bien du mal à faire émerger quelque chose. En résumé, Chantal, fille de Jouanno.

    • et probablement remplacée par quelqu’un d’inutile qui demandera un peu plus eu égard aux potentielles attaques sur son salaire..quand on voit ce gouvernement de branques qui cumulent connerie sur conneries on est vraiment dans la merde

  •  » outre parfaitement légal tant qu’elle sert par exemple à payer les frais d’avocats, »

    Oui. C’est fou comme ces gens oublient la présomption d’innocence et le droit (constitutionnel, humain) d’être défendu.
    Marlène a-t-elle prévu quelque chose pour l’avocat ?

  • Je ne veux pas passer pour une langue de vipère… Mais Jouanno renonce à se représenter aux sénatoriales en 2017 à Paris… Il semblerait qu’il y ait un sénateur LREM élu à sa place… Elle devient Présidente du comité Théodule… Récompense pour service rendu…?

    • @JLB : Mais non, ça froisserait leur honnêteté. C’est un simple retour d’ascenseur, tel qu’il se pratique entre amis.

  • @JLB , tout est possible avec ces gens là, vu sa reponse son honnêteté était de demissionner de son poste. Puisque ce machin n’avait pas de sens !!! pour le moment elle se prend 15 000 euros par mois … elle est pas belle la vie !!

  • Tous les membres sont nommés sur proposition de différentes entités… Et validé par décret…
    Cela semble très pratique pour récompenser des personnes méritantes…
    La composition : https://www.debatpublic.fr/sa-composition

  • Les sujets qui ne seront pas abordés:
    L’immigration
    La compatibilité de l’islam et de la charia avec les lois françaises
    La diminution de la dépense publique
    La transparence sur les revenus des hauts fonctionnaires

    • Suite des sujets non traités :
      – le retrait du pacte de Marrakech
      – l’abandon de la transition énergétique
      – la sortie des Accords de Paris
      – l’abrogation de la CSPE, de la TICFE et de la TICPE
      – le rejet du prochain traité d’Aix la Chapelle
      etc.

  • y a pas eu de cagnotte pour les familles des victimes par accident au rond point des GJ.
    ce pseudo boxeur il devrait assumer tout seul sa défense dailleurs vu son comportement pour moi ce n est pas un boxeur.

  • Il y a un seul problème ! C’est celui de taxes anti CO2 d’origine anthropique! imposées stupidement aux moins coupables. Sous le prétexte que tout le monde est d’accord pour sauver la planète, après un bourrage de crane odieux et mensonger . Bien avant d’être un problème politique ou social , c’est un problème scientifique pas simple du tout et nullement prouvé . L’échec complet de la COP24 et de la transition énergétique allemande nous interdisent de continuer les gaspillages en cours, éoliens et solaires, aussi ruineux qu’inefficaces. Il faut réunir les SAVANTS COMPETENTS, les pour et les contre, et eux seuls, et ne considérer que les propositions sur lesquels ils seront d’accord. La dictature de énarques incompétents sur les scientifiques est un retour inacceptable à un millénaire en arrière justifiant pleinement et malheureusement la révolte actuelle. Le Président est perdu s’il persiste dans son arrogance actuelle , avec pour seul soutien une Assemble de députés croupions incapables de faire remonter ce qu’ils comprennent dans leurs circonscriptions . Ne voient-il pas que ses plus proches collaborateurs le fuit comme la peste?
    « Un consensus scientifique n’existe pas. Soit c’est un consensus et ce n’est pas de la science, soit c’est de la science et ce n’est pas un consensus. Point. »

    • @Tambourin
      Oui, mais, encore mieux que de réunir des « savants compétents » (lesquels choisir ?) : laisser les individus qui sont préoccupés par le « changement climatique » œuvrer avec ce qui leur appartient et rien que ce qui leur appartient. Vous verrez que dès qu’il ne s’agira plus de s’accaparer le fruit du travail des autres, le nombre des partisans de la « lutte pour la sauvegarde de la planète » fondra comme neige au soleil. C’est vrai pour n’importe quelle prétexte à la taxation. Et comme l’a magistralement illustré h16, il ne manque jamais d’individus pour soutenir volontairement les causes qui sont vraiment les leurs.

  • @Tambourin , le mensonge de L’ÉTAT sur la finalité de la taxe rechauffement climatique 20 % pour la taxe carbonne et 80 % pour le BUDGET DE l’ETAT …Le vrai problème, c’est la taxe d’habitation , comment voulez-vous la financer ,les caisses sont vide ..Encore une promesse électorale
    non réfléchie , et il n’a pas d’excuse , conseillé d’hollande sur l’économie et qui plus est ancien ministre des finances !!! Ça montre le niveau de sa compétence en finance !!!
    La vrai réforme était la dépense public autorisé a 60 % , je serai lui , je demanderai 100% à l’Europe !!! c’est pas demain la veuille la dépense à 0 % de déficit…il a un sérieux problème avec les chiffres le guguss !!!

  • Personnellement, je peine à trouver la moindre interprétation positive à l’observation des faits relatifs à la cagnotte constituée pour ce boxeur (dont sa video sur la toile révèle sans surprise qu’il ne sait formuler correctement une phrase complète).
    Les donateurs sont à son image. Il s’agit des purs produits d’une France gangrenée par l’idéologie socialisante. Des individus décérébrés voyant dans des gens comme ceux qui fréquentent ce site la cause de tous leurs maux et réclamant leur tête (et leur argent).
    De la même façon, j’espère bien que le débat national accouchera d’une souris. Si ce n’était pas le cas, il faudrait préparer ses valises.
    N’avez-vous pas compris qui était à la manœuvre ? Vraiment ?

    • Poutine. Je le sais.

    • Les forces du mal sont à l’œuvre. Celles-là mêmes qui nous ont conduit là où nous en sommes.
      Elles ont évincé ceux qui, initialement, avaient osé crié pour une fois ; crié stop face à l’acharnement dont ils font l’objet depuis des décennies (et pas uniquement fiscal).
      Ces forces du mal qui, moyennant lobotomisation, ont réussi à faire croire au peuple qu’elles étaient de leur côté alors qu’elles l’avilissait.
      Elles ont désigné l’Homme Libre à la vindicte d’une foule trop contente d’aller chercher chez l’autre les raisons de ses propres manquement.

      En un mot, la chienlit.
      Jamais la sentence de La Boétie n’a résonné aussi dramatiquement.

    • Le débat national sera bien sur détourné par le gouvernement et tous les lobbies gauchistes, catho, fachos, écolo ou bobo.

      Toujours est-il que Micron a totalement gâché sa marge de manoeuvre. Donc peut importe de quoi accouche le débat. Il ne réformera rien, ne pourra créer des taxes et devra demander la permission avant de partir en vacances au soleil sous peine d’avoir une nouvelle révolte.

  • Je pense que ce ce sont toutes les taxes et injonctions diverses pour prétendûment sauver la planète qui ne demande rien qui ont suscité le déferlement des gilets jaunes. Tous ceux qui sont contre cette écologie punitive qui envahit la France ne sont pas sur les ronds points mais les soutiennent.

  • Article absolument génial ! Il faut être h16 pour y avoir pensé !

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Le ministre brésilien de l’Économie, Paulo Guedes, a tenu des propos durs envers la France lors d’une réunion des entrepreneurs à Brasilia mardi. En réponse aux critiques de Paris sur la déforestation de l’Amazonie, il a affirmé que l’économie française devient « insignifante » et a déclaré :

« Vous avez intérêt à bien nous traiter, sinon on va vous envoyer vous faire foutre ».

Des propos peu poétiques et diplomatiques, mais qui sont le symptôme d’un problème plus grave : le Brésil se détourne de l’Occident en faveur de la Chine... Poursuivre la lecture

législatives Macron
3
Sauvegarder cet article

Par Franck Arnaud Ndorukwigira.

 

La réalité est là, l’Afrique est la terre convoitée par les grandes puissances. La récente visite sur le continent de Sergueï Lavrov, ministre russe des Affaires étrangères, et celle prochaine en août 2022 d’Antony Blinken, chef de la diplomatie américaine, en témoignent. Une convoitise d’ailleurs qui vient de conduire Emmanuel Macron en Afrique, pour combler le vide des relations entre la France et l’Afrique.

Sauf que la France y va par un chemin sinueux. En critiquant la soi-disant... Poursuivre la lecture

Les Jeux Olympiques devaient être une fête, une sorte de Coupe du monde 1998 bis destinée à faire briller la France et ses élites politiques à l’international. En quelques années de crises politique, sanitaire et économique, le projet pharaonique pour Paris s’est transformé en une épée de Damoclès suspendue au-dessus de la tête d’Anne Hidalgo et d’Emmanuel Macron.

Anne Hidalgo se consacre aux Jeux Olympiques avec application après sa déconvenue spectaculaire à l’élection présidentielle. Bien que réélue à la mairie de Paris en juin 2020... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles