Alain Madelin : « Il faut remettre les idées à l’endroit »

Quand les idées fausses prospèrent, la politique s’égare.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Alain Madelin : « Il faut remettre les idées à l’endroit »

Publié le 9 décembre 2018
- A +

Par Alain Madelin.

Que d’idées fausses ! Que d’idées courtes ! Que d’idées reçues !

Je suis sûr que tout comme moi vous désespérez de la pauvreté de nos débats publics, de l’antilibéralisme primaire qui le plus souvent s’en dégage.

Et pourtant il n’y a rien de plus important que les idées. Ce sont elles qui conduisent le monde. Quand les idées fausses prospèrent, la politique s’égare.

Nous voici à un moment où nos idées libérales sont plus que jamais nécessaires mais où elles sont aussi plus que jamais susceptibles d’être entendues par des Français qui se cherchent.

Si aujourd’hui tant de Français souffrent ce n’est pas comme on veut leur faire croire en raison du pseudo système libéral qu’ils subiraient, mais bien de l’absence de vraies politiques libérales.

Vous pouvez contribuer à REMETTRE LES IDÉES À L’ENDROIT.

Dans le combat des idées, Contrepoints s’est affirmé comme l’indispensable quotidien d’expression des idées libérales dans leur diversité.

Vous devez ne pas être seulement des lecteurs attentifs et reconnaissants mais devenir tout comme moi des supporters actifs.

Pour faire vivre Contrepoints bien sûr.

Mais aussi pour aller plus loin, pour donner à Contrepoints une meilleure visibilité au cœur des réseaux sociaux, pour élargir son influence auprès des relais d’opinion.

Qu’en dites-vous ? Voulez-vous vous joindre à moi maintenant en soutenant Contrepoints ?

Cliquez ici pour faire porter vos idées libérales

Avec mes plus vifs remerciements et en toute amitié libérale,

Alain Madelin

 

Voir les commentaires (39)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (39)
  • c est quand meme comique, comique est le seul mot qui me vient a l esprit, en lisant qu il faut soutenir les idees liberales quand on a soutenu macron , alors que c est un bon socialiste, a peine liberal de connivence, entouré de socialistes, qui fait une politique socialiste , et egalement avoir soutenu juppe. si c est ca les idees liberales de mr madelin, franchement, je confirme madelin est un comique

    • On se moque pas mal de qui M. Madelin a soutenu par le passé (et d’ailleurs, contre qui ? Ca compte aussi…). Il soutient aujourd’hui nos idées, il intervient régulièrement dans les experts de Nicolas Doze où ses interventions calmes et posées servent sans aucun doute possible la cause libérale. Bien sûr, on a toujours, entre libéraux, des divergences, et on peut parfois souhaiter aller encore plus loin que lui. Il n’empêche que son soutien à Contrepoints est un atout, que la progression de Contrepoints se sent, par exemple au nombre de +/-1 bien supérieur dans les commentaires à ce qu’il était il n’y a qu’un an, et qu’il a parfaitement raison dans ce qu’il dit ici.
      Quand on ne sait pas comment réfuter le message, on attaque le messager, n’est-ce pas M. Kelevra ?

      • « Quand on ne sait pas comment réfuter le message, on attaque le messager ».
        Je pense pouvoir réfuter le message par observation du comportement du messager. Il a rejoint Micron, parmi les premiers, sans que ses antécédents de conseiller et de ministre des finances de Hollandouille lui pose problème. (Libéralisme de gauche, sans doute). Bien que sans poste ministériel, il le félicite publiquement de sa politique libérale (!) et de sa réforme des retraites (!) Soutien inconditionnel jusqu’à l’arrivée des gilets jaunes et là, lâchage brutal de son favori pour atterrir sur Contrepoints.
        Des convictions libérales pareilles, j’en ai vu un paquet dans toute la sphère politico-médiatique qui nous a conduits à la ruine.

        • Retrouvez moi, s’il vous plaît, les articles de presse qui montrent ce que vous avancez : « il a rejoint Macron parmi les premiers ».

          • Au lieu d’un -1 anonyme, j’aurais préféré avoir une réponse. Mais comme cela n’existe pas, il n’y aura pas de réponse.

    • il faut soutenir les idees liberales quand on a soutenu macron

      J’ai beau lire et relire le texte, je ne vois ça nulle part.

  •  » en France , on n’a pas de pétrole mais on a des idées « ; et quand je dis  » on  » , je parle bien sur des citoyens , pas de ceux qui les dirigent , lesquels me donnent l’impression d’avoir la cervelle quelque peu à l’envers …..

    • Bonjour Véra, en France « on n’a pas de pétrole » mais on n’a pas d’idées non plus. Vous croyez que les GJ ont des idées, pour moi ils ont un pois chiche à la place du cerveau. Pourquoi ?? Alors je vais vous le dire. Les impôts, les taxes, s’élaborent se concrétisent ou ? A BERCY !! c’est donc à ce ministère qu’il faut s’attaquer et à toutes ses succursales départementales que sont les centres des impôts, et là le gouvernement privé de ces ressources TVA, etc.. sera bien obligé de négocier.

      • Lors des essais en mer du Charles de Gaulle une pale d’hélice s’est rompue. Dur d’avoir un bateau tout neuf qui ne fonctionne que sur une hélice et impensable pour un navire de guerre.
        Ce ne sont pas les dirigeants ni les ingénieurs qui ont trouvé la solution mais un ouvrier d’état (utiliser une hélice du porte-avions de génération antérieure).
        Comme quoi oui les gens modestes peuvent avoir de bonnes idées.
        Malheureusement en France les lions sont gouvernés par des ânes, comme dirait Charles Gave.

  • Il a été ministre , ce n’était pas une référence.!!!

    • Je prends le pari que les contrats Madelin dureront plus que les cars Macron, et ils ont déjà largement montré une utilité supérieure…

    • Il a été très peu de temps ministre, a posé les bonnes questions, s’est vu répondre par l’énarchie et haute fonction publique que ce n’était pas possible à réaliser en France (pensez donc, aller contre leurs intérêts), et en a déduit qu’il valait mieux démissionner dans ces conditions.

  • Perso Alain, vous n’êtes pas plus libéral que Macron. Une fumée sans feu ça n’existe pas. Votre voix est inaudible, votre audition défectueuse. Bref, l’on ne voit pas de différence entre ceux du pouvoir et ceux qui n’y sont plus. Et en effet, les deux vivent très bien de l’argent des autres.

  • Cela n’est pas valable pour Contrepoints. Je regrette cette association d’image. J’aimerais bien entendu que Contrepoints grandisse et même imprime ses idées dans les grandes villes.

  • @Michel0, perso je n’oublierai pas le coup tordu d’Alain. Qu’il prenne position dans les médias pour changer. J’ai plutôt l’impression que le Monsieur profite d’un ancien salaire de Ministre et d’une retraite dorée pour pantoufler dans des idées ambivalentes. Et le pire est d’accuser les autres…

  • Madeleine qui soutient Contrepoints, ça me va. Il faut des porteurs de voix audibles pour le grand public

  • M. Madelin est un des rares libéraux, qui a eu le courage de sortir de ses salons et d’arrêter les ricanement crâneurs, protégé par les barreaux dorés de la cage pour descendre dans la fosse des lions de la politique.
    Il est facile derrière son écran de bloguer, et de gloser sans aucune action physique sur le terrain.
    Lui au moins a pris le risque. Son livre de 1995 « Quand les autruches relèveront la tête » n’a pas pris une ride.
    Les libéraux comme moi, qui sont descendu dans la rue derrière des pancartes Liberté Chérie et ont tracté  » libéral » sur les marchés des villages des hameaux d’ile de France comprendrons l’immensité de la tâche, la nullité crasse de nos concitoyens en matière d’éducation en économie politique -je n’ose pas mentionner- de connaissance de la philosophie libérale.
    Je continue donc à respecter M Madelin et sa tentative Démocratie Libérale.

  • A relire les commentaires, je suis un peu inquiet. D’un appel au soutien à Contrepoints, appel on ne peut plus bienvenu, les commentaires détournent l’attention vers des querelles sur l’orthodoxie de l’engagement libéral de la personne qui lance cet appel. Ce genre de querelle interne byzantine ne manque jamais d’être repris par nos adversaires pour nous discréditer. Donc commençons par soutenir Contrepoints et nous en tenir au contenu de l’article, il sera toujours temps de discuter les mérites et les défauts de l’auteur une fois que les idées libérales auront progressé et impressionné en dehors de notre petit cercle.

    • L’autocritique, la remise en cause de « notre » mouvement est sûrement notre principale qualité et qui nous démarque de la politique en général car « eux ils n’ont pas de doute, ils savent pour notre plus grand bien ».

      • Peut-être, mais pour l’instant il n’y a pas de mouvement libéral audible en France.
        C’est tout simplement désolant de constater qu’aucune voix ne s’est élevé parmi les gilets jaunes, qui ont pourtant eu beaucoup de temps d’antenne, pour demander ne serait-ce qu’une gestion plus rigoureuse de nos deniers.
        Faisons en sorte que nos principes soient connus, ensuite on pourra discutailler sur qui peut ou ne peut pas représenter le mouvement libéral. Pour l’instant, nous sommes (très) loin du compte. Et ce ne sont pas les attaques primaires contre des gens comme M. Madelin qui vont arranger les choses (attention, j’avais été moi-même sidéré de son soutien – il est vrai très limité – à Macron).

  • Je ne serai mal placé pour critiquer ce billet. A la fin du siècle dernier, j’étais encore endoctriné par le socialisme (gauche-droite) dégoulinant. Par contre, pour moi la politique est une erreur. Si le libéralisme choisit de lutter sur ce terrain, il arrivera un moment où il reniera ses valeurs. Mettre des têtes médiatiques sur ce mouvement de pensée est une erreur. C’est un travail de longue haleine que de remettre les gens sur le chemin de la responsabilité. Toutes facilités permises seront autant de faiblesses à un nouveau socle.

    Bien entendu, je ne me fais pas d’illusion.

    • Je suis désolé, mais c’est précisément pour ça qu’on est là où on est. Parce que tous les honnêtes gens se sont dit que la politique, trop peu pour eux. Et ont laissé cette sale affaire à des manants. Qui n’ont pas attendu qu’on les y invite, ils s’en sont servis et plutôt plusieurs fois qu’une.
      Alors non, tant qu’il n’y a pas des porte-paroles audibles, il ne sera pas possible de diffuser notre message, aussi vrai soit-il.
      Et je peux vous garantir qu’une fois dans une société vraiment communiste, il sera encore plus compliqué, rien qu’à faire vivre nos idées. Oui, je sais, nous n’en sommes pas loin, avec toutes les lois liberticides qui nous expliquent comment penser…

      • @durru

        « Je suis désolé, mais c’est précisément pour ça qu’on est là où on est ».

        Non, nous en sommes là justement car nous avons mis des têtes à ces mouvements, que nous avons placé des individus au-dessus de nous. Vous aurez beau placé vos justes à la direction du pays, quand ils seront partis, le système toujours en place profitera à nouveau aux loups.
        Comment voulez vous convaincre les gens d’être rationnels en usant d’un système corrompu ? Le résultat sera une nouvelle confrontation.

        • Donc, c’est le système qui n’est pas bon. Et, comment faire pour le changer, sinon mettre des gens qui ont les mêmes idées que nous comme nos représentants ?
          Vous aurez probablement remarqué que d’autres pays, comme la Suisse, le Royaume-Uni, les Etats-Unis, pour ne cite qu’eux, ont des systèmes politiques très différents entre eux, mais bien plus stables que la France. Parce que les représentants seraient plus responsables qu’en France ? Bien sûr que non. Parce que leurs systèmes ont été mieux conçus. Le souci étant que ce sont toujours des hommes qui font les lois.
          Il faut donc avoir des porte-paroles capables et fiables lorsque ce changement de régime sera opéré (à mon avis, ce n’est qu’une question de temps).

    • « C’est un travail de longue haleine que de remettre les gens sur le chemin de la responsabilité »

      Justement, nous sommes au bord du gouffre et on n’a pas le temps de fignoler: il faut prendre des raccourcis même mal pavés, c’est un peu la spécialité de Madelin qui a presque toujours visé juste et que les petits marquis trop préoccupés de leurs fesses n’ont pas osé suivre.

  • Madelin a soutenu Macron contre le programme de Fillon, programme dont il pensait qu’il allait soulever l’ire de la rue. C’était une mauvaise analyse, car Macron soulève la colère de la rue sans avoir réalisé de réformes vraiment libérales. Pourquoi avoir soutenu Macron pendant les élections ? De quel camp est Madelin aujourd’hui, ce Madelin dont j’admirais l’intégrité lorsqu’il voulait diminuer les effectifs de son ministère (et s’était fait virer à cause de cela par le socialiste Juppé premier ministre d’alors) ?

  • Vous avez la mémoire courte la fameuse bande : les 3 mousquetaires ; LEOTARD , LONGUET , MADELIN .. bel exemple de fumisterie , la connerie à de l’avenir !!!
    Vérifier leurs Passés , Présent et Avenir !!!
    La Connerie à de l’Avenir !!!

  • Mettons de l’eau dans notre vin ? Remplaçons le sucre par de l’édulcorant ? La question que l’on peut se poser est toujours la même :
    Peut-on faire confiance aux gens qui n’arrivent pas à réformer un pays de l’intérieur et qui veulent le réformer une fois à l’extérieur. Ce message est valable pour le hollandouille également. Alors prenons les thunes ?! Mais pourquoi associer une image du en même temps aux libéraux ? Déjà que les Français n’y comprennent rien…

  • Monsieur Madellin, je ne peux pas oublier cette photo de 68 ou vous étiez en manteau de cuir parmi d’autres avec des barres de fer pour rester droit face à la chienlit. Toujours aussi jeune, admirable!

  • a guycap , la fameuse bande des trois :
    madelin longuet léotard , la mémoire pour certains est a géométrie triangulaire quand ça les arrange !!!

  • tant que l’education nationale déformera l’esprit de nos enfants et en ce moment l’écologie est un vaste champ d’expérimentation,il sera vain de penser que les idées libérales soient une petite chance être entendue
    Entendre des GJ réclamer à la fois plus de l’Etat , moins d’impôts et plus de dépenses vertes dont ils subiront les conséquences on se dit que si Bastiat avait été enseigne au lieu d eMarx nous n’en serions pas là

  • durru , pourquoi devrais -accepter des gens comme vous ?? sur quelle critère , vous être plus crédible que vous les autres !!
    vous savez ce que veux les Gilets Jaunes ..
    Vivre de leur travail , d ‘être considerer , comme tout francais .. ne sont pas plus feineants , illetrés et inculte !!! gaulois réfractaire .Quand ils voient leurs enfants leur donner une meilleure vie qu’ils ont !!! être un citoyen a part entière , arrêter de croire ou de colporter des jugements sans fondement !!
    quand un peuple ne peut faire vivre sa famille
    il est en droit de le dire et si vous n’ecouter pas , il vous forcera â ce que vous reflechisser !!!! puisque vous êtes sourd et aveugle de la vie , la vrai pas les Bonolos !!!

    • Qu’est-ce que vous en savez, vous, de moi, de ma vie, de ce que je crois ? Si vous aviez pris le temps de lire mes interventions sur d’autres articles, depuis que les gilets jaunes ont commencé à manifester, vous ne seriez pas en train de poser ces questions, vous auriez vos réponses.
      Ni ici, ni ailleurs, je n’ai montré aucune antipathie envers les gilets jaunes. Je n’ai pas la moindre idée pourquoi vous m’avez pris pour cible.

  • @durru , il y a un mot qui me gêne le libéralisme a besoin de règles qui ne soit pas des interdits…le libéralisme sauvage ou seul compte de faire du fric au dépend des autres
    est effrayant asservir les gens !! il y a pas si longtemps que ça les salaires horaires etait entre 4 et 5 euros de l’heure ..maintenant le salaire horaire est de 8 euros , mais les gens sont a temps partielle , qu’il a été créer pour que gens puissent avoir un toit des chambres pour dormir leur salaire ne peut les loger !!!
    Déjà en france même avec un code travail ,
    les heures supplementaires ne sont pas payés à leur juste valeur , des primes obsolètes pour les remplacer …le travail pour une categorie de gens est très précaire…
    alors il s’écrase…
    il est inacceptable qu’un gouvernement fasse
    et présente un budget Déficitaire au vote au parlement … un Budget ne peut déficitaire !!
    c’est le peuple qui doit le décider par un référendum ..car c’est lui qui paye en fin de course , pas le ministre des finances , ni le gouvernement et le président !!! et je ne crois qu’un libéral accepteras cela !!!

    • J’ai strictement rien compris, désolé. Faites svp l’effort de vous relire avant de poster.
      Quel rapport entre tout ça et moi-même ?

  • je parle de l’allemagne pour les salaires..

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don