Au Venezuela, les billets volent et les zéros s’envolent

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Nicolás Maduro credits donkey hotey (licence creative commons)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Au Venezuela, les billets volent et les zéros s’envolent

Publié le 18 août 2018
- A +

Par Jean-Pierre Chevallier.

Les Vénézuéliens ont bien de la chance : ils ont un lider maximot révolutionnaire viscéralement anticapitaliste digne successeur d’Hugo Chavez qui réussit à faire le bonheur de son peuple grâce à sa politique économique.

Ainsi par exemple, les Vénézuéliens jettent leurs billets de 100 bolivars dans les rues car ils ne valent plus rien. Le taux d’inflation serait de l’ordre de… 1 000 000 % !

Les caisses des magasins ne peuvent plus enregistrer en une seule fois les paiements des clients car les sommes à payer dépassent les limites des nombres disponibles.

Toute activité économique sera arrêtée dimanche prochain (pour une durée indéterminée) afin de mettre en circulation de nouveaux billets avec… 5 zéros de moins.

Pour couronner le tout, l’image d’un pont (dont l’architecte était l’Italien Morandi), copie quasi conforme de celui de Gênes. Ses pylônes n’ont pas été inspectés depuis plus 20 ans ! Là aussi, le trafic, en particulier celui des poids lourds dont les charges ne sont plus contrôlées, dépasse les prévisions.

C’est, avec la Corée du Nord, un très bel exemple de la réussite du socialisme historique (ou du communisme) qui n’est pas mort.

En France, le socialisme est plus doux, larvé.

___

Sur le web

Voir les commentaires (9)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (9)
  • Il faut envoyer Mélenchon et sa clique de ses pieds nickelés pour redresser le Venezuela. Ce qui m’interpelle c’est de voir qu’il existe environ 25% de français qui cautionnent de telles politiques !!! Désespérant !!!

    • Comme vous dîtes…c’est désespérant. Beau reflet de l’indigence de ces gens là en économie et finances. C’est beau le partzge…de l’argent des autres…

  • Pendant ce temps, le multi-millionnaire Maduro et ses amis communistes quand ça les arrange ont bien assuré leurs arrières comme les Panama Papers l’ont révélé.

  • Toujours un plaisir de vous lire.

  • C’est bien dommage que Le Media soit en crise, il n’a pas le temps de commenter

  • Oui, il y a des pigeons… 😉

  • Je ne savais pas qu’à Genes et en Italie, il y avait un gouvernement communiste ! Que de pseudo- reportages malhonnêtes ! Je suppose que vous connaissez le nom de celui qui a dit : « plus le mensonge est gros, plus il passera… ». Non, allez, un petit effort, renseignez-vous !

    • Houla! Vous avez des problèmes de lecture.
      Ou peut-être une petite tentative pour détourner la conversation en lançant une accusation mensongère? Technique classique quand la conversation devient désagréable, en particulier quand on évoque les « francs succès » d’une économie socialiste 🙂 .
      A aucun moment, l’article évoque un éventuel gouvernement communiste en Italie. Il fait juste un parallèle entre deux ponts du même concepteur: un qui vient de s’écrouler et un autre encore debout mais plus guère entretenu et situé dans une économie en cours d’effondrement. Un symbole…
      Il est vrai que les idéologies extrémistes sont peu sensibles aux symboles qui ne les valorisent pas…
      Jolie tentative kamarade.

      • Je trouve étonnant tous ces reportages sur le Vénézuéla. Vous connaissez ce pays, vous y êtes déjà allé ? Moi non donc j’en parle pas. Par contre jamais un reportage sur la Colombie, sa voisine qui elle a une économie libérale et dont la principale exportation et ce dans tous les ports du monde, y compris en France, est…. la cocaïne ! A moins que la drogue ne soit pas un sujet très important pour vous, c’est peut-être un marché comme un autre selon votre idéologie.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Emmanuel Martin.

Il y a tout juste cent ans Lénine initiait une « Nouvelle Politique Économique », après quelque trois ou quatre années de catastrophe collectiviste suite à la Révolution rouge en Russie. Il s’agissait d’éviter l’écroulement de la nouvelle Union soviétique, en acceptant un compromis : la réintroduction très partielle de la propriété privée et du commerce. Ces mesures, ainsi que le marché noir, mais évidemment aussi une effroyable et impitoyable répression permettra de faire tenir le système durant près de soixante-d... Poursuivre la lecture

Par Laurent Sailly.

En septembre 2019, face à la détérioration de la situation politique au Venezuela, le Conseil des droits de l’Homme des Nations Unies a confié à Marta Valiñas, juriste spécialisée dans les questions relatives à la justice internationale, la mission de faire la lumière sur les accusations portées par l’opposition vénézuélienne à l’encontre de Caracas, et ce depuis la mort de Hugo Chavez en 2013.

Un précédent rapport rédigé par des experts mandatés par l’Organisation des États américains avait déjà porté de lou... Poursuivre la lecture

Par Julio Araujo.

L'Amérique latine, l'épicentre le plus récent de la crise du coronavirus, a été le dernier continent à être touché par la pandémie. Ses conséquences sont toujours aussi graves et, dans certains pays, il n'y a aucun espoir que la situation s'améliore bientôt.

Ce scénario, qui appelle à la centralisation des ressources et donne trop de pouvoir aux institutions fédérales, a permis aux gouvernements de renforcer leur discours autoritaire et de prendre des mesures discutables dans la gestion de la crise. En de nombr... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles