Journée Bitcoin Biarritz : quoi de neuf cet après-midi ?

Vivez la journée Bitcoin à Biarritz comme si vous y étiez…

Par la rédaction de Contrepoints.

Une journée de conférences consacrée au bitcoin se déroule actuellement à Biarritz. Autour de spécialistes des cryptomonnaies, deux organisateurs hors pair qui espèrent que cette première édition ouvrira une longue tradition : mettre en contact spécialistes, utilisateurs, plates-formes d’échange physiquement présentes avec la Maison du Bitcoin.

Patrick Mari ouvre la session en présentant l’association « Savoir et Action » qui a pour but

de transmettre et diffuser le savoir qui amène à l’action, pour contribuer à un monde plus libre, pour vivre ensemble de manière constructive (…) On s’enrichit par  l’argent, par la propriété.

Patrick Mari

Ensuite Frédéric Hamon développe les raisons qui les ont poussés à organiser cette journée dans le cadre du Casino Barrière :

Les cryptos se faisaient dans les cryptes, en secret. Et là on a voulu montrer qu’il y a un changement de société. Ce n’est pas une chose créée par internet, c’est internet qui le permet et c’est inarrêtable.

Frédéric Hamon

Damien Theillier ouvre ensuite la série de communications.

Il évoque la philosophie du bitcoin. L’auditoire est sérieux et attentif.

C’est ensuite h16 qui s’attaque à l’ingrate partie technique : « Comment crée-t-on des bitcoins ? Blockchain et minage ». Le public ne s’ennuie pas, quelques questions timides commencent à être posées.

Après une pause, on enchaîne sur un échange assez informel entre Yorick de Montbyne, Simone Wapler, h16 et Brian O’Hagan : la discussion entraîne un débat sur le bitcoin antifragile, la possibilité d’interdire les cryptomonnaies, l’éventualité que les cryptomonnaies rendent la fiscalité obsolète. Comme le dit h16 :

Quand les monnaies échappent au contrôle de l’Etat, il ne peut plus prélever d’office, il doit demander l’autorisation. Vous vous imaginez recevoir un courrier vous demandant si vous acceptez de financer telle ou telle activité ? Là vous pourriez cocher oui, et pour telle somme. Ou, non, pas cette année…

Yorick de Mombynes développe les sanctions liées à l’émission de fausse monnaie :

La fausse monnaie est  plus punie que la torture.

Son intervention, très appréciée, permet au public d’oser des questions.

Revolut présente ensuite un nouveau moyen de paiement, sans frais bancaires. Lucas Léger termine cette session en début d’après-midi.

Après une pause repas, Vincent Ginocchio explique en pratique comment utiliser un wallet. Il guide pas à pas les utilisateurs.

Adli Takkal-Bataille, Simone Wapler, h16 et Lucas Léger évoquent ensuite le bitcoin dans l’avenir. C’est une discussion ouverte. Quelle sera la place des cryptomonnaies dans le patrimoine. Le bitcoin est un actif anti-crise puisqu’il réagit à l’inverse des marchés.

L’immobilier ne rapporte presque rien. L’or non plus. Il n’y a plus de prise de risque. Les gens n’investissent plus dans l’or. Donc investir dans les cryptomonnaies est une idée qui n’est pas absurde. La probabilité de croissance dans les cryptos n’est pas faible. Parier sur les cryptos c’est parier sur l’inventivité humaine. Ce n’est pas ce qu’il y a de plus risqué. (h16)

Simone Wapler :

Dans les placements, tout le monde pressent qu’il va y avoir une crise. Le phénomène nouveau de la crise, c’est que cette fois-ci les gens ne sont plus dupes et se diront : c’est vous les banquiers centraux, les responsables.

Crédits : Philippe Tastet

A suivre…