Hommage à Johnny : cette culture populaire méprisée par les médias et les politiques

On s’aperçoit aujourd’hui qu’un chanteur comme Johnny, digne de funérailles nationales n’a tout simplement jamais été programmé sur la chaîne de radio financée par les citoyens. Révélateur du décalage entre les politiques et le pays ?

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Johnny Hallyday by Mathieu Thouvenin(CC BY-NC-ND 2.0)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Hommage à Johnny : cette culture populaire méprisée par les médias et les politiques

Publié le 10 décembre 2017
- A +

Par Eric Verhaeghe.

Longtemps, l’intelligentsia a méprisé Johnny Hallyday. Il était le symbole de la culture populaire, celle des petites gens qui ne se sentent pas aliénés par leur condition, qui n’ont pas honte d’être des prolétaires.

Dans les schémas de la gauche dominante au sein de l’establishment, seule la conscience marxiste a droit de cité. Encore aujourd’hui. À ce titre, tout prolétaire qui n’entre pas en voie de rédemption par une adhésion plus ou moins directe à la lutte des classes est forcément suspect. En tout cas, il est digne de mépris. Il suffit de suivre la réaction mélenchonienne à la mort de Johnny pour le comprendre.

Avec sa syntaxe approximative et ses chansons sans engagement politique, Johnny est longtemps apparu comme le chantre honteux de ce petit peuple occulté par les médias subventionnés.

Les médias face à la culture populaire

Il faut écouter les explications coupées en quatre données sur France Inter pour expliquer le boycott dont le chanteur populaire a fait l’objet pendant sa carrière de la part du service public. On s’aperçoit aujourd’hui qu’un chanteur digne de funérailles nationales n’a tout simplement jamais été programmé sur une chaîne de radio financée par les citoyens.

On réentend ici forcément les propos de Patrick Cohen, alors présentateur de la matinale, justifiant le renvoi en dissidence de tous ceux que la gauche bien-pensante juge indigne de la vie démocratique. C’est bien à une fabrique de l’opinion que nous assistons. Au huilage d’une doxa sans aspérité et prête à consommer pour le Big Brother moderne.

Dans ce corpus de la docilité civile, un Johnny n’avait pas sa place.

Les Français aiment Johnny et n’aiment pas la bien-pensance

Et soudain, à l’occasion de la mort de Johnny, on comprend que ce petit peuple de droite, attaché à sa liberté, son identité, son mode de vie, est majoritaire dans le pays. Contrairement au « story-telling » de l’intelligentsia parisienne, les Français sont plus nombreux à ne pas aimer la bien-pensance qu’à l’aimer.

Le problème tient aux élites de droite qui sont convaincues du contraire. Aucun parti de droite, en France, n’est conscient qu’il représente une majorité démographique et que l’hégémonie culturelle reste à sa portée. D’où des querelles absurdes sur une multitude de sujets qui n’effraient que les élites parisiennes.

Des partis politiques hors de la réalité

Tout le sujet contemporain est là. La majorité du pays veut préserver un mode de vie libre, tolérant, mais qui assume son goût pour la liberté et la tolérance. Le tout État et le tout Vivre Ensemble sont minoritaires.

Pourtant, cette idéologie reste le point de référence des partis politiques (qu’ils soient pour ou contre d’ailleurs). Cette incongruité, ce décalage profond entre les aspirations du pays et la lecture qu’en donne la classe politique sont la clé majeure du malaise qui persiste dans l’opinion. Et l’explication première du naufrage libéral aujourd’hui.

Sur le web

Voir les commentaires (55)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (55)
  • Plus que le chanteur j’ ai aimé le personnage, toujours droit dans ces santiags, ,ne sait jamais vautré dans la politique surtout pas dans le gauchisme culturel et moraliste. Il était aussi passionné de rock, de blues et de Harley Davisdon…….Et ça c’ est magnifique.

    • JH a soutenu à plusieurs reprises les socialistes de droite de l’UMP.

      • @ Jack Shit

        « les socialistes de droite de l’UMP. » Déjà, cette appellation (bizarre: parler de la droite socialiste!), ça lui passait au-dessus du chapeau, non qu’il était stupide mais il se foutait assez de la politique: ça ne l’a pas empêché d’être un vrai « pro » atteignant le top de son job!
        Et à un professionnel, on ne lui demande pas pour qui il vote! Il n’a qu’une voix: c’est sans importance!

        • Je ne lui reproche pas d’avoir soutenu des gens que je n’estime pas « soutenable ». Je corrige les erreurs factuels de votre collègue.

          Quant à la droite socialiste, cela n’a rien de bizarre. C’est la réalité française depuis la fin de la seconde guerre mondiale.

          • La droite socialiste correspond au projet radical qui a eu pour dernier grand leader Jacques Chirac… Ceci explique cela et vice versa.

            • Vous oubliez le Grand Nicolas (dans les faits et non les promesses).

              Wauquiez n’a pas l’air piqué des hannetons non plus. Heureusement pour nous, il ne sera jamais plus qu’un petit agitateur.

        • La droite mongaullienne honteusement socialiste a fait mille fois plus pour le communisme en France que la gauche officiellement marxiste léniniste à commencer par l’amnistie du traitre collabo Thorez par le grand (uniquement par la taille) Charles.

  • un peu honteuse cette récupération ! !

    • « à l’occasion de la mort de Johnny, on comprend que ce petit peuple de droite…. ».

      Mais si mais si, les spectateurs de johnny sont des pauvres gens de droite qui se battent contre les méchants bobos en Harley Davidson. C’est bien connu, si Éric le dit.

      Sérieusement, johnny est le premier bénéficiaire des recettes sacem, comme quoi la sphère radio ne l’a pas oublié.
      D’ailleurs à force diffuser des pseudo rock star de variété française qui chante l’amuuuuur sur 90% des ondes, on est un des pays qui exporte le moins sa musique dans le monde.

      Et c’est bien normal, elle n’a aucun intérêt : pour preuve, Johnny est devenu une rock star en interprétant des tubes américains.

      Vive johnny, et vive Radio France !

  • « Il était le symbole de la culture populaire, celle des petites gens qui ne se sentent pas aliénés par leur condition, qui n’ont pas honte d’être des prolétaires. »

    Comme disait Céline, « Le prolétaire est un bourgeois qui n’a pas réussi. Rien de plus, rien de moins ».

    « On s’aperçoit aujourd’hui qu’un chanteur digne de funérailles nationales n’a tout simplement jamais été programmé sur une chaîne de radio financée par les citoyens. »

    Obtenir et être digne sont, en général, deux choses très distinctes. De plus, vous oubliez que le dit-chanteur a bénéficié d’un contrat de plusieurs centaines de milliers de d’euros d’argent public pour un concert en plein air à un 14 Juillet (en 2009 pour 500k). Il a bien biberonné l’argent public. Comme les autres, me direz-vous.

    • si vous voulez…mais il est clair que Johnny Halliday , dont je ne suis pas fan, n’a pas eu besoin d’argent public pour réussir …
      Attendez un peu…tout le monde a bénéficié d’argent public…sauf que cet argent vient bien de quelque part…
      Ceci dit le financement publique de la culture fait partie des exceptions, elle ne va pas directement aux pauvres…sauf à des artistes qui le seraient restés.

  • pas d’accord pour des funérailles nationales .j’adore Johnny mais qu’a il fait pour la France rien il a gagné de l’argent ce qui est normal mais il ne paye pas ses impôts en France et il a même voulu se nationaliser dans un autre pays

    • c’est quoi des funérailles nationales selon vous? Je dois dire que je n’en vois pas le « contour »..Macron a parlé, la belle affaire.. on a barré des rues mis des policiers ..mais bon..
      vous devriez vous posez la question c’est quoi des funérailles nationales? ou un hommage national? Moi quand j’entends dire un élu dire que la France veut ceci ou déplore cela…je me dis mais qui c’est la france?
      si le m^me élu dit les français déplorent..je peux au moins m’inscrire en faux..mais réfléchissez bien d’abord et avant tout, il s’agit d’une extraordinaire vanité de la part d’élus qui poussent le bouchon jusqu’à penser qu’ils contrôlent les émotions d’un peuple entier nécessairement à l’unisson.
      quand on me force à respecter une minute de silence..je tique, par principe..

      • Tout à fait. A en juger par les signes extérieurs, chaque manifestation de la CGT se veut aussi des funérailles nationales, et pourtant elle n’a jamais conquis le coeur du peuple et elle prétend toujours remuer encore.

    • L’oeuf et la poule, la radio d’état boycotte JH, JH boycoote le financement de cette radio d’état, qui a commencé?

    • C’est marrant que toute la classe politique se précipite pour élever un mausolée à la gloire d’un évadé fiscal (qui va d’ailleurs finir à St Barth …)
      Je n’ai rien contre les évadés fiscaux, bien au contraire puisqu’ils luttent contre le pillage.
      Non, je crois que cette ruée populaire manifeste juste la nostalgie de cette époque joyeuse, prospère et pleine d’espoir précédant notre interminable effondrement polymorphe confit de décadence bien-pensante.

      • Au fait? St Barth, c’est la France…Un des derniers confetti de l’empire…

        • @ Kansas beat

          Oui, mais la « fiscalité insulaire exotique » n’est sans doute pas celle appliquée en « métropole »! Et si il a essayé d’être résident belge, ou suisse ou US, il avait bien raison de ne pas investir dans le tonneau des Dannaïdes: c’est du civisme! (« voter avec ses pieds »!)

          • J’aurai aimé qu’il fasse preuve du même civisme concernant le concert de 2009 payant avec l’argent du contribuable qui en grande majorité n’avait que faire de sa prestation. On pourra également parler de la « taxe copie privée ».

            Étonnamment, on ne l’a pas entendu sur la question …

            Civisme ou hypocrisie, je vous laisse juge …

            • Evadé en paradis fiscal parceque en bon belge français il a gouté aux délices de notre enfer fiscal . Je ne suis pas certain qu’il n’est pas acquitté en fait la facture par la magie du fisc. Quand à la fiscalité directe ,TVA sur les ventes de disques, billets de concert etc à mon avis il peu dormir tranquille l’état s »est payés sur la bête .
              Etre résident belge pour un belge de naissance quelle trahison !

              • Je ne lui jette nullement la pierre pour avoir quitter l’enfer fiscal français. Je m’étonne juste que lorsqu’il faillait récupérer le pognon d’autrui sans son accord, JH était présent (comme les autres).

                Quand à ses liens avec la Belgique, je crois que tout avait été dit par les principaux intéressés.

                • @ Jack Shit
                  Il est né « dans la rue », c’est à moitié vrai puisqu’il fut abandonné très tôt, son grand problème jamais digéré! Sa revanche est donc méritoire: pas vraiment « fan », j’admire quand même ce vrai professionnel du spectacle qui a malgré tout, très bien mené sa barque.
                  Et si la démocratie est la loi du peuple, alors elle s’est bien manifestée sur les « Champs »!
                  Tout est bien et R.I.P.

                  • Combien de gens sur les « Champs » comme vous dites ? Combien de français ?

                    Que ceux qui veulent donner donnent. De quel droit prend-t-on à ceux qui s’en moquent ?

                    P.S. : Le reste de votre message est complètement hors propos.

      • Cette époque-là, tout le monde semble l’oublier, était aussi celle qui sortait de la guerre et de l’occupation. Ne croyez-vous pas qu’il y a de quoi être joyeux? C’est ce que vous semblez penser, d’ailleurs.

  • Ha, notre Jojo national…Comme on l’a aimé…
    Combien de connards l’ont détesté, parce qu’il ne voulait pas chevaucher leur tigre de papier socialo-marxiste…
    Que de commentaires pisse vinaigre…Combien cet hommage coute? Exilé fiscal!!! Pollution due aux Bikers!!!
    A tous ceux là mon aigle hurlant répond…
    -Merci Johnny pour m’ avoir accompagné les nuits glaciales de labours et les journées torrides de moissons.
    -Merci Johnny pour n’avoir jamais succombé au plaplan petit bourgeois gauchard
    -Et aux autres il hurle:
    Que les flics étaient mieux là qu’a emmerder des automobilistes et les motards (qui ont eu une tenue exemplaire)
    Que l’exil fiscal est devenu un devoir dans ce pays qui n’est plus une démocratie
    Qu’une Harley, ne pollue pas, elle embellit la vie de celui qui la chevauche, et enchante les oreilles de celui qui l’écoute…Comme un vieux rock de Johnny.
    Et en plus elle fait chier les jaloux…Plaisir incomparable en ces temps d’envies égalisatrices généralisées.

    • Je l’ai pas vu craché sur son caché du 14/07/2009 ou sur « sa part » du pactole de la « taxe copie privée ».

      Comme quoi, le marxisme-léninisme, on s’en accommode quand on peut récupérer la caillasse …

      • Vous confondez le marxisme léninisme et les affaires de copinages(capitalisme de connivence pour les grandes affaires).
        Il n’avait pas besoin de çà,les autres avaient besoin de lui il était bancable , donc on venait le chercher, lui chercher son public. Mais il prenait son chèque, il n’allait pas leur faire le job gratos;
        Avec Lénine , Staline,ou Mao il aurait fait une carrière au goulag. Aurait-il réussit à y mettre le feu?

        • Non, non. Je ne confonds rien.

          C’est bien vous qui jeter un voile pudique sur les turpitudes de votre idole.

          Chercher son public. MDR. Qu’il aille le chercher avec autre chose que mon pognon.

  • Faut pas exagérer. Il y a une bonne et une mauvaise culture populaire. Elvis Presley était un bon, Johnny n’était qu’une mauvaise copie car il ne savait pas chanter!

    • @ Virgile
      Non, je ne crois pas: il a plutôt fait mieux connaitre Elvis en France, et Elvis était son modèle, évidemment, inaccessible aux Français! Et c’est bien lui qui, avec d’autres, a introduit le rock, en France, rock qui existe toujours! Ses premières chansons étaient souvent des traductions, d’ailleurs! Et le rock toujours vivant n’est pas le « yéyé » qui a disparu!

      • Sauf qu’Elvis, au niveau musique et textes n’était qu’un pillard cynique, voir le sort qu’il a fait aux Crudup père et fils dont il a repris les rythmes et les textes sans un cent de droits payés…
        Johnny a commit pas mal de ses chansons ou au moins les a inspirées à des auteurs français, talentueux…Et payés….

        • @ Kansas beat
          « inspirées à des auteurs français »: oui, et d’ailleurs c’est lors de ce « virage » que les textes, des « originaux », sont devenus plus riches et plus beaux! Il passait de « chanteur » à « interprète »!

    • Étonnamment, ceux qui nous disent jusqu’à plus soif qu’il y a bien une hiérarchie des cultures ne sont plus trop d’accord en ce moment …

      Cela en est risible.

    • Donc un gars pas doué,copieur! La preuve flagrante qu’en se remuant le c… on peut réussir ! Les gens très talentueux ,originaux , cultivés qui nous gouvernent réussissent à nous spolier et a être sur la photo avec les stars; ‘est pas la France…

      • Et Johnny déjà dans ses interviews il y a 50 ans imaginait que le peuple était heureux et non jaloux que son succès se traduise par des cachets énormes — qu’il dépensait — et des voitures de luxe — qu’il crashait –.

  • Exilé fiscal !. Depuis combien de temps ? Je serais curieuse de savoir ce qu’il a laissé au fisc entre deux soit grosso modo pendant plus de 50 ans. A mon avis, ca vaut bien une messe.

    • Ou puis-je signer pour récupérer mon pognon ?

      • @ Jack Shit

        Non, les impôts payés sont rarement remboursés, en France! (Chez moi c’est « spontané » de la part du fisc!)

        • C’est pourtant ce que nous promet Irvina. J’attends donc mon chèque-obsèques de sa part !

          • Cher Shit
            Vous fumez quoi?

            • Fumer ? Mais je n’en ai pas les moyens avec ce que me prend l’Etat.

              • @ Jack Shit
                J’ai connu les « bonnes manières » à la française qui interdisaient de parler de politique, de religion et d’argent à table ou au salon!

                Je retrouve des Français, tous (97%?), obsédés du pognon (ce n’est pas vrai « en province ») et complètement hypocrites (c’est du vécu!) sur la question, très secret sur leur revenus personnels mais inquisiteurs pour tous les autres, à commencer par les voisins!
                C’est nettement moins élégant que la « vieille France »!

                • Je me fous royalement de ce que les autres gagnent. Ce qui m’intéresse, c’est combien je gagne et où va l’argent qu’on m’impose de donner.

                  Malheureusement, celui-ci s’est perdu notamment chez JH. Voilà, mon problème.

  • Plutôt que de récupérer éhontément JH comme le font certains, le personnel politique ferait mieux d’essayer de comprendre ceux qui l’aimaient et pourquoi il plaisait à beaucoup, age et milieu confondus.
    Avec JH et Jean d’O, pour une fois et depuis longtemps, la France réelle était mise en avant. Pas celle que l’on montre avec le devoir de la voir, alors qu’elle est largement minoritaire.
    Ce que les mêmes politiques et les médias refusent d’admettre.

    • Les gens qui appréciaient JH sont très largement minoritaires. Ceux qui ne serait-ce que connaissaient d’O. le sont encore plus.

      Faut arrêter de prendre vos rêves pour la réalité.

      • Quand vous êtes là 60 ans, sans donner de leçons de morale et que vous commettez quelques belles chansons malgré tout, bien sur que si les gens ont une sympathie pour vous..
        Ce n’est pas tant la musique que de durer … ce genre de chose.
        Pas fan de Johnny, en totale incompréhension du truc national..mais je comprends les gens..
        Il y a des trucs qu’on aime pas mais à laquelle on s’habitue et qui nous manque un peu quand ils ne sont plus là.

        Mais par contre oui, on peut rire de ceux qui ont dépensé de l’énergie autrefois à le moquer pour des raisons élitistes.

        • @ jacques lemiere

          Joli! Et très vrai!
          La télé a bien montré que la « minorité » était très nombreuse pour J.Hallyday !!!
          Et Jean « d’O » fut aussi très médiatisé bien au-delà de son lectorat! C’était d’ailleurs un « client » magnifique pour la télé, plaisant beaucoup et jamais décevant à écouter!

          • Vous confondez le bruit et pouvoir de nuisance au nombre. Les CGTistes et les taxis doivent être sacrément nombreux selon vous.

            La grande majorité des gens n’en ont strictement rien à foutre de la mort de JH. Et l’immense majorité ne connait même pas J. d’O.

          • Un million de personnes qui braillent le nom de JH, c’est une petite minorité de 1,5 % de la population totale.

            Je fais partie des 98,5 % qui s’en foutent de JH et qui n’écoutent jamais ses chansons, préfèrant le métal scandinave.

  • Avez-vous déjà tenté de joindre monsieur Verhaeghe au moyen du volet « contact » sur son site. Pour mon cas 3 essais et 3 échecs à 12h d’intervalle. J’obtiens « Erreur lors de l’envoi du message. Veuillez réessayer plus tard ou contacter l’administrateur d’une autre manière ». Merci pour une éventuelle réponse. Michel.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don