Bâtissez votre espoir, soutenez Contrepoints

statue-de-la-liberté (image libre de droits)

En cette période de fin d’année, nous vous demandons de soutenir votre journal. Contrairement à ses concurrents, Contrepoints ne vit pas de subventions publiques et a besoin de votre générosité.

Chère lectrice, cher lecteur,

 

Cet article est un appel à votre générosité. À votre cœur mais aussi à votre raison. En effet, en cette fin d’année nous avons besoin de votre soutien pour continuer à donner à vos idées un porte-voix pour changer enfin le pays.

 

Mais avant de parler de cela, prenons un peu de recul.

L’année qui s’achève a été difficile.

 

Les gros titres sont inondés d’articles qui entretiennent une certaine anxiété sur l’état du pays et sur la direction dans laquelle la planète semble glisser.

 

À l’international, les tensions sont élevées et il est facile de voir le monde comme un endroit chaotique et dangereux.

 

En France, pour le meilleur ou pour le pire, le paysage politique a été profondément bouleversé. Malgré des éléments nouveaux et prometteurs et certaines décisions positives, tout semble indiquer que le gouvernement ne sera une nouvelle fois pas à la hauteur des changements structurels que la situation de notre pays requiert.

 

Était-ce si imprévisible que cela ?

 

Car enfin, comment pouvons-nous penser que nos représentants vont enfin profondément réformer le pays **si une grande partie de la population** ne demande pas activement ces changements ?

 

N’est-ce pas là le VRAI problème ?

 

Beaucoup de nos concitoyens sont en colère contre les résultats politiques, économiques et sociaux actuels tout en étant convaincus qu’il ne faut surtout pas changer le cadre politique, économique et social qui est la cause de ses résultats calamiteux.

 

Les croyances de la population restant les mêmes, les présidents vont et viennent, les gouvernements se forment et tombent.

 

Et LE PAYS SE DÉLITE sous le poids d’un modèle à bout de souffle, sans dynamisme, en faillite, sans espoir.

 

Mais nous avons le choix.

 

Nous pouvons accepter un statu quo qui semble immuable et désespéré.

 

Ou bien, nous qui croyons que la France peut et doit se réformer profondément pour libérer ses énergies, nous pouvons aider nos concitoyens à ouvrir les yeux sur la situation et ses causes pour que la société française ne soit plus l’otage d’un anti-modèle et se mette à écrire sa propre histoire.

 

Nous pouvons **sauver les générations futures du marasme**.

Nous devons avoir le courage de nos convictions.

Nous devons réaliser nos rêves de liberté.

Nous devons choisir l’espoir.

 

C’est précisément la raison d’être de Contrepoints.

 

Jour après jour, votre journal fait la chronique de ce dont notre pays a besoin pour se réinventer et reprendre confiance en lui-même. Contrepoints ne fait pas de lobbying, nous ne misons pas directement sur les femmes et les hommes politiques actuels.

 

Au contraire, nous avons relevé le défi de débattre avec les Français de manière directe, de les informer sur la situation réelle du pays et de leur proposer les réformes libérales dont la France a besoin.

 

Informer et proposer.

 

Pour peu à peu bâtir un soutien populaire solide aux changements structurels qui s’imposent à notre pays.

 

En cette période de fin d’année, nous vous demandons de soutenir votre journal. Contrairement à ses concurrents, Contrepoints ne vit pas de subventions publiques et a besoin de votre générosité.

 

Nous avons besoin de 78 000€ d’ici le 31 décembre pour continuer à offrir à nos auteurs et à leurs idées un porte-voix pour convaincre nos concitoyens et changer le pays.

 

**Cliquez ici pour soutenir votre journal préféré.**

 

Sans votre don, nous cessons d’exister.

 

Merci de nous aider à faire avancer vos idées. Merci de votre générosité.

 

Avec conviction et avec espoir,

 

La rédaction de Contrepoints

 

IMPORTANT : tout don à Contrepoints est défiscalisé à hauteur de 66%. Pour 100€ de don, vous réduisez votre impôt sur le revenu de 66€ et ne payez en fait que 34€ ! Un e-reçu fiscal vous est rapidement fourni si vous nous le demandez à admin@liberaux.org