« Le dessin » de Marc-Antoine Mathieu

Marc-Antoine Mathieu, anthologie de l’œuvre d’un dessinateur fascinant et hors norme (1).

Par Johan Rivalland.

Noël approche… le moment de trouver des idées de cadeaux aussi.

Présentation de quelques-unes des créations d’un auteur bien singulier et hors norme dans l’univers de la Bande dessinée. D’une originalité incroyable et une imagination sans pareil.

Le dessin

J’ai découvert l’œuvre de Marc-Antoine Mathieu il y a maintenant six ans, avec Le dessin.

Cette bande dessinée hors du commun est un chef-d’œuvre à elle seule. En forme d’énigme, elle est d’une prodigieuse intelligence et d’un rare niveau de recherche.

En trois chapitres, judicieusement intitulés « Le dessin », « Le destin », puis « Le dessein », elle retrace l’itinéraire difficile et plein de patience d’un homme qui cherche à comprendre le mystère qui se cache derrière la lettre que lui a adressée son meilleur ami avant de disparaître.

Essentiellement en noir et blanc, et composé de planches à deux cases, l’univers dépeint est énigmatique, voire inquiétant, le texte rare et le dessin soigné, chaque détail ayant son importance. La part de l’imaginaire transcende la beauté de l’œuvre pour dévoiler progressivement son mystère.

Présentation de la Quatrième de couverture :

Cher Émile,

Rien n’est plus vrai : l’art ne sert qu’à rendre la vie encore plus intéressante que l’art. Là où je serai quand tu me liras, force est de constater que j’aurai du mal à t’en persuader. Le dessin nous a séparés. Aussi vais-je te laisser un souvenir…

En l’observant, tu verras qu’il sera utile, et si tu réfléchis bien, ce souvenir te révélera que l’être cher qui semblait éloigné à jamais t’est toujours aussi proche. Inutile d’en dire plus, la clé te donnera accès à la suite. Oublie l’esthétique, et quand tu devras choisir parmi ces vieilleries, ne prends que celle qui te plaira : ton choix sera aussi le mien.

Ton ami, Édouard

Œuvre sensible, délicate, merveilleuse, contemplative, on sort songeur, fasciné, ébloui de cette courte lecture enchanteresse. Et c’est à dessein que je n’en dis pas plus. Vraiment à découvrir !

Marc-Antoine Mathieu, un univers à part entière, dont je vous ferai découvrir encore bientôt d’autres fleurons…

  • Marc-Antoine Mathieu, Le dessinDelcourt, novembre 2001, 48 pages.