Ce que vous devez savoir sur la géopolitique pour bien investir

La plupart des gens sont si occupés à discuter de politique qu’ils ratent souvent l’opportunité d’en tirer profit.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Ce que vous devez savoir sur la géopolitique pour bien investir

Publié le 21 juin 2017
- A +

Par Nick Hubble.

La géopolitique crée des tendances d’investissement et des opportunités de profits. Elles sont prévisibles, il est facile d’y investir et elles sont bien plus intéressantes que tout autre type d’investissement.

Le seul revers est que généralement, vous devez avoir un peu de patience avant que les événements ne se produisent. Comme pour tout type d’investissement, le résultat n’est jamais certain. Jetons un œil sur quelques exemples passés qui illustrent ces propos. Nous nous pencherons également sur les futures opportunités que ce style d’investissement offre aujourd’hui.

Les effets prévisibles des mesures politiques

La plupart des gens sont si occupés à discuter de politique qu’ils ratent souvent l’opportunité d’en tirer profit. Les tendances politiques et les résultats des mesures politiques sont en général prévisibles. Il est souvent facile d’investir dans les actifs qui en bénéficient. J’appelle cela tirer profit de la politique.

Par exemple, les banquiers centraux modernes sont chargés par la loi d’utiliser les taux d’intérêt pour manipuler l’économie. Or les taux d’intérêt affectent en premier lieu les emprunts immobiliers. Il est donc facile de prévoir un boom immobilier lorsque les taux d’intérêt sont anormalement bas (2002-2006) et un éclatement des bulles immobilières lorsque les taux d’intérêt remontent (2007).

Les lois sur l’urbanisme et le logement amplifient cet effet. Elles empêchent l’offre immobilière de s’ajuster à la hausse des prix. C’est comme les pénuries de charbon et d’électricité que nous avons connues lorsque l’État en contrôlait les prix.

La légalisation du cannabis est un autre bon exemple d’une politique dont il est possible de tirer des bénéfices. Lorsque le gouvernement américain a mis fin à la prohibition d’alcool, cela a créé une énorme opportunité d’investissement. Aujourd’hui, la même chose a lieu pour le cannabis.

Le Brexit et la fin de l’UE

Le Brexit représente une merveilleuse opportunité d’investissement. La chute de la livre impliquait que le FTSE 100 grimperait en flèche parce que bon nombre de ses entreprises gagnent leur argent à l’étranger.

Si l’Union européenne éclate, des pays plus forts comme l’Allemagne en tireront bénéfice alors que des pays plus faibles perdront leurs soutiens économiques. L’émoi qui en résultera constituera votre opportunité d’investissement.

Si l’on y réfléchit, l’idée que la Grèce, l’Allemagne et l’Irlande devraient avoir le même taux d’intérêt est absurde. Depuis la création de l’euro, tous ces pays ont fait face à des perspectives économiques complètement différentes. Mais la nécessité politique de l’euro impose une politique monétaire « taille unique. »

Peu avant la crise financière de 2008, l’Allemagne était à la traîne, alors que l’Irlande et la Grèce connaissaient un boom artificiel, à l’abri d’une hausse des taux d’intérêt qui les auraient tenues en bride. À présent, le vent a tourné, et l’Allemagne connaît un boom immobilier.

Croissance et décroissance démographique

La démographie est mon sujet géopolitique profitable préféré. L’explication est très simple : l’offre et la demande d’actifs d’investissement sont essentiellement déterminées par le nombre de personnes qui achètent et qui vendent. L’âge est le principal facteur dans ce calcul.

C’est ce qu’on appelle la théorie du cycle de vie. Lorsqu’ils ont la trentaine, les gens achètent un bien immobilier — puis ils continuent à investir sur les marchés actions et obligations. À la retraite, disons après 60 ans, les gens commencent à vendre leur bien immobilier et leurs investissements pour payer leur retraite. On peut donc déterminer de manière relativement fiable une bonne partie de l’offre et de la demande d’investissements. Il suffit d’étudier la démographie.

Le Japon est un cas d’école. Une analyse démographique comme celle que je viens de décrire aurait déclenché la sonnette d’alarme pour le Japon dans les années 1990, au moment où ses marchés d’investissement atteignaient leur apogée. Et aujourd’hui ? Le nombre de personnes en âge de travailler en Chine chute tandis que le nombre de personnes âgées explose. C’est pour cela que le marché boursier chinois est à la traîne malgré une croissance économique convenable.

Même phénomène en Europe. L’Europe orientale est sur le point de connaître un choc particulièrement grave. La démographie américaine est raisonnable. Mais c’est l’Asie du Sud-Est qui est en plein essor. Les exchange-traded funds (ETFs) en Indonésie, aux Philippines et au Vietnam sont de bonnes opportunités d’investissement si vous pensez à l’âge des investisseurs.

Pics de pétrole, chocs pétroliers et OPEP

Le pétrole est un drame géopolitique depuis fort longtemps. On compte parmi les principaux producteurs de pétrole les pays les moins stables de la planète. Beaucoup pensent que la politique étrangère américaine est conduite par le besoin de pétrole. Les chocs pétroliers peuvent complètement paralyser les économies ou bien déclencher une forte inflation.

Comment en tirer profit ? La plupart des informations négatives sur les marchés pétroliers sont bien connues. Cela signifie qu’elles sont déjà intégrées dans le prix du pétrole. Alors, où pouvez-vous avoir un avantage ? En misant sur le grand bluff de l’OPEP. Selon certains initiés et selon les révélations de WikiLeaks, les pays de l’OPEP n’ont pas la moitié du pétrole qu’ils déclarent posséder. Cela représente une aubaine pour les entreprises qui ont des réserves avérées si jamais cela se sait.

Le boom des économies de marché, la ruine des économies collectivistes

Peut-être la tendance politique la plus facile à comprendre et donc sur laquelle investir tient-elle dans une simple affirmation : l’économie de marché permet aux pays de croître tandis que le collectivisme, quelle qu’en soit la forme, empêche toute croissance. Peu importe qu’il s’agisse de communisme, de socialisme, de nationalisme, de fascisme ou de corporatisme. Laisser la liberté aux peuples libère les biens, au propre comme au figuré.

Les exemples sont pléthore. Allemagne de l’est et de l’ouest, Corée du nord et du sud, Union Soviétique et Europe de l’ouest, Chine et Taiwan, Singapour et Malaisie. À chaque fois, si on compare des nations similaires qui ont pris un chemin différent entre marché libre et collectivisme, on obtient le même résultat.

Le meilleur exemple est en fait les premières colonies puritaines en Amérique. Jusqu’à ce qu’ils abandonnent leur forme extrême de communisme, les colons mouraient de faim et ne survivaient que grâce à la bonté des indigènes. L’histoire de Thanksgiving raconte ce qui est arrivé par la suite – lorsque le capitalisme est arrivé en Amérique.

Mais attention. Peu importe à quel point le marché d’un pays est libre. C’est la direction de la réforme qui est essentielle. Et jusqu’où elle peut aller. Prenez l’exemple du boom chinois de ces dernières décennies. Sur le papier la Chine est encore un pays communiste. Mais il a profondément changé depuis que Deng Xiaoping a déclaré que « devenir riche est glorieux. » Entre temps, les Etats-Unis prétendument capitalistes deviennent de plus en plus collectivistes.

Le Brexit qui libère le Royaume-Uni du collectivisme de l’UE devrait susciter un boom économique surprenant.

Le Bitcoin – une opportunité de profit géopolitique unique

Il n’est pas nécessaire de comprendre la cryptomonnaie bitcoin pour remarquer ce qu’elle a de spécial. C’est un baromètre des conflits géopolitiques. Lorsqu’il y a une crise, le prix du bitcoin s’envole. Le contrôle des capitaux par la Chine, le papier toilette et la famine au Venezuela, les sanctions contre l’Iran et les révélations de WikiLeaks, tout cela fait évoluer le prix du bitcoin. Pourquoi ? Parce que le bitcoin est l’antidote ultime au contrôle des gouvernements. Son prix est déterminé par la demande pour cette monnaie qui échappe au contrôle politique.

Chaque fois qu’un gouvernement tente de sévir contre ses citoyens et leurs transactions financières, le bitcoin devient une solution de plus en plus plébiscitée. Et le prix monte à mesure qu’on en achète.

Si vous voulez parier sur les problèmes géopolitiques sur le long terme, acheter et garder des bitcoins est une excellente option.

Voici quelques moyens de tirer profit de la géopolitique mondiale. La formule est toujours la même : identifier les changements et tenter de deviner comment cela influera sur les marchés d’investissement. C’est très différent de la manière habituelle d’investir mais bien plus intéressant et potentiellement bien plus lucratif.

Pour plus d’informations et de conseils de ce genre, c’est ici et c’est gratuit

 

Voir le commentaire (1)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (1)
  • Raisonnement interessant pour investir sur le long terme. Par contre, il a quelques faiblesses:
    – prevoir la montee/chute des actions en fonction de la pyramide des ages est tres hasardeux. Autant l acheteur d immobilier est local (quel francais va aller acheter un logement aux USA ?) autant l acheteur d action est international (a tel point que le gors du CAC40 n appartient pas a des residants francais)
    – si les etats trichent pour leurs reserves de petrole, pourquoi les societes ne vont pas pareil ? Il me semble que Shell a du reconnaitre que ses reserves ne sont pas aussi grandes qu annoncees … Et quid de la main mise de l etat sur les reserves de la compagnie petroliere (genre Yukos). Comme l auteur l ecrit, ce sont souvent des pays peu stable sans tradition juridique et la tentation pour le dictateur local sera grande …

    Quant a investir dans le cannabis, je suggere a l auteur de commence par investir dans un gilet pare balle et une AK47. Il va entrer en concurrence avec des gens qui ne lui enverront pas des huissiers, legalisation ou non

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

La guerre que mène Poutine aura eu plusieurs effets directs et indirects puissants qui ne sont pas tous, loin s'en faut, de bons signes.

Si l'on peut - avec ironie - présenter maintenant Poutine comme le meilleur VRP de l'OTAN pour l'année 2022, tant sont à présent affichées les velléités de la Finlande et de la Suède d'entrer dans l'organisation internationale, on peut aussi s'inquiéter des faiblesses énormes pour ne pas dire catastrophiques qu'il a dévoilées pour le reste du continent européen, à plusieurs niveaux.

Il apparaît... Poursuivre la lecture

Alors que la France et l’Allemagne avaient trouvé mi-janvier un consensus pour inscrire à la fois le gaz et le nucléaire comme énergies dites « de transition » dans la taxonomie verte européenne, Berlin vient de faire marche arrière. L’information est tombée ce mardi sur le média Contexte confirmée ensuite par Marianne : « l'énergie nucléaire n'est pas durable et ne doit donc pas faire partie de la taxonomie » a déclaré le porte-parole du ministère allemand de l'Économie et du Climat dirigé par le Vert Robert Habeck au sein de la coalition SP... Poursuivre la lecture

Par Marc Deffrennes et Samuele Furfari[1. Hauts fonctionnaires retraités de la Commission européenne (Direction générale de l’énergie) Ingénieurs, Responsables respectivement de weCARE et de la SEII].

Une politique énergétique équilibrée doit reposer sur trois piliers :

La sécurité de l’approvisionnement. Une saine économie. La protection de l’environnement.

 

Cet équilibre est au cœur des actions de weCARE et la Société Européenne des Ingénieurs et Industriels, à savoir : promouvoir un mix énergétique fiable, abor... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles