9 choses à savoir avant de réserver sur Airbnb

Voici quelques informations à connaître avant d’effectuer votre première réservation.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

9 choses à savoir avant de réserver sur Airbnb

Publié le 22 mai 2017
- A +

Par David Descôteaux.

Airbnb a transformé radicalement l’industrie hôtelière. Partout à travers le monde, il est désormais possible de réserver des maisons, des appartements et des chambres chez un particulier à un prix souvent moins élevé qu’à l’hôtel. À ce jour, des millions de personnes l’ont utilisé. Voici quelques informations à connaître avant d’effectuer votre première réservation.

1. Les politiques d’annulation sont variables

Contrairement aux hôtels, la majorité des hôtes Airbnb demandent un versement de sécurité. En cas d’annulation, certains hôtes exigent une partie, voire la totalité du montant déposé, tandis que d’autres acceptent de rembourser l’intégralité de la somme versée. Les frais de service Airbnb ne sont jamais remboursables, à moins que ce soit l’hôte qui annule.

2. Votre hôte peut annuler sans préavis

Si votre hôte décide qu’il ne veut/peut plus louer son logement, vous aurez droit à un remboursement intégral et à de l’aide pour trouver un autre logement similaire. Mais aucun relogement automatique ne se fait, et ce, même à un jour de votre arrivée ! L’hôte subit aussi des conséquences. En plus de devoir payer une pénalité allant de 50$ à 100$ US, un commentaire automatique signale aux autres voyageurs cette annulation. Son calendrier bloque les dates concernées, et il ne peut recevoir le statut de « Superhost » (voir plus loin) pendant les douze mois suivants. À partir de trois annulations dans une même année, Airbnb se réserve le droit de désactiver le compte.

3. Vous avez 24 heures pour formuler une plainte

S’il y a une plainte d’un côté ou de l’autre, Airbnb doit être avisé dans les 24 heures suivant l’entrée dans les lieux. Donc si la piscine, le spa ou n’importe quelle commodité promise n’est pas fonctionnel, il faut agir rapidement pour être remboursé ou relogé. En cas de conflit, l’entreprise peut agir en tant que médiateur.

4. Vous pouvez compter sur une assistance téléphonique 24h/7 jours

Pour plusieurs pays, un système d’assistance téléphonique existe en tout temps. Pour parler à un agent, le mieux est de se rendre sur le site web, dans l’onglet «Aide/Nous contacter», où un système d’assistance automatisé en ligne permet d’obtenir réponse à de multiples questions. Sur cette page, on peut entrer en contact avec un agent par messagerie. Pour parler à un agent au téléphone, il suffit d’en formuler la demande et d’attendre quelques minutes pour recevoir l’appel.

5. Vous pouvez loger chez un « Superhost »

Airbnb affiche un badge « Superhost » sur le profil et les annonces des hôtes qui se démarquent. Vérifiés quatre fois par année, voici les critères qui permettent d’accéder à ce statut :

  • Avoir à son actif au moins 10 séjours par année
  • Obtenir 80% de commentaires 5 étoiles
  • Répondre aux questions des voyageurs rapidement, avec un taux supérieur à 90%
  • N’avoir annulé aucune réservation confirmée.

6. Airbnb facture des frais de service

Entre 6 à 12% de frais de service s’applique sur le montant total de la réservation.

7. Certaines villes imposent des taxes

Dans certains pays, une ou deux taxes sur la consommation des biens et des services sont facturées au moment du paiement. Au Québec, l’hôte est tenu de déclarer et de payer les taxes (TPS et TVQ), à moins que ses revenus annuels ne dépassent pas 30 000 $. Et, en passant, les hôtes québécois doivent déclarer ces revenus dans leurs impôts.

8. Airbnb propose aussi des « expériences »

Pour certaines villes, sous l’onglet « Expérience », on trouve une panoplie d’activités originales à faire sur place, par exemple un souper avec un artiste à une table secrète à Paris ou encore un cours de fabrication de gâteau de riz avec de la pâte de haricot blanc à Séoul. De quoi pimenter son séjour !

9. Vous y trouverez de tout.

Un château, un bateau ou une tente sur un site paradisiaque… on peut tout trouver sur le site Airbnb si l’on fouille un peu. Notre trouvaille la plus étonnante ? Une tente sur le meilleur site de camping de la légendaire Kalalau Valley, à Hawaii. Matelas de sol et planche de surf inclus !

Sur le web

Voir les commentaires (3)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (3)
  • Tiens, un publi-reportage ?

  • Je vais faire la Kalalau Trail à Kauaï fin septembre, je ne pensais pas qu’on pouvait trouver une tente sur le site ! À permet de randonner plus léger…
    Je découvre AirBnB a l’occasion de ce voyage, c’est vraiment intéressant : pour moi c’est un excellent signe de liberté économique, dommage que la France tente de museler la chose en voulant récupérer des taxes et délivrer des autorisations…

  • Tout ceci se trouve sur le site d’Airbnb ainsi que nombre d’autres précisions.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Vinted, Leboncoin, eBay, Airbnb… vous avez pris l’habitude de vendre ou même louer sur ces sites d’intermédiation ? Cette année, les montants de vos transactions apparaissent sur votre déclaration de revenus pré-remplie.

C’est le fruit de la réglementation qui depuis 2020 oblige ces plateformes de mise en correspondance de communiquer à l’administration française l'identité des personnes cumulant plus de 3000 euros annuels de ventes ou effectuant plus de 200 ventes annuelles. Pour les locations meublées, le plafond est fixé à 365 euros... Poursuivre la lecture

Par Kalle Kappner. Un article de l'Iref-Europe

Dormir occasionnellement dans un appartement en colocation, se faire conduire de l’aéroport au centre-ville, déménager avec l’aide d’une bande d’étudiants : de plus en plus de personnes ont recours aux offres diverses et souvent bon marché des plateformes numériques telles que Airbnb, Uber ou TaskRabbit. Bien que leur poids économique soit encore modeste, le recours aux livraisons a bondi pendant la pandémie et il pourrait encore augmenter.

Toutefois, les conditions de tr... Poursuivre la lecture

Par Eline Chivot.

Depuis quelques temps, les propriétaires se détournent de la plateforme Airbnb, et semblent lui préférer les sites Internet de location longue durée. C’est l’une des conséquences de la baisse du nombre de touristes pendant la crise du Covid-19.

Une autre raison de cette tendance tient cependant aux restrictions imposées sur le marché de la location courte durée par plusieurs villes européennes, dont Paris, Barcelone, Amsterdam, Madrid, ou encore Berlin, sous prétexte de vouloir remédier aux distorsions présumée... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles