François Hollande sera-t-il candidat en 2017 ?

La zizanie à Gauche, la démission d’Emmanuel Macron ou les stratégies obliques du PS scellent le destin de la candidature de François Hollande.

Par Serge Federbusch.

Candidature de François Hollande : a-t-il déjà renoncé ?!
By: Jean-Marc AyraultCC BY 2.0

Emmanuel Macron, le fringant espoir du Système nombrilo-médiatique, va devoir trouver 500 signatures pour se présenter à la Graaaande élection. Ce ne sera pas facile car, comme il entend prendre des voix à droite et à gauche, personne ne lui fera de cadeau. Telle est la faiblesse majeure de son dispositif et la raison première pour laquelle son aventure risque d’être sans lendemain.

Une candidature de François Hollande de plus en plus hypothétique

momificationEn attendant, après Montebourg qui est prêt à se passer de Primaires, Hamon qui n’a pas compris comment elles fonctionnent, Mélenchon qui n’en veut pas, Duflot qui aura les siennes et Valls aux aguets, la candidature de François Hollande devient de plus en plus hypothétique. Du fait de cette fragmentation, son potentiel électoral déjà chiche se réduit, aiguisant les appétits de ceux qui veulent simplement prendre date en 2017 pour relever le flambeau de la gauche au prochain tour de bête. Bref, un phénomène de destruction mutuelle auto-réalisateur fondé sur des calculs tordus scelle peu à peu le tombeau du sortant. C’est la momification de Hollande.

Emmanuel Macron accélérateur du délitement politique

Le départ de Macron va agir comme un accélérateur de ce délitement, la mise en pièces détachées du pédalo présidentiel, l’apothéose d’un abaissement inédit d’une fonction dont on a peine à imaginer qu’elle fut naguère occupée par de Gaulle.

Quant à la droite dite classique, elle ferait bien de se méfier car la dissolution de la gauche peut lui faire croire que le vainqueur de ses Primaires sera automatiquement élu président ce qui va rendre ce scrutin mal conçu particulièrement âpre et meurtrier.

Sur le web