L’implant de lentille électronique est-il pour demain ?

Alphabet (maison mère de Google) a déposé un brevet sur l’idée de remplacer le cristallin de l’œil humain par un implant de lentille électronique

Par Isabelle Papin.

Lentille oeil
By: John Patrick RobichaudCC BY 2.0

L’entreprise Alphabet (maison mère de Google) a déposé un brevet sur l’idée de remplacer le cristallin de l’œil humain par un implant de lentille électronique. Un tel implant oculaire cyborg pourrait remplacer les fonctions de la vision normale et corriger les problèmes de vue. Mais l’existence du concept laisse également entrevoir les possibilités futures pour mettre les capacités d’une lentille de contact intelligente directement à l’intérieur de l’œil.

La demande de brevet Google envisage un laser perçant un trou dans la capsule du cristallin qui protège la lentille naturelle de l’œil humain, selon une étude fournie par le cabinet juridique de technologie ClientSide. Des vibrations ultrasoniques (ultrasonores) aideraient à briser la lentille naturelle de l’œil afin que les fragments puissent être aspirés par le trou qui ouvrirait la voie pour l’injection du dispositif de lentille électronique et un fluide capable de solidification en hydrogel de silicone. Le résultat final ? Une nouvelle lentille électronique pouvant ajuster sa forme pour fournir la mise au point appropriée à une vision normale, ou de corriger des problèmes tels que la myopie, sans nécessité des lentilles de contact ou des lunettes supplémentaires.

Un tel implant oculaire cyborg pourrait changer de forme et ajuster la vision du porteur à l’aide de technologies telles que les cristaux liquides micro miroirs et de minuscules pompes micro-fluidiques. Il peut également inclure des lentilles supplémentaires pour aider à résoudre les problèmes de vue tels que la myopie ou l’astigmatisme.

L’implant peut envoyer sans fil des données au smartphone, tablette ou ordinateur portable qui dispose d’une connexion Internet. Ces dispositifs pourraient ensuite transmettre les données au bureau de l’optométriste ou à une clinique. En réponse, un optométriste ou un autre expert médical pourrait potentiellement envoyer des signaux à l’aide de commandes pour modifier la programmation contrôlant la vision électronique de la lentille. Cela pourrait représenter l’équivalent d’une mise à jour sans fil pour les prescriptions de lentilles correctrices.

Sur le web