Poutine impose l’ordre russe au Moyen-Orient

Les dernières évolutions en Syrie montrent que la Russie impose sa vision du monde aux États-Unis et à l’Arabie Saoudite.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Kremlin by Larry Koester(CC BY 2.0)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Poutine impose l’ordre russe au Moyen-Orient

Les points de vue exprimés dans les articles d’opinion sont strictement ceux de l'auteur et ne reflètent pas forcément ceux de la rédaction.
Publié le 20 décembre 2015
- A +

Par Éric Verhaeghe

Kremlin by Larry Koester(CC BY 2.0)
Kremlin by Larry Koester(CC BY 2.0)

 

Poutine est-il le véritable maître du monde ? Les dernières évolutions en Syrie montrent, en tout cas, que la Russie est parvenue à imposer sa vision du monde aux États-Unis et à l’Arabie Saoudite. Derrière les vociférations anti-Poutine des médias subventionnés, c’est bien une défaite en rase campagne que l’Occident vient d’essuyer en Syrie.

Poutine a finalement sauvé Assad

On se souvient que Barack Obama n’avait, en Syrie, qu’une seule idée en tête : remplacer Bachar Al-Assad par un régime sunnite piloté depuis l’Arabie Saoudite. Dans sa vision diplomatique digne des plus grands rois de France et du général De Gaulle, François Hollande avait d’ailleurs épousé cette même vision, stimulé par quelques ventes de Rafale aux États du Golfe.

Les mauvaises langues soutiennent d’ailleurs que les États-Unis et la France n’ont pas hésité à armer l’État Islamique, à ses débuts, pour tailler des croupières au président syrien. Là encore, cette politique très inspirée a permis de nourrir un monstre qui a fini par arracher les barreaux de sa cage.

Hier soir, le Conseil de Sécurité a voté une résolution prévoyant des pourparlers de paix entre Assad et l’opposition, sauf les mouvements terroristes. Si, officiellement, la Russie se dit ouverte à un départ d’Assad après une période transitoire, les États-Unis et la France ont manifestement abandonné le préalable, posé jusqu’il y a encore quelques semaines, d’un départ de Bachar.

Poutine piétine l’Arabie Saoudite

Depuis plusieurs semaines, John Kerry s’agite à Vienne pour recoller les morceaux entre tout le monde. Cette agitation a donc servi à quelque chose : la voie est ouverte pour un règlement négocié à la question syrienne. En même temps, elle illustre la perte d’influence de l’Occident au Moyen-Orient : les États-Unis veulent négocier avant que la Russie n’ait définitivement imposé, sur le terrain, un rapport de force qui lui est favorable et qui permette de rétablir le régime d’Assad par une défaite militaire complète de « l’opposition ».

Le grand perdant de cette opération est évidemment l’Arabie Saoudite, qui tente désespérément de sauver ses billes sur le terrain. Non seulement les Saoudiens ont cherché à unifier l’opposition syrienne hors Daesh en organisant une conférence à Ryiad, mais ils ont tenté de monter une alliance militaire islamiste de bric et de broc pour résister à la reprise en main du territoire par l’armée syrienne épaulée par les Russes.

Pour Poutine, la prochaine étape consiste bien entendu à étouffer les mouvements islamistes soutenus par l’Arabie Saoudite et la Turquie pour créer un rapport de force totalement favorable sur le terrain et ainsi mieux négocier. La manoeuvre est triple. Premièrement, l’aviation russe bombarde sans relâche l’opposition syrienne (il semblerait que 80% des raids russes les visent, 20% seulement visent Daesh). Deuxièmement, les négociateurs russes et iraniens ont d’ores et déjà indiqué qu’ils refuseraient que les mouvements terroristes islamistes participent aux négociations de paix. Cet anathème devrait notamment viser le mouvement Ahrar al Cham qui a jugé que la conférence de Ryiad n’avait pas assez mis en avant « l’identité musulmane » du peuple syrien, et qui est le mouvement le plus puissamment armé sur le terrain. Troisièmement, la Russie devrait couper les bases arrière de ces mouvements en exigeant la fermeture de la frontière turco-syrienne.

Poutine profite de l’affaiblissement militaire de Daesh

Ces évolutions n’auraient évidemment pas été possibles sans un affaiblissement militaire manifeste de Daesh.

L’État Islamique vient de rater coup sur coup deux contre-attaques lancées récemment. L’une avait lieu dans le nord du pays. Ce sont les Kurdes qui l’ont repoussée. L’autre avait lieu du côté irakien, à Ramadi.

Après avoir semé la destruction partout où il est passé, notamment à Mossoul où toute présence chrétienne a disparu, l’État Islamique commence à envisager sérieusement sa défaite totale. Son installation à Syrte, en Libye, est bien connue. Face à la possible résistance occidentale à cet essaimage, il commence à préparer le terrain en Afghanistan.

Tout ceci annonce donc un balayage en beauté et explique largement que, face à la débâcle de l’EI, manifestement appauvri, l’alliance contre-nature arabo-occidentale cherche à négocier rapidement une sortie par le haut face à un Poutine qui avance sur le terrain et menace de ruiner tous les efforts anti-Assad menés depuis cinq ans.

Poutine face à l’Europe

Dans ce contexte d’évidente victoire russe, l’Europe joue les vassaux des États-Unis. L’Union a annoncé l’absurde prorogation des sanctions économiques contre la Russie dans l’affaire ukrainienne. Rappelons que ces sanctions frappent durement la filière viande française au profit des filières allemande, irlandaise et hollandaise. Mais le poids de l’agriculture française ne semble pas préoccuper le gouvernement français. Seuls les Italiens cherchent à tempérer la lutte anti-russe en Europe.

L’Allemagne a d’ailleurs décidé de pousser son avantage dans les relations avec la Russie, en proposant la réalisation du gazoduc North Stream, qui lui profite, après avoir bloqué le projet South Stream, qui profitait à l’Italie.

Le naufrage français grâce à Hollande

Pour François Hollande, cette trame d’événements constitue un naufrage complet. Non seulement il n’est pas parvenu à monter sa coalition anti-Daesh, mais la France n’existe plus en Europe sur le dossier russe.

Nous sommes décidément tombés bien bas.

Sur le web

Voir les commentaires (46)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (46)
  • pour l’instant , et ce jusqu’en 2017 , la principale préocupation de hollande c’est sa réelection , d’autant qu’il redescend dans les sondages , au profit de la droite ; poutine fonce , la france stagne , on ne peut pas gagner des guerres quand on ne pense qu’à ces intérets .

  • Au moins la guerre de 30 ans promise par Valls s’achèvera bien plus vite que prévu , Poutine a pour défaut d’être très autoritaire , mais pour une fois cela nous sers … Quel paradoxe !

    • « Au moins la guerre de 30 ans promise par Valls s’achèvera bien plus vite que prévu »

      Non, la Syrie sera un pays dans un chaos absolu et la capitale du radicalisme que l’on tentera de nous cacher avec un régime plus totalitaire encore, la guerre de 30 ans ne fait que commencer.

  • Ahaha article blagueur du jour. ?

    Ils ont dit quoi les Russes en arrivant en Syrie déjà ? « 3 à 4 mois de bombardement suffiront » et aujourd’hui on a quoi ?

    – Le régime syrien a gagné moins de 10km de territoire
    -Le pays s’est fait exploser un avion avec 314 Russes à bord
    -Les relations avec les Egyptiens se sont dégradées
    -Le pays est en guerre froide avec la Turquie qui était un important partenaire commercial
    -L’Iran est en désaccord avec la Russie et a retiré ses troupes de moitié en Syrie
    -Les rebelles ont su garder leur territoire malgré des divisions et un armement inférieur

    Bref désolé de ramener ce beau monde à la réalité mais c’est pas du tout un succès.
    Au point que des responsables de l’administration Obama se sont exclamés « Et voilà vous avez vu ? On l’avait prévenu ! » Et effectivement Obama avait bien prévenu que Poutine s’enfonçait dans un bourbier.

    La Russie n’a absolument rien gagné dans cette histoire: Pertes financières de long terme, haine du monde arabe sunnite, perte du copain turc et froid avec l’Égypte.

    J’appelle ça un gros Fail.

    • Ahaha ! Réplique pro-américaine du jour…

    • c’est plutôt la turquie qui a commis une énorme erreur en explosant le chasseur russe. En faisant cela ils ont perdu toute crédibilité auprès des opinions occidentales en passant pour les alliés subjectifs de Daesh. en outre c’est eux les plus dépendant commercialement de la russie- les sanctions russes vont leur coûter 0.4 en PIB-
      Même localement c’est une catastrophe plus aucun pays du moyen orient n’a confiance à eux suffit de voir l’histoire avec les troupes turques en irak ou encore la tentative de rapprochement avec israel a cause du fait que plus personne ne parle à la « sublime porte » dans les pays arabes.

      Ou avez vous vu que l’iran avait retiré ses troupes ? c’est eux avec leur allié du Hezbollah qui sont la principale force terrestre en syrie !

      La relation avec l’egypte ne s’est en aucun cas degradé car là encore c’est l’égypte qui à besoin de l’allié russe du fait de ses difficultés financière et intérieures…

      Quant à la syrie c’est indéniablement une victoire les terroristes reculent sur tous les fronts et bachar a réussi à sauver sa tête et l’axe iran russie syrie est en passe de faire élire l’ami d’enfance de bacher à lma tête du Liban : Sleiman Frangié…

      Nota Bene : je ne suis pas pro russe….

      • « c’est plutôt la turquie qui a commis une énorme erreur en explosant le chasseur russe. En faisant cela ils ont perdu toute crédibilité auprès des opinions occidentales en passant pour les alliés subjectifs de Daesh. »

        C’est tout à fait ridicule, la Russie était encore une foi à des centaines de kilomètres d’IS… La Turquie a tout à fait le droit de défendre son espace aérien. La Russie n’accepterait pas qu’un ridicule avion de tourisme finlandais face ce qu’elle a fait à la Turquie avec une avion de chasse armé.

        « en outre c’est eux les plus dépendant commercialement de la russie- les sanctions russes vont leur coûter 0.4 en PIB- »

        Et la Turquie restera dans un bien meilleur état que la Russie. De toute façon la Turquie comme l’Europe a intérêt à se séparer de la Russie économiquement étant donné que ce pays nous promet de nous poser des problèmes dans le futur. Rappelons enfin qu’en Turquie la richesse est créé par la société civile et non par l’extraction des ressources, ce qui lui donne un avantage sur le long terme.

        « Même localement c’est une catastrophe plus aucun pays du moyen orient n’a confiance à eux suffit de voir l’histoire avec les troupes turques en irak »

        Au contraire, cela va finir par ramener Erdogan à la réalité et ce pays va enfin devoir agir à nouveau en concertation avec ses allié européens et arabes. Quand à l’Irak c’est un très mauvais exemple, c’est les islamistes chiites qui s’opposent à ce que Erdogan prête main forte aux kurdes.

        « Ou avez vous vu que l’iran avait retiré ses troupes ? c’est eux avec leur allié du Hezbollah qui sont la principale force terrestre en syrie !  »

        Pour le coup c’est vrai, les islamistes iraniens sont entrain d’expulser la Russie du moyen-orient à notre place. La dépendance totale de la Russie envers l’Iran devient risible. La Russie n’a plus d’autre choix que de soutenir quoiqu’il arrive l’Iran puisque c’est leur seul allié dans la région. Jamais un pays aussi grand n’était tombé aussi bas. Sauf que les islamistes iraniens sont d’une instabilité totale, qu’est ce que Poutine va faire si dans un excès de confiance ces derniers s’attaquent à Israël ?

        « La relation avec l’egypte ne s’est en aucun cas degradé car là encore c’est l’égypte qui à besoin de l’allié russe du fait de ses difficultés financière et intérieures… »

        L’Égypte semble surtout demander l’aide de l’allié saoudien… De toute façon il va devenir de plus en plus compliqué à tout gouvernement sunnite de parler à la Russie. L’obstination de la Russie à soutenir Assad est un suicide stratégique sur le long terme.

        « Quant à la syrie c’est indéniablement une victoire les terroristes reculent sur tous les fronts et bachar a réussi à sauver sa tête et l’axe iran russie syrie est en passe de faire élire l’ami d’enfance de bacher à lma tête du Liban : Sleiman Frangié…  »

        Ce qui promet une prolongation des problèmes de la région et une multiplications des victimes civiles dues aux effets directs et indirects de l’impérialisme iraniens.

        • « C’est tout à fait ridicule, la Russie était encore une foi à des centaines de kilomètres d’IS… La Turquie a tout à fait le droit de défendre son espace aérien. La Russie n’accepterait pas qu’un ridicule avion de tourisme finlandais face ce qu’elle a fait à la Turquie avec une avion de chasse armé. »

          et lorsque la turquie viole l’espace aérien grec est-ce normal ? en outre apportez moi la preuve qu’on était bien dans l’espace aérien turc après on en reparle…

          « Pour le coup c’est vrai, les islamistes iraniens sont entrain d’expulser la Russie du moyen-orient à notre place. La dépendance totale de la Russie envers l’Iran devient risible. La Russie n’a plus d’autre choix que de soutenir quoiqu’il arrive l’Iran puisque c’est leur seul allié dans la région. Jamais un pays aussi grand n’était tombé aussi bas. Sauf que les islamistes iraniens sont d’une instabilité totale, qu’est ce que Poutine va faire si dans un excès de confiance ces derniers s’attaquent à Israël ? »
          c’est vrai on a en la preuve tous les jours, on voit quotidiennement l’expulsion de la Russie du moyen orient ! suffit de prendre ces derniers mois !

          • « c’est vrai on a en la preuve tous les jours, on voit quotidiennement l’expulsion de la Russie du moyen orient ! suffit de prendre ces derniers mois ! »

            La Russie n’existe pas sur le terrain puisque le régime d’Assad n’existe plus. Il n’y a que le Hezbollah, la ligue des vertueux, les milices fatimides… Tout ces gens sont sous les ordres de l’Iran et non de la Russie. Donc la Russie a été expulsé du moyen orient par l’Iran puisque cette dernière ne peut avoir de l’influence dans cette zone qu’au travers de l’Iran…

  • c’est amusant mais seuls les alliés américains avancent contre l’État Islamique: Reprise de Sinjar en Irak, mise en échec d’une offensive djihadiste qui a tué 200 d’entre eux, reprise d’une partie de Ramadi.
    Et aussi des gains plus modestes en Syrie où une offensive contre Raqqa se prépare.

    En attendant le régime syrien s’en prend surtout aux rebelles.
    Ils croyaient vraiment que ça se verrait pas leur petit jeu ?

    Heureusement que les Américains et Kurdes sont là parce que sinon l’EI avancerait peinard..

    • haha « heuresement qu’il y a les américain » grosse blague ! sans l’intervention américaine en irak AUCUN pseudo état islamique n’existerait !

      • çà parait un peu court votre argument , l’expansionisme Chîîte est déjà bien antérieur à l’intervention Américaine en irak.La réaction sunnite ne s’est pas attendre et par effet de chaine la fragmentation de tout le proche orient à accéléré le processus de désintégration du pan arabisme et le dévellopement de son corollaire islamique.

    • « Heureusement que les Américains et Kurdes sont là parce que sinon l’EI avancerait peinard. »

      Kurdes qui ne sont plus souvent la menace de la Turquie grâce au parapluie russe,
      Kurdes qui vont pouvoir faire leur jonction par delà l’Euphrate et bloquer l’approvisionnement de l’EI,
      Approvisionnement assuré principalement par les passages par la Turquie,
      Turquie qui a dernièrement envoyé des troupes en Irak, à la fureur de ce dernier.

      Les Américains sont là ? Où çà ?

      • Ne vous en déplaise les kurdes sont bien mieux intégrés dans la population turque que dans les pays arabes. Il y a des millions de familles turquo-kurdes, il y a un parti kurde en Turquie, le HDP et des kurdes votent aussi pour l’AKP… Le PKK ne représente en aucun cas les kurdes, d’ailleurs ce dernier sabote les pipelines des kurdes du KRG…

        En envoyant des troupes aider les kurdes en Irak, Erdogan démontre qu’il sera bien plus facile pour lui d’aider les kurdes qui ont réussit à se séparer de l’oppression baath et iranienne en Syrie et en Irak qu’il sera facile pour la Russie de trouver des gens qui veulent rejoindre le groupe terroriste du PKK pour se sacrifier pour les beaux yeux de Poutine.

        D’ailleurs on ne peut que saluer l’initiative d’Erdogan, si vraiment vous êtes l’ami des kurdes, il va falloir commencer à habituer al-Abadi à l’idée qu’il dirige maintenant le chiistan irakien.

        • Intégrés …
          A Cizré, des centaines de morts… 😆

          • Prendre le contrôle du cimetière sans une proposition de partage ,çà c’est dans les cordes Russes bien que Flanby serait capable d’en envoyer une ..LOL

            • Non, erreur, les turcs se sont montrés très généreux : ils ont offert les balles… mais gardent le contrôle du cimetière. faut pas pousser hein…
              Les kurdes devraient les en remercier…

              • Argh je parle pas de comptabilité macabre là , je parle de la pertinence Russe de contrôler l’espace aérien d’un cimetière Syrien (ou d’un état failli of course ) Etes vous sur que c’est vraiment une valeur ajoutée ?Parceque ça va couter bonbon au contribuable russe ces conneries ..LOL

          • Je ne sais pas si cela est censé être un contre argument, mais vous avez l’air de trouver ça très rigolo…

            • Mais vos arguments sont aussi très rigolos. Et vos amis turcs me font font bien rire.
              Un sacré drôle, votre ami Erdogan.

              • Ce n’est pas de cela que je parle. Je fais référence à votre smiley. Vous cachez mal que du haut de votre cynisme, la mort de ces gens semble avoir illuminé votre journée. J’attends toujours une réponse sur mes arguments, vous savez les familles mixtes, la représentation politique, les votes…

                • C’est vous l’illuminé qui se réjouit des armes livrées, ce qui induit des destructions de part et d’autre.
                  Le cynisme ne vous étouffe pas.

                  • C’est l’aviation ou les missiles anti-char qui tuent des civils ? Moi je ne me réjouis pas de frappes aveugles sur les civils…

    • https://pbs.twimg.com/media/CVZ5d13U8AANkA2.jpg

      Qu’est ce fout ce mec du Hezbollah brandissant un Mampads sur ce navire Russe .La trouille d’un F16 obviously .. .. LOL

    • Heureusement que les Américains et Kurdes sont là parce que sinon l’EI avancerait peinard..

      Heureusement que les Américains ne sont pas intervenus en Irak en 2003 … :mrgreen:
      Heureusement que les Américains n’ont pas quitté l’Irak en laissant le pays à ses divisions… (ethniques) … :mrgreen:
      Heureusement que les Français ne sont pas intervenus en Libye en 2011 … :mrgreen:

      • « Heureusement que les Français ne sont pas intervenus en Libye en 2011 … »

        Vous rigolez ? Si on avait laissé faire Kadhafi on aurait un deuxième état islamique… Les seuls risques pesants sur la Libye aujourd’hui proviennent de l’IS, qui n’existerait pas si on avait mit fin à la guerre civile syrienne à ses débuts, épargnant ainsi des centaines et milliers de civils et beaucoup de problèmes pour nous…

        Pour ce qui est de l’intervention américaine en Irak, cela nous a permit de ne pas à avoir un printemps arabe de plus à nous soucier, malheureusement le retrait prématuré par pure idéologie d’Obama a permit à l’Iran d’y mener une politique de persécution religieuse.

        • Vous rigolez ? Si on avait laissé faire Kadhafi on aurait un deuxième état islamique…

          Vous vous foutez de ma gueule ❓ Et qu’y a-t-il en ce moment ❓ A Syrte ❓ A Benghazi ❓ Au sud du pays ❓

          • « Vous vous foutez de ma gueule ❓ Et qu’y a-t-il en ce moment ❓ A Syrte ❓ A Benghazi ❓ Au sud du pays ❓ »

            Vous ne savez pas lire ? Ce sont des métastase de l’état islamique actuel de Syrie, et ces métastases existent justement car on a fait une erreur stratégique en Syrie en laissant le parti baath en place. J’aimerais aussi savoir ou est la présence d’IS à Benghazi… Quand à Syrtre, c’est la ville natale de Kadhafi, comme quoi j’ai bien raison, le terrorisme islamique est le nouveau panarabisme, c’est le descendant idéologique du socialisme arabe qui a échoué à mettre en place ses idées.

            • La côte est est vérolée par ces groupuscules jusqu’aux portes de Benghazi, sans compter l’intérieur du pays.
              Regardez donc.

              Et l’Indonésie, cela sera aussi un métastase de la Syrie ❓ J’aurai dit métastase de l’Irak, car les premières armes en Syrie sont venue d’Irak, voire de Libye.

              on a fait une erreur stratégique en Syrie en laissant le parti baath en place.

              Etes vous syrien ❓ A eux de le dégager, pas à nous. A nous de propose des solutions pacifiques, inlassablement, pas d’envoyer des armes.

              le terrorisme islamique est le nouveau panarabisme, c’est le descendant idéologique du socialisme

              La on peut être d’accord. Un socialisme dans sa forme extrême, totalitaire.

              • « La côte est est vérolée par ces groupuscules jusqu’aux portes de Benghazi, sans compter l’intérieur du pays.
                Regardez donc. »

                On peut dire la même chose d’une bonne partie des pays musulmans, dont certains sont encore gouverné par de gentils dictateurs. Si vous utilisez une définition aussi stricte des choses je veux bien, mais alors pour être cohérent vous devez avouer qu’il n’y a pas de corrélation entre la non présence de groupes terroristes et la présence d’un dictateur.

                Prenez le Maroc par exemple, comment expliquez vous que ce pays ne soit pas remplit de terroristes alors qu’il fait partie des pays les plus ouverts du monde arabe et que l’autoritarisme du roi est très soft ? Vous avez vraiment l’impression que le danger islamiste est plus bas dans les dictatures d’Algérie ou de Mauritanie (on prend les voisins, comme ça c’est comparable) ?

                « Et l’Indonésie, cela sera aussi un métastase de la Syrie »

                Je ne connais pas la situation en Indonésie.

                « J’aurai dit métastase de l’Irak, car les premières armes en Syrie sont venue d’Irak, voire de Libye. »

                Peut être, mais le gros du conflit provient de Syrie. Les armes ne tirent pas toutes seules…

                « Etes vous syrien »

                Je ne savais pas que Poutine était syrien…

                « A eux de le dégager, pas à nous. »

                Même si cela nous apporte des ennuis ? D’ailleurs c’est tout ce que les syriens demandaient, des élections pour choisir leur dirigeant…

                « A nous de propose des solutions pacifiques, inlassablement, pas d’envoyer des armes. »

                Oui sauf qu’a un moment il faut bien agir, surtout si cela nous retombe dessus… Proposer c’est bien mais si on nous envoie tout le temps balader malgré le fait que la situation se pourri et que cela a des conséquences sur nous (terrorisme, réfugiés) il faut savoir se faire entendre.

        • Pour ce qui est de l’intervention américaine en Irak, cela nous a permit de ne pas à avoir un printemps arabe de plus à nous soucier

          Combien de morts ❓

          • Très peu de morts pour faire chuter le régime, puis beaucoup de morts dans une guerre civile ou votre ami Bachar a soutenu des islamistes sunnites depuis la Syrie. La plupart des morts n’étant pas du à l’armé US mais à ces terroristes.

            • En 2003, plus de 500000 morts. Et des centaines par après dans le chaos.

              Mais votre cynisme naturel vous empêche d’appréhender cela.

              • « Mais votre cynisme naturel vous empêche d’appréhender cela. »

                Non je viens de vous répondre la dessus, la guerre contre le régime de Saddam n’a duré que peu de temps et fait peu de morts, c’est la guerre civile entretenue par vos amis qui a fait 500 000 morts… Et je ne suis pas cynique, bien au contraire, je me soucie perpétuellement des victimes civiles, quelque-soit leur oppresseur.

  • « Poutine impose l’ordre russe au Moyen-Orient »

    C’est vrai que « ordonné » est le meilleur qualificatif pour le ME aujourd’hui… A la limite « Poutine impose le désordre russe au Moyen-Orient » pourquoi pas… Aussi on voit bien que par le mot « impose », vous reconnaissez que la Russie a une politique impérialiste et agressive envers les pays de la région. Sinon le titre serait « Poutine coopère avec les pays du moyen orient pour y remettre de l’ordre ».

    « Les dernières évolutions en Syrie montrent que la Russie impose sa vision du monde aux États-Unis et à l’Arabie Saoudite. »

    Ben voyons, Poutine n’a rien imposé du tout aux USA et à l’AS en Irak et en Syrie. Depuis qu’il a été élu Obama a décidé qu’il fallait à tout prix se retirer du moyen orient, cela n’a rien à voir avec les gesticulations de Poutine. Obama a décidé de ne pas défendre les intérêts du monde occidental par idéologie. Quand à l’AS c’est pareil, ce pays n’a presque rien fait en Syrie et en Irak, tout au plus donné quelques millions pour appuyer les initiatives turques. L’AS est aujourd’hui réellement présente seulement au Yémen avec le reste des pays arabes.

    « Poutine est-il le véritable maître du monde ? »

    Évidemment que non, sinon ce site n’existerait plus…

    « On se souvient que Barack Obama n’avait, en Syrie, qu’une seule idée en tête : remplacer Bachar Al-Assad par un régime sunnite piloté depuis l’Arabie Saoudite. »

    Non, Obama voulait juste éviter tout ce bordel et mettant fin au régime baath. Le problème c’est que comme je l’ai expliqué il ne voulait y mettre aucun moyen. Pour l’idée d’un régime piloté par l’AS, c’est tout simplement car l’AS est le partenaire naturel de tout pays sunnite, il n’y a pas de pilotage la dedans…

    « En même temps, elle illustre la perte d’influence de l’Occident au Moyen-Orient »

    L’occident n’a pas défendu ses intérêts et cela a provoqué la catastrophe qu’a été la création de IS. Imaginons qu’Obama ait laissé les soldats en Irak, prévenant ainsi les délires d’al-Maliki et que l’on ai mit fin à la répression en Syrie avant que la population se soit radicalisé… Mais bon vous semblez être très satisfait de la situation actuelle.

    « François Hollande avait d’ailleurs épousé cette même vision »

    Pour le coup la France a été bien plus courageuse que Obama dans cette histoire, malheureusement nous ne somme pas parvenu à mettre en place une stratégie seuls.

    « Les mauvaises langues soutiennent d’ailleurs que les États-Unis et la France n’ont pas hésité à armer l’État Islamique, à ses débuts, pour tailler des croupières au président syrien. Là encore, cette politique très inspirée a permis de nourrir un monstre qui a fini par arracher les barreaux de sa cage. »

    L’état islamique a commencé en Irak et non en Syrie, il s’est armé avec les armes de l’armée irakienne quand al-Maliki a complètement perdu le contrôle de la situation… Bref du grand n’importe quoi.

    « Hier soir, le Conseil de Sécurité a voté une résolution prévoyant des pourparlers de paix entre Assad et l’opposition, sauf les mouvements terroristes. »

    Exactement ce que tout le monde sauf la Russie et l’Iran demandent depuis le début…

    « Si, officiellement, la Russie se dit ouverte à un départ d’Assad après une période transitoire, les États-Unis et la France ont manifestement abandonné le préalable, posé jusqu’il y a encore quelques semaines, d’un départ de Bachar. »

    On est en effet entrain de faire une très grave erreur stratégique, reste à faire attention que l’on ne se fasse pas avoir dans l’histoire. Il faut aussi dire que Poutine n’a plus tellement le temps puisqu’un président américain qui risque de défendre les intérêts du monde occidental pourrait bientôt être élu. Il s’est donc encore une foi fait passé pour un agneau et comme d’habitude on s’est fait avoir.

    « les États-Unis veulent négocier avant que la Russie n’ait définitivement imposé, sur le terrain, un rapport de force qui lui est favorable et qui permette de rétablir le régime d’Assad par une défaite militaire complète de « l’opposition ». »

    Ce n’est pas ce que je vois. Poutine veut encore une foi nous tendre un piège avant qu’un nouveau président américain arrive, puisque ce dernier n’arrivera visiblement à rien sans notre accord. Il faut dire qu’il a besoin de nous pour réellement lutter contre IS pendant qu’il massacre la population syrienne.

    « Non seulement les Saoudiens ont cherché à unifier l’opposition syrienne hors Daesh en organisant une conférence à Ryiad »

    Ce qui est un mouvement qui ne lui coute pas grand chose et qui doit forcément être quelque-chose vu comme positif pour ceux qui cherchent réellement à régler la situation. Le principale problème c’est qu’il n’y avait aucun syrien à vienne, même pas le régime, ce qui nous montre deux choses. Tout d’abord que le régime syrien n’existe plus, ce n’est qu’une prolongation du régime des mollahs iraniens. Ensuite que la Russie agit avec l’impérialisme le plus écœurant, en ne prenant pas en compte la population syrienne, que l’on ne cesse de reprocher aux occidentaux.

    On notera aussi que ni IS ni al-Nosra n’étaient présents en AS, coupant ainsi l’herbe sous le pied de tout ceux qui prétendent que ces pays soutiennent les terroristes. Ce qui est dommage c’est que l’AS avait prévu d’inviter les kurdes mais Erdogan les en a dissuadé.

    « de monter une alliance militaire islamiste de bric et de broc pour résister à la reprise en main du territoire par l’armée syrienne épaulée par les Russes. »

    Ceci me semble plutôt être un projet de long terme. C’est encore une foi une bonne nouvelle, on pourra se retirer du moyen orient quand le monde musulman assurera sa propre sécurité. Cette alliance permet aussi de garantir aux pays membre que si il y a un problème cela sera des pays compatibles ethno-religieusement qui interviendront contre les terroristes et non la Russie et l’Iran qui viendront y commettre des massacres.

    « Pour Poutine, la prochaine étape consiste bien entendu à étouffer les mouvements islamistes soutenus par l’Arabie Saoudite et la Turquie pour créer un rapport de force totalement favorable sur le terrain et ainsi mieux négocier. La manoeuvre est triple. Premièrement, l’aviation russe bombarde sans relâche l’opposition syrienne (il semblerait que 80% des raids russes les visent, 20% seulement visent Daesh). »

    En gros Poutine nous ment et ne lutte pas contre IS ? C’est vraiment honteux que ce soit les USA qui se tapent le travail pendant que la Russie vicieuse nous tend un piège… Obama est vraiment un idiot et Poutine n’a aucun honneur.

    « Deuxièmement, les négociateurs russes et iraniens ont d’ores et déjà indiqué qu’ils refuseraient que les mouvements terroristes islamistes participent aux négociations de paix. »

    Si vous parlez de IS et al-Nusra, personne ne voulait d’eux, si cela signifie « tout les gens que l’on n’aime pas », cela va poser des problèmes…

    « Cet anathème devrait notamment viser le mouvement Ahrar al Cham qui a jugé que la conférence de Ryiad n’avait pas assez mis en avant « l’identité musulmane » du peuple syrien, et qui est le mouvement le plus puissamment armé sur le terrain. »

    Ce mouvement est un mouvement sponsorisé par la Turquie et qui n’est réellement puissant que dans le nord est de la Syrie, surtout à Idlib…

    « Ces évolutions n’auraient évidemment pas été possibles sans un affaiblissement militaire manifeste de Daesh. »

    Affaiblissement dont la Russie n’est absolument pas l’artisan… Ce pays est vraiment le freeloader de ce conflit…

    « toute présence chrétienne a disparu »

    Et cela continuera en Irak et en Syrie tant que l’on ne réglera pas les problèmes ethno-religieux en créant des pays plus petits et plus cohérents. Mais bon, cela est complètement incompatible avec le maintient de l’influence des mollahs iraniens donc vous devez vous réjouir de cet état de fait.

    « Son installation à Syrte, en Libye, est bien connue. Face à la possible résistance occidentale à cet essaimage, il commence à préparer le terrain en Afghanistan. »

    On ferait bien de plus s’impliquer à empêcher les métastases en Libye et au Yémen, on a encore une foi aucune stratégie. C’est d’ailleurs le but de l’alliance des pays musulmans dont vous parliez, maintenir la paix dans ces pays. Toutefois il faut espérer qu’il arriveront à surmonter leur querelles à temps.

    « l’alliance contre-nature arabo-occidentale »

    Elle me parait contre contre-nature, il est normal que nous ayons des relations avec d’autres civilisations.

    « menace de ruiner tous les efforts anti-Assad menés depuis cinq ans. »

    Il n’y a pas d’autre efforts anti-Assad que ceux de la population syrienne, la grande absente de votre article… Les mollahs iraniens dont la Russie n’est plus que le paillasson pourront maintenir cela par la force quelques années, mais la Syrie semble être foutue si on s’engage dans cette voie. Évidemment, l’influence iranienne étant sauvé, cela paraitra être un succès.

    « Dans ce contexte d’évidente victoire russe, l’Europe joue les vassaux des États-Unis. L’Union a annoncé l’absurde prorogation des sanctions économiques contre la Russie dans l’affaire ukrainienne. »

    Ben voyons, encore une foi vous ne voulez pas que l’on défendent nos intérêts fasse à la Russie…

  • Enfin un article en contrepoint de la position libertaire trop souvent publiée sur Contrepoints.

    On peut ajouter que l’EI ne bénéficie plus aussi bien de sa rente pétrolière depuis l’intervention russe…

  • Et la France a Perdu des milliards dans cette aventure.
    Les Mistrals, des exportations agricoles, une perte de « crédit » en matière d’exportation : L’inde et les Rafales…
    C’est tellement abyssale et complexe qu’il faudra quelques années pour faire un chiffrage objectif.
    Je me console en pensant que l’ « Histoire » dira quelle lavette médiocre nuisible et lâche était Hollande.
    Mais la France n’existera déjà plus.

  • Enfin un article strictement interdit dans la presse française que ne renieraient pas nombre de geopolticiens à commencer madame CARRERE d’Encausse
    Il faut dire que depuis des décennies nous nous comportons en laquais des États Unis : La Tchétchénie, la Bosnie, la Syrie, lIrak…en un mot que des succès de notre diplomatie

  • « on ne peut pas gagner des guerres quand on ne pense qu’à ces intérêts »
    https://pbs.twimg.com/media/CWqcMOJWcAU4Bv5.jpg

    Heureusement que c’est une guerre en circuit fermé avec de tels visionnaires les résidents vont fondre comme neige au soleil ..LOL

  • Je peux assurer l’auteur de cet article que je ne suis pas « subventionné » et que cela ne m’empêche pas garder ma lucidité pour voir que Poutine est acculé dans sa niche et que dans son désespoir il se lance dans l’aventure syrienne pour se faire réadmettre à la table des grands d’où il a été chassé comme un malpropre.
    Ce personnage est un archétype d’une petite racaille frustrée, arrogant mais lâche.
    Mettez vous bien en tête que c’est l’Ukraine qui l’a arrêté et qui a mis fin à ses projets de « Novorossia ».
    L’échec cuisant de cette aventure militaire l’oblige de détourner l’attention de sa population et de déclarer une autre « petite guerre » pour garder sa place.
    Le prix du baril aura raison de lui en quelques mois et, même si les saoudiens sont encore moins sympathiques, ce sont eux qui auront le dernier mot.
    Pour ce qui est l’article il est lamentable. L’auteur ne maîtrise pas le sujet de la politique russe. Il a raison de montrer la stupidité de la position américaine et française dans la question syrienne mais cela ne suffit pas pour élever Poutine au rang du maître du monde au prétexte qu’il soutient Bachar. Lisez au moins les commentaires russes bien informés qui sont beaucoup plus irrévérencieux.
    Un petit indice: tous les gradés des armées irakienne et syrienne sont issues des écoles soviéto-russes qui formaient également les futurs terroristes par milliers. Vue sous cet angle l’histoire de l’EI et les évènements récents ont tout autre lecture.

  • Ca fait plaisir de lire un article qui n’est pas ouvertement anti-Russe, merci à l’auteur. La France, par la voie de sa diplomatie, se comporte comme le caniche de l’Alliance atlantique, se rêve en chevalier néoconservateur sans en avoir les moyens. Pathétique régime de France.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

L’escalade vers la guerre totale continue, Vladimir Poutine remet une pièce dans la machine. Mercredi dernier, le président de la fédération de Russie a annoncé une « mobilisation partielle » des réservistes en Russie pour renforcer l’offensive lancée en Ukraine depuis pratiquement sept mois.

 

Réplique de Vladimir Poutine

Depuis la contre-offensive lancée par Kiev qui a permis de reprendre le contrôle d’une partie du territoire perdu au profit de la Russie, le Kremlin dévoile de nouvelles cartes à son jeu. Vladimir Poutine... Poursuivre la lecture

Par Brad Polumbo.

L'adoption généralisée du bitcoin et d'autres crypto-monnaies a laissé de nombreux fonctionnaires à l'écart. Pour tenter de participer à l'action, de nombreux gouvernements ont lancé l'idée d'une "monnaie numérique de banque centrale" (CBDC), c'est-à-dire une crypto-monnaie émise par le gouvernement et utilisant la technologie blockchain. Le président Biden a demandé au gouvernement fédéral d'explorer cette idée, et de nouveaux rapports suggèrent que l'administration Biden pourrait bientôt faire avancer les efforts po... Poursuivre la lecture

Quand vient le temps d'afficher sa vertu, la Californie crie toujours présent. Malheureusement, ladite vertu est presque toujours un mal net, particulièrement pour les plus pauvres que le gouvernement (surtout démocrate) prétend avoir à cœur.

La dernière trouvaille : bannir les voitures à essence d’ici 2035. Dès 2026, 35 % des nouveaux véhicules devront être « zéro émission », même si chacun sait qu’une telle énormité serait qualifiée de pants on fire si les fact-checker étaient sérieux. On accorde toutefois une grâce en autorisant les... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles