Valls et Cazeneuve installent doucement les outils de l’État policier

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
vie privée Internet

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Valls et Cazeneuve installent doucement les outils de l’État policier

Les points de vue exprimés dans les articles d’opinion sont strictement ceux de l'auteur et ne reflètent pas forcément ceux de la rédaction.
Publié le 8 décembre 2015
- A +

Certes oui, le premier tour des élections régionales vient de s’achever sur une cuisante déroute pour le Parti Socialiste, et pire encore pour les parangons de morale et de vertu qui peuplent ses rangs, par une victoire éclatante du Front National. La semaine d’entre deux tours sera donc entièrement consacrée aux jérémiades plaintives de la classe jacassante, affairée à trouver des raisons de cet énorme camouflet qu’elle persiste à croire immérité. Mais pendant tout ce barouf formidable, le gouvernement, lui, ne s’en fait guère. Il a toujours les mains très très libres.

Et ça tombe bien parce que voyez-vous mes petits amis, la situation française est toujours aussi tendue : des éléments perturbateurs, des individus contestataires, parfois armés, n’hésitent pas à tenir réunions, à manifester voire à s’organiser pour contester le pouvoir en place, et je ne parle pas seulement de ces malheureux citoyens égarés qui votent Front National, mais aussi de ces évidents terroristes qui massacrent par douzaines ou qui tentent l’écologie alternative et le rassemblement interdit place de la République.

Car si la France est toujours en état d’urgence, ce n’est pas pour rien : bien sûr, il y a bien quelques unes de ces personnes radicalisées qui menacent le vivrensemble, mais il y a aussi des douzaines d’autres agités qui, eux, menacent le pouvoir par leur insupportable dissidence. Les perquisitions, les gardes à vue, les interpellations musclées et les descentes de police prennent alors tout leur sens dans un pays qui ne rêve manifestement que d’une chose : de l’ordre, de la sécurité, et pas un papier gras qui dépasse.

Dans ce cadre et à l’évidence, des actions de police de terrain et de longue haleine seraient probablement efficaces. Infiltration, renseignement, recoupage et analyse par des équipes entraînées sont les mamelles naturelles d’un État guidé par sa mission régalienne de sécurisation du cheptel contribuable. Cela entraîne aussi le besoin fort d’un État efficace dans sa justice, qui poursuit les criminels, ceux que la société condamne sans ambiguïté, et ne s’occupe pas des petits fripons que des lois mal torchées produisent à la tonne. Bref, toute une panoplie d’actions concrètes que la fine équipe au pouvoir actuellement fuira avec application.

Privée de toute action opérationnelle réaliste, le gouvernement n’entend cependant pas abdiquer son pouvoir de nuisance. C’est pourquoi les services du ministère de l’Intérieur envisagent avec calme et obstination de nombreuses mesures pour faire semblant de protéger les citoyens, tout en s’octroyant des camions entiers de moyens techniques pour leur sucrer leurs libertés : coupure obligatoire de tout réseau Wifi ouvert, blocage des réseaux d’anonymisation et fourniture des clés de chiffrement des messageries font partie de ces lumineuses idées actuellement en cours d’étude dans la maison Cazeneuve.

security level defcon 1

Oui parce que vous comprenez, l’état d’urgence, c’est bien joli, mais ça ne suffit pas, et ce, d’autant plus lorsqu’il devient la règle, la norme : moyennant la révision constitutionnelle actuellement dans les tuyaux, on va pouvoir gommer les petits soucis que pourrait créer un assigné à résidence en posant une question prioritaire de constitutionnalité au Conseil Constitutionnel.

Et une fois ce petit patch posé, on pourra continuer sur la lancée sans plus se faire arrêter par le Conseil Constitutionnel le moindre scrupule. Et en avant pour le GPS obligatoire sur les voitures de location (pas pour aider le client, plutôt pour aider la police, hein). Et en avant pour le croisement de tous les fichiers de données personnelles détenus par l’État, parce que la gestion des données personnelles, c’est vraiment un domaine où il fait référence, le bougre. Et en avant l’interdiction des connexions Wifi libres et partagées, et en avant la fermeture des connexions Wifi publiques parce que tout le monde sait que les terroristes se bousculent sur ces réseaux ouverts ! Et puis surtout, en les fermant ainsi, la police croit forcer les utilisateurs à avoir une identification claire, bien plus facile à tracer comme il faut dans une République où ceux qui n’ont rien à se reprocher n’ont par définition rien à cacher.

Mais on peut aller plus loin : et si on interdisait et qu’on bloquait les communications des réseaux TOR en France ? Peu importe que, techniquement, cela ressemble fort à une gageure à la graisse d’Hadopi mignon, cette mesure enverra un signal fort et clair aux vilains et aux méchants qui, comme tout le monde le sait, se retrouvent sur ces réseaux pour fomenter leurs abominables complots. Bon, cela enverra aussi un autre signal, dans la catégorie « France, Iran, Chine, Corée du Nord : même combat », mais ce message est de toute façon en train de pulser de plus en plus fort à chaque mouvement cadencé du menton de Manuel, à tel point qu’outre-Atlantique, la France passe maintenant pour une des démocraties occidentales les plus avancées dans l’antilibéralisme. Alors finalement, un peu plus, un peu moins, ça ne fera plus guère de différence.

Et puis tant qu’à faire, on peut aussi forcer les éditeurs d’applications Voix sur IP (la téléphonie sur internet) à fournir les clés de déchiffrement de leurs applications, et permettre ainsi aux forces de l’ordre d’espionner vos conversations sans trop vous gêner ni vous extirper de force vos mots de passe personnels, le waterboarding n’étant pas encore cautionné par le vivrensemble républicain (mais le gouvernement y travaille).

privacy security

Vous voyez, pas de quoi en faire un drame : ce n’est pas parce qu’on est grossièrement incompétent et qu’on n’a finalement aucune idée, même vague, de ce qu’il faudrait faire pour endiguer le terrorisme et répondre aux demandes des Français, qu’on est aussi complètement à court d’idées idiotes, contre-productives et liberticides ! Comme le font actuellement les membres du gouvernement, on peut fort bien cumuler.

Et à tous ceux qui, naïfs ou idiots, continuent de croire que tout ceci n’est qu’une petite fantaisie passagère, à tous ceux, plus nombreux encore, qui persistent à souscrire à la fadaise pratique du « Il faut bien ça pour lutter contre les vilains », regardez bien la vitesse à laquelle chacune de ces propositions arrive sur la table, celle à laquelle chacune de vos libertés passe à la trappe, celle à laquelle chaque perquisition abusive s’ajoute à la précédente.

Toujours confiant ?
—-
Sur le web

Voir les commentaires (31)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (31)
  • Je me demande de plus en plus si c’est le FN qui menace le plus nos libertés (ce qui ne l’absout pas évidemment).
    Le tir de barrage contre ce parti, y compris avec des arguments mensongers (n’y en a-t-il pas d’autre?) pose question.

    • je me posais la même question.
      Le FN va finir par faire figure de grand défenseur des libertés.

    • maxime politique :
      quand vous voulez faire quelque chose, vous avez contre vous ceux qui veulent qu’on ne fasse rien, ceux qui veulent faire le contraire, et surtout, surtout, ceux qui veulent faire … la même chose.
      Tous ceux qui soit disant veulent protéger la République contre le FN font tout pour la détruire.

    • Ben pour le PS, il me semble qu’on n’en est plus au seul stade de la menace.

    • comme lu en commentaire sur un sujet similaire sur un autre site : quand il est dans la majorité le PS se comporte exactement comme l’UMP. Mais quand il est dans l’opposition, ces lois qu’il applaudit à deux mains dans la majorité, au-moins il s’y oppose…

      • Désolé mais l’ump n’a jamais été aussi loin. La gauche est bien plus dangereuse pour les libertés que la droite car jamais la droite n’oserait faire passer de tels lois car cela provoquerait un tel scandale que la droite serait obligé de reculer (le courage n’est pas vraiment ce qui caractérise le plus les politiciens de droite). La gauche impose sa pensée unique en France. Cela lui permet de faire passer des lois liberticides que la droite n’oserait pas faire sans la moindre critique.
        Le pire c’est de voir à quel point la gauche est hypocrite.

        • Oui c’est vrai que HADOPI 1 et 2 ainsi que LOPSI 1 et LOPPSI 2 et la LCEN et la 2006-64 ce n’est pas la droite qui aurait voté de telles lois liberticides… nan ? oh wait ! 2002 à 2012 c’était la droite, Sarkozy, toussa oh !

          …oui, mais bon c’est juste pour les pédophiles alors, nan ? oh !

          … oui mais c’est pour tout le monde, y a égalité alors, nan ? oh ! pas pour les délits financiers, ah bon…

  • « à tel point qu’outre-Atlantique »

    correction : outre-Manche (mais les deux sont surement valables)

  • Il ne faut jamais oublier que le socialisme est le père de tous les totalitarismes. Hitler, Mussolini, et les autres bien sur: tous socialistes. Quand aux types dont la France souffre aujourd’hui, ils descendent tous de Mitterrand, qui a commencé sa carrière comme sous ministre de Vichy. La haine de la liberté individuelle, le peur de leurs concitoyens et le goût du pouvoir arbitraire est dans leur ADN. Toutes ces mesures sont à peine une surprise.
    D’ailleurs, pour bien nous rappeler que leur Éden de référence est  » Les heures les plus sombres de notre histoire » est ce que M. Sapin ne vient pas de proposer d’ officialiser et de de rémunérer le Francais qui dénoncent d’autres Français?

    • Bjr , je corrobore complètement vos propos. Le socialisme est effectivement une doctrine totalitaire ( absolument tous les pays socialistes ont été des dictatures ) et ils ont , c’est très vrai , la haine des libertés individuelles . Les gens qui votent pour ce parti liberticide sont atteints du  » syndrome du larbin  » et ont l’amour de leur servitudes , bref , des âmes d’esclave !

  • Oui… la rémunération des dénonciateurs… c’est donc pour ces valeurs là que l’on a défilé en janvier ???

    Le PS est en train d’installer tout l’outillage pour que le prochain Président puisse faire ce qu’il veut de nos libertés. Et si le prochain Président était du FN ?

  • Il est pourtant facile de gagner sa liberté, des exemples?
    Payer l’essentiel en espèces, ne pas posséder de cartes de fidélités, ne pas déposer intégralement son argent en banque, ne pas acheter les produits et services des multinationales, configurer un wifi ouvert, ne pas accepter de travailler pour un faible salaire, considérer l’etat comme étant subordonné au citoyen.
    Il faut juste le faire.

  • Vu mon mauvais esprit, je m’attends à tout …

    Flicage
    Fichage
    Surveillance rapprochée
    perquisition violente nocturne
    pourquoi pas prison préventive

    Que c’est agréable de vivre dans …… un « état de droit » !!!!!

    • Tous les IP des « posteurs » de messages antiPS permettront de savoir qui est contre ce gouvernement, il faudra s’attendre à des perquisitions et à la saisie des matériels informatiques.

      • Ca, ça restera marginal. De toute façon, ils n’ont pas assez d’enquêteurs. En revanche, vous n’aurez pas intérêt à utiliser un service illégal genre échange d’heures de bricolage ou de recettes de cuisine par internet sans payer la TVA de ce que ça vous aurait coûté dans un magasin d’état… Bercy va pouvoir recouvrer des milliards.

  • On peut s’inquiéter de tous cette attirail mais franchement ils ont déjà du mal a faire un fichier de paye pour les militaires alors pour le renseignement infos avant que ce soit mis en place les parades seront déjà la mais par contre on aura encore dépenser quelque milliard pour rien ça c’est sur.

    Bref tous ça c’est du vent de la poudre du marketing ou pas et la on va droit vers la force obscure et la réservée vos vols trains et bateaux ca va fuir sec.

    Mais comme dit plus bas dans les commentaires, prépare t il le terrain pour les bleu marine, si tel est le cas et c’est possible sans etre trop parano , comme dirait l’autre « ca puire »

    • « franchement ils ont déjà du mal a faire un fichier de paye pour les militaires  »
      C’est ce que je me dis de puis quelques temps. A vouloir contrôler tout le monde, ce pays deviendra une vrai passoire parce qu’il ne saurons plus ou donner de la tête.

    • « la Securite », c’est de la poudre aux yeux. Le president et ses accolytes se fichent des terroristes. 130 morts c’etait une divine surprise qui a permis de faire des grands moulinets et de passer sous silence, par exemple, la remontee brutale du chomage. Si ils croyaient a quoi que ce soit, au moins Cazeneuve aurait demissionne pour cause d’echec complet.
      En revanche, tous ces outils d’intrusion arbitraire pourront etre utilises contre des individus choisis qui deplaisent. Ce ne sont pas des instruments de securite, ce sont des instruments de pouvoir. Croyez vous vraiment que ceux qui les mettent en place en soient dignes? Le seul fait qu’ils le fassent prouve que non.

  • Toutes ces mesures « démocratiques » pour agir durant l’année 2016 et contrer le FN car Marine Le Pen en 17 sera une sérieuse prétendante à la magistrature suprême, et ça ils ne peuvent le supporter et feront tout pour l’empêcher. Déjà pour les régionales, ils donnent la consigne aux socialistes de voter pour la droite, un comble !

  • Je vote FN et je suis loin d être une citoyenne égarée.Je suis chef d entreprise et je côtoie le public chaque jour. Il faut arrêter de nous faire passer pour des inconscients. l inconscience serait justement de laisser au pouvoir la gauche et la droite qui font une politique au petit bonheur la chance ça marchera peut être ou peut être pas et qui propulse la France vers un trou noir dont elle n est pas prête de sortir. Il faut les bousculer tous ces endimanchés donneur de leçon qui ne voit pas plus loin que leurs privilèges payés par nos soins. et même si ça doit devenir un gros bordel tant pis… Je préfère encore ca à me résigner à les écouter débiter leur mensonges et leur bêtise. Je ne suis pas xénophobe je travaille je respecte les autres (sauf les politiques) et je vote FN car moi aussi je veux que les injustices vis à vis de tous les français cessent.

  • Le seul bémol , la dynamique en cours n’est ni de gauche ni de droite mais pire , technocratique .
    Il suffit de lire les consignes attentat du ministère de l’intérieur : planquez vous ne pas penser ne pas agir
    Les consignes de Bercy : laissez vous tondre …..
    Les consignes du Préfet de police ( encore un autre copain du premier technocrate de france dont la seule qualité est d’avoir fréquenté le même banc de la promotion voltaire ) : le commerce ferme sa geule et se tait , c’est moi qui décide ce qui est ouvert et ce qui ne l’ est pas ….
    Les consignes du PM , rien à voir circulez mettez dans l’urne le bulletin que l’on vous dit de mettre ……
    Tout cela procède de la même chape de plomb souhaitée et recherchée par nos technocrates persuadés de leur immense intelligence et supériorité et chargés de penser pour nous : bientôt pourquoi des élections …..?
    Dans ce contexte inquiétant je privilégie dans ma région le vote anti systeme , non par affinité mais au moins pour dire merde !

  • Moqués pour leur laxisme, et par un spectaculaire rétablissement sur les poignets, ils ont arraché à leur profit le totalitarisme qu’ils prêtaient généreusement aux Le Pen . Et jusqu’à l’islamophobie qu’ils ont transférée d’ASSAD à DAECH. Ils n’ont plus que ce terrain de jeu, depuis que dans l’intégralité des domaines soumis au »changement c’est maintenant » ils ont remarquablement fait tout faux!

  • J’ai peur que ce billet fasse un flop dans la population Française qui en a tellement marre du non-droit et de la désertion de l’état régalien qu’il est prêt à échanger quelques perquisitions abusive et un flicage des communications généralisé contre « un bon coup de nettoyage au karcher ».

    Le bazooka pour tuer des mouches est illusoire et la perte des libertés est loin de se cantonner à ça mais c’est ainsi que marche la France qui déteste ses élites mais refuse obstinément de leur enlever le pouvoir.

    Errare humanum est, perseverare diabolicum

    • Et oui !….
      Un Etat fort avec les faibles et lâche avec les forts…
      Il nous reste le mépris et là, la coupe est pleine !

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Dans cette seconde partie il sera question des aspects historiques de l’état d’urgence en France et ailleurs dans le monde[1. Pour une analyse plus approfondie, se référer à l’excellent ouvrage des professeurs O.Beaud et C. Guérin-Bargues, L’état d’urgence édition LGDJ, 2e édition].

 

Un ancrage historique liberticide

À proprement parler, l’état d’urgence en France a été instauré par la loi du 3 avril 1955 (n°55-385), pour faire face à ce que l’on appelait alors, « les événements d’Algérie », manœuvre habile pour ne pas uti... Poursuivre la lecture

1
Sauvegarder cet article

Candidat sous la casaque présidentielle, Manuel Valls a été éliminé dès le premier tour de la 5e circonscription des Français de l’étranger regroupant Monaco, Andorre, l'Espagne, et le Portugal. La claque l’a laissé sans voix : il a même décidé de fermer son compte Twitter.

🔴 Après sa défaite dès le premier tour des élections #Législatives, Manuel Valls supprime son compte Twitter. pic.twitter.com/pwNVKemzwx

— Élections 2022 🗳 (@2022Elections) June 5, 2022

La défaite de l’ancien Premier minist... Poursuivre la lecture

Pour rappel, l’État de droit repose sur quatre piliers : la sécurité juridique, les droits et libertés fondamentaux, le principe de légalité, la hiérarchie des normes.

De plus, il repose sur deux principes : la séparation des pouvoirs et le rôle du juge comme garant de la légalité.

Un bilan sur l’état d’urgence de 2015 devrait être tiré : il n’a été d’aucune utilité pour lutter contre le terrorisme. De plus, la banalisation des mesures d’urgences est inquiétante pour les libertés publiques. L’état d’urgence devient un outil de g... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles