Myriam El-Khomri est-elle compétente ?

Plus besoin de connaître les dossiers pour décider ! La ministre doit-elle démissionner ?

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Myriam El Khomri credits Parti Socialiste via Flickr ( (CC BY-NC-ND 2.0)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Myriam El-Khomri est-elle compétente ?

Publié le 8 novembre 2015
- A +

Par Éric Verhaeghe

Myriam El Khomri credits Parti Socialiste via Flickr ( (CC BY-NC-ND 2.0)
Myriam El Khomri credits Parti Socialiste via Flickr ( (CC BY-NC-ND 2.0)

La « bourdinerie » de Myriam El-Khomri sur le renouvellement des CDD a fait plusieurs fois le tour de France. Certains, à commencer par la principale intéressée, se sont employés à en minimiser la signification : après tout, ne pas savoir les règles applicables aux CDD est un enjeu secondaire par rapport à la remarquable réforme que la ministre doit piloter sur le droit du travail.

On s’étonnera de lire de-ci de-là un concert de soutiens plus ou moins francs à la ministre, sur le mode du : ce n’est pas si grave que la ministre du Travail ne connaisse pas les principales règles applicables au contrat à durée déterminée. Après tout, attend-on d’une ministre de l’Éducation qu’elle sache en quoi consiste le baccalauréat, attend-on d’une ministre de la Culture qu’elle sache apprécier un roman, attend-on du ministre des Finances qu’il sache lire les comptes de l’État ?

Démissionner, parce que l’incompétence tue la parole politique

Le renoncement d’un certain nombre de relais d’opinion face à la compétence minimale en politique est un étrange signal du déclin français. Des esprits éminents n’attendent même plus d’un ministre de la République qu’il connaisse les grands mécanismes qu’il doit conduire ou qu’il doit réformer.

C’est d’ailleurs l’argument de Myriam El-Khomri : je suis là pour réformer, pas pour savoir ! Mais quelle intelligence de la réforme, si elle s’attaque à des sujets qui ne sont pas compris ni maîtrisés. Le plaidoyer en faveur de l’ignorance auquel la ministre s’est livré en sortant du Conseil du mercredi en dit long sur le poids de la technostructure en France, plus besoin de connaître les dossiers pour décider, les fonctionnaires sont là pour savoir à la place des élus.

Les cafouillages du gouvernement sur les mesures fiscales de 2016 en disent long sur l’approximation des ministres dans la maîtrise des dossiers, et sur le poids qu’ils laissent aux fonctionnaires dans la conduite des affaires. Se satisfaire de cette décrépitude explique largement la défiance des Français vis-à-vis de leurs élus, et François Hollande enverrait, à l’approche des régionales, un signal positif en demandant à sa ministre de partir. Il montrerait ainsi qu’il souhaite inverser la courbe du déclin démocratique en France, une courbe à laquelle il gagnerait à s’attaquer avant qu’il ne soit trop tard.

Démissionner, parce que le mépris du travail ça suffit

La question du contrat à durée déterminée n’est pas, contrairement à ce que notre ignorante ministre soutient, une question secondaire. Si le CDD est bien minoritaire dans la masse des contrats salariaux, il constitue toutefois une cause majeure du chômage. Une inscription nouvelle à Pôle Emploi sur quatre est due à une fin de CDD.

Dire qu’il n’est pas essentiel de connaître les règles applicables à ce dispositif, c’est soutenir qu’il n’est pas intéressant de comprendre un quart du chômage en France. Quand on est ministre du Travail, ce manque d’empathie ne peut qu’être interprété pour ce qu’il est vraiment : un désintérêt marqué confinant au mépris profond pour les personnes qui n’ont pas d’emploi.

Myriem El-Khomri aurait voulu signifier qu’elle se moque souverainement du sort des chômeurs en France, elle ne s’y serait pas prise autrement. C’est précisément ce mépris pour les gens qui tue ce pays. Qu’une ministre ne démissionne pas spontanément lorsqu’elle est prise en flagrant délit d’une telle ignorance sur ce qui touche à l’emploi et au chômage montre toute l’ampleur du mépris que ce gouvernement porte pour le monde du travail privé.

Mais il est vrai que ce monde-là, la ministre n’y a jamais mis les pieds.

Démissionner parce qu’on en a marre de cette Cour décadente qui nous gouverne

Sur le fond, Myriam El-Khomri constitue la parfaite incarnation de la décadence qui pourrit le pouvoir en France et explique notre naufrage collectif.

Pour se régénérer, la gauche pourrait faire le choix de piocher des talents dans les milieux populaires, puis de les faire émerger. Mais de talent, elle ne veut point. Elle préfère des esprits soumis, malléables, vierges comme des tablettes de cire, qui obéissent aux moindres caprices des puissants.

Myriam El-Khomri est de ceux-là : dégotée par Claude Bartolone pour exécuter des basses œuvres, la ministre appartient à ce lot de thuriféraires sans imagination qui répètent laborieusement leur leçon en déshonorant la liberté de l’esprit. Quand elle dit : je ne suis pas là pour savoir mais pour faire une réforme, elle ne dit pas autre chose.

Cette classe d’apparatchik tue, année après année, la chose publique et l’intérêt général.

La ministre du Travail appartient à cette galaxie de politiques choisis non pour leur mérite mais pour leur flagornerie, non pour leur compétence mais pour leur absence de conscience. Ces gens-là tuent la nation française à petit feu.

Le sursaut national passera forcément par leur mise à l’écart.

Sur le web

Voir les commentaires (44)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (44)
  • dans le monde du travail , de l’entreprise , les incompétents ne sont pas retenus , et sont donc virés ; il n’y a que dans le monde politique que l’incompétence est grassement payée ;on voit ou ça nous mène ;

    • c’est quoi un politique compétent ?
      un politique permettant a son parti de garder ou d’accéder au pouvoir suprême…cela ne demande pas de compétences particulières sauf de bien jouer la comédie , d’être un artiste ….même inculte , on peut devenir une grande vedette 😉

    • Non, ce n’est pas vrai, les arrivistes incompétents sont pléthore dans le monde du travail. Ils s’appuient juste sur des compétences sous leurs ordres, tant qu’il y en a !

      • Ce qui est une compétence importante. On appelle ça « cadre » et c’est souvent plus utile que d’être compétent soi même dans un domaine technique pointu.

        Le problème c’est que les politiciens n’ont pas cette compétence de « l’usage des compétences de autres », et pas de compétences primaires, autres que celles de séduire et suborner le public.

  • Que le ou la ministre ne connaisse pas certains details techniques ne me choque pas. Il ou elle est la pour donner le cap et impulser la politique dans la direction choisie.
    Mais le ou la ministre doit aussi etre en mesure de comprendre les enjeux essentiels. Ell doit être capable d’identifier au premier coup d’oeil ce qui est vraiment important pour agir dessus.
    Dans le cas du CDD la question du renouvellement est précisément un « détail » essentiel…

    • Donner le cap ? Encore faudrait-il qu’elle en ait un ? La dame n’ayant par ailleurs jamais travaillé, c’est assez cocasse de la retrouver au ministère des chômeurs (qui ont déjà travaillé, eux…)

      • Je ne partage pas votre point de vue : le fait qu’elle n’ait jamais travaillé lui donne toutes compétences pour parler de son expérience de non travail ou de son inexpérience du travail donc du chômage !

        En tout cas, comme souligné dans cet excellent article, le summum de l’incompétence est atteint par de trop nombreux ministres de HOLLANDE, vraisemblablement choisis à son image.

        Tous et celle, en particulier au cœur de l’article, sont diplômés « es khonnerie » à n’en pas douter…

    • 1/ Un Ministre est un manager qui doit conduire des projets.

      2/ Un Manager est, avant tout, un expert technique.

      => En France, au gouvernement, on ne cherche pas à s’entourer de manager compétents. On place ses amis.

    • « Dans le cas du CDD la question du renouvellement est précisément un « détail » essentiel… »
      pas vraiment , le CDD est le seul contrat qui devrait exister car il permet de contrôler sa vie de salarié contrairement au CDI qui constitue un contrat de servage un peu comme ces assurances a renouvellement automatique , ces abonnements qui font de vous des personnes passives aux pieds et mains liées à un employeur .
      un CDD n’a pas a être renouvelable car il ne doit jamais être renouvelé aux mêmes conditions en simulant un CDI…dont la durée est uniquement déterminée par l’employeur , très choquant pour moi .

  • le plus choquant …et d’aller se pavaner dans un média sans s’être préparé autrement que chez la maquilleuse…mais qu’attendre d’autre d’un artiste parachuté dans une pièce dont le scénario (mauvais) s’écrit en fonction des aigreurs d’estomac de son auteur/réalisateur , un type vicieux qui passe sont temps a piéger les comédiens ?

  • Du haut de son « expérience » elle reste souriante : c’est le « smiley » du PS. Il fallait quelqu’un(e) à ce poste, c’est fait. Le reste ils s’en foutent !

  • A-t’elle été retenue pour des questions de parité ? Ou par copinage ou simple bouche-trou parce que personne ne voulait du poste ?

    Fleur Pellerin à la culture, c’était déjà la même chose. Mais au ministère de la culture, ça pouvait passer. Au ministère du chômage, c’est quand même pas très finaud de la part de Valls et Hollande.

  • J’ignore si la dite dame est compétente ou non, mais je frémis de dégout en voyant qu’on la met en cause pour un détail aussi « dramatique » que de ne pas connaître les détails de l’immense réglementation par cœur.

    Ce n’est pas neuf, on a vu le bon peuple s’esclaffer parce que le Ministre des Finances ne connaissait pas le prix d’un pain de ménage, et j’imagine qu’il faudrait renvoyer le manager de la SNCF s’il ne peut réciter par cœur les horaires de trains entre Valenciennes et Quimper !!

    Pour ma part, si je rencontrais un Ministre féru de ces cornichoneries, je mettrais sérieusement en doute son esprit de synthèse et son aptitude à manœuvrer un lourd département national …

    C’est le propre des médiocres d’imaginer que leurs connaissances sont essentielles, et ne même pas imaginer qu’i en existe d’autres …

    • F. Le B : Pouvez vous nous expliquer en deux mots les « compétences » de cette ministre (à part son CV d’apparatchik à la Manolo la tremblotte) ?

    • Bonjour F Le borgne

      C’est quand même tout frais cette histoire de CDD. Loi Rebsanem du 18 aout 2015 (Possibilité de prolonger deux fois un CDD).

      Ps quant à votre post si vous pouviez éviter de l’émailler de qualificatifs méprisants, ce serait un plus 🙂

    • On peut considérer que les ministres ont avant tout un rôle représentatif. On sait bien que la véritable technicité (technocratique) se trouve dans les cabinets ministériels. C’est pas nouveau – ainsi que le fait que les ministres ont un rôle de … fusibles …

      Mais sur les ministères majeurs et ce qui touche les français au plus près, il vaudrait mieux choisir des gens compétents (techniquement ou politiquement). Sinon ils sont plus néfastes qu’utiles …

    • Vos comparaisons ne tiennent pas la route.
      Imagine-t-on un ministre des finances qui ne connaisse pas les grandes masses de la dépense publique? Ou le manager de la SNCF le SALAIRE MOYEN D.un conducteur de TGV?…
      Concernant la ministre du travail, il ne s’agit pas de détail, mais d’éléments que connaît n’importe que chef d’entreprise.

      • « Concernant la ministre du travail, il ne s’agit pas de détail, mais d’éléments que connaît n’importe que chef d’entreprise. »

        Mais bien sur ! Comme si les Chef d’entreprise connaissait le code du travail par coeur. Si les avocats ne le connaissent pas sur le bout des doigts , croyez-moi ce ne sont pas les chefs d’entreprise qui le sauront.

        Je ne comprends vraiment pas la raison de cet article.
        Vous n’aimez pas les socialistes ( OK , c’est bon , on a compris) , maintenant juger un ministre, sur une interview de Bourdin, sur une question technique qui venait de changer cet été…

        La seul partie intérresante de l’article est la derniere.
        Car elle commence l’analyse du type de ministre que nous avons.
        De gauche ou de droite, on retrouve les memes travers. Des ministres qui changent de ministeres tous les 6 mois, qui ne sont pas spécialistes du domaine qu’ils sont censés gérer, qui n’ont aucune expérience ( pour la plus part) du travail ou de ce que vivent les français.

        Vous me direz que c’est aussi ce qui caractérise la classe politique française.

    • F Le Borne: « Ce n’est pas neuf, on a vu le bon peuple s’esclaffer »

      8 millions de pauvres, 24% de chômage des jeunes 100% de dette dans LE pays recordman du monde des prélèvements et de l’intervention d’état, il y a pourtant de quoi rire devant leurs incompétences généralisée.

      Syndrome de Stockholm ou vous en croquez aussi ?

      F Le Borne: « Pour ma part, si je rencontrais un Ministre féru de ces cornichoneries, je mettrais sérieusement en doute son esprit de synthèse »

      Dans l’état socialiste qui prétend s’occuper du moindre détail, l’importance est vitale.
      12’000 lois, 273’000 décrets, 173 impôts, 517 niches, 3500 pages de code du travail,
      Le dossier à traiter est complexe et technique, On ne règle pas un bordel pareil une horloge à grand coupe de tournevis sans en connaitre au moins intimement les rouages.

      C’est le propre des médiocres d’imaginer que leurs connaissances sont essentielles, et ne même pas imaginer qu’il en existe d’autres …

      Des rebouteux pour piloter les avions ça fait aussi bien l’affaire, c’est clair. Le savoir c’est un truc de médiocre.

  • Mais avec un passage à la mairie de Paris, elle est en fait bien plus compétente que beaucoup. Par exemple en matière d’emplis fictifs, emplois de complaisance, nomination politique…..
    Exactement le même profil que Cahuzac, spécialiste de la fraude fiscale ministre du Budget.

    • Même pas un Ministre donne les orientations, mais ne s’occupe jamais des détails. Il a des collaborateurs et une administration pour ces tâches.

      • A F. Le B : merci vous venez de nous confirmer qu’elle ne sert à rien vu qu’elle ne donne aucune orientation. Si c’est pour annoncer des chômeurs toutes catégories et pérorer en disant que la A est en progrès parce que des gens renoncent à chercher du boulot, un simple communiqué de l’Agence France Pravda suffit …

  • « Attends t’on d’un ministre des finances qui sache lire les comptes de l’état », écrivez vous…. ce serais la moindre des choses , vous ne pensez pas…… on pet voir dans ce pays une nullité a ce poste sans mème savoir de quoi il parles..En matière d’incompétence, la ministre du chomage n’a rien a envier aux autres ministres, les connaissances en gestion d’un pays sont égale a zéro…

  • Vous n’y pensez pas, deux mois et quelques jours d’ancienneté ne suffisent pas pour bénéficier de la retraite de ministre. Il faut qu’elle tienne six mois dans son rôle de gentille idiote souriante. Heureusement que la barre n’est pas placée à un an ou plus.

  • En URSS les ministres ne travaillaient pas, des dizaines de scribouillards le faisaient à leur place. Choisis uniquement sur leur allégeance au communisme, ils passaient leur temps à parader et intriguer pour être le mieux placé près de la gamelle lorsque leur adversaire devait remplacé.

    Le ministre du mépris pour les chômeurs à été choisi de la même manière pour jouer la beurette de service du gouvernement. Les soces vous expliqueront qu ils ne sont pas racistes mais n en pensent pas moins.

    En revanche en URSS le ministère du chômage portait un autre nom: Goulag.

    • « la beurette de service du gouvernement »

      Oui.

      Et je dirais pourquoi pas vu que les ministres ont un rôle représentatif. Mais je dirais que :
      1) ils cumulent
      2) ils pourraient au moins en trouver qui ont de la bouteille.

      On est d’accord ou pas sur les orientations politiques du gouvernement. Mais ils ne peuvent pas en plus ridiculiser les institutions.

      Ce gouvernement est grotesque.

      • Dans le monde du spectacle, des media ou du sport, il y a de réels talents féminins, homosexuels, ou de « minorités » ethniques qui sont apparus depuis 30 ans et dont le public n’est pas un public de niche lié à leur particularisme. Cela est un moteur puissant pour l’acceptation, la lutte contre les préjugés, l’évolution de la société. Et cela n’est du qu’à leur talent.

        Le gouvernement français (car il me semble que ce n’est pas pareil ailleurs) avec ses lois sur la parité, ses mises en avant maladroites de « personnalités » a je pense exactement l’effet contraire en plus de ridiculiser les institutions.

  • Et dire qu’on avait massacré NKM (il me semble) qui ne connaissait pas le prix du ticket de métro (quand on ne le prend pas, on ne sait pas toujours…), mais là, ce serait moins grave qu’une ministre du travail ne connaisse pas une loi de base du code du travail qu’elle prétend vouloir réformer…

    Bah….

    • Je ne vais pas défendre quelque’un qui traite ses contemporains de « connard », mais, alors que je prends le métro fort souvent, je ne connais pas le prix du ticket (il me semble que 10 tickets = 13,70 euros), parce que… je m’en fous. C’est certainement la même chose pour ces pillards de l’argent « public » qui ont la prétention de diriger la vie des autres pour remplir leurs poches: ils s’en contrefoutent, alors qu’ils vous jureront le contraire!

  • La polémique politique ne cesse de tourner autour du pot. Hollande comme Vals ou Sarkozy passent par les mêmes écritures de critiques des pantouflards, et comme un proverbe anglais nous enseigne, ‘si on n’est pas bien bâti pour devenir un criminel, on choisit de devenir un criminel légal en devenant un flic’. Ceux qui ont échoué dans leur carrière et envie le succès des autres, ils trouvent des défauts artificiels et ignorent les limites humaines, pour critiquer la nature de l’incapacité de l’Homme. On est pas né du concept de Tabula Rasa, mais on apprend davantage et personne n’est né ni Ministre, ni Président et ni éboueur, on le devient avec l’expérience et l’apprentissage et par ‘tâtonnement’ (trials and errors)

  • Les politiciens sont de plus en plus incompétents (pour être potache : Huns cons pétants plus que leur luc). On attend les futures Khonneries de Myriam avec impatience.

  • Un article qui pose de bonnes questions.
    Le libéralisme est aussi une éthique pas une étiquette.
    Bonne journée à vous.
    R. Verdière

  • C’est finalement ce qui entraine de la considération pour Arnaud Montebourg

    On pense ce qu’on pense du gars mais :
    1./ il ne renie pas ses idées
    2./ Et il y va quand il est sortie de la scène de ces sordides théâtres d’ectoplasmes qui se succèdent dans la presse conniventielle, les palais et les voitures de fonctions.

    J’ai pas lu quelque part que 67% des français souhaiterait un pouvoir fort, non élu.
    Ca donne raison à la première partie de la phrase de Churchill et c’est pas Poutine et heu? machin? là! Medvedev

    • « J’ai pas lu quelque part que 67% des français souhaiterait un pouvoir fort, non élu. »

      C’est ce qu’ils ont déjà pourtant.

      Quelques mois après leurs élections quasi aucun « représentants démocratique » n’avait l’approbation majoritaire des français. Sans représentation légitime il n’y a aucune démocratie dans les 12’000 lois et 273’000 décrets.

      Et « fort », ils l’ont aussi, l’état réglemente tout.

    • Liesse oui Clown: « C’est finalement ce qui entraine de la considération pour Arnaud Montebourg »

      Un type a 50 ans qui a les mêmes idées idiote qu’un gamin de 17 alors que la politique c’est son métier ?

      Liesse oui Clown: « il ne renie pas ses idées »

      C’est un signe d’inintelligence plutôt. ça veut dire qu’à 17 ans il avait déjà tout appris, tout compris, c’est ridicule.

      Liesse oui Clown: « Et il y va »

      Beaucoup d’ordures sont doté d’un courage indéniable. Ils ne sont pas estimable pour autant.

  • La seule remarque clé mis en exergue par cet affaire est que l’essentiel de l’analyse , de la proposition et de l’action conduite par une technostructure de plus en plus envahissante au point de ne plus laisser aux supposés décideurs l’apparence de l’essence de l’existence ce qui est le cas de cette ministre Windows dressing de la france pluri culturelle et qui passera dans les prochaines semaines ou mois aux oubliettes

  • Qu’apprend t’on en droit public à la fac ?
    Elle s’en fout royalement de son poste, elle est surtout bien payée. Entretien son train de vie familiale avec brio.
    Est elle à mettre au placard ?. Elle est heureuse de vivre ainsi. Il n’est pas permis à tout le monde d’être ministre

  • Beaucoup de bruit pour rien !

    J’ai vu l’interview, et cette polémique n’a aucun sens.

    Il s’agit seulement d’une confusion entre « deux » renouvellements de CDD et donc « trois » CDD qui s’enchaînent.

    Ca ne remet pas en cause les idées exprimées ici en générale, sur l’incompétence crasse des politiques concernant la « vraie » vie; mais cette polémique sur deux ou trois renouvellements n’est qu’un prétexte pour faire le buzz.

    Il y a et il y aura d’autres causes de critiques de ce gouvernement pour ne pas polémiquer sur un lapsus aussi insignifiant. Ca risque, en effet, de ramener le débat au niveau d’une cour d’école.

  • Il serait intéressant de savoir si elle sait répondre ( de même que d’autres ministres) à une batterie d’autres questions sur le travail et sa législation.Ségolène Royal ne savait pas que la majorité de notre électricité provient du nucléaire. Sarkozy ne savait pas que les Iraniens étaient des chiites. Bruno Lemaire ne savait pas ce qu’était un hectare etc… On pourrait aussi parler de Sapin, Moscovici, Cazeneuve etc… Finalement , un des seuls dans le gouvernement actuel qui, pour l’instant, n’a pas fait preuve d’incompétences graves et inacceptables c’est E. Macron.Puisque Mme El Khomry est agacée de ne pas toujours être considérée comme une française elle devrait nous indiquer si elle a une double nationalité (comme tant d’autres issues de la diversité) ou pas et ce qu’elle pense de l’islam radical ( salafistes, frères musulmans etc..).

  • Mais concrètement c’est quoi leur « travail » ?

  • La vrai question est: A-t-on besoin d’un ministe du Travail,de l’emploi, de la formation professionnelle et du dialogue soial ?

    Est-ce à l’Etat de s’occuper de ça ?

  • « est-elle compétente ? »

    Pourquoi diable poser une question dont on sait déjà la réponse ?

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Aux dernières rencontres d’Aix, notre ministre de l’Économie Bruno le Maire expliquait à juste titre qu’il n’y avait rien de plus choquant que tant d’entreprises cherchent des salariés et au même moment toujours autant de chômage. Pour lui cette inadéquation était le deuxième sujet à traiter après la priorité du pouvoir d’achat.

Et si ces deux maux étaient tout simplement les deux conséquences d’un problème plus profond à régler ?

 

Le poison du keynésianisme à long terme

Appliqué trop longtemps le keynésianisme n’es... Poursuivre la lecture

10 plaies
5
Sauvegarder cet article

 

Étatisme

C’est certainement la plaie la plus nocive qui a touché notre pays à l’arrivée au pouvoir des socialistes en 1981, même si le mal était latent avant cette date. Souvenons-nous du célèbre « Mais arrêtez donc d’emmerder les Français » de Georges Pompidou en réponse à un certain Jacques Chirac.

Déjà à cette époque le ver était dans le fruit, la machine à loi et décrets commençait à faire des ravages, mais au lieu de la stopper elle s’est emballée pour arriver à 400 000 normes et décrets actuellement, là où nos amis ... Poursuivre la lecture

Le gouvernement se félicite à juste titre du rebond de l’économie française après la crise liée au covid et juste avant la guerre en Ukraine. Le chômage continue de baisser, ce qui est bien ; il n’en reste pas moins que la comparaison avec nos voisins allemands et hollandais est beaucoup moins flatteuse puisqu’ils ont des niveaux de chômage moitié moindre du nôtre sans parler de la Suisse où il est négatif.

Cet écart date depuis longtemps et si on cherche le moment où la France avait moins de chômage que l’Allemagne il faut revenir au ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles