Volkswagen, Fannie Mae : deux poids, deux mesures

Là où Volkswagen paie son erreur, Fannie Mae passe entre les gouttes…

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Volkswagen, Fannie Mae : deux poids, deux mesures

Publié le 29 septembre 2015
- A +

Par Bill Bonner.

Volkswagen Das Problem - Christopher Dombres (CC BY 2.0)

La nouvelle de la semaine : le PDG de VW, Martin Winterkorn, a démissionné.

L’entreprise de M. Winterkorn, Volkswagen, fournit des véhicules à moteur au reste du monde, des millions de machines qui fonctionnent au moins aussi bien que les autres. Nous avons l’une de leurs petites camionnettes diesel au ranch. Elle nous sert beaucoup.

L’entreprise emploie 600 000 ingénieurs, machinistes, comptables, métallurgistes et des centaines d’autres métiers, tous utilement employés dans l’économie moderne. Si l’on en juge par ses revenus, VW en fait autant que quiconque pour améliorer le monde.

Or non seulement M. Winterkorn a démissionné… mais les investisseurs se sont débarrassés de leurs actions VW, assénant aux propriétaires de l’entreprise une perte de 20 milliards de dollars. Les amendes, dommages et autres pénalités que l’entreprise finira par payer devraient se monter à trente-cinq milliards de dollars.

Que faut-il avoir fait pour mériter une telle dérouillée ? Combien de clients ont été tués par la périlleuse ingénierie VW ? Combien d’argent a été volé à ses acheteurs par leurs techniques marketing trompeuses ? Combien de femmes violées dans leurs concessions, combien de chiots noyés dans leurs profonds bassins ?

Comment ? Rien de tout ça ? Apparemment, pas une seule personne n’a été blessée et pas un seul pfennig n’a été perdu ou volé. La mesure totale des dégâts subis par le public ? Nous n’en savons rien. Tout dépend de la nocivité réelle des émissions « nocives ».

Les rusés ingénieurs de VW ont trouvé le moyen de passer les tests de pollution américains, apparemment en déguisant les émissions embarrassantes. Était-ce illégal ? Était-ce immoral ? Cela a-t-il nui à une créature vivante ? Là encore, nous n’en savons rien.

Une chose est sûre ; c’était une mauvaise idée. Au minimum, VW a dû rappeler un demi-million de voitures, ce qui représente des frais exorbitants.

VW paie le prix de son erreur.

Pendant ce temps, dans le secteur financier…

Nous avons entendu parler d’un autre faux pas cette semaine, commis par le géant américain du prêt hypothécaire, Fannie Mae. Il s’agissait là aussi d’un cas de dissimulation.

Fortune explique :

« Lundi après-midi, Thomas Lund a vu la conclusion des accusations portées par la SEC en 2011, selon lesquelles il avait contribué à tromper les actionnaires de Fannie Mae durant le début de la crise. Fannie avait dû être secourue par le gouvernement début septembre 2008, et nombreux sont ceux qui voient la mauvaise conduite du géant de l’hypothèque comme étant l’un des principaux facteurs de l’effondrement. Le procès affirmait que Lund […] avait aidé à dissimuler aux actionnaires de Fannie plus de 100 milliards de dollars d’exposition aux subprimes, permettant à la société de garantir des prêts de plus en plus risqués ».

Nous avons là un cas bien plus clair. En partie grâce aux chicaneries de M. Lund, la bulle de la finance hypothécaire a pris les investisseurs au dépourvu, provoquant des pertes d’au moins 8000 milliards de dollars rien que sur le marché US. Lorsque les prix de l’immobilier ont chuté, de nombreuses grandes banques se sont révélées insolvables. On peut affirmer qu’en septembre 2008, tout le secteur financier, et l’économie mondiale, étaient au bord de l’extinction.

Les pertes sur le marché immobilier ont été colossales et ont causé de profondes souffrances personnelles. Nous ne nous rappelons pas le chiffre exact, mais aux États-Unis, quelque 10 millions de ménages se sont retrouvés « sous l’eau », avec une dette hypothécaire dépassant la valeur de leur maison. Des millions de personnes ont perdu leur maison, saisie par les prêteurs. Des familles entières vivaient dans des motels bon marché et des logements improvisés.

On pourrait penser que M. Lund ferait le dos rond. À coup sûr, la SEC, quand elle a pris sa décision cette semaine, rendrait une sentence exemplaire. Mais attendez… M. Lund était dans la finance, pas l’industrie. Il ne fabriquait pas de voitures. Il ne fabriquait rien, en fait. Il prenait de l’argent bon marché qui ne lui appartenait pas, grâce aux politiques de crédit facile de la Fed, et le prêtait à des gens qui ne pouvaient pas le rembourser. M. Lund n’était pas un homme d’affaires allemand. C’était un compère américain.

De sorte que, lorsque M. Lund a levé le nez vers le juge lundi… et a dit : « quelle sera ma sentence, M. le Juge ? », la réponse n’a pas été : « perpète, mon gars ».

Non, continue Fortune :

« La punition de Lund pour le rôle qu’il a joué : 10000 $ à peine. Qui plus est, la punition pour le rôle qu’il a joué ne sera même pas considérée comme une amende. La SEC a accepté de classifier officiellement le paiement comme un « don au gouvernement américain », en lieu et place d’une vraie punition. Il y a pire : Lund ne paiera pas lui-même. L’accord passé permet à Fannie de faire le versement à sa place, ce que la compagnie a accepté. N’oubliez pas : le gouvernement  a dû renflouer Fannie et la contrôle toujours. En d’autres termes, le « don au gouvernement US », qui n’est pas une amende imposée à l’ancien dirigeant […] de Fannie, sera payé, dans les faits, par le gouvernement. Pas mal comme justice, non ? »

Pour plus d’analyses et de conseils de ce genre, c’est ici et c’est gratuit

Voir les commentaires (20)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (20)
  • Concernant VW, si on lie ce scandale à celui – étouffé prestement – du climategate (vous savez, celui ou des scientifiques se voient interdits de publication parceque leurs découvertes ne collent pas avec les thèses officielles établies par les politiciens du GIEC), il y a de quoi se poser quelques questions…

    A titre personnel, la situation de VW me fait beaucoup penser à celle de Elmyr de Hory le faussaire ayant réussi à tromper nombre de prétendus experts en art. Les bureaucrates (et prétendus experts) en charge de l’établissement des normes anti-pollution se basent sur des données truquées pour établir des protocoles de tests truqués ont manifestement étés furieux de constater que VW (et probablement beaucoup d’autres) aie truqués ses véhicules pour qu’ils passent ces tests truqués ?

    Dommage qu’Orson Welles ne soit plus de ce monde, on aurait pu avoir une suite à F for Fake…

    Sinon, pour Fannie Mae, le résultat était extrêmement prévisible, on ne va pas punir un copain, non ?

  • Dans un cas Volkswagen est allemand. Dans l’autre Fannie Mae est américain.

    L’affaire Volkswagen n’est que du protectionnisme américain mal déguisé, tout comme l’était l’affaire BNP.

    • Dans les cas VW et BNP, les sanctions s’adressent aux filiales américaines. Si cela n’avait pas été le cas, ces sanctions seraient évidemment devenues bien plus discutables.

      « Mais à quelque chose, malheur est bon »: il y a sans doute des chances que d’autres marques automobiles aient profité de cette astuce Bosch: qu’arrivera-t-il si cette hypothèse se vérifie?

      D’autre part, je crois qu’il serait bon de réfléchir encore très longtemps avant de signer le TAFTA-PTIC-TTIP entre une Union Européenne où on interdit sévèrement au pouvoir de fausser la concurrence en voulant soutenir certaines entreprises sérieusement menacée et les U.S.A. où des entreprises dirigent la politique en la finançant.

      (Si mes souvenirs sont bons, il est prévu par ce traité que les conflits seraient réglés non pas par la justice mais par une « commission »! Méfiance, méfiance!)

      Enfin, remarque pour la BNP: VW a reconnu sa faute, pas la BNP: aux USA, mentir, ça se paie, avouer, ça s’accompagne d’un peu de clémence. Cherchez pas: c’est comme ça!

  • Par le biais de l’inflation législative, le transfert de pouvoirs judiciaires (dont celui de ne pas instruire ou poursuivre) au profit de structures ad hoc, le pouvoir change profondément de nature. On est passé de l’état de droit à celui du droit discrétionnaire.
    Personne ne mentionne par exemple, la nouvelle entité chargée de la protection des consommateurs, dont la mission apparente n’a guère de rapport avec son emploi réel et dont la construction même laisse rêveur. En effet, toute action est individualisée et secrète. Par construction. Pour les anglophones, cette petite vidéo de Reason est édifiante.

  • Par le biais de l’inflation législative, le transfert de pouvoirs judiciaires (dont celui de ne pas instruire ou poursuivre) au profit de structures ad hoc, le pouvoir change profondément de nature. On est passé de l’état de droit à celui du droit discrétionnaire.
    Personne ne mentionne par exemple, la nouvelle entité chargée de la protection des consommateurs, dont la mission apparente n’a guère de rapport avec son emploi réel et dont la construction même laisse rêveur. En effet, toute action est individualisée et secrète. Par construction. Pour les anglophones, cette petite vidéo de Reason est édifiante.
    Oups oubli: https://www.youtube.com/watch?v=fcNV4PTjED8

  • Moi aussi j’i une VW (essence) et j’en suis content. Mais il y a eu tricherie sur la marchandise, des millions de véhicules ont été vendus sur des promesses commerciales (en matière de pollution) mensongères au préjudice des constructeurs qui n’avaient pas triché. La malhonnêteté est avérée, quand bien même les règles anti-pollution sont brouillonnes ou exigeantes. Il est tout à fait normal que l’action VW ait dégringolé, VW ayant d’avance bouffé ses bénéfices pour au minimum les 2 prochaines années ! Et ce n’est qu’un début en fait, car le montant total des amendes n’est pas connu. Il n’est pas maîtrisable, et échappe totalement à la gestion de VW. C’est une juste punition normale, à la hauteur d’un marché libre, avec des flux de capitaux libres, et des consommateurs libres et protégés par des réglementations !

    • Statistiquement, l’action d’une boite en excellente santé financière touchée par un tel scandale touche le fond 70 jours après la révélation du scandale, pour rebondir très fortement sur les 5 années à venir…

      Ensuite, tous les constructeurs affectés par un scandale voient leur ventes diminuer légèrement pendant quelques mois…avant que tout revienne à la normale…

      Enfin, comme le mentionne cité par jacques et quelques autres, si tout les constructeurs trichent, c’est que les bureaucrates sont allés trop loins dans leurs délires et qu’il n’est plus possible de réduire les émissions aussi linéairement qu’avant sans avoir un impact important sur les prix.

      Rappellons également que si VW & co sont hors des clous pour l’émission de CO2 sur les diesels, c’est parcequ’on leur fixe des limites sur le CO2…hors si vous baissez les émissions de CO2, vous faites monter celles de NOx et inversement, comme le rappellais très bien, ici même H16, il y a quelques jours.

      • Ce fait n’est jamais mentionné par les journalistes. Et pourtant c’est la débile croisade contre le CO2 non polluant qui est indirectement responsable de ce problème qui concerne un gaz qui lui, est polluant.

    • oui mais..on nous dit vw a fraudé….en fait je ne sais pas…
      je ne connais pas les règles existantes…lais que je sais que les tests , trop éloignés d’une conduire réelle sont presque sans valeur informative.

      qui vous a trompé VW ou les gens qu ont conçu les tests?

      Bien sur dans l’esprit vw a fraudé..mais j’ignore si dans la liste des interdit il y avait une petit alinéa qui disait qu’utiliser un logiciel pour détecter que la voiture subit un test est interdit.

      Le simple fait qu’un test soit logiciellement détectable par le logiciel prouve l’extravagance de ses conditions…

      en outre , en assumant sa mauvaise foi le constructeur pourrait affirmer que sont logiciel n’étaient pas destiné à frauder…

  • Generals Motors commet une faute qui est responsable de la mort de 174 personnes et cela fait un moins grand scandale que Volkswagen qui n’a pas respecté quelques normes totalement débiles faites par des idéologues. GM n’a été condamné qu’à une amende de 900 millions dollars.

  • Merci. Je retransmets avec ce commentaire: « Excellent article qui devraient faire réfléchir tous les imbéciles heureux qui ont glosé sur VW de concert avec la grosse presse aux ordres. »

  • à cette différence près que VW est allemand et Fannie Mae américain tout est là

  • Les cabales anti airbnb m’ont fait connaitre ce site que je ne connaissais pas à l’époque.
    Comme j’ai vite vu que ce site révulsait les socialistes, je me suis dit que c’était forcément quelque chose de bien à essayer.

    Bien m’en a pris, je suis aujourd’hui client (très) heureux de airbnb.

    Je suis en train de ressentir la même chose là, j’ai une furieuse envie de m’acheter une volkswagen.

  • D’après ce que je lis par ailleurs, VW respecte parfaitement les normes, ils ont juste trouvé la manière de leurrer la machine à subventions aux voitures propres en utilisant un point mal conçu dans le règlement des tests d’attribution de ces subventions. Donc ils sont punis pour avoir détourné à leur profit la lettre de la loi. C’est comme ce type qui avait envoyé plusieurs millions de bulletins à son nom pour un tirage au sort où il n’était pas interdit de recopier le bon de participation sur papier libre, et gagné la plupart des lots. Les grands coupables de l’affaire sont d’abord ceux qui donnent des subventions, et qui en plus le font sur des critères idiots. Les imbéciles sont ceux qui leur ont donné le pouvoir de le faire. Fannie Mae, c’est bien pareil, mais c’est une affaire où on ne peut pas en profiter pour virer la concurrence étrangère, genre BP/Transocean/Halliburton.

    • BP va bien, il ne faut pas jeter le bébé avec l’eau du bain 😉

      http://www.fool.com/investing/general/2015/09/22/volkswagen-ag-dont-wade-in-yet.aspx

      Concernant VW :
      – ils ont annoncé lancer un rappel de 11 millions de véhicules…le deuxième plus gros rappel de l’histoire…loin derrière les 21 millions de Ford rappellées dans les années 80 pour un défaut de frein de parking…défaut ayant entrainé la mort de 98 personnes…et loin derrière l’ensemble des rappels cumulés par GM la décénie passée
      – les journaux parlent des trois institutions / agences qui vendent leurs participations en omettant de mentionner que l’ensemble des autres indiquent à leur clients de garder leurs participations, voir pour certaines d’en acheter, en dépit de la crise actuelle, avec un consensus autour d’un objectif de cours révisé autour de 166€ (104€ actuellement)

      • Forcément que BP va bien, une fois qu’ils ont eu remplacé le PDG british par un texan, les arrangements sont devenus bien plus faciles…

  • Le problème est qu’une fois de plus l ‘Europe est nulle! l Que font donc les responsables de la cour de justice européenne?? ils devraient faire des procès aux USA qui mentent effrontément pour justifier leurs guerres ( Irak, Syrie, Ukraine..), qui manipule la finance pour spolier le reste du monde,qui ne joue pas le jeu du libre échange, qui espionne les citoyens européens etc etc ( on pourrait allonger la liste). Au lieu de cela nos technocrates de l’europe préfèrent statuer sur le nombre de litres d’eau dans les chasses d’eau.l’Europe ( et la France) sont des vassaux des USA et quoi qu’il arrive ils sont là pour les servir .
    General Motors va payer pour les morts dont ils sont responsables mais il n’y a pas d e grand nettoyage des patrons verreux et incompétents. Obama qui a renfloué GM devrait se sentir impliqué d’avoir soutenu de tels voyous et/ou incompétents.Bien sûr les medias français subventionnés ne diront jamais de mal de GM ( même la stricte vérité) car on doit servir les intérêts US quoi qu’il arrive .

  •  » Ouais moi j’ai triché et mon copain il a fait pire que moi ….!!!! »
    Elle devait être belle l’ambiance à la communale…
    Technique bien connue d’effacer sa faute, son erreur ,en dénonçant
    les autres…
    Minable, et pathétique…
    Merci de bien lire, et à réfléchir, avant d’envoyer les messages

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Brad Polumbo.

L'adoption généralisée du bitcoin et d'autres crypto-monnaies a laissé de nombreux fonctionnaires à l'écart. Pour tenter de participer à l'action, de nombreux gouvernements ont lancé l'idée d'une "monnaie numérique de banque centrale" (CBDC), c'est-à-dire une crypto-monnaie émise par le gouvernement et utilisant la technologie blockchain. Le président Biden a demandé au gouvernement fédéral d'explorer cette idée, et de nouveaux rapports suggèrent que l'administration Biden pourrait bientôt faire avancer les efforts po... Poursuivre la lecture

Quand vient le temps d'afficher sa vertu, la Californie crie toujours présent. Malheureusement, ladite vertu est presque toujours un mal net, particulièrement pour les plus pauvres que le gouvernement (surtout démocrate) prétend avoir à cœur.

La dernière trouvaille : bannir les voitures à essence d’ici 2035. Dès 2026, 35 % des nouveaux véhicules devront être « zéro émission », même si chacun sait qu’une telle énormité serait qualifiée de pants on fire si les fact-checker étaient sérieux. On accorde toutefois une grâce en autorisant les... Poursuivre la lecture

Par Emma Camp.

Mercredi, la Foundation for Individual Rights and Expression (FIRE) a publié son classement annuel des universités en matière de liberté d'expression. Ce classement est issu d'une enquête menée auprès de près de 45 000 collégiens dans plus de 200 universités aux États-Unis. L'enquête est menée depuis 2020 et permet de recueillir un large éventail d'informations sur le climat politique du campus dans un éventail d'universités.

Reason Sean Stevens, chercheur principal de FIRE explique :

"Les écoles dont l'adm... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles