Comment investir dans les pièces d’or américaines ?

20$ gold coin- Travis(CC BY-NC 2.0)

L’American Eagle est toujours une valeur refuge.

Par Jean-François Faure
Un article du site L’Or et l’Argent

20$ gold coin- Travis(CC BY-NC 2.0)
20$ gold coin- Travis(CC BY-NC 2.0)

Vous connaissiez la préférence de la rédaction de LORetLARGENT.info pour le demi-napoléon et son différentiel de prime record. Mais saviez-vous que nous plaçons les pièces d’or américaines de 10 et 20 dollars respectivement sur la deuxième et la troisième marche du podium ? Bien sûr j’en entends déjà dire « ces pièces sont difficiles à trouver ». Je dois alors leur répondre que ce n’est pas au moment où tout le monde va se ruer sur les pièces d’or, comme ce fut le cas en octobre, qu’il faut s’y intéresser. C’était plutôt le moment de vendre. Ensuite, il n’y a pas que la rue Vivienne qui permette de trouver son bonheur, ni son banquier, et encore moins eBay. Mais ça, nous vous en reparlerons dans quelques semaines. Quant à ceux qui prétendent que « leur prime est en permanence haute » nous répondons qu’il faut surtout ne pas raisonner uniquement suivant la prime de fond, mais plutôt en fonction du différentiel de prime, l’effet de levier qui va démultiplier votre placement en or. Réponse en chiffres :

tableau 1

Vous hésitiez encore à acquérir un Krugerrand, à peine moins banal qu’un lingot ? Pourquoi ne pas choisir plutôt une Liberty de Longacre ou de Saint-Gaudens ? Ces pièces d’or sont de véritables oeuvres d’art et sont tout aussi recherchées dans le monde que leurs célébrissimes homologues sud-africaines. Elles ont une histoire pleine de péripéties et, surtout, se révèleront bien plus rentables en tant qu’investissement. Vous voulez tout savoir de ces pièces ? Lisez les guides que nous leurs avons consacrés :

US Mint : une demande  « sans précédent »

Avec une demande accrue d’or physique, les pièces d’or américaines ont un intérêt encore plus marqué. Au début du mois de juin, l’agence de presse Reuters annonçait d’ailleurs une demande « sans précédent » d’or et d’argent aux États-Unis. Cette ruée vers l’or physique s’explique très simplement par l’effondrement des cours de l’or de bourse. Le directeur de la US Mint, Richard Peterson, aurait ainsi déclaré : « la demande actuelle est sans précédent. Nous achetons toutes les pièces (les flans) qu’ils peuvent faire », en faisant référence aux fournisseurs de la Monnaie américaine. Les pièces d’investissement américaines suivent donc la tendance mondiale. La demande d’or physique d’investissement est très forte. Il faut donc pouvoir se tourner vers des valeurs sûres, comme les pièces d’or américaines de 10 et 20 dollars.

Argent : des records de ventes en 2013

L’US Mint a encore battu des records de vente de la Silver Eagle. La pièce préférée des Américains s’est vendue à plus de 40 millions d’exemplaires pour l’année 2013, à près d’un mois de la fin de l’année. Avec 40 175 000 pièces vendues, la Monnaie des États-Unis a donc battu son record de l’année 2011 (39 868 500 onces vendues). Pour autant, les chiffres ne devraient plus beaucoup augmenter d’ici la fin de l’année, puisque l’US Mint a indiqué aux revendeurs que la production cesserait à partir du 9 décembre pour l’année 2013. Ces chiffres font directement suite aux annonces de la Mint en juin dernier, qui notait une demande sans précédent d’or et d’argent. Reste à connaître les résultats de la Monnaie américaine sur ses pièces d’or… Silver Eagle : en savoir plus sur la diversification de l’épargne or avec l’argent métal.

Se tourner vers les bonnes pièces d’investissement

Après ses ventes record en 2013, l’US Mint peut se vanter du succès de sa Silver Eagle pour le début d’année 2014. En janvier, la Monnaie américaine aurait ainsi écoulé 4 775 000 onces d’argent, soit autant de pièces. Et la tendance était la même début février. Le succès de la pièce américaine en argent, très accessible pour tous les investisseurs, profite aussi directement d’une baisse du cours de l’argent et d’un intérêt encore plus marqué des particuliers. Mais l’US Mint risque de se retrouver dans la même position que l’année dernière : une demande très forte, et une restriction des ventes de la Silver Eagle.  C’est bien ce qui c’était passé il y a quelques mois, aussi bien du côté de la Monnaie canadienne que de son homologue américaine. La pénurie de pièces d’argent va entraîner une demande encore plus forte pour l’or. L’US Mint aurait ainsi vendu, en quelques jours début février, 11 000 American Eagle (soit 11 000 onces d’or). La Monnaie américaine semble à nouveau prendre le chemin d’une demande très marquée des particuliers pour l’or et l’argent. Dans ce cadre, au-delà des millésimes 2014 prisés des collectionneurs, il faut savoir quelles pièces d’or acheter pour un investissement sûr.

Un trésor en or de dix millions de dollars découvert en Californie

À Sacramento, dans le nord de la Californie, un couple d’Américains a trouvé dans son jardin un véritable trésor en pièces d’or. Les pièces étaient enterrées dans des boîtes. Elles datent de la seconde moitié du XIXe siècle, et certaines d’entre elles sont particulièrement rares. 1427 pièces en or constituent l’ensemble du trésor trouvé par les Californiens, et certaines, précise le cabinet numismatique Kagin’s  chargé de leur vente, « sont dans un état impeccable ». « L’une d’elles, datant de 1866, est estimée à près d’un million de dollars », relève d’ailleurs le Parisien dans un article du 26 février. Le couple a souhaité garder l’anonymat, et on n’en sait pas plus encore sur la composition du trésor découvert dans la terre, sinon que la plupart des pièces sont des 20 dollars or. Certaines sont des Lady Liberty (voir la vidéo ci-dessous) et peut-être aussi, parmi elles, des Liberty de Longacre … Reste que l’histoire pourrait faire rêver bien des chasseurs de trésor… mais elle montre aussi la valeur des pièces d’or dans le temps. Ce qui était déjà un fabuleux trésor au moment où il a été caché – 28 000 dollars au moment de la frappe des pièces -, en reste un aujourd’hui. Et encore plus avec le temps puisque certaines pièces, comme la Saut-Gaudens ou la Liberty de Longrace, peuvent être de véritables œuvres d’art recherchées par les investisseurs comme par les collectionneurs. La valeur du trésor découvert par le couple californien est estimée à dix millions de dollars.

Des explications en vidéo sur cette découverte, sur Abcnews.com

ABC Entertainment News|ABC Business News

En 2014, des nouvelles ventes record pour l’American Eagle

L’American Eagle se porte bien. L’US Mint a annoncé des volumes de vente record en 2014 pour la Silver Eagle notamment. 44 millions de pièces d’argent ont notamment été vendues, au point que les ventes d’onces d’argent ont éclipsé l’American Eagle or. Les chiffres de l’US Mint montraient en effet une proportion d’une once d’or vendue pour 57 onces d’argent en 2013… En 2014, l’US Mint a vendu une once d’or pour 106 onces d’argent ! Les chiffres dépassent donc ceux de 2013. Ils montrent aussi aux États-Unis, et depuis 2008, un intérêt des particuliers de plus en plus pour la Silver Eagle. À tel point que plusieurs fois ces dernières années, l’US Mint a été forcée de suspendre et de limiter les ventes. Selon le Silver Institute, la demande est tout aussi forte au Canada. La Canadian Mint a relevé une demande très forte non seulement pour la Silver Maple Leaf – une pièce référence -, mais également pour sa collection figurant les oiseaux de proie canadiens. La raison ? Les pièces présentaient un titre très pur de 99,99%… « L’argent a toujours été un métal précieux attractif et à portée des investisseurs, qui leur offre une excellente opportunité de diversification », rappelle le Silver Institute. C’est d’ailleurs un sujet qui a souvent été évoqué sur Loretlargent.info. En termes de placement comme en termes d’investissement, le métal argent est complémentaire de l’or. Il devient de plus en plus rare, et il est aussi beaucoup plus sécable que l’or. À long terme ou à court terme, il peut tout à fait répondre aux attentes des investisseurs, quel que soit leur budget.

Les ventes de l’American Eagle au plus haut sommet depuis deux ans

Après un début d’année 2015 plutôt timide, l’American Eagle s’est envolée au plus haut en juin, juillet et août 2015, selon des chiffres relevés par la Mint américaine. En janvier, la pièce bullion américaine s’est peu vendue par rapport à 2014 à la même époque : 81 000 onces d’or vendues contre 91 000 en 2014. Mais les chiffres des ventes se sont littéralement emballés à partir de juin. 28 000 onces supplémentaires par rapport à 2014 au début de l’été, avant d’atteindre un véritable record avec 170 000 onces vendues en juillet. À la même époque en 2014, 30 000 onces d’or avaient été vendues… Le même élan s’est poursuivi au mois d’août, avec 101 500 onces vendues… contre 25 000 en 2015. En huit mois, l’US Mint a ainsi vendu 544 500 onces d’or, contre 321 000 pour la même période l’année précédente. Les explications ? La pièce fait toujours référence de valeur refuge, et la baisse des cours de l’or entraîne une ruée tout à fait logique des particuliers vers un refuge solide. Les ventes de la Silver Eagle ont également augmenté sur la même période : plus de 32 millions d’onces d’argent ont été vendues, contre 28 millions en 2014.

Sur le web