12 papes qui ont bouleversé le monde, par Christophe Dickès

12 papes aux biographies bien différentes, replacés dans leur contexte.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
http://www.amazon.fr/Ces-papes-qui-boulevers%C3%A9-monde/dp/B00OYSYT38?tag=liberauxorg-21

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

12 papes qui ont bouleversé le monde, par Christophe Dickès

Les points de vue exprimés dans les articles d’opinion sont strictement ceux de l'auteur et ne reflètent pas forcément ceux de la rédaction.
Publié le 13 septembre 2015
- A +

Dans la longue histoire de la papauté, Christophe Dickès se propose de retenir douze papes qui ont non seulement transformé l’Église, mais aussi bouleversé le monde. Le choix de la sélection est forcément subjectif et pourra être débattu, mais l’essentiel n’est pas là. L’objet du livre est de proposer une réflexion globale sur ce qui fait un grand pape, non seulement pour les contemporains, mais aussi pour la postérité ; les critères ayant pu changer à travers l’histoire. Un grand pape doit non seulement maintenir la fidélité de la foi, mais aussi affronter des problèmes politiques, diplomatiques et ecclésiaux. Certains ont amorcé des réformes majeures, qui se sont poursuivies bien après leur pontificat, comme Innocent III, Pie V ou Jean XXIII. D’autres ont eu à affronter des événements politiques extraordinaires, auxquels ils ont eu à faire face : Grégoire VII, Boniface VIII ou Jean-Paul II.

L’auteur montre que même si ces papes ont pu initier des changements ils sont toujours en continuité avec leurs prédécesseurs. À ce titre, un pape de rupture serait un non-sens, car cela signifierait qu’il romprait avec la tradition et l’histoire de l’Église, ce qui est contraire à sa fonction. Un pape est forcément dans la continuité, et notamment le premier d’entre eux, saint Pierre, qui est le continuateur du Christ.

En plus de cette réflexion générale sur le sens de la papauté et de l’histoire de l’Église, l’intérêt du livre est de proposer douze biographies de papes très différents. Celles-ci sont toujours bien documentées, avec une mise en contexte et des ouvertures de perspectives. On peut ainsi voyager dans l’histoire de l’Église, en touchant les failles et les difficultés que celle-ci a connues, en percevant également les réformes et les temps de floraisons, qui furent eux aussi nombreux. Avec ces douze papes, on mesure combien l’Église a changé, ainsi que le statut de la papauté, tout en demeurant dans la continuité et la fidélité.


Sur le web

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Johan Rivalland.

La modernité peut-elle être jugée responsable de l’essentiel de nos maux en matière d’écologie ? Ceux qui le prétendent perdraient-ils de vue l’amélioration évidente de nos conditions de vie au cours des derniers siècles et les avancées des progrès techniques ?

Contrairement aux idées reçues, développement ne rime pas nécessairement avec pollution incontrôlable et régression. Bien au contraire, nous montre Ferghane Azihari - rejoignant en cela un Johan Norberg qui démontrait dans un brillant essai de 2017 qu... Poursuivre la lecture

Donjons et Dragons
1
Sauvegarder cet article

Avant de se lancer dans une quête, le joueur expérimenté de Donjons et Dragons sait qu'il doit être conscient de ses privilèges. Après tout, n'est-il pas amusant d'injecter une politique identitaire radicale dans son jeu de fantasy ?

Cela semble être l'idée derrière Journeys Through the Radiant Citadel, un ensemble de nouvelles aventures Donjons et Dragons qui se déroulent dans le même univers. Le jeu est aussi hyper concentré sur la race.

Donjons et Dragons est un jeu d'aventure fantastique où les joueurs s'unissent pour combat... Poursuivre la lecture

Dans la même veine que ses romans précédents (nous avions eu notamment l'occasion de présenter ici le très emblématique Tour d’Ivoire), et de ceux qui suivent (dont une prometteuse satire de l’Éducation nationale en octobre prochain), Patrice Jean poursuit avec ses thèmes habituels : les régressions de notre époque, les dérives suscitées par les idéologies, le poids des conformismes et les moralismes à tendance totalitaire, toutes perversions qui aboutissent au recul des libertés.

Dans Tour d’Ivoire, déjà, nous avions affaire à un pers... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles