Monsieur a la migraine, de Valérie Cohen

Distrayant et sans prétention thérapeutique, ce récit donne matière à réflexion.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Monsieur a la migraine, de Valérie Cohen

Publié le 23 août 2015
- A +

Par Francis Richard

monsieur-a-la-migraine-cohenLe désir féminin ? Les femmes elles-mêmes ont souvent du mal à savoir ce que c’est. Alors, les hommes… Pourtant, quand le désir féminin (ou masculin) disparaît, la vie de couple devient problématique… Dans Monsieur a la migraine, Valérie Cohen raconte les histoires, et l’histoire, de quatre femmes confrontées à de telles frustrations et insatisfactions.

Anna Delavigne, cinquante-quatre ans, est mariée à Edgard Breton. Ils ont deux grands fils. Cela fait pourtant trente ans qu’elle connaît la bérézina sensuelle. Son corps est devenu hermétique au plaisir quand elle se soumet au devoir conjugal. Elle se sent menottée, prisonnière d’un « Edgard aussi romantique qu’un bidet ».

Noémie Roche, quadragénaire, est mariée à Alexander, un avocat fiscaliste de renom, divorcé, comme elle. Elle a deux grandes filles. Il a un grand fils. Depuis six mois la libido d’Alexander est malheureusement en berne. Son corps à elle a terriblement faim et Monsieur ne peut la satisfaire : Monsieur a la migraine…

Julie Blum, trente-trois ans, est séparée de Guy depuis treize mois. Ils ont eu quatre enfants ensemble. Depuis leur séparation, cette secrétaire de rédaction, à mi-temps, d’un magazine médical, est « jouisseuse occasionnelle » : « Des rencontres factices et des plaisirs sans lendemain pour des orgasmes sans âme. »

Lucía est une amie de Noémie. Elle a fui l’Argentine et Alberto Fernandez, un homme marié : « Il était de ces hommes qui vous attachent à eux et décident de la longueur de la laisse. » Professeur d’espagnol dans l’école où Noémie enseigne le français, elle fait des massages pour améliorer son ordinaire. Devenue frigide, elle est « en attente d’un mec bien ».

Ces quatre femmes se retrouvent quatre vendredis de suite pour des groupes de parole et de partage dans le salon d’un hôtel. Ces groupes sont animés par Patrice Denis, sexothérapeute, architecte du désir – il est réellement architecte à l’origine -, pour rénover et transformer leurs espaces affectifs et sensuels, tout en développant leur potentiel érotique…

Anna est venue sur la recommandation de son gynécologue ; Noémie sur celle de Lucía qui a lu un article sur le sujet dans une revue ; et Julie grâce à un bon pour ces quatre soirées entre femmes, que lui ont offert ses plus vieux amis, connus sur les bancs de l’école, Thierry, Maryse et Nathalie, en guise de cadeau pour son trente-troisième anniversaire.

Valérie Cohen relate dans ce roman plein d’humour, et assez piquant par moments, ces quatre séances originales de thérapie de groupe, purs fruits de son imagination documentée ; les liens qui se nouent inévitablement entre les quatre participantes ; les changements dans leurs vies de femmes qui en résultent.

Tout en étant distrayant, et sans prétention thérapeutique, ce récit donne ainsi forte matière à réflexion, que ce soit une femme ou un homme qui le lise : s’il ne faut pas prendre le désir féminin à la légère, ne faut-il pas lui rendre cependant toute sa légèreté pour qu’il opère sous la couette avec succès ?

Valérie Cohen, Monsieur a la migraine, Éditions Luce Wilquin, 160 pages, 18 Août 2015.

Sur le web

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
L’Amérique Empire
1
Sauvegarder cet article

Quiconque s’intéresse aux affaires internationales ne peut rester indifférent au rôle des États-Unis dans le monde. Certains voient la politique étrangère américaine comme une aubaine, les États-Unis ont assuré une paix globale, une pax americana, depuis 1945 et de surcroît depuis 1991. D’autres voient plutôt la politique étrangère américaine comme néfaste pour le monde et pour les Américains eux-mêmes, comme un véritable obstacle à la paix et à l’harmonie entre les nations.

Nikola Mirković, analyste en géopolitique, appartient clairem... Poursuivre la lecture

0
Sauvegarder cet article

L’écologie est un domaine gangrené par le poids du politique, de la démagogie, du militantisme outrancier et de l’idéologie. Difficile, trop souvent, de faire la part des choses entre ce qui relève du mythe, des préoccupations légitimes et fondées, de la bonne conscience achetée à bon compte, de la posture ou de l’imposture. Il s’agit d’une question sur laquelle il est devenu difficile de débattre, sous peine de se retrouver ostracisé. Sauf à être en phase avec ce qui, au sein de l’orthodoxie, a rang de vérité incontestable.

C’est pour... Poursuivre la lecture

1
Sauvegarder cet article

Méfions-nous des révolutionnaires. Et de tous ceux qui entendent proclamer « la Liberté » - et non pas « les libertés » - en lui prêtant une vision qui leur est propre et est faite bien souvent de profonde intolérance, s’assimilant plutôt à des formes de totalitarisme qui cachent leur nom.

Ces révolutionnaires proclamés sont la plupart du temps des nostalgiques de la Révolution française, qui constitue leur point de référence, ainsi que pour ceux qui ont pu mener des révolutions par la suite, à l’instar de ce qui s’est produit en Russi... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles