Les questions au gouvernement que vous n’entendrez pas cet après-midi

Manuel Valls en juin 2014 (Crédits : Parti Socialiste, licence CC-BY-NC-ND 2.0), via Flickr.

Aux parlementaires d’empêcher l’exécutif d’entraîner la France dans ses échecs. Poseront-ils les questions au gouvernement suivantes ?

Par Le Parisien Libéral.

Manuel Valls en juin 2014  (Crédits Philippe Grangeaud Parti Socialiste, licence Creative Commons)
Manuel Valls en juin 2014 (Crédits Philippe Grangeaud Parti Socialiste, licence Creative Commons)

La « conjonction des planètes » ! Vous vous souvenez ? La reprise, que Hollande attend depuis le 7 mai 2012, devait tout régler. Baisse des taux d’intérêts, faible prix du baril de pétrole et taux de change euro-dollar, sans oublier une bonne dose de politique progressiste, devaient nous faire oublier le précédent quinquennat. Mais entre dépenses somptuaires d’argent public pour des loisirs privés, les propositions de loi liberticides et les brutalités policières, sans parler des fondamentaux (dettes et déficits), le masque n’est-il pas en train de tomber ?

Aux parlementaires d’exercer leur droit de contrôle du gouvernement, afin d’empêcher l’exécutif d’entraîner la France dans ses échecs. Poseront-ils les questions au gouvernement suivantes ?

  • Question au premier ministre, Manuel Valls : Monsieur le Premier Ministre, le samedi 6 mai 2015, vous étiez au congrès du Parti Socialiste, à Poitiers. Mais le samedi 6 mai 2015, c’était aussi la finale la Champions League, qui opposait, à Berlin le FC Barcelone et la Juventus de Turin. Vous avez, Monsieur le Premier Ministre, choisi d’utiliser un jet privé Falcon de la République, pour vous rendre à Berlin, pour aller voir le match, plutôt que de faire comme 4,7 millions de Français, regarder la télévision. Première question : y avait-il une panne de la TNT à Poitiers samedi, voire, comme à Levallois mardi, une panne de courant ? Si oui, allez vous demander des sanction chez TDF ou chez EDF ? Étant donné que vous avez un salaire, pourquoi n’avez vous pas appelé Netjets si vous teniez tant à aller à Berlin ? Vous avez d’abord dit que vous «travaillez beaucoup» et que vous avez donc droit à un «moment de détente», avant d’affirmer que vous alliez à Berlin pour voir Michel Platini, Que faut-il comprendre, au final ? Que les passionnés de football devraient tous appeler, quand ils veulent aller voir un match, le standard de Matignon pour réserver un avion, s’ils travaillent beaucoup ou bien que, parmi ceux qui travaillent beaucoup, certains sont plus égaux que d’autres ? Enfin, dernière question : le président Hollande a affirmé qu’il verrait également Michel Platini mercredi. Assisterez-vous à cette réunion ? Monsieur le Premier Ministre, votre parti politique tente de faire croire que cette affaire est instrumentalisée par l’opposition soucieuse de faire oublier Bygmalion. Il n’en n’est rien. Allez sur twitter. Les citoyens et contribuables ne supportent plus ce genre de comportements, qui rappellent l’affaire Agnès Saal. Comme le demande Anticor, allez-vous rembourser les 14.000 euros dépensés ?
  • Question au Ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve : Monsieur le Ministre, depuis plusieurs jours, le quartier de la ZUP la Bourgogne, à Tourcoing (Nord) est sous tension. À Paris, les CRS n’hésitent pas à commettre des violences contre des élus ou des journalistes. Sommes nous toujours dans la France apaisée que vous-même et le président de la République appeliez de vos vœux ?
  • Question au Garde des sceaux, ministre de la Justice, Christiane Taubira : Madame la Ministre, hier, des citoyens et des associations ont manifesté contre le projet de loi sur le renseignement hier, place de la République à Paris. On comptait parmi ces associations la Ligue des droits de l’Homme ou Amnesty International mais aussi des journalistes ou des magistrats. Allez-vous, au gouvernement, tenir compte de tous ces gens qui ne veulent pas que notre pays se transforme en une nouvelle RDA ou une URSS de la plus pure époque brejnévienne ? Pourquoi, alors que les États-Unis, grâce à l’action d’activistes comme Edward Snowden ou de politiciens comme Ron Paul, réalisent que le Patriot Act est allé beaucoup trop loin, devons-nous nous engager dans une démarche liberticide qui ne résoudra rien aux problèmes que ce projet de loi est censé traiter ?
  • Question au Ministre de l’Agriculture, porte parole du gouvernement, Stéphane Le Foll : Monsieur le Ministre, vous ne faites pas rire les Français. Pouvez-vous nous dire où en est la baisse des impôts, et donc la dépense publique ?

 

Source : Parti Libéral Démocrate

  • Question au Ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius : Monsieur le Ministre, en marge du G7, une « source diplomatique française anonyme » a fait des déclarations qui ont eu un impact sur l’euro-dollar. Cette source aurait dit « Barack Obama s’inquiète notamment de la force actuelle du dollar, qui constitue un problème », ce qui aurait été démenti par le président des États-Unis. Allez-vous diligenter une enquête et prendre des sanctions ? De plus, les fonctionnaires de votre administration ont-ils des règles strictes en matière d’investissement, ou bien sont-ils autorisés à ouvrir des comptes de trading en ligne de devises ?
  • Question à la Ministre de l’Écologie, Ségolène Royal : Madame la Ministre, hier, vous étiez à Montréal, et vous avez appelé les décideurs économiques du monde entier à « accélérer leur mobilisation pour limiter le réchauffement climatique », après avoir déclaré « le laisser-faire climatique est un non sens économique ». Pourquoi aller au Canada, en alourdissant votre propre bilan carbone, pour tenir des propos qui ne reposent sur rien de scientifique ?
  • Question au Secrétaire d’État à la Lutte contre l’exclusion, Ségolène Neuville : Madame la Ministre, 1 enfant sur 5 est sous le seuil de pauvreté en France
    malgré toutes les réserves qu l’on peut mettre à l’usage du terme « seuil de pauvreté », force est de constater que malgré l’énormité de la dépense publique et des dépenses sociales en France, notre pays est en échec total. Allons-nous en finir avec cet excès de dépense publique qui plombent la compétitivité des entreprises sans pour autant aider les personnes qui sont censées être aidées ?
  • Question au Ministre des Finances, Michel Sapin : Monsieur le Ministre, après la taxe sur les transactions financières qui risque de pénaliser les épargnants et investisseurs, la taxe sur la bande passante sera in fine payée par les internautes. Pourtant, les entrepreneurs sont formels : une taxe sur la bande passante pénaliserait les acteurs français du numérique. Monsieur le ministre, allez-vous demander à Bercy de cesser la créativité fiscale ?
  • Question au Ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian : Monsieur le Ministre, les contrats exports des Rafale grèvent manifestement les capacités opérationnelles de l’armée française que vous vous évertuez pourtant à envoyer aux quatre coins de la planète. Monsieur le ministre, allez-vous nous expliquer comment vous aller conjuguer exportations d’avions y compris dans des pays peu recommandables et préservation des capacités opérationnelles de l’armée ? Allez-vous enfin remettre en cause le programme d’armement nucléaire, pour achever la mue de l’armée en une vraie force d’intervention rapide ?

Le gouvernement est complètement décrédibilisé, mais pourtant il tiendra bon, renvoyant l’opposition à son bilan désastreux, voire arguant de la France en danger (extrême droite, terrorisme…) pour justifier l’injustifiable…

Sur le web