Baltimore : ce qui serait arrivé dans le fourgon de Police où a été placé Freddie Gray

Le procureur de l’État de Baltimore a déposé une série d’accusations contre six policiers pour la mort de l’Afro-Américain Freddie Gray.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Baltimore Police - Credits : Maryland National Guard via Flickr (CC BY-ND 2.0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Baltimore : ce qui serait arrivé dans le fourgon de Police où a été placé Freddie Gray

Publié le 2 mai 2015
- A +

Par Daniel Girard, depuis les États-Unis

Baltimore Police - Maryland National Guard CC BY-ND 2.0)
Baltimore Police – Credits : Maryland National Guard via Flickr (CC BY-ND 2.0)

 

Coup de tonnerre à Baltimore. À la stupéfaction générale, le procureur d’État de Baltimore, Marily Mosby, a déposé une série d’accusations contre six policiers pour la mort de l’Afro-Américain Freddie Gray. L’homme de 25 ans avait été arrêté et détenu par la police le 12 avril dernier. Il aurait péri le 19 avril des suites de blessures qui seraient survenues lors de son transport dans le fourgon de police. Les trois policiers qui patrouillaient en bicyclette et qui ont arrêté Freddie Gray sont accusés d’arrestation illégale. Ils avaient trouvé un canif dans les poches de l’homme, ce qui n’est pas une infraction criminelle au Maryland. Ces policiers ont menotté Freddie Gray, l’ont obligé à s’asseoir, et l’ont étendu face contre terre.


Deux autres policiers sont venus chercher Freddie Gray en fourgon. Selon le procureur, ils ont chargé l’homme dans le véhicule sans lui faire porter une ceinture de sécurité. Freddie Gray s’est retrouvé dans le fourgon, la tête au sol, les jambes et les chevilles attachées avec des courroies en plastiques.

La mort de Freddie Gray était évitable

D’après Marily Mosby c’est parce qu’il était menotté, avait les jambes entravées et ne portait pas de ceinture que Freddie Gray a subi une blessure grave qui a causé sa mort. Sa colonne vertébrale a été sectionnée à 80% à la hauteur du cou. Même si des policiers ont pu constater que l’état de Freddie Gray se détériorait pendant son transport en fourgon, aucun d’entre eux n’aurait fait un effort pour évaluer son état et lui fournir une assistance médicale. Des accusations de négligence criminelle, d’homicide involontaire et de non respect de la vie humaine en ont résulté.

Ces accusations contre des policiers sont non seulement d’une gravité inhabituelle mais elles ont été déposées à la vitesse de l’éclair. Il n’aura fallu qu’à peine deux semaines après la mort de Freddie Gray pour que la justice se fasse entendre. Cette célérité a-t-elle été causée par la fureur populaire ? C’est un facteur, nul doute. Mais le détail des accusations démontre une analyse exhaustive des circonstances de la mort de l’homme. Le procureur estimait avoir un dossier assez solide pour aller de l’avant.

Si le policier impliqué dans la mort de Michael Brown à Ferguson et ceux qui étaient en cause dans celle d’Eric Garner, à Staten Island, ont pu échapper à des condamnations, l’avenir s’annonce plus sombre pour ceux qui sont accusés dans l’affaire Freddie Gray.

Au final, le président Barack Obama a raison. Justice doit être rendue.

Voir les commentaires (13)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (13)
  • sur six policiers, il y avait trois noirs (je doute que les médias mentionnent cela) alors parler de racisme est juste ridicule. on voit que les médias européens sont de véritables organes de propagande gauchiste

  • j’avais lu, mais je ne sais plus où, en anglais, que ce jeune homme avait été récemment opéré du rachis cervical et aurait du rester chez lui, au repos.

    • Il est possible qu’il ait été blessé au moment du plaquage au sol, vu qu’il ötait déjà mal lorsqu’il a été tiré dans le fourgon.

  • En France on ne fait pas beaucoup mieux en terme de comportement, il n’y a qu’à voir ce que des policiers se sont permis pour un mec qui interpelait le premier ministre à propos du RSI !

  • @BIBI merci pour votre lien, quel scandale, et où sont les videos des manifestants de Tulle et Dijon sauvagement écartés et tabassés par les services secret qu’ils paient ??? Pour avoir oser dire à sa majesté Hollande qu’il ne tenait pas ses promesses.. Et les gens qui le sifflait, poursuivis et jugés… Ah ! La démocratie à la Socialiste c’est pas Sarkozy, qui préférait se jeter dans l’arène et aller répondre directement aux opposants : avec plus ou moins de bonheur : casse toi pauv’con ! Mais au moins cette personne n’a jamais été embêtée, ni vérifiée fiscalement, ni perdu ses dents à cause des tabassages, ni perdu des jours de libertés par des juges de gauche inféodés à leur maître.. Au niveau liberté d’expression, on en vient à le regretter.. même si on ne l’aimait pas !
    93% des noirs aux USA sont tués par d’autres noirs en 2013- C’est pas les 3policiers noirs qui ont participé au meutre atroce de ce jeune, qui vont faire baisser la statistique.
    A quoi jouent les merdias serviles de la gauche, à cacher les photos et nous faire croire qu’il s’agit d’un crime raciste ??? Dans quel but ?? Les photos étaient disponibles dès les 1ères Heures : elle n’ont jamais été montrées dans les 3 jours suivants par les merdias —– ces manipulations glauques de l’information, dans quel but ?? Qui sait décrypter cela ??

  • On peut imaginer que les policiers ne sont ni d’une finesse extrême, ni formés correctement, ne serait-ce que d’un point de vue médical.

    Mais en faire un casus belli raciste est idiot, à moins qu’en devenant policiers, les noirs ne le soient plus ! 🙂

    Un chiffre qui manque cruellement à l’information : combien de blancs sont-ils abattus par des policiers ?

    Cela mettrait les choses en perspective.

    • Oui, j’avais bêtement pensé qu’il s’agissait d’une bavure de policiers blancs blancs peu futés, ce qui n’a rien d’exceptionnel aux US, mais vu que les policiers en question peuvent être classés dans la catégorie « African American » suivant les usages américains (que chacun appréciera suivant ses propres critères) il s’agit simplement d’une bavure de la presse.

  • Qu’est-ce qui brûle vraiment à Baltimore ? 50 ans de politiques d’Etat-providence socialiste.

    http://davidstockmanscontracorner.com/whats-really-burning-in-baltimore-50-years-of-liberal-welfare-state-policies/

    • Merci pour le lien. L’article est écrit d’un point de vue partisan, mais l’auteur maîtrise certainement son sujet et l’article mérite une bonne lecture.

  • Nul doute que si la victime de l’arrestation avait été blanche, il n’y aurait pas eu le dix millième d’une émeute….

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Anthony P. Mueller.

Un excès de dépenses publiques et une politique monétaire laxiste entraînent une hausse des prix associée à une baisse des taux de croissance économique. Tous les chemins keynésiens mènent à la stagflation. C'est le résultat d'une mauvaise gestion économique.

La croyance selon laquelle les banquiers centraux pouvaient garantir la soi-disant stabilité des prix et que la politique budgétaire pouvait empêcher les ralentissements économiques s'est révélée fausse à maintes reprises. La crise actuelle est une p... Poursuivre la lecture

L'Ukraine connaît des combats limités depuis 2014 et une guerre inédite en 2022. Comment expliquer ce scénario tragique ukrainien? Quels sont les multiples enjeux du conflit russo-ukrainien?

L'Ukraine champ d'affrontement entre la Russie et les Etats-Unis

L'aspect global du conflit est perceptible à travers l'affrontement indirect que se livrent d'un côté les USA et de l'autre la Russie. Les Etats-Unis, chefs de file du camp occidental, ont les premiers violé le droit international avec d'abord la guerre du Kosovo en 1998 puis la guerr... Poursuivre la lecture

Le 2 mai dernier, Politico publiait en exclusivité un article traitant de la fuite d'un projet de jugement de la Cour suprême américaine relatif à la remise en cause d'un précédent jugement de cette même cour, Roe vs Wade.

Ce précédent arrêt avait posé les bases rendant légal l'avortement dans tous les États américains et limitant l'intervention de l'État dans la décision d'interruption de grossesse, considérée alors du domaine de la vie privée. Le projet actuellement en discussion et dont le contenu a fuité vers Politico renverrait à ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles