Et si pour sauver la France, on créait encore quelques taxes ?

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
imgscan contrepoints 2013926 redevance tv

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Et si pour sauver la France, on créait encore quelques taxes ?

Les points de vue exprimés dans les articles d’opinion sont strictement ceux de l'auteur et ne reflètent pas forcément ceux de la rédaction.
Publié le 11 mars 2015
- A +

Mes amis, la situation est grave. Comme en attestent les récentes déclarations du Premier ministre, le fascisme est à nos portes et les courageuses réformes entreprises par toute l’équipe gouvernementale ne suffiront pas à créer immédiatement les quatre millions d’emplois (au moins) dont le pays a besoin. Tout le monde politique de gauche a donc phosphoré très fort pour trouver une solution rapide, et la voilà, en deux pistes aussi distinctes que les traces laissées par les roues de bois cerclées de fer d’une diligence dans la boue des campagnes françaises au dix-huitième siècle. C’est à la fois novateur et courageux : on nous propose de créer deux nouvelles taxes.

Il suffisait d’y penser ! C’est connu, le plus gros problème actuel de la France est le chômage la désindustrialisation la dette publique l’insécurité la corruption le délitement politique le Front National la faiblesse des collectes d’impôts.

Pour lutter contre ce fléau, deux axes sont possibles : d’une part, s’assurer que la collecte est optimale, et d’autre part, l’augmenter.

Pour s’assurer son optimalité, rien de tel que de lancer, enfin, courageusement, une nouvelle lutte contre l’évasion fiscale. D’abord, ceci n’a jamais été tenté, parce que c’est à la fois difficile (personne ne sait où sont les paradis fiscaux, pardi !), parce que le sujet est super-technique et parce qu’il implique des hommes politiques capitalistes sans foi ni loi. Ensuite, cette fois-ci, c’est différent. Pour rappel, nous sommes gouvernés par des Socialistes, des purs, des vrais, des probes et droits dans leurs bottes, ce qui place cette nouvelle lutte contre l’évasion fiscale sous les meilleurs auspices. Forcément.

loup qui court et paf le loup FAIL

Et comme ce n’est qu’un problème technique, on va trouver une réponse technique. C’est ainsi qu’un nouveau rapport réalisé à la demande de France Stratégie, un organisme rattaché à Matignon, et présenté le 9 mars dernier, propose la mise en place de nouvelles taxes au niveau européen ou d’un noyau de pays pour contrer les pratiques d’optimisation fiscale, avec quelques exemples : une taxe sur la valeur des revenus publicitaires des entreprises, ou, à défaut, une taxe fondée sur le nombre d’utilisateurs (internautes ou annonceurs) d’une plateforme, ou encore sur les flux de données. Ah, et puis on pourrait aussi moduler le taux d’imposition pour les entreprises qui exploitent (salodexploiteurs !) les données personnelles des internautes en les revendant ou les stockant pour des publicités ciblées.

Bon. Bien sûr, la mise en œuvre de chacune de ces idées lumineuses est, techniquement, très simple (la réalité est gentille). En outre, elle ne comporte aucun effet de bord probable, ce qui ne sera donc évoqué nulle part. Par exemple, où commencent et s’arrêtent les données personnelles des internautes, quelle entreprise n’en stocke pas et surtout n’en exploite aucune pour les revendre ou cibler ses pubs ? Quelle entreprise acceptera de rester en France pour s’y faire taxer si, en changeant de frontière, cela lui permet d’éviter la taxe ? (ici, répondre qu’il faut une taxe mondiale ne peut déclencher qu’un petit sourire…) Hum, que voilà une assiette bien définie et qui promet d’intéressants développements !

D’autre part, quel bénéfice en retirera le citoyen français, qui est – en toute bonne logique – l’unique centre d’intérêt de nos gouvernants, ne l’oublions pas ? Avec cette traque assidue des plus grandes entreprises de l’internet, il y a fort à parier que l’internaute citoyen va devoir changer ses habitudes. Dans le meilleur des cas, les entreprises seront toujours accessibles pour lui, mais hébergées ailleurs qu’en France. L’emploi y perdra ce que la propreté fiscale y gagnera. Le bilan économique sera catastrophique ouvert à débat, mais je crois qu’on s’en fiche ici, la situation du pays permettant largement ce genre d’écarts.

Dans le pire des cas, le gouvernement (ou les gouvernements concernés), voyant que le consommateur se débrouille tout de même pour accéder aux services sans que l’entreprise puisse être taxée, interdiront son commerce sur les sols concernés. Bien joué : les internautes contourneront par l’une ou l’autre mesure l’interdiction, ou arrêteront purement et simplement de consommer ces biens. Mission accomplie : l’entreprise ne sera plus taxable, parce qu’elle ne fera plus d’affaires.

C’est, à l’évidence, un gain pour tous, puisqu’il n’y aura alors plus aucun revenu à évader. Notez ce terme d’évasion, qu’on emploie normalement pour les prisons. Notez aussi celui de paradis fiscal, qu’on emploie par opposition à enfer fiscal et demandez-vous si les nouveaux miradors fiscaux protègeront bien les Français contre les évasions d’entreprises de l’enfer fiscal qu’ils sont en train de se construire…

N’oublions pas l’autre axe : après avoir optimisé la collecte, il faudra aussi l’augmenter, et ainsi, vous verrez, les comptes publics s’équilibreront. Forcément.

fail brouette

Et pour l’augmenter, quelle meilleure idée que celle qui consiste à étendre des taxes qui existent déjà à des domaines où elles ne sont pas (encore) d’application ? C’est dans les tuyaux depuis un moment (pensez donc, François Hollande est pour depuis plus de six mois), et cela revient maintenant avec insistance : vite, vite, mettons en place une jolie redevance télévisuelle sur les tablettes et les ordinateurs !

C’est vrai, quoi, à la fin ! Il y en a assez de tous ces millions d’internautes qui gobent sur leurs tablettes et sur leurs ordinateurs des millions d’heures d’émissions de quälitay produites par France Télévision sans payer la redevance ! Combien d’heures de Plus Belle La Vie entièrement visionnées sur des supports mobiles qui n’ont pas payé leur écot à la Production Française Culturelle De Haut Niveau ?

Heureusement qu’il y a quelques personnes qui ont réfléchi à ce problème, et qui ont rassemblé le résultat de leurs réflexions dans le rapport Schwartz. Il faut dire que ce rapport constate l’alarmante réduction du nombre de foyers disposant d’une télé, avec en parallèle une hausse toujours plus importante des foyers qui regardent certaines émissions sur des tablettes ou des ordinateurs. Si on continue comme ça, bientôt, les gens n’utiliseront plus une télé mais de simples moniteurs sans tuner, que la loi n’a pas prévu de taxer pour la redevance, et – horreur ! – ces gens regarderont sur leurs tablettes, en douce et sans payer, les trésors d’inventivité, de qualité et de culture que nos chaînes publiques débitent généreusement !

C’est dit : une redevance générale s’impose sur ces supports oubliés de la législation fiscale. Tout comme pour empêcher les vilaines évasions de notre bel enfer fiscal, ce sera facile à mettre en œuvre sur le plan technique, je vous l’assure, et ce sera double plus bon pour le pouvoir d’achat des Français (qui ne demandent que ça !). Et puis, je vous assure que la Culture y gagnera ce que cette mesquinerie de pouvoir d’achat y perdra, et c’est tant mieux.

Aaah, décidément, que la vie est simple en Socialie !

Un problème survient ? L’État légifère ! Le problème empire ? L’État l’interdit, pardi. Et s’il ne peut pas l’interdire ? Eh bien, il le taxe ! Et forcément, ensuite, ça marche mieux. Forcément.

cat-jump-epic-fail
—-
Sur le web

Voir les commentaires (52)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (52)
  • Il faut la taxe coït, la taxe saison (*2 pour le printemps à cause du bonheur que l’on en retire).
    La taxe H, car il est pénible d’embêter l’Etat, d’écrire des textes sans payer d’impôts….
    La taxe CAS, car il est insupportable.

    Le plus important est de casser de la petite vieille qui a un compte en banque caché dans un paradis fiscal.
    De mettre à genoux les super entreprises capitalistes comme Google, netflix, Amazon, Apple….etc…

    Mais j’y pense, en tant que consommateur de ces services je crois que je préférais donner mandat politique à ces tres bon gestionnaires qui nous offrent du progrès technique, humain et du travail.

    Finalement, le PS est juste jaloux des autres. Pour faire son malin et qu’on parle de lui, il taxe, légifère, pour montrer qui a les couilles dans la famille.

    PS, protège toi bien, je crois que l’on va bientôt te les briser en petits morceaux et te les faire bouffer tes testicules.

    • Ah, c’est comme quand on sort sa carte de crédit pour payer, eux, hop il sorte la taxe.
      Il est pas insupportable Cas, il est juste Casse-couille ( c’est comme ça que je résumerais le PS), ohhhhh je rigole toute seule à mes jeux de mots 🙂

      • Dans mon village le package vivre ensemble est en train de partir en bouillon de moules.

        Cela me fait bien rigoler car il n’y a que des associations qui s’occupent des choses importantes et nécessaires à la vie des pauvres gens….des enfants, des petits vieux, et du reste.

        Quand on voit que le President de la principale assoce qui les regroupe toutes (environ 8 !) touche un salaire de 50 000€/an quand même, l’on imagine ce concept multiplié par autant de petits villages que la France a. Ça fait beaucoup de thunes qui disparaissent dans du noirciment d’argent.

        L’Etat Français, premier noirceur d’argent propre au monde. Vous n’y avez pas pensé, le PS l’a quand même fait !
        Vous en bavez, le PS en vie. Vous n’en voulez plus, le PS, restera jusqu’au bout, quoi qu’il arrive.

        On est sauvé, le pays est bien foutu comme il faut. Youpi.

        • Je n’aime pas les moules, ça me donne des hauts-le-coeur…!
          Je sais bien que le pays est foutu, je le lis tous les jours ici. Si je vous comprends bien ici ( en France?) on ne peut avoir le beurre, l’argent du beurre et la jolie crémière qui fait des massages et qui écoute nos désirs?

  • La stratégie poursuivie par le gouvernement est d’une simplicité,

    elle repose sur les taxes et le protocole procède de la manière suivante ;

    Augmenter le taux de la taxe,
    Élargir la base de la taxe,
    Créer une nouvelle taxe,

    et la valse continue

    Augmenter le taux de la taxe,
    Élargir la base de la taxe,
    Créer une nouvelle taxe,

    etc etc

    Tout fait sociétale reste une source d’inspiration pour inventer une nouvelle taxe,

    Pour quel objectif, ceci reste un grand mystère ?

    Il reste une certitude, il ne s’agit pas de réduire la dette, celle-ci ne cesse d’augmenter !

  • Arf, j’étais tellement satisfait d’avoir jeté mon poste de télévision… le cauchemar continue.

  • La dégénérescence intellectuelle des socialistes et de notre classe politique m’affole.
    Il faut absolument y remédier.

    Aussi je propose la création d’une taxe complémentaire, du niveau de ces gens : la Taxe WCàS, applicable à chaque utilisation.
    (pour mémoire, le WCàS sont les chiottes à socialauds, exclusivement réservés)

  • h16, je ne comprends pas votre anxiété ou votre impatience.
    Des taxes …. mais il va en pleuvoir comme un orage de mousson, il suffit d’attendre l’excellent score du FN de la fin mars …. après les taxes surgiront comme par miracle …. il suffira de taxer la taxe de la taxe de la taxe et cerise sur le gâteau ajouter en final de la TVA sur toutes ces nouvelles taxes

    Mais ces taxes nouvelles s’adresseront bien évidemment au citoyen lambda, aux commerçants aux artisans, aux PME qui ont l’outrecuidance d’être efficaces et de procurer du travail …

    Il sera bien entendu hors de question de piquer un centime aux politiques, aux banques et aux multinationales

    • Ne faites pas voter FN, positiver un peu plus.

      Que se passent il chez Total ?

      Combien le litre de carbu, vont ils faire payer aux pauvres qui font 50 kms pour aller bosser à la ville.

      Combien y a t’il de taxe sur 1 litre de carbu ?

  • H16, comment osez vous mettre en doute la parole de notre exécutif?
    Enfin, faut quand meme pas oublier le choc de simplification.
    Pis le pacte de machin.
    Suivi du contrat de bidule.
    Enfin la prime bricomarche.
    Et enfin, un smilblick de pacte responsabilité.
    Et pis une pause fiscale.
    Et pis une inversion d’une courbe, pardis.
    Une vraie boite a outil ou tout le monde s’y retrouve. C’est fabuleux, tout ce qui a été accompli.
    Avec une fabuleuse vaillance, ce gouvernement agit, bouge, tricote, papote.
    Alors, vraiment, sous entendre que c’est une bande de branleurs, c’est choquant.
    Voila, c’est dit, je suis debout sur mon tabouret, je tremble de tant de chocs et d’indécence, vous faites le jeu du FN, voyons!

    • Il y a plus d’argent dans les caisses pour financer les dispendieux festivals, les travaux d’infographie à gogo du ministère de la culture, et la production française cinématographique « que le monde entier nous envie » il faut donc taxer.

  • On accuse à tort nos élus et fonctionnaires de ne pas travailler assez. C’est bien injuste. Pondre ces milliers de pages de rapports de niaiseries, débattre du genre des anges, lutter verbalement contre la montée du FN où tout ceux qui critiquent la République du Bisounours … Tout cela est un travail herculéens dont on ne peut qu’admirer la productivité.

    En France, il y a ceux qui creusent des trous et ceux qui les rebouchent. Ces derniers étant malheureusement de moins en moins nombreux. Et la productivité des fossoyeurs semble proportionnelle au nombre de trous en attente d’être rebouchés.

    La France va bientôt ressembler à la « pointe du Hoc » ou à Valmy.

    • Leur imagination prolifique s’arrête toujours sur les mêmes.

      Je pense que ces gens ont un biais de dysfonctionnement cognitif unilatéral doublé de la fameuse hontectomie de naissance, plus un statut de fonctionnaire propice au développement du chancre pubien qui a tendance à altérer les fonctions intellectuelles.

      Sinon, je ne trouve pas d’excuse à leur comportement….

  • C’est bien connu: en France, les entreprises ne payent pas assez d’impôts.
    Il faut d’URGENCE une augmentation massive de la fiscalité grâce à la lutte contre l’évasion fiscale

  • Peu importe l’utilité d’une taxe, ses effets ou ce qu’elle rapporte. Ce qui compte c’est de taxer, de taxer, de taxer et de taxer. Et aussi de taxer, tant qu’à faire.

    • L’utilité d’une taxe se mesure aux tailles respectives de la catégorie qu’elle stigmatise et de celle qui en est jalouse.

  • je vois que vous n’êtes pas payé par le produit des taxes et impôts sinon vous auriez un autre discours !
    est ce que vous en voulez a votre commerçant d’augmenter ses produits pour mieux vivre ? non .
    vous êtes un libéral alors , pourquoi empêcher l’état de s’engraisser , z’aviez qu’a passer l’exam d’entrée dans la fonction publique, jaloux .

    • Il y en a même qui se réjouissent de vivre comme parasite je vois.
      M’étonnerait qu’il soit si fier en rentrant à la maison devant sa famille le soir :

      – Alors ta journée papa ?
      – Super, j’ai dénoncé 5 personnes…

      Fonctionnaire, Collabo, macro… même combat…

      • Chacun est fier de ses actions, quelle que soit son idéologie. Le problème est plutôt de savoir quelle est leur réaction quand leurs actions échouent et manquent leurs cibles :
        – le déni : mais non il n’y a pas de limite à la taxation ?
        – la fébrilité : a-t’on pensé à taxer les trombones ?
        – la fuite en avant : c’est parce qu’on n’a pas assez taxé ?
        – le rejet sur l’autre : c’est la faute des Allemands, des fraudeurs, des libéraux, il faut les taxer ?
        – la folie : c’est à cause du réchauffement, taxons l’énergie et le CO2 ?
        – le délire : il faut instaurer une TVA sur l’impôt et un impôt sur la TVA ?

        J’attends avec intérêt « La Chute », quand Hollande retranché dans son bunker à Bercy taxera ses propres ministres tout en vouant aux gémonies le peuple indigne des sans-dents qui n’a pas été capable d’appliquer ses visions d’avenir grandioses de la République du Bisounours.

    • On a pas tous comme plan de carrière : la sécurité de l’emploi. ça c’est le plan de carrière de ceux qui sont incapables de prendre un risque.

      Ne vous comparez pas à un commerçant de grâce. Un commerçant prend des risques, travaille 70h par semaine, prends pas ou peu de vacances et est dans un environnement compétitif. Le commerçant impose le respect. Le fonctionnaire non.

    • On est libre de changer de commerçants (principe de base de l’échange et non de l’extorsion) . Par contre la redevance, on est obligé de la payer sans pour autant regarder les programmes du service public.

  • Si l’on considère qu’il faut un audiovisuel public (Regardant les chaines « commerciales » il me semble que cela s’impose, l’audiovisuel public), il paraît normal de la financer en la détachant autant que faire se peut de considération commerciales (les annonceurs et leurs intérêts propres (sic)) en conséquence un impôt sur le média paraît évident, re par conséquent, TOUS média que la technique génère.

    De la même façon concernant la « Copie privée » il me paraissait simple de taxer tous média qui permettent d’avoir accès à des œuvres et le premier d’entre eux, l’accès à l’Internet. On aurait enfin pu avoir ce dont l’histoire a toujours rêvé : L’accès à la Culture, toute la culture, pour tous et à bas prix (Symbolique même) et continuer la rémunération des artistes par un organisme collecteur (La SACEM) tout autant que les « Sonorisation » d’espace publics (Restô, café Etc.) ou les radios et TV. paient dans la les droits d’auteur des œuvres diffusées (Ce n’est pas le sujet mais on se demande pourquoi l’architecture, la sculpture et la peinture n’auraient pas dû avoir une réflexion sur le sujet).

    Autrement dit l’impôt (Ou le nom moins « Froisse libéral » que l’époque, qui ne manque pas d’euphémismes, litotes Etc,. puisse trouver) a son usage pour l’intérêt qu’un collectivité (Village, ville, région, pays, continent, monde, galaxie). Pour l’établissement de(s) l’impôt(s), iIl s’agît d’avoir à l’esprit l’intérêt collectif fondamentale sans trop piétiner les intérêts particuliers (Je me suis laissé dire que certains paysans expropriés pour la construction de la LGV Poitiers/Limoges avaient quelques réserves sur le principe).

    Non ce qui est un sévère foutage de gueule c’est d’augmenter fictivement l’assiette de l’impôt ou les taxes sur les taxes. Quand sont déduite les charges sociales des CSG & CRDS nous avons néanmoins à « Réintégrer » une part à nos revenus, Cet argent qu’on nous a enlevé (Pour des motifs pas forcément illégitimes) il faut « Faire comme si » on ne nous en avais pas enlevé une partie. On pait de l’impôt sur de l’argent qui nous a été enlevé. On pourrait dire qu’il s’agît d’une »Brillante » idée socialiste, doublée d’énarchie (ROCARD) mais je n’ai pas entendu aucun des porteurs de casaque bleus (Ciel) (Voire Marine) remettre en cause ce calcul de Shadock.

    Bon sang de bois, que l’on taxe, que l’on taxe pertinemment, que l’on taxe franchement, que ces taxes évoluent avec les époques (Gabelles, fenêtre, octroi, revenus, Tobin, e tutti quanti). Mais qu’on arrête les enculettes.

    • « Si l’on considère qu’il faut un audiovisuel public… »

      Il manque la démo là. Parce que quand tu fais A donc B il faudrait peut être démontrer que A est vrai d’abord.

      « l’intérêt [d’une] collectivité

      L’intérêt d’un individu je sais ce que c’est mais l’intérêt d’une collectivité ?

      Saais-tu que l’audiovisuel public c’est déjà 3 milliards d’euros et que les ponctions de l’état dans le PIB c’est 57%. Ce n’est plus des enculettes c’est du fistage.

      • Ben si tu veux une autoroute, un hôpital, une prison, Une adduction à l’Égout public, des réseaux d’autobus, tu vas vite te rendre compte que ça coûte un peu, donc malin comme un singe tu va te mettre plusieurs pour les réaliser. Collectivement en quelque sorte ‘s pas?

        Si tu en a marre des sitcoms ou téléréalités commanditées par des bandages herniaires pour taupes maux d’ailes ou des sucreries amaigrissante (En dormant), mais que ton truc c’est l’historique de la coulisse des trombones en basse Saxe au 17° siècle, t’as intérêt à te grouper pour tourner le susdit reportage fait par de désopilants et didactiques teutons (C’est vrai aussi pour l’évolution picturale au quattrocento).

        Enfin si on se donne la peine d’y réfléchir un peu quand on est plus de trois on est comme qui dirait une collectivité à plus forte raison 300, 3 000 000 (C’est là que ça se complique mais heureusement on a des gars qui on fait des hautes études d’administration qui s’en occupe pour nous)

        Ensuite je dis pas qui y en a pas qui abusent.

        Mais ça se saurait.

        (D’un autre coté un bon fist ça permet de s’élargir les idées)

        • ah c’est effectivement un clown…. c’était écrit…

        • Bonjour le clown
          ‘Ben si tu veux une autoroute, un hôpital, une prison, Une adduction à l’Égout public, des réseaux d’autobus’
          Un grand classique sans l’état, on meurt…
          Pathétique

          • Oh!!! une adduction à l’Egout public??? Ca c’est du joli 😉

            • Oui l’addiction à les goûts publics, oui, certainement 😉

              • Ohhh la honte, moi je connais que l’adduction, mouvement du corps, pas l’adduction au réseau d’égout… Tout le monde peut être temoin de mon manque cruel de vocabulaire « fonction publique », je suis désolée, tête de bourrique Mathilde 😉

                • L’adduction d’eau c’est le fin d’amener l’eau et ça vient du latin adductio : amener.
                  On parle ainsi de réseaux d’adduction d’eau mais le terme ne s’emploie pas normalement pour les égoûts puisque ça part dans l’autre sens… 😀 du moins chez moi…

                  • oops… L’adduction d’eau c’est le fait d’amener l’eau

                  • Merci pour le point langue morte, là je comprend bcp mieux! D’où l’adduction comme mvt du bras il me semble, loin sont mes cours d’anatomie! Mais merci Gameover 🙂

                • La honte ❓ Non ❗ Qui n’a pas fait d’erreur ❓ Qui sait tout ❓ A mon avis, personne.
                  Et avec l’âge, on oublie beaucoup de choses. Vous verrez.

        • « Ben si tu veux une autoroute »
          MdR
          L’état lui-même a constaté que pour les autoroute il était doublement incompétent. Incompétent pour les gérer, puisqu’il les a privatisées. Et incompétent pour les … privatiser 🙂 car il n’est pas content de la façon dont ça a été fait (en clair : Valls n’est pas content que les prédécesseurs aient dépensé le fric sans rien lui laisser) .
          « un hôpital,  » Pas besoin, je préfère un hospice (privé) ou une clinique (privé), éventuellement géré par moi-même en tant que membre d’une association ou d’une mutuelle ad hoc (privé).
          « une prison,  »
          Oui oui, l’état français est exemplaire en la matière, c’est notoire, la cour de justice européenne le félicite régulièrement 😉
          « Une adduction ». J’en veux pas. Ça me coutera moins cher de récupérer et traiter l’eau de pluies moi-même.
          « Égout public ». J’en veux pas. L’assainissent non collectif (quel horrible nom !) est moins cher et plus écologique. Mais tu l’ignorais, je suppose….
          « des réseaux d’autobus ». Obsolète. Les réseaux de véhicule automatique arrivent : le taxi au prix du bus, et sans les frais de subventions.

          D’autres propositions qui supposent une collectivisation FORCEE ? non ?
          Merci d’être venu …

  • Il a promis qu’il n’y aurait pas de nouvelles augmentations d’impôts. Il s’y tient ! En revanche, il n’a rien dit sur les taxes. « Aaaah ! Je vous ai bien eu bande de canailles ! »

  • Dans le passé, la fRance était connue pour ses fromages. Un fromage par jour 🙂
    Aujourd’hui, c’est une nouvelle taxe par jour 🙁

  • H16,

    Votre chat à la fin, c’est bien ce que nos Kamarades du camp des Ointsdelavérité appel le « grand bond en avant » , c’est ça?

  • excellent article!

  • Y en a une nouvelle taxe, qui vient de sortir dans la loi Notre : la taxe mouillage!

    Dès que vous mouillez, vous payez!

    Ne vous y méprenez pas, cette taxe concerne les deux sexes : elle s’applique aux plaisanciers qui mouillent leur ancre dans les aires marines protégées de France.
    Le tarif est fixé a 20 euros le mètre de coque par jour, soit 100 euros pour le pauvre papy avec sa barque de pêche qui elle ne vaut plus un clou.
    Les professionnels du nautisme étaient vent debout contre ce taxe, làs elle est passée dans les deux assemblées.
    C’est la ruine de l’industrie de la plaisance et des plaisanciers qui s’annonce, mais les socialistes sont contents : ils ont réussi à arracher un peu de plaisir à une frange de la population qu’ils pensent privilégiée.

    Ils ne voient pas non plus que la grande plaisance va fuir les cotes françaises.

    La mer dernier espace de liberté? Plus en France en tout cas!

    • J’ajoute que par cette seule mesure, le gvt va perdre au moins un demi-point aux élections, tant les infos circulent vite dans le monde de la plaisance (il y a je crois 800 000 propriétaires de bateaux de plus de cinq mètres en France). Vous pouvez les ajouter aux sondages de ces derniers jours.

    • Non sérieux, ils sont cons à ce point là (cela ne m’étonnerais pas) ❓
      Si c’est vrai c’est la faille « hitte » ❗

    • Oui, mais ça fait double emploi avec la taxe coït ?! Non.

      Bah, une taxe des 2 côtés, on n’est jamais assez prudent.
      Attention, sortez couvert, une taxe une fois introduite ne ressort jamais.

      Pire, elle gonfle en vous au fil du temps.

      Bref, la taxe créee l’organe.

  • et si pour sauver la france on virait le ps ?

  • Taxer la revente ou l’utilisation des données personnelles…
    Quid de l’Etat français qui a, récemment, vendu les données des cartes grises (et le fait régulièrement depuis 2011)?
    Sera -t-il taxer lui-même ???

    L’hypocrisie de ces gens là ne les étouffe pas… Hélas !!!

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

La baisse du chômage en France serait « une grande victoire française », si l’on en croit le gouvernement. Selon les dernières données de l’Insee, il se trouve à son plus bas niveau depuis 2008 pour s’établir à 7,3 % au premier trimestre 2022. Cette baisse serait particulièrement notable chez les jeunes, avec des niveaux proches du début des années 1990. Mais la situation est-elle aussi rose qu’il n’y paraît ?

Tout d’abord, la baisse actuelle du chômage s’inscrit dans une baisse généralisée au sein de l’Union européenne, avec un planch... Poursuivre la lecture

https://www.youtube.com/watch?v=BK99Rh5Y0DE

 

Différents médias ont relayé la pénurie de Doliprane produit par Sanofi, qui a commencé à le rationner. Dafalgan et Efferalgan produits par UPSA sont bien achalandés, d’où l’intérêt de la concurrence.

Cette tension sur ce médicament est causée par la demande accrue entraînée par diverses infections, covid, infections ORL et respiratoires saisonnières, grippe et autres. Son principe actif, le paracétamol, provient de Chine, d’Inde ou des USA. Il n’est plus produit en Franc... Poursuivre la lecture

0
Sauvegarder cet article

Le dernier-né des rapports régulièrement consacrés à la question de l’audiovisuel public nous vient du Sénat. Il n’échappe pas à la règle propre à ce type d’exercices : comme ses (trop) nombreux prédécesseurs, ce document constate la gestion défaillante des sociétés de l’audiovisuel public, et propose comme d’habitude une augmentation du financement public et une nouvelle version du mécano institutionnel. Sans oublier, bien sûr, de prévoir la création de plusieurs  commissions et autres missions de préfiguration chargées de donner suite à ses... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles