Congrès du PS : Martine Aubry veut plus de socialisme

Le regard de René Le Honzec.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
argent public
3
Sauvegarder cet article

Une fois encore, l’actualité nous interpelle sur les finalités de l’argent public. Comment peut-on en arriver, et sous prétexte d’intérêt général, à financer des actions hostiles aux lois du pays via un financement public, donc au nom des contribuables ? N’est-ce pas là pure hérésie ?

 

Une conception étonnante de l’intérêt général

Stupeur dans la ville de Poitiers : une association se définissant comme un « mouvement citoyen pour le climat et la justice sociale », Alternatiba, organise – dans le cadre de ses rencontres ann... Poursuivre la lecture

Par Alexis Métais.

La maire de Poitiers a dernièrement été critiquée et moquée pour avoir justifié la baisse de la subvention municipale à l'Aéro-club du Poitou en affirmant que l’aérien ne devait plus faire partie des rêves des enfants.

On peut commencer par noter de façon amusée que chercher à changer les rêves des individus ne peut pas être un objectif dans une société libre. Cette phrase pourrait alors être l’expression d’une ambition totalitaire, caractéristique de ceux qui ont des certitudes. Mais cette vision polémique es... Poursuivre la lecture

Par Michel Negynas.

C’était mon rêve d’enfant de prendre l’avion pour aller à l’autre bout du monde. Mais je pense que vous ne vous rendez pas compte des rêves dont on doit préserver les enfants. L’aérien, c’est triste, mais ne doit plus faire partie des rêves d’enfants aujourd’hui.

Mme la Maire de Poitiers semble considérer que le seul intérêt de prendre l’avion, c’est d’aller d’un point à un autre. Et décide de « préserver » l’enfant de certains rêves… Elle a fait l’unanimité contre elle, car on ne part pas impunément en guerr... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles