Des lois d’exceptions ?

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
lois d'exceptions (Crédits : René Le Honzec/Contrepoints.org, licence Creative Commons)

La liberté d’expression n’est pas gratuite!

Mais déductible à 66% des impôts

N’oubliez pas de faire un don !

Faire un don

Des lois d’exceptions ?

Publié le 15 janvier 2015
- A +

Le regard de René Le Honzec.

lois d'exceptions rené le honzec

 

Les propositions les plus farfelues sont proposées par notre personnel politique de tous bords, qui montrent que, suivant la vieille formule, « ils n’ont rien appris ni rien oublié ». Rien appris face la tentative minable de Najat d’essayer de cacher au départ le nombre de classes qui ont refusé de se sentir solidaires de Charlie. Rien appris du sacrifice de leur vie par les assassins. Rien appris de ce qui pose le problème de la riposte face à une détermination qui peut surgir de partout, au cœur de la France. Rien appris de l’Islam, qui est peut-être une religion de paix (salam) mais qui est mal interprétée par des dizaines de millions (plus ?) de pratiquants à travers le monde, depuis le Pakistan qui veut tuer Asia Bibi pour blasphème, à nos banlieues où l’on découvre régulièrement des imams aux prêches haineux, en passant par nos prisons transformées en écoles de théologie.

Je vais sacrifier au conventionnel en affirmant que la grande majorité des Musulmans de France-dont nos compatriotes- ne sont pas de cette trempe. Sans doute aspirent-ils à vivre tranquillement dans le cadre de nos belles institutions républicaines en rendant hommage au culte de la Déesse Laïcité en marchant vers l’aube nouvelle de l’intégration-assimilation-Etc.

Mais en attendant, il y a 1000 et quelques Kouachi en Syrie, et la source ne semble pas tarie. Le terrorisme FLN n’a pas mis la France à genoux, celui des Islamistes radicaux, nouvel ennemi officiel du gouvernement, pas plus, non plus que le terrorisme palestinien des années 70-90, des Brigades Rouges ou d’Anton Breivik. Mais il peut y avoir des morts : la tentative du GIA de détournement d’avion en 1994 préfigurait le 11 septembre.

Alors, proposer l’indignité nationale comme l’UMP !!! Mais envisager de confier à l’Éducation Nationale le soin de transformer nos chères têtes blondes en bisounours, c’est mal parti. Alors, qui aura le courage de convier l’Islam à la table de la République, celle qui chante si bien la Marseillaise à l’occasion, pour élaborer enfin un menu politique halal républicain ? Car seul l’Islam, l’Islam de France, peut se réformer de lui-même, comme le fit la Sainte Eglise Catholique après les fameuses lois de 1905. Il faut espérer le voir faire plus vite… Sinon Houellebecq d’écrivain passera dans l’Histoire pour un visionnaire.

Voir les commentaires (2)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (2)
  • Tout le problème est la : le schisme est le destin de toute religion. Les préceptes religieux sont conservateurs et ne peuvent être remis en cause autrement. Impossible d’adapter le dogme aux progrès de la connaissance et à l’évolution de la société. Pourtant la société a toujours le dernier mot et s’adapte elle nécessairement (mais trop lentement) à son environnement.

  • D’après mes sources, la bonne traduction n’est pas la paix mais la soumission. Je l’avais appris dans un livre de Naipaul, prix Nobel de littérature.

  • Les commentaires sont fermés.

La liberté d’expression n’est pas gratuite!

Mais déductible à 66% des impôts

N’oubliez pas de faire un don !

Faire un don

Les autorités redoutent un attentat d’ici la fin de l’année. Elles l’ont d’ailleurs très médiatiquement fait savoir, tant du côté européen que du côté français, afin que toute la population soit correctement saisie d’inquiétude et de méfiance pour la période des fêtes.

Et donc, que ce soit le résultat d’une action préparée de longue date restée discrète voire secrète au point d’échapper aux renseignements policiers, ou qu’il s’agisse d’un événement quasiment improvisé, selon toute vraisemblance, les prochaines semaines ou, plus probabl... Poursuivre la lecture

Samedi soir, un terroriste islamiste a semé la mort au pied de la Tour Eiffel. Armand Rajabpour-Miyandoab avait déjà été condamné en 2018 pour association de malfaiteurs terroristes, condamnation qui lui a valu d'être fiché S.

Ce n’est pas le premier terroriste à être passé à l’acte en France alors qu’il était déjà suivi pour ses accointances avec l’islamisme et l’entreprise terroriste. Cette répétition doit évidemment nous interroger sur l’efficacité de notre système de surveillance des individus dangereux, et en particulier des isla... Poursuivre la lecture

5
Sauvegarder cet article

 

Les événements qui se produisent actuellement en Israël ont une forte répercussion sur notre société. Les Français redoutent que de tels actes puissent se produire dans notre pays. Il y a eu les attentats contre Charlie Hebdo, ceux du Bataclan, de l’Hypercacher de la porte de Vincennes, l'assassinat du père Hamel, la décapitation de Samuel Paty, et, récemment, à Arras, un professeur tué d'un coup de couteau, sans compter les troubles apportés chaque jour au fonctionnement de notre environnement (repas halal, jeûne du ramadan, inciden... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles