Énergie : la Russie se détourne de l’Europe

Une bien piètre réponse européenne à l’annonce de Poutine de stopper South Stream…

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Poutine (Crédits : Platon, CC-BY-NC-SA 2.0)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Énergie : la Russie se détourne de l’Europe

Les points de vue exprimés dans les articles d’opinion sont strictement ceux de l'auteur et ne reflètent pas forcément ceux de la rédaction.
Publié le 9 décembre 2014
- A +

Par Thibault Doidy de Kerguelen.

Poutine credits Platon (licence creative commons)

Dans le sillage des décisions américaines, les pays européens dont certains, comme l’Allemagne et la Pologne de manière active, ont pris position contre la Russie. Cela s’est concrétisé par le soutien à l’Ukraine dans le cadre du conflit concernant les provinces orientales de ce pays et les décisions d’embargo de la Russie sur un certain nombre de produits. Alors que cette attitude, uniquement dictée par la volonté américaine d’affaiblir la Russie, est contreproductive pour l’Europe, la réaction de « l’Ours » ne s’est pas fait attendre. La Russie tourne désormais inexorablement le dos à l’Europe, jugée peu fiable, sur le déclin, et asservie aux USA. Tous les projets de développement russo-européens sont suspendus.

Le problème, c’est que si les États-Unis sont désormais autonomes en matière énergétique, il n’en est pas de même de l’Europe qui dépend de la Russie pour son approvisionnement. Opérant un virage à 180°, le Kremlin se tourne vers la Chine et l’Asie, continent en plein développement. L’Europe, en choisissant de privilégier ses relations avec les États-Unis, s’est condamnée à perdre à la fois son alimentation en énergie et un des débouchés naturels de ses produits.

Poutine abandonne South Steam

La sécurité d’approvisionnement en gaz est devenue une priorité pour la Commission européenne, dans le sillage de la crise avec la Russie qui fournit encore 30% des besoins européens. Le sujet est devenu encore plus pertinent depuis l’annonce, lundi dernier, par le président russe Vladimir Poutine de l’abandon du South Stream devant relier les champs gaziers russes et sept États européens dont la Bulgarie, la Hongrie, la République tchèque, la Slovénie, la Croatie, l’Autriche, l’Italie ainsi que la Serbie, pays candidat à l’UE. La Commission mesurera les conséquences de la décision russe le 9 décembre. Ces conséquences peuvent être catastrophiques pour l’économie européenne et ne doutons pas que c’est là l’objet du voyage impromptu de Hollande à Moscou. De plus, cet abandon du projet représente, pour de nombreux pays, des pertes importantes en termes d’investissements déjà engagés dans les tronçons nationaux.

Un nouveau projet de gazoduc en guise de (piètre) réponse

Un projet commun de gazoduc de la Grèce, Chypre et Israël pour transporter le gaz issu de gisements offshore en Méditerranée orientale vers le marché européen fait son chemin. Selon l’Agence Europe, un service d’information proche de la Commission européenne, il sera discuté en marge du Conseil Énergie ce 9 décembre à Bruxelles. Les trois pays feront valoir leur étude technique et de faisabilité du projet. Chypre et Israël ont récemment découvert d’énormes gisements de gaz au large de leurs côtes. Le Liban revendique également une partie des gisements. Aucun de ces gisements ne fait l’objet pour l’instant d’exploitation et le projet de gazoduc n’existe même pas sur le plan technique. Il ne s’agit que d’un projet politique. La Commission européenne cherche à ne pas perdre la face vis-à-vis de son opinion en agitant ce qui pourrait paraître comme un contre-projet.

En fait, le seul espoir de sortir de ce qui se profile comme une crise majeure, c’est… Hollande au Kremlin ! Autrement dit un espoir faible…


Sur le web

Voir les commentaires (166)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (166)
  • il a bien raison le sieur poutine de se détourner de l’europe ; il a été trés patient ; quand aux dirigeants européens , ils ont misé sur le mauvais cheval , les usa , qui eux ne seront pas confrontés aux difficultés de l’europe ; mais ils auront mis un beau merdier, comme à leur habitude ;poutine , quel que soit les difficultés auquelles il est confronté , avance , nous , européens vassalisés , on recule ; la visite de hollande n’y changera pas grand chose , d’autant qu’il est difficile pour poutine de faire confiance à un dirigeant qui n’a pas de paroles ;

    • Combien vous avez raison marie. Tout à fait OK avec vous.

    • Si on doit choisir un « cheval » (je n’était pas au courant) je ne vois pas du tout en quoi la Russie est le bon…

      • Vu le déclin économique russe et la façon dont ils traitent leurs amis ça n’est certainement pas le bon.

        • Sans parler des termes commerciaux de l’union douanière eurasiatique, les russes ont encore plus bafoué l’idéal du libre échange que l’UE.

          • Oui, c’est un traité de libre-échange qui n’a pas grand chose de libre, et entrave le commerce avec les pays hors Union Eurasiatique, le Kazakhstan et la Biélorussie se sont mis dans une sacrée panade, surtout que leurs économies sont fortement touchées par les difficultés économiques russes, donc y renforcer sa dépendance est risqué.

            • On a surtout bien vu ce que le « libéralisme » a donné en Russie sous l’ère Elstine. Croire qu’un modèle est adaptable a l’infini et parfaitement exportable, c’est bien prétentieux comme vision… Les états en construction ont besoin de protectionnisme le temps de se développer pour ne pas être envahis de produits beaucoup trop compétitifs pour eux qui empêchent leur production de se développer efficacement, tout comme le temps de développer leur structure éducative, judiciaires et parlementaire pour pouvoir lutter contre les oligopoles.
              Et puis d’abord, pourquoi l’Europe devrait-elle choisir?? Que veux-dire l’OTAN aujourd’hui, sinon une fable??
              La solution serait dans la neutralité et maintenir des partenariats solides avec les deux camps.
              Les sanctions et prises de positions de l’Europe par rapport à son voisin Russe ont été non seulement contre-productives mais aussi non-démocratique ( je me demande quel citoyen, si on lui demandait son avis, irai suivre ces obèses de la commission dans leur délire )

              • « le « libéralisme » a donné en Russie sous l’ère Elstine » Elstine n’était pas libéral. la Russie que ce soit sous le tsarisme, sous le communisme ou sous la période post soviétique n’a jamais été libérale. ce n’est pas parce que la politique d’Elstine a eu quelques accents libéraux que l’on peut la qualifier de libéral. pour avoir une économie de marché, il faut un état de droit. ce qui n’est pas le cas sous Elstine. « pour pouvoir lutter contre les oligopoles » Poutine a justement mis l’économie russe sous le controle de son clan (des anciens membres du KGB), il a remplacé les oligarches de la première génération par de nouveaux oligarches. « Croire qu’un modèle est adaptable a l’infini et parfaitement exportable » c’est vrai que tout pays a ses propres spécificités (culturel, économique,….) et donc a besoin d’un modèle différent qui soit adapté à ses spécificités. il est clair que la culture russe est défavorable au libéralisme et qu’il y a peu de chances pour que la Russie devienne un jour un pays libéral. Cela ne veut pas dire que le libéralisme ne soit pas la meilleure chose pour la Russie

    • Ouf ! Heureusement que l’on a les panneaux photovoltaïques et les éoliennes pour nous réchauffer l’hiver, et aussi que l’ on va pouvoir faire des flambées dans nos cheminées, plus besoin du gaz …

      http://www.lemonde.fr/planete/article/2014/12/09/segolene-royale-veut-revenir-sur-l-interdiction-des-feux-de-cheminees_4536996_3244.html

      « Interdiction des feux de cheminée : Royal veut « faire changer cette décision » en Ile-de-France »

    • « il a été trés patient  » vous voulez rire ?? oké, les dirigeants européens ont fait des erreurs et ont une part de responsabilité dans le fait que la russie se détourne de l’europe. mais Poutine est aussi responsable. c’est lui qui est un nationaliste et qui vit dans le passé en considérant les anciens pays de l’urss comme faisant tjs parti de la russie. Les européens ne peuvent comme même pas laisser faire l’impérialisme russe. regardez un peu l’économie russe. elle ne tient que grace aux resssources naturelles. sur le long terme, la russie s’effondrera. l’économie américaine est bien meilleure que l’économie russe

      • Ossetie du sud, Crimée, Donbass, etc… Avec de telles conquêtes en 20ans, Poutine n’est pas près d’accomplir vos prédictions.
        de rétablissement et plus de l’empire…

        Remplacez Poutine par n’importe qui d’autres, et vous obtiendriez la même politique géostratégique !

        • Qui ? Si on prend les pays de l’OTAN très peu ont eu un empire et aucun n’a annexé un territoire récemment.

          • L’OTAN a annexé plusieurs pays de l’ancien bloc soviétique malgré les promesses faites à Eltsine de ne pas incorporer les pays du pacte de Varsovie. Imaginez si la Russie ou la Chine installaient des bases au Mexique et au Canada. C’est trop vous demander de vous mettre deux secondes dans la peau des Russes ?

            • L’OTAN n’étant pas un pays il ne peut rien annexé… ça vous dérangerait de vous en tenir à la définition des mots ?

              Sinon quand je doit me mettre dans la peau des russes vous parlez des opposants emprisonnés ? Des femmes dans les camps de travail sibériens ? De tout ceux qui sont morts dans les goulags ? De tout ces gens qui sont dans une pauvreté crasse ? Des gens condamnés à des travaux forcés ? Des gens d’anciens pays de l’URSS déportés en Sibérie ? De leur descendent ? Des russes qui ont émigré de leur pays car il est dirigés par des fous furieux ?

              ha non je dois me mettre dans la peau de quelques oligarques mégalomaniaques…

              C’est trop vous demander de vous mettre dans la peau de tout ces pays à l’est qui ont tant souffert de la folie russe et qui ne veulent plus jamais ça ?

            • +1 à Bastiat . Tout à fait d’accord avec vous . Les russes encaissent l’équivalent d’une crise des missiles de Cuba par décennie . Le premier acte que les russes ne sont pas pres d’oublier est le Kosovo .
              @un lecteur : les russes ne sont pas des anges , mais les US sont clairement ceux qui étendent leur territoire d’influence ces derniers temps . Et ce sont eux qui fichent un bazar mondial depuis 30 ans : Irak , Afganistan , Lybie , Ukraine et toujours pour les mêmes raison : le nerf de la guerre : l’énergie .

              • La guerre pour l’énergie ça n’a pas de sens, ils n’en ont rien tiré du tout et vu le cout de ces guerres ça ne serait pas du tout rentable, il perdraient moins d’argent a subventionner le gaz de schiste, en plus aucun de ces pays n’a jamais refusé de vendre son énergie…

                Sinon ça n’adresse toujours pas mon argument. En quoi on peut reprocher aux pays de l’est de ne plus vouloir entendre parler de la Russie ? Est-ce que me méfier de la Russie fait de moi un pro-USA aveugle ?

                Pourquoi ramener toujours les choses aux USA quand on parle de la Russie ? C’est incroyable, comme une sorte de réflexe Pavlovien qui empêche toute réflexion.

                • @un lecteur , je ramène aux US parce que nous ne sommes plus rien . Ne le voyez vous pas ?
                  Tout ce qui se joue est une bataille de pouvoir à laquelle nous ne jouons que le rôles de pions (les fous ?)
                  L’énergie est centrale , il est étonnant que vous ne le sachiez pas , c’est la seule chose qui compte et pour laquelle les grands de ce monde guerroient . Le reste est poussiere et nuage de fumée pour gogos

                  • Vous êtes peut être plus rien mais pas moi… Et je ne compte pas sur un chef d’état autoritaire pour nous faire devenir quoique ce soit…

                    • @un lecteur , je ne comprends pas votre réponse . Qui parle d’un chef d’etat autoritaire ? Je souhaiterais seulement quelqu’un de plus avisé , c’est tout .

                    • Je pense que je suis encore quelqu’un, à titre individuel et que quoi qu’on en dise la France n’est pas encore un pays du Tiers-Monde.

                    • @un lecteur , nous sommes tous quelqu’un 😉 et nous avons encore en France quelques atouts , mais ils sont rognés jour après jour . Ma crainte est que cette branche coupée vers la russie ne nous rende encore plus faibles . Mais j’ai peut être tort …

                    • La Russie, avec le Venezuela ça ressemble plus au type de pays qu’on risque de devenir, nous avons au contraire besoin de liberté, d’état de droit et d’innovation.

                      Je suis pour commercer avec les russes, mais leur pouvoir ne va pas dans le bon sens.

                    • @un lecteur , tout à fait d’accord la dessus .

          • « les pays de l’OTAN très peu ont eu un empire… » Mouais…
            Italie –> Rome,
            Autriche –> Empire d’Autriche,
            Autriche et l’Allemagne (Prusse et états électeurs) –> Saint Empire Romain Germanique,
            le Royaume Uni, well, relire l’Histoire du Monde juste le XIXeme siècle ça ira,
            la France –> Napoléon I et III,
            l’Espagne et l’Amérique du Sud pas mal aussi non…
            la Turquie…

            « aucun n’a annexé un territoire récemment. » Ah si un, la France et son nouveau département Mayotte, suite à un référendum local…

            • Il y a 28 pays dans l’OTAN donc ça fait toujours peu. Tout les pays de l’OTAN ont abandonné toute idée impérialiste depuis un moment.

              Sinon ok je vous accorde Mayotte, mais ça ne change pas grand chose à mon argument, ça n’a rien d’un impérialisme comme celui d’Alexandre Douguine (proche du Kremlin).

              • @un lecteur : je n’ai pas la même lecture que vous : La liste des pays adhérent à l’otan ne cesse de croître .
                L’entrée dans l’otan de nombreux pays de l’ex bloc de l’est est vécu par les russes comme une agression .

                • Si ils vivent comme une agression le fait que les pays qu’ils ont ravagé pendent un demi siècle souhaitent se mettre à l’abri c’est clairement les russes qui ont un problème. Si vous haïssez les US, pensez au moins à tout ces petits pays…

                  • Vous ai je dit que je haissais les US ? Je ne lais hais pas , je suis juste lucide sur les faits actuels . Longtemps leurs interets ont ete communs aux notres et nous faisions une alliance benefique. Aujourd’hui ils agissent à mon sens contre nos interets , c’est tout . Pourquoi mettez vous de la passion dans tout ceci ? Je suis tres calme et je n’examine que les faits bruts .
                    Par ailleurs , comment pensez vous que les US vivraient le fait qu’il y ait des missiles russes sur notre sol , si nous le souhaitions bien sûr?

                    • Ils n’agissent pas spécifiquement contre nos intérêts dans ce cas, si je pense qu’on a rien à faire au moyen orient je pense que la Russie est un problème qui nous concerne.

                      Sinon on est pas la pour s’occuper de se que pense les USA ou la Russie, on doit suivre nos intérêts et nos intérêts sont encore moins russes qu’ils sont américains.

                    • @un lecteur , bien sûr , nous sommes la pour suivre nos interets ; c’est la que nos avis divergent , je pense que nos interets passent par le maintient de nos relations avec la russie . Mais je respecte votre avis , je ne faisais qu’argumenter et expliquer ma position .

                    • Moi aussi =) pas de soucis.

                    • @un lecteur 🙂 ! L’histoire nous dira si nous avons été judicieux ou non … espérons qu’elle nous sera clémente !

  • Si cela pouvait nous pousser à revoir notre position sur l’exploitation du gaz de schistes !

    • Dans un marché libre on serait surement beaucoup moins dépendant de la Russie, c’est rigolo les libéraux qui défendent le cartel énergétique actuel… Ils font surement partie de ces gens qui sont libéraux pour eux même et socialistes pour les autres.

      • Et un libéral qui défend des sanctions économiques c’est quoi ?

      • Euh ce ne sont pas les libéraux qui défendent ces cartels, mais des propagandistes d’extrême droite qui traînent partout sur le net pour défendre le FN et Poutine.

        • Sweeping Wave
          il ne vous vient pas à l’esprit que des gens ont une opinion différente de la vôtre sans qu’ils soient forcément des « propagandistes d’extrême droite qui traînent partout sur le net pour défendre le FN et Poutine. » ?
          Vous rendez-vous compte une seconde de ce que vous dites ? Comment le prendriez-vous si , n’étant pas d’accord avec vous , je vous disais que vous n’êtes qu' »propagandistes islamistes qui traînent partout sur le net pour défendre l’Arabie saoudite » ?

          pffff

          • Strawman.

            Vous avez vu une quelconque défense libérale des cartels ? On est en droit de se demander pourquoi tant de « libéraux » défendent bec et ongle le marché actuel de l’énergie non ?

            Les socialistes disent souvent que les libéraux ne sont qu’une bande d’égoïstes qui ne pensent qu’a leurs intérêts personnels. Ils ont tort car le libéralisme est avait tout une philosophie humaniste qui défend les droits des individus, mais il serait bon que parfois en tant que libéraux on se demande si certaines personnes ne sont pas la juste pour défendre leurs intérêts en faisant passer ça pour du libéralisme.

          • Ha puis les islamistes pensent que la famille royale saoudienne est composée de juifs et veulent une révolution sanglante pour mettre en place le califat.

            Merci de nous prouver votre ignorance des subtilités du moyen orient.

  • Quand on sait que l énergie est le produit stratégique par excellence, ceci en dit long sur l asservissement dans lequel nous nous sommes mis. Le Général doit se retourner dans sa tombe.

    • Justement, comme c’est stratégique il serait intelligent de ne pas se laisser enfermer des le monopole russe…

      • En le remplacant par quoi? Il serait peut être également intelligent de ne pas se laisser enfermer par la diplomatie (or lack thereof) américaine.

        • Par un marché libre de l’énergie ? Rétablir le mécanisme des prix, rendre les ressources naturelles aux possesseurs du terrain et autoriser leur exploitation, autoriser la construction de nouvelles centrales conventionnelles et nucléaires… Bref un truc de libéral quoi…

          Encore une fois vous tentez une pitoyable diversion avec les USA alors que ce n’est pas le sujet.

      • @un lecteur : je ne souhaite justement nous enfermer dans aucun monopole . Ni russe , ni americain . Nous avons de façon à mon sens fort peu judicieuse fermé une porte . Nous nous rendons peu a peu totalement dépendants de nos « amis » (?) américains . Amis qui nous ont fichu dehors d’Irak avec lesquels nous avions des accords , exemple pris parmi tant d’autres …

        • On est pas dépendent de l’énergie US, loin de la. Et on a des tas d’autres partenaires énergétiques possibles que la Russie, sans parler de nos réserves et du nucléaire. La Russie a une place très grande dans les approvisionnements européens (bien plus que pour la Chine, qui elle a su diversifier intelligemment), on est plutôt entrain d’ouvrir de nouvelles portes.

          L’idéal libéral reste un marché libre. Sinon svp faites un post sans parler des USA car ce n’est pas le sujet.

          • Ouvrir des portes en créant des sanctions. Je vois que vous avez passé votre diplome novlangue.

            • Je reprenais les expressions et les axiomes de « pale rider » pour débattre avec lui, on voit que vous ne savez pas lire une discussion.

              Merci pour le post qui avait uniquement pour but de m’insulter…

          • Les US sont un acteur majeur , ils ne peuvent être ignorés , ils tirent nos ficelles , comment pouvez vous l’ignorer ?

            • Vous parlez de marché énergétique, les US n’ont rien à faire la dedans.

              • @Un lecteur , comment pouvez vous dire ceci ? Alors que toute leur politique est centrée sur cela ?

                • Je voulais dire que l’on débat sur l’approvisionnement énergétique européen, il me parait étrange de parler des USA avant d’avoir évoqué pleins d’autres choses, comme tout nos fournisseurs.

                  • @un lecteur : la guerre en Irak nous a amputé d’un de nos fournisseurs attitré en pétrole . C’est pour cette raison de Chirac était vent debout contre cette guerre . Les US ont joué contre nous sur ce coup . Ce n’est qu’un exemple parmi tant d’autres (et encore une fois , c’est sans haine , c’est juste factuel)

                    • Mais vous avez totalement raison sur ce point. Je critique le fait que l’on parle pas plus de la Norvège, le l’Algérie, du Qatar… On pourrait aussi parler de nucléaire, qui sur bien des points est largement préférable aux fossiles.

                    • la Qatar, en voilà une idée qu’elle est bonne ! Le Qatar qui a foutu une merde noire en Irak et en Syrie . Une excellente idée.

                    • Même dans l’hypothèse ou ça serait vrai, ça change quoi à ma démonstration ? Vous voulez m’empêcher de commercer avec le Qatar ?

    • Il serait au contraire très content de savoir que la France et l’Europe se diversifient, c’est la dépendance au gaz russe qui l’horrifierait. 😉

      • D’ailleurs l’indépendance de la France était ce qui l’a motiver à démarrer un programme nucléaire. Bref, rendons hommage au général, plus d’atomes et moins de gaz.

        • En matière energetique , la diversification de source et de type est une question de survie , couper une des sources est un péril .

          • Ou avez vous vu qu’on a coupé une source ? Sinon la Russie a lancé une attaque informatique sur l’Estonie quand il ont ouvert un terminal LNG. Si on peut acheter du gaz aux russes il convient de se méfier d’eux car ils sont monopolistes et menaçants.

        • D’accord cette histoire hystérique du gaz de chiste nous est imposée par toutes sortes de lobbys petroliers

  • Tant mieux 😀
    L’Europe se rend compte qu’elle doit fortement diversifier ses approvisionnements en gaz, cela sera bénéfique pour son futur 🙂

    La Russie de Poutine n’est pas fiable : dictature revancharde, économie protectionniste qui commence à couler, indice de corruption hyper élevés, soutien aux extrêmes droites européennes…L’Europe n’a rien à gagner à se lier à un tel pays.

    Adieu Poutine, tu as détruit le bel avenir économique de ton pays, passé de 8ème puissance économique mondiale en 2013 à 13ème cette année..Ce carnage, cette incompétence, même Hollande a fait mieux !

    • On est fatigué par votre Poutine bashing SweepingWave. Qu’attendez- vous pour émigrer aux USA?

      • Et vous en Russie ? D’ailleurs historiquement la civilisation française a toujours été plus proche des USA que de la Russie et l’est encore.

        •  » la civilisation française a toujours été plus proche des USA que de la Russie et l’est encore »

          c’est faux ! c’est historiquement faux

          étudiez un peu ……………………………

          • C’est historiquement vrai, les penseurs américains écrivaient la constitution des USA pendant que ceux de la France écrivaient la DDHC, la France, les USA, l’UK et d’autres pays d’Europe ont fait la révolution industrielle et nous sommes resté avec les USA contre la folie nazie et communiste.

            • C’est l’URSS qui a vaincu le nazisme mais bon …

              • non. sans le soutien américain à l’urss (en fournitures, armes,….) il ne fait aucun doute qu’hitler aurait réussi à envahir l’urss. de plus, il faut rappeler que l’urss a été allié à l’allemagne nazie

      • la vague ondule … mais en fait de tsunami, ça fait pcccchhhhiiii T …..

    • l’amérique et le dollard au bord du gouffre : à lire , trés instructif sur le site résistanceauthentique.wordpress.com
      ce n’est pas le seul site à nous dire la même chose et j’ai une préférance pour les sites indépendants qui disent souvent des vérités ;adieu les usa , ta perte sauvera le monde de la guerre ;

      • Le déclin des USA les socialistes l’annoncent depuis un siècle…

        • Et il n’arrive jamais 😀
          D’ailleurs les Etats-Unis sont devenus le1er producteur mondiale d’énergie, coiffant Russie et Arabie au poteau, quel déclin 😀

          • Mais on va nous répondre que c’est un déclin moral à cause des homosexuels…

            • Si permettre aux gens de vivre et penser comme ils le veulent (à condition de ne pas nuire aux autres évidemment, et les homos ne nuisent à personne) est un déclin alors je suis content du déclin ^^

              • Ces gens sont des collectivistes, ils pensent que c’est à l’état de guider la société.

                • Tant pis pour eux, l’avenir n’est pas de leur côté, s’ils n’arrivent pas à penser par eux-mêmes et à respecter les gens alors ils seront du côté des perdants de la mondialisation, ce qu’ils sont probablement déjà.

          • bonjour la malédiction des producteurs d’énergie : algérie , arabie , vénézuela , nigéria , RUSSIE … et maintenant USA …

      • la situation des usa est loin d’être rose mais de là, à dire qu’ils sont au bord du gouffre, il faut pas exagéré. une chose est sûre: la situation économique des usa est bien meilleure que celle de la russie

        • En termes de croissance les USA explosent la Russie désormais, pour un pays en développement plein de ressources énergétiques c’est quand même grave (même chose pour le Brésil), comme quoi être un pays développé avec une économie mûre n’empêche pas de vaincre des émergents, question de politique économique.

    • Le probleme, c’est que le gaz n’est pas un vecteur énergétique qui voyage facilement, au contraire du pétrole. de fait, les marchés gaziers sont dans une écrasante majorité des marchés régionnaux.

      La Russie restera donc un acteur incontournable de l’alimentation en gaz de l’UE. Si Poutine décide de ne plus rien nous vendre, pour ne fournir que l’Asie cela ne se traduira pas par un remplacement 1 pour 1 du gaz Russe par un gaz d’une autre source, mais par une baisse de l’approvisonnement énergétique de l’Europe (qui est déja en déclin).

      Je vous laisse maginer les conséquences sur l’économie….

      • La Russie aura plus de difficultés à rerouter son gaz que nous à en importer, des pays se bousculent pour prendre ses parts de marché…

        • Vous sembler avoir du mal a comprendre la notion d’échange. Pour un libéral c’est étonnant. Les échanges sont par définition bénéfiques aux deux partis. Par conséquent toute entrave aux échanges porte préjudice aux deux partis.

          • Ils sont bénéfiques aux deux partis dans un marché libre. Moins le marché est libre plus un parti aura l’ascendant sur l’autre…

            • Faux ils sont bénéfiques quelque soit la nature du marché. Relisez Mises et Rothbard.

              • Moins le marché est libre moins l’équilibre atteint dans les échanges est proche de l’optimum de Pareto. C’est précisément pour cela que nous devons défendre la libéralisation du marché de l’énergie.

        • Ah, et ou comptez vous acheter du gaz? L’approvisionement européen (UE+norvege) est en baisse depuis 2010 en comptant tout nos type d’approvisionnement. Et ce n’est pas le gaz de schiste qui compensera cette baisse si on s’amuse à ignorer une de nos sources d’approvisionnement.

          Quand à la Russie, vu ses récent contrat avec la Chine (et la demande massive en énergie de tout type de cette dernière), Poutine ne devrait pas avoir trop de problème a vendre son gaz.

          • C’est surement pour ça que Poutine a signer un accord qui va dans le sens des chinois ? Sinon je l’ai déjà dit je suis pour un marché libre.

    • Ce n est pas la Russie qui ne respecte pas ses contrats sur les mistrals, le pays non fiable, on sait où il est…

    • Dictature dans laquelle il fait bon vivre. Ssissi je vous assure. Alors me repondrez vous: pourquoi n’y vivez vous pas? D une j’y ai vecu, deux mon projet est d y retourner apres mes formations. Oui malgré mon grand age je repars dans un cycle de formations. Il est vrai que l’europe de l’ouest respire la liberté de penser……..enfin pour certain la liberte de penser existe mais visiblement pour une autre partie cest totalement interdit ce qui, peut etre, explique le vote de ces populations… ouuuuuuuuuuhhhhhhh les grands mechants pâbôõõõ. Mechants mechants mechants. C edt le niveau de reflexion auquel je suis confronté depuis plus de 40 annees en europe de l’ouest. Niveau 6 annees d age mental. Je veux retourner dans un pays qui a les pieds sur terre. Ahhhh de plus l economie pour l economie……… en effet cela permet de gagner parfois des guerres mais cela permet aussi de demander a son peuple de prendre une position doggystyle afin de faciliter « le passage » . Oui les russes sont moins riches mais plus libres. Ahhhhhhh nous sommes riches mais plus du tout libres. Ahhhhhhhh cette putain de bagnole……. hummmmm tout les occidentaux sont absolument pret a tout et je dis bien a tout pour leur bagnole…. et non je n en ai pas.. pouvez vous me rappeler pour quelle raison mes ancetees ontpu etre si facilement envahi par cesar? Non ce n etait pas le petrole mais une autre denree, cherchez

    • « La Russie de Poutine n’est pas fiable : dictature revancharde, économie protectionniste qui commence à couler, indice de corruption hyper élevés, soutien aux extrêmes droites européennes…L’Europe n’a rien à gagner à se lier à un tel pays. »

      A bien des égards, nous pourrions remplacer Russie par Etat-Unis dans votre texte.

      • C’est pas une question de Russie ou d’USA, c’est une question de liberté, les libéraux doivent défendre la libéralisation du marché de l’énergie.

        • Les libéraux doivent aussi s’opposer aux sanctions

          • Défendre un marché libre de l’énergie qui permettrait à des millions de personnes de sortir de la précarité énergétique, du chômage et qui relancerait la croissance et les créations d’emplois c’est quand même largement plus libéralement pure que défendre quelques oligarques.

            Pourquoi vous défendez avec tant d’ardeur le statut co d’un des marché les plus régulé au monde ?

            • Je ne défends en aucun cas le marché actuel ou même le système economique russe. Je m’oppose aux politicaillons de Bruxelles et de Washington qui prétendent pouvoir me dicter avec qui je peux commercer.

              • Votre critique fait partie de la défense du marché libre de l’énergie. Il convient donc de défendre un marché libre de l’énergie qui inclut cela plutôt que juste le retrait des sanctions. Il ne faut pas se tromper de combat, le marché actuel n’a rien de libéral.

                • Les sanctions n’aident en rien la défense d’un marché libre au contraire. Vous voulez un marché plus libre ? Supprimez toutes les sanctions établies ces 20 dernières années! Aucune d’elles n’est justifiable d’un point de vue libéral.

                  • Les sanctions sont juste un point parmi d’autres, vous voulez un marché considérablement plus libre en une seule mesure ? Redonner la propriété des minéraux aux propriétaires du terrain !

                    • On est d’accord mais en quoi l’un empêche l’autre ?

                    • Rien du tout, mais vous ne semblez pas vous rallier à ma défense d’une libéralisation totale et vous semblez ne défendre qu’une mesure, la suppression des sanctions. Je tenais donc a vous prouver que si on devait prendre qu’une seule mesure dans le domaine énergétique, ça ne serait pas celle la qui maximiserait les effets bénéfiques.

            • Un marché libre de l’énergie … lol ! Vous vivez sur quelle planète ?

        • Absolument d’accord!

          Je relevais juste.

        • @un lecteur « les libéraux doivent défendre la libéralisation du marché de l’énergie. » ce type de slogan ideologique apporte autant à la discussion que de militer pour « la paix dans le monde » . Bon maintenant , de facon pragmatique , être libre passe par la diversification des sources d’énergies , et l’apport russe n’est pas à négliger , c’est tout . Alors que comme des moutons dociles , nous obeissons au diktat de nos « amis » (?) américains , ce n’est pas notre intérêt , c’est celui des américains . Etre libéraux aurait été de leur dire m*** (aux américains)

          • Slogan idéologique ? Rendre les droits minéraux aux propriétaires c’est idéologique ? Permettre la concurrence c’est idéologique ? Privatiser c’est idéologique ? Arrêter les subventions c’est idéologique ? Libérer les prix c’est idéologique ? Autoriser la construction de nouvelles centrales nucléaires et conventionnelles c’est idéologique ?

            Sinon encore une foi pour diversifier il faudrait diminuer la part de la Russie, car même la Chine ne leur fait pas assez confiance pour être aussi dépendent d’eux.

            Sinon encore une foi vous ramenez les USA qui n’ont rien à faire la dedans, vous devez être bouffé par votre haine…

            • @Un lecteur , pourquoi encore ce rappel à l emotivité ? Ce je dis est purement factuel . Et désolé mais ils ont tout à voir la dedans … 😉

              • Osez appeler mon appelle à une libéralisation du secteur un « Slogan idéologique » c’était quand même osé. J’espère vous avoir démontré que c’était au contraire tout à fait applicable.

                • @un lecteur , désolée pour le coup du slogan , c’était un peu agressif , j’en conviens 😉 . J’ai lu vos arguments mais je ne suis pas convaincu , l’énergie est bien trop cruciale et vitale pour les états pour qu’ils jouent « fair game » dans ce domaine , c’est triste , mais il faut faire avec et le gérer au mieux …

                  • Libéraliser c’est pas « fair game », ça fait de nous un concurrent de tout les autres pays dans l’énergie et un lieu de choix pour innover dans le secteur.

        • quand vous aurez fini votre dernier litre de flotte au beau milieu du désert, vous allez encore défendre le liberalisme ?

          c’est beau la religion …

      • Non. Il est temps de vivre dans le vrai monde 😉

        • @sweeping , rassurez vous , le vrai monde que vous appelez de vos voeux , on va le connaître , préparons nous ,ça va tanguer . 😉

    • +1

      De toute façon la Russie n’a pas le choix elle doit nous vendre son énergie, et ne nous inquiétons pas, si elle refuse la Norvège, l’Algérie ou le Qatar seront ravis de prendre leur part de marché. On peut aussi autoriser le gaz de schiste et la fabrication (privé) de nouvelles centrales nucléaires.

      • Auriez-vous oublié la loi de l’offre et de la demande ? En quoi se priver d’un fournisseur potentiel peut bénéficier le consommateur ?

        • C’est cool d’avoir ignoré la phrase qui adressait ce point:

          On peut aussi autoriser le gaz de schiste et la fabrication (privé) de nouvelles centrales nucléaires.

    • @sweeping : diversifer veut dire garder le gaz russe , pas le perdre ……..

  • « ainsi que la Serbie, pays candidat à l’UE » je croyais que c’était le serbie qui s’était détourné de la russie

  • Il faudrait aussi explorer le gaz naturel sur notre territoire, pour savoir.

  • Du grand n’importe quoi, l’Europe n’a pas intérêt à se soumettre à la Russie, ça n’a rien à voir avec les USA. Sinon en tant que libéraux défendons un marché libre de l’énergie plutôt qu’un cartel d’oligarques monopolistes…

    • L’intérêt de l’Europe n’existe pas. Pour un libéral seul compte l’intérêt de l’individu. L’intérêt de l’individu c’est le libre échange. Commercer librement avec la Russie c’est se soumettre ?

  • il nous faudrait 2 Poutines en France pour remettre un peu d’ordre et de fierté.

  • Il me semble que les libéraux devraient plutôt défendre un marché de l’énergie plus libre, ou les cartels feront place à la concurrence et ou l’innovation sera la clé de la réussite.

  • « L’Europe, en choisissant de privilégier ses relations avec les États-Unis, s’est condamnée à perdre à la fois son alimentation en énergie et un des débouchés naturels de ses produits. »

    Poutine est un renard. N’aurait-il pas calculé ça depuis très longtemps. Et peut être même provoqué ? Les Européens sont tellement prévisibles, car manipulés et manipulables par l’opinion publique.

    • je pense que la Russie est tout aussi perdante que l’europe. Poutine est loin d’être un génie, c’est plutôt ces adversaires qui sont particulièrement nuls (à commencer par Obama qui est sans doute le pire président, ce qui est un exploit car pour réussir à être plus nul que Bush, il faut le faire). le seul vrai gagnant est la Chine.

      • « Poutine est loin d’être un génie »

        Poutine est un ancien membre du KGB, reconnaissons lui quand même une certaine compétence en matière de politique et de géo-politique. Il ne réfléchit sûrement pas à court terme, et si on le juge incohérent avec un point de vue libéral, ça veut simplement dire qu’il ne croit pas au libéralisme, du moins dans un avenir proche. Il à tort ou raison, mais c’est sûrement pas Obama ou Hollande qui vont le faire douter sur ce point.

        • pour moi, c’est le contraire.Poutine ne réfléchit pas assez au long terme (comme la plupart des dirigeants). regardez le gâchis des jeux de Sotchi. tout cet argent aurait pu être utile à moderniser l’économie russe, dans des écoles, des infrastructures,………..c’est bien d’avoir de l’ambition pour son pays mais il faut avoir les moyens de les concrétiser. au lieu de réformer l’économie il s’est assuré que l’économie russe soit contrôlé par son clan. si Poutine réfléchissait sur le long terme, il profiterait des ressources naturelles de son pays pour réformer l’économie

      • +1 pour la Chine qui a réussit à avoir les Russes sur le gaz sibérien et qui continue son pivot de l’Iran à l’AS pour sécuriser ses approvisionnements en pétrole.

    • Il fait peut-être le calcul de partager la distribution du gaz entre la Chine et l’Europe.
      En espérant faire pression sur l’Europe, dès que le gazoduc vers la Chine sera terminé.
      Avec hausse légère du prix du gaz, surtout si l’Europe ne se lance pas dans le gaz de schiste.

  •  » Opérant un virage à 180°, le Kremlin se tourne vers la Chine et l’Asie, continent en plein développement  »

    La Chine cherche aussi à devenir indépendant en exploitant son gaz de schiste qui regorge dans ses sous -sol. A la moindre occasion les chinois ne se gêneront pas d’envoyer bouler Poutine et son gaz.

    D.J

  •  » L’Europe, en choisissant de privilégier ses relations avec les États-Unis, s’est condamnée à perdre à la fois son alimentation en énergie et un des débouchés naturels de ses produits  »

    L’Europe privilège ses relations avec les USA car les USA sont le premier partenaire économique de l’Europe. 50% du marché mondial est entre l’Europe et les USA. Les européens se condamnent surtout pour ne pas exploiter son gaz de schiste.

    D.J

  • géopolitique et politique : la chancelière en accusation !

    « On sait que la chancelière Merkel a l’habitude de distribuer ses remontrances au travers de la glorieuse Europe des 28 de l’UE. Cela vaut particulièrement pour la France, en général au garde-à-vous à cette occasion, comme si madame Merkel était La Marseillaise en personne.

    A Berlin, elle est Frau Merkel, et, à l’occasion, elle en prend pour son grade, qui est comme l’on sait le plus élevé en Allemagne. On savourera donc avec délice, en lisant les sous-titres anglais pour ceux qui ignorent les subtilités de la langue de Goethe, cette adresse cinglante de Sahra Wagenknecht, vice-présidente du parti Die Linke (La Gauche), à la tribune du Bundestag, devant la représentation nationale.

    Wagenknecht explique que Frau Menkel est un valet de Washington, qu’elle obéit aux consignes américanistes, qu’elle ment en toutes choses dans la crise ukrainienne, qu’elle suit les plans tracés par Zbigniew Brzezinski dans son Grand Échiquier (1997), que la politique antirusse du bloc BAO est absurde, que des nazis détiennent des postes de direction à Kiev, et ainsi de suite, sans oublier les rappels de l’Irak, de l’Afghanistan, de la Libye et de la Syrie. Parfois, des applaudissements interrompent Wagenknecht. On n’entend guère de sifflets ou de vociférations du côté de la CDU/CSU, pour protester, – contre quoi, d’ailleurs, puisqu’il s’agit de la vérité de la situation et qu’il faut un peu trop de cynisme pour ainsi nier l’écidence ? Le visage de Frau Merkel n’exprime pas une joie sans mélange … Imaginez qu’un député français fasse cette leçon de choses à monsieur Hollande & compagnie, à la tribune de l’Assemblée Nationale. A écouter à la fois pour le plaisir, et pour découvrir que, tout de même, tout cela peut être clamé au cœur même d’une des institutions du Système… (Dans Russia Insider, le 9 décembre 2014.)

    «Bundestag Member and Left Party Deputy Chair, Sahra Wagenknecht lays into Angela Merkel for serving US interests to the clear detriment of German citizens and the EU’s well being. If one good came out of the entire Ukraine coup and subsequent cold war between Russia and the US/EU, it is that the world now knows just how spineless and corrupt Europe’s leaders are, and Angela Merkel is no exception. » »

    http://www.dedefensa.org/article-le_on_de_choses_diverses_pour_frau_menkel_09_12_2014.html

    • En quoi cette critique à quelque-chose à faire ici ? C’est tout sauf une critique libérale. Sinon c’est marrant comme des gauchistes peuvent défendre des oligarques multimilliardaires du moment qu’ils sont russes… Il serait temps d’éteindre radio Moscou.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
Vladimir Poutine
2
Sauvegarder cet article

Le poutinisme français est un phénomène étrange, passionnant si l’on veut bien prendre la peine de l’observer et peut-être inquiétant pour l’avenir.

Quel que soit le forum politique online sur lequel vous avez l’habitude de vous rendre, vous les avez rencontrés : on trouve des pro-Poutine à peu près partout sur le champ de bataille du débat démocratique français, de la droite à la gauche, chez les conservateurs comme chez les révolutionnaires, chez les encartés comme chez les électrons libres, de tous âges, de toutes conditions sociale... Poursuivre la lecture

Nous pensions ces dictateurs inébranlables. Ils gouvernent la Chine, l’Iran, la Russie et bien d’autres pays mais il semblerait bien qu'ils soient des géants aux pieds d’argile.

Leur règne peut durer très longtemps et peut être ébranlé par un évènement banal a priori banal mais pouvant conduire au chaos.

 

La Chine

Les différents dirigeants et particulièrement l’actuel Xi Jinping, ont proposé à la population chinoise un deal simple : lui garantir une meilleure qualité de vie en échange du pouvoir absolu.

Ce pr... Poursuivre la lecture

La montée en puissance des nationalismes américain et chinois est en train de prendre en étau l’Union européenne et de broyer sur son passage les principes du libre-échange.

Emmanuel Macron, en déplacement aux États-Unis, a critiqué les mesures « super agressives » de Joe Biden en matière de politique industrielle. Dans le collimateur du président français, l’Inflation Reduction Act, qui prévoit de subventionner les entreprises américaines à hauteur de 51 milliards de dollars au détriment de leurs concurrentes, en particulier européenn... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles