Quand les élites économiques, Pinault en tête, fuient Paris…

Il n’y a, bien sûr, rien de fiscal là-dedans, voyons ! Du moins, pas seulement.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
salma hayek, françois pinault credits Alexis (licence creative commons)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Quand les élites économiques, Pinault en tête, fuient Paris…

Publié le 28 novembre 2014
- A +

Par Thibaut Doidy de Kerguelen.

salma hayek, françois pinault credits Alexis (licence creative commons)

François-Henri Pinault, PDG de Kering, et Jean-François Palus, son directeur général délégué, se sont installés à Londres, le premier en septembre 2014 et le second en juillet 2013. Il n’y a, bien sûr, rien de fiscal là-dedans, voyons ! Du moins, pas seulement. Pas seulement, car parmi les raisons officielles du déménagement, il y en a quelques-unes qui ne sont pas complètement fausses.

« Se rapprocher des clients et des marchés ». Oui, il faut bien avouer que la place de Paris est en train de perdre en termes de volumes d’activité dans le luxe, au profit de Londres.

Paris est en train de perdre du point de vue du petit côté de la lorgnette, les achats, car le commerce de luxe s’y développe ; il n’y a plus maintenant d’enseigne qui ne soit à Londres ; les horaires et les jours d’ouverture sont plus souples et plus larges qu’à Paris. Les touristes peuvent donc consacrer leurs soirées ou leurs dimanches au shopping, quitte à avoir des activités plus culturelles le reste de la journée.

Paris perd du point de vue de la création. Les facilités économiques faites aux entreprises à Londres, les facilités de communication à partir de la capitale britannique ont permis de voir jaillir des dizaines d’ateliers de création, animés par de jeunes stylistes venus du monde entier. Londres est en passe de dépasser largement Paris en matière de créativité de mode. La capitale anglaise n’a pourtant investi dans aucun « atelier 101 » pour cultureux loosers vivant aux crochets des subventions publiques.

« Londres est une place financière incontournable pour une entreprise cotée réalisant 90% de ses ventes à l’étranger ». Indiscutable. La pesanteur administrative, l’idéologie socialiste et la fiscalité ont réussi ce tour de magie de faire que la seconde langue parlée à la City soit le français, parce que tous nos grands analystes et professionnels de la finance s’y sont exilés. Paris n’est plus une place financière d’importance, et seule une sortie de l’UE de la Grande-Bretagne pourrait lui redonner quelque éclat.

« Le groupe possède trois marques britanniques – Christopher Kane, Stella McCartney et Alexander McQueen. » Oui, bon, il possède aussi des marques françaises, allemandes, italiennes, en fait tout cela ne veut plus rien dire. Londres est une plaque tournante où se trouvent les énergies, les synergies.

Après, il y a les fausses raisons, comme « il est plus facile de voyager vers les États-Unis et l’Asie en décollant de Londres »… N’importe quoi ! Moins cher, oui, mais Kering n’en est pas à économiser sur les billets du moins de ses dirigeants.

Et puis, il y a les raisons sociologiques. François-Henri Pinault, se serait décidé à partir pour « raisons familiales ». Sa femme, l’actrice Salma Hayek, préférant une école britannique pour leur fille plutôt qu’une école française. Bon, vu le niveau scolaire en France, les dérives idéologiques, la délinquance, cela peut se comprendre. Je dirais même que cela s’entend très bien et que nombre de familles françaises, si elles en avaient les moyens et l’opportunité, feraient le même choix. Ce qu’il y a simplement de drôle, c’est que les Pinault, avec leurs prises de position, leurs « œuvres d’art » contemporaines, font partie de cette pseudo élite qui nous font subir cette sous-culture qui engendre cette médiocrité éducative. Mais, quand il s’agit de sa propre progéniture, là, on redevient sérieux…

Les deux dirigeants entendent revenir très souvent à Paris. Heureusement, parce que sinon, c’est à se demander pourquoi ils ont tant investi dans un nouveau QG, situé sur l’ancien site de l’hôpital Laennec (Paris VIIe) dans de magnifiques bâtiments du XVIIe siècle agrémentés d’un jardin privatif de 7 000 mètres carrés !


Sur le web

Voir les commentaires (28)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (28)
  • « il est plus facile de voyager vers les États-Unis et l’Asie en décollant de Londres »… N’importe quoi ! »

    Connaissez-vous flightstats.com ? Je n’ai pas fait d’etude complete sur l’ensemble des destinations americaines ou asiatiques, ni sur les differents aeroports de Londres ou Paris mais deux exemples me semblent refleter la realite :

    LHR-JFK : 73 vols prevus le 28/11/2014
    CDG-JFK : 30 vols prevus le 28/11/2014

    LHR-SIN : 17 vols prevus le 28/11/2014
    CDG-SIN : 5 vols prevus le 28/11/2014

    Avant de mettre un point d’exclamation apres « n’importe quoi », il est parfois utile de tourner 7 fois son clavier dans la bouche…

  • connaissez-vous le premier pays communiste démocratique?
    LA FRANCE

    • démocratique? Ne pas oubliez que cahuzac avec son compte de 2.5Millions aux iles de Man n’est pas inquiété par la justice, que thévnenoud est toujours député….
      Et peut on parler de démocratie quand on subit une propagande digne de la pravda sous staline tous les jours sur tous les médias…

      • Là, j’espère que vous serez d’accord de dire que ça dépend de ce qu’on lit, regarde et écoute!
        La France a ce côté binaire de gens bien contre les autres, moins bien, variant si on se dit « de droite » ou « de gauche », qui pèchent tous à la fois de cet ostracisme de l’autre ainsi que (chose très importante en France) des références bibliographiques parfois très anciennes fondant leurs idées, avec des comportements et des partis-pris « pro » et « anti » identiques, jusqu’à apprécier ou détester des artistes, des métiers et donc des personnes, de la même façon « blanche ou noire ». C’est dommage! La réalité est tellement plus nuancée! Et il n’y a pas lieu de confondre une personne avec ses idées, ses goûts, ses votes et positions politiques, ses fréquentations etc… C’est surtout quand un pays est en difficulté qu’on a besoin de tout le monde, d’une information plus objective et avec moins de parti-pris et sans que la moitié du pays se soulève contre l’autre moitié, quelle que soit le prétexte. Dans ce registre, on ne peut se limiter à la critique, montée en épingle, « d’une petite phrase », sortie de son contexte.

  • Cet article inverse les rôles. FH Pinailt est une personne privée, il a des affaires qu’il essaie de faire du mieux qui lui convient et ses choix ne regardent que lui. Pourquoi aurait il a s’en justifier?
    Il serait plus à propos d’écrire sur le thème: un ou plusieurs politiciens français expliquent en quoi c’est un succès d’avoir créé ces trente dernières années un environnement ou un nombre croissant de gens talentueux, énergiques, entreprenants, riches ou créatifs quittent ce pays.

    • je ne crois pas que cet article cherche à critiquer F.Pinautl (et sa superbe femme !) mais plutôt pointe toutes les raisons qui font que tout le monde se barre !

  • Je navigue souvent à londres pour le travail et il n’y a pas photos entres une ville dynamique, propre et où les gens croient dans l’avenir; et Paris, ville salle, dangereuse, morose et où les habitants sont prétentieux, miteux et sans intérêts ….

    • Et si les Pinault allaient vivre à Londres parce qu’ils estimaient que c’est une ville plus sympa à vivre? …tout simplement…

  • « Ce qu’il y a simplement de drôle, c’est que les Pinault, avec leurs prises de position, leurs « œuvres d’art » contemporaines, font partie de cette pseudo élite qui nous font subir cette sous-culture qui engendre cette médiocrité éducative »

    Un peu facile comme raccourci.

    • Ce n’est pas le fait que la France a vécu la « crise » en retard (soi-disant) sur les autres pays, comme si la France a cru à ce qu’en ont dit les politiciens: « nous avons moins souffert que les autres parce que nous avons été meilleurs (ou notre système est meilleur ou …) »: non, on connait bien les tares de la France: qu’elle a du mal à se réformer, ses pouvoirs centraux et décentralisés dont la faim financière est insatiable (57% de PIB) ses dépenses excessives (déficit budgétaire ne descendant pas sous 3%), sa vie confortable basée sur une dette en augmentation chaque année pour ne pas devoir toucher au « train de vie du pouvoir »! D’où la solution exclusive d’une fiscalité excessive dissuasive, évidemment! Le tout en chargeant exagérément la responsabilité des « autres »: immigrés, « fuyards » fiscaux légaux mais désormais honnis, Irlande, Luxembourg, U.S.A., Royaume-Uni, Allemagne, Union Européenne, B.C.E., sans jamais évoquer d’erreurs autochtones, sauf sur le gouvernement actuel, responsable, lui, pour les 40 ans qui précèdent sans compter que si la France pouvait décider seule de son avenir, elle se porterait tellement mieux! Quand des pays aussi éprouvés redressent pourtant leur situation par des efforts plus cruels. Si la France se pose plus de questions sur elle-même, ses erreurs, ses excès et ses carences, elle a bien plus d’atouts pour en s’en sortir plus rapidement, sans essayer d’imposer ses solutions de facilité aux autres, à son seul profit! Et ça, c’est vraiment désespérant!

    • « Quand on veut abattre son chien, on dit qu’il a la rage! » C’est bien connu! Et Arthur n’aurait pas dû être invité par F. Lopez et il est scandaleux que le Luxembourg fasse du « tax ruling » alors qu’en France on fait des « rescrits » (et c’est identique!) entre autres en faveur de cette pauvre F.I.F.A. pour l’Euro 2016 de Paris, qui sera sous-taxée! On se moque de qui?

      • « Et Arthur n’aurait pas dû être invité par F. Lopez »

        Vraiment les bobos sont aux abois ! Comme la fRance n’aime pas ceux qui réussissent et gagne de l’argent, Il est de bon ton à la TV d’expliquer que l’on est content de gagner beaucoup d’argent pour payer beaucoup d’impôts.

        C’est sur que ça fait désordre à chaque fois qu’il y en a un qui tente de filer en douce. Mais j’ai jamais tellement aimé la chasse à courre ! Tayaut, tayaut ! On en tient un qui essaie de s’expatrier !

        Qu’est-ce qu’ils sont ch.iants !

  • Et puis il doit bien y avoir quelques restaurants à Londres où l’on sert du Haggis !

  • quelques clics pour ouvrir une societe a londdres ,quelques mois en france ..et apres les impots et apres la terrible administration francaise et sa pesanteur….!

    • En France c’est de l’ordre d’une semaine pour créer une entreprise. Ce n’est pas ça le problème. C’est la suite!

      • Et encore pire pour fermer son entreprise correctement. On n’y pense jamais à la création. Pourtant 50 à 80% des entreprises meurent avant 5 ans, en général dans la douleur pour le créateur déçu.

        Les pilotes disent « Le décollage est toujours facultatif. La loi de la gravité rend l’atterrissage toujours obligatoire. »

        Créateurs d’entreprise : Sachez ce qui vous attend à la sortie avant d’entrer !

      • N’importe quoi ! Vous avez créer une société récemment ?
        Entre le CFE (Centre de formation des entreprises) qui exige une montagne de paperasse et l’enregistrement au Tribunal (TGI) c’est 1 mois minimum.
        Vous avez le SIRET avant mais c’est en attente de …
        Bref un bordel sans nom !

        • Oui, j’ai créé une entreprise en 2012 (SARL). J’ai déposé les statuts avec le formulaire à remplir, au CFE le mercredi, et le samedi (3 jours après) (j’ai bien dit samedi), le tribunal de commerce m’a officiellement créé. J’ai reçu le lundi le KBIS au courrier. J’ai peut-être eu de la chance, mais à l’époque on m’avait parlé d’une semaine. Peut-être que cela a changé.

  • « Mais, quand il s’agit de sa propre progéniture, là, on redevient sérieux… »

    Comme tous ces profs de gauche qui distillent la doxa marxiste aux enfants en prenant soin de contourner la carte scolaire pour que leur progéniture apprenne vraiment des choses et n’ait pas à côtoyer trop de gosses d’immigrés.

    • +1000 @Theo31 ! Les instits pratiquent la méthode globale sur les enfants des autres et mettent les leurs dans la classe de ma cousine qui pratique les bonnes vieilles méthodes traditionnelles … pas fous … un de ces joyeux drilles(prof) m’a ainsi dit un jour « il y a ce que je dis et ce que je fais . Les deux peuvent être totalement différents et cela ne me pose aucun problème …  » voila voilou , on est contents pour eux ..

  • La France a refusé à Pinault son musée sur le site des anciennes usines Renault, musée qu’il a implanté en Italie.

    Tout est dit là.

    • Ce n’est pas tellemnt cela mais nos elites etaient tellement débordées qu’elles n’ont pas eues les povres le temps de ce pencher sur le sujet Franchement vous ne vous vous rendez pas compte Ils sont débordées

    • Ouais, le musée de Pinault en Italie, à Venise, a très peu de visiteurs. J’ai lu ça il y a peu de temps mais je n’arrive à retrouver ma source.

      • Comment voulez-vous qu’il y ait des visiteurs étant donné ce qui est « exposé »?
        Mais c’est certain qu’il est plus facile pour un inculte de faire croire qu’on est un grand connaisseur avec du Koons qu’avec du Poussin ou du Delacroix: il faudrait déjà qu’il sache à peu près quand ils ont vécu. Vous voyez l’effort que ça lui demanderait!

        • Quand je suis allée à Venise, je suis allée voir ce musée, sans trop savoir ce qui pouvait bien y être exposé. Mais bon, c’était le musée Pinault et j’étais curieuse. Nous sommes entrés, nous avons regardé autour de nous dans le hall d’entrée et nous sommes très vite ressortis. Pas question de payer ( cher en plus !!!) pour voir ces trucs ! Surtout qu’à Venise, il y a l’embarras du choix en ce qui concerne l’art et la beauté…

        • Finalement, c’était une bonne chose que la France ne paie pas Pinault pour qu’il colle son « musée » sur l’île Seguin. Pour une fois, on n’aura pas dépensé une blinde avec notre pognon pour un truc moche et pas rentable.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Il y a 10 ans, l’éminent Gérard Depardieu assénait, dans une lettre ouverte ouverte au Premier ministre de François Hollande :

« Je pars parce que vous considérez que le succès, la création, le talent, en fait, la différence, doivent être sanctionnés. »

Connue de tous, cette remarque cinglante fait suite à une réaction épidermique de l’acteur face au poids de l’administration fiscale, mais aussi de l’état d’esprit général qui anime la classe politique française. Tout comme Depardieu - et bien d’autres avant et après lui - les ex... Poursuivre la lecture

Par Michael Peterson.

Ce n'est un secret pour personne que les lois sur le salaire minimum réduisent l'emploi des travailleurs peu qualifiés, en particulier pour les jeunes qui cherchent un premier emploi. Les propres projections du Congressional Budget Office (CBO) indiquent des pertes substantielles d'emploi hebdomadaire en cas d'augmentation du salaire minimum national. Des milliers d'études cherchent à déterminer les effets des hausses du salaire minimum sur l'emploi, avec des résultats mitigés.

La plupart des études trouven... Poursuivre la lecture

Par Donald J. Boudreaux.

Les attitudes et les opinions de la soi-disant élite d'aujourd'hui - ces formateurs d'opinion publique que Deirdre McCloskey appelle "la cléricature" - sont infantiles. La plupart des journalistes et des essayistes travaillant pour la majorité des grands médias et des entreprises de divertissement, ainsi que la plupart des professeurs et des intellectuels publics, pensent, parlent et écrivent sur la société avec la perspicacité d'un enfant de maternelle.

Cette triste vérité est masquée par la seule carac... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles