Air France : des pilotes en dessous de tout

Retour sur l’attitude catastrophique des pilotes d’Air France pour l’avenir de la compagnie

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
pilote air france rené le honzec

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Air France : des pilotes en dessous de tout

Publié le 2 octobre 2014
- A +

Par le Parisien libéral.

Un Airbus A318 d'Air France

14 jours de grève !

Après quatorze jours de grève qui auront coûté des centaines de millions d’euros à Air France KLM, le Syndicat National des Pilotes de Ligne, majoritaire chez Air France avec 71% des voix, a décidé de mettre fin au conflit social.

Pour cela, le gouvernement Valls aura piétiné la liberté d’action du management d’Air France KLM en forçant la compagnie aérienne à abandonner la création de Transavia Europe et l’installation de bases pour cette filiale hors de France et des Pays-Bas.

pilote air france rené le honzecNouveau scandale aujourd’hui, si cela est confirmé. D’après Le Figaro, les pilotes d’Air France cherchent à se faire payer leurs jours de grève ! Oui, vous avez bien lu ! Après avoir déclenché une grève qui a mis en difficulté leur entreprise, et ce alors qu’Air France KLM, fragile, avait tout fait depuis le début de l’année pour conquérir de nouveaux clients, à commencer par une nouvelle campagne de pub, les pilotes, ces kamikazes égoïstes, veulent maintenant jouer sur le côté too big to fail de leur entreprise, qui, de gré ou de force, véhicule l’image du pays.

Alors, clients du transport aérien, refusez cette nouvelle prise d’otage perpétrée par le SNPL. Boycottez Air France pour mettre leurs pilotes irresponsables au chômage, une fois pour toutes ! Ils ne veulent pas piloter pour Transavia ? Voyons comment ils se débrouillent si leur employeur fait vraiment faillite.

De toute façon, il n’y a même pas à lancer d’appel au boycott. La perte d’image, les pilotes du SNPL l’ont créé eux-mêmes, et Easyjet/Ryanair/Blablacar/SNCF d’une part, ou Emirates/Singapore Airlines d’autre part, se sont bien frottés les mains pendant deux semaines.

Avec des gens comme le SNPL, pas besoin de menace djihadiste pour couler le pays ! Alors mettons fin aux agissements de ces terroristes ! La faillite pure et simple d’Air France permettra à des structures saines d’opérer, tout comme le déclin de la SNCM ne signifie pas la fin des liaisons Corse-continent, puisque Corsica Ferries travaille.


Sur le web 

Voir les commentaires (63)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (63)
  • Et bientôt la grève à la SNCF, pour restaurer les comptes d’Air France. Alors faites un geste pour les producteurs de légumes et les éleveurs de volailles, achetez quelques tomates et quelques oeufs pourris et balancez-les sur les grévistes. Deux bonnes actions d’un coup !

  • Des structures saines comme Ryanair, pratiquant le dumping social, l’évasion fiscal et le racket d’argent public?
    Y’a pas à dire, pour un pilote sans emploi comme c’est mon cas, ça fait rêver…

    • Pas de panique, vous serez bientôt rejoint par vos collègues d’Air France.
      Et bien de la chance à eux pour retrouver du boulot chez la concurrence.
      La concurrence, ce n’est pas la con-currence, hein ?
      Le label AF va être un super répulsif et non un super aimant … :mrgreen:

      • Et petite confidence : AF, on évite, pas question de se faire prendre dans des grèves sauvages au-dessus de la France.

      • Il n’y a que des gens qui ne connaissent rien de l’emploi pilote dans le monde pour affirmer ce genre de choses.
        On est sur un blog libéral, mais la campagne de dénigrement de la direction AF et du gouvernement a fonctionné : ils sont trop payés pour avoir le droit de l’ouvrir.
        Beaucoup d’articles sur contrepoints pointent du doigt la manipulation médiatique, et dans ce dossier il y en a eu une bonne dose, rien que ça devrait être suffisant pour rallier la cause des pilotes.

        • « rien que ça devrait être suffisant pour rallier la cause des pilotes. »

          Si vous pilotez comme vous raisonnez, ce qui semble logique puisque le pilote est de plus en plus un ingénieur, prévenez moi si je monte par accident dans votre avion.

          • C’est en lisant ce genre de commentaire (de mouton?) que je comprends pourquoi ils ont abandonné la bataille médiatique et de l’opinion publique.

            • Si vous faites de la politique dans votre entreprise et dans votre avion, ne vous étonnez pas qu’ils se crachent comme la France. C’est pas à un pilote qu’on devrait avoir besoin d’expliquer qu’il y a des limites techniques et des contraintes à ne pas dépasser. AF volera sûrement moins bien avec les ailes pliées.

            • Il est clair qu’en pleurant pour se faire payer ses jours de grève alors qu’il ont fait chier tous les clients AF, aucun risque qu’ils gagnent la bataille de la sympathie. Ca c’est sur.

        • je ne connais rien de l’emploi de pilote comme je ne connais rien des autres emplois que je n’ai pas tenu… mais ça ne m’empêche pas d’avoir quand même mon opinion et de choisir ce que je veux quand j’ai besoin d’acheter quelque chose. si un commerçant quelconque me dit quand j’ai envie une marchandise « vous ne connaissez rien à mon travail », il n’a rien compris, il est hors sujet.
          vous aussi êtes hors sujet.
          vous êtes pilote au chômage ? si le chômage ne vous convient pas, prenez un travail de pilote dans la compagnie qui veut bien vous en offrir un… ryan air ne vous fait pas rêver ? allez tenter votre chance chez air france… air france ne veut pas de vous parce que c’est une compagnie qui va disparaître prochainement ? ben, restez au chômage… ou alors changez de métier, essayez de trouver un autre emploi qui vous fasse rêver, puisque le rêve est important pour vous. la réalité se chargera de vous dire qu’il n’y a pas que le rêve dans la vie.
          le libéral essaie de ne jalouser ni de plaindre personne. je ne jalouse pas les pilotes, et je ne vous plains pas, à vous de faire vos choix.

        • Guillaume: « ils sont trop payés pour avoir le droit de l’ouvrir. »

          Le chantage et le racket n’ont rien à voir avec la parole.

        • Bien sur que ceux qui en parlent ne connaissent pas la vie de pilote. Et ceux qui connaissent les conditions d’emploi des pilotes (les pilotes en fait) ne connaissent pas la vie des gens qu’ils mettent en difficulté avec ces grèves.

          Donc sans connaitre très bien le sujet, voilà les faits qui me permettent de porter un jugement :
          -Air France est nettement plus chère que ses concurrents pour un service qui n’est pas forcément meilleur
          -Air France connait des difficultés économiques
          -Les conditions d’emploi des pilotes d’AF sont bien meilleures que celles de leurs concurrents (meilleurs salaires et moins d’heures de vol)

          Si certains de ces faits relèvent de manipulations médiatiques, je serai heureux d’avoir votre version.

          A la lumière de ces faits, j’éprouve très peu de sympathie pour les syndicats de pilote qui ne cherchent qu’à préserver leurs avantages au détriment de l’avenir de l’entreprise et de ses clients.
          Et j’en éprouve encore moins en voyant l’état s’en mêler. Les syndicats sont prêts à risquer la faillite de leur entreprise parce qu’ils sont persuadés que l’état les sauvera avec l’argent des autres.

        • En tout cas, AF on connaît :mrgreen:
          AF447, cela ne vous dit rien ? L’avion s’est abîmé en mer, le copilote aux commandes ne comprenant pas le comportement de l’avion suite à une défaillance des sondes Pitot, made in France, cocorico ❗
          Alors une compagnie avec des pilotes mal entraînés, vous trouvez donc cela normal qu’ils soient bien mieux payés que leurs autres homologues européens ❓
          A tel point que la compagnie rechigne à changer les sondes défectueuses ❓

          Au passage, quand même, les vitesses de rotation des turbines, elles ne sont pas affichées dans le cockpit ❓

        • Le dumping social hmm bons si les gens favorisent ryanair et les pilotes mal payés que voulez vous y faire ?
          Le pire serait de faire couler air france non ?
          L’évasion fiscale ? C’est mal pour une compagnie d’essayer de ne pas payer des taxes vexatoires ?
          Le racket d’argent public ? Tout à fait, honte à ceux qui subventionnent l’aviation.

          Évidemment que le problème ce n’est pas que quelqu’un soit trop payé. Simplement la compagnie en question perd des ronds, d’autres compagnies payant moins leurs employés fournissent un meilleur service qu’AF.
          Et soit dit en passant, il faut admettre que le monde a changé, le pilote n’est plus un être exceptionnel, c’est un métier relativement accessible aujourd’hui et donc que les salaires chutent est aussi une conséquence naturelle.

          Je vous souhaite en tout cas de trouver un travail, peut-être dans un autre pays qui sait. J’espère en tout cas pour vous qu’AF ne fera pas faillite, sinon vous aurez encore moins d’opportunités.

    • @ Guillaume :

      Si je comprends bien, tous les pilotes du monde sauf ceux d’air france sont victime d’un dumping social ?

      La réalité ne voudrait-elle pas dire plutôt que les pilotes d’air france utilisent leurs stattu pour obtenir unerémunération injuste, cad déconnectée du prix du marché ?

      Evasion fiscale ??? ah bon ? simplement parceque Ryan Air n’est pas domicilié en France ? voyons …

      Racket d’argent public ? Vous confondez avec les pilotes d’air france, Ryan Air propose de desservir un aéroport en contrepartie du versement d’une somme, masi il en force personne, les collectivités locales sont trop contentes d’avoir des passagers Ryan Air et veulent payer !!! (cf le déplorable exemple de l’aéroport de Strasbourg, où tout le monde était d’accord sur le fonctionnement, et c’est Air FRance qui a fait pression sur le gouvernement pour interdire Ryan Air).

      Le Racket implique l’usage de la force, qui use de la force et de la contrainte ici ? Ryan Air ou les pilotes d’Air France ?

    • Le dumping social, kézako ?

  • Bravo pour le parallèle entre les pilotes du SNPL et les djihadistes, c’est aussi subtil qu’un discours du Front National.
    N’hésitez pas à leur dire en direct à l’occasion d’un voyage, quand ils seront les seuls maîtres à bord.

    Qui a entendu le point de vue des grévistes durant l’action menée par le SNPL ?
    Personne.
    Comme je n’aime rien moins que de hurler avec les loups :

    http://www.air-journal.fr/2014-09-16-greve-air-france-le-snpl-se-justifie-5115148.html

    Un consensus général entretenu par notre gouvernement de gauche dont l’attitude face à la grève est à géométrie variable a désigné d’emblée les pilotes comme méchants, égoïstes,nantis n’ayant même pas l’excuse d’être illettrés.
    M. Valls qui ose tout, a claironné que cette grève devait cesser, cela convient sans doute aux libéraux qui contestent le droit de grève mais de la part d’un premier ministre d’un gouvernement de gauche, critiquer le droit de grève dans une entreprise privée laisse rêveur…

    J’ignore si les pilotes tentent de négocier le paiement d’une partie de leurs jours de grève, j’ai connu les tractations de ce type menées dans un EPIC et il me semble que cela se pratique encore chez les gentils fonctionnaires avec nos bons vieux syndicats CGT, FO, CFDT, mais chut…

    • « N’hésitez pas à leur dire en direct à l’occasion d’un voyage, quand ils seront les seuls maîtres à bord. »
      Vous ne pouviez mieux confirmer la comparaison.

      • Seul maître à bord, le pilote de ligne dirige non seulement l’avion, mais également le personnel commercial qui est à son bord.
        C’est ainsi, que cela vous plaise ou non et quelle que soit la compagnie aérienne.
        Cela n’en fait pas les seuls maîtres à bord de l’entreprise qui les rémunère, mais ce sont des acteurs incontournables tant que les avions seront pilotés par des hommes.

        • Si ces gens si indispensables pensent vraiment que leurs conditions de travail sont si horribles, il y a mon cousin, pilote au chômage depuis 2 ans, qui serait ravi de les remplacer pour la moitié de ce qu’ils gagnent (il gagnait encore moins quand il travaillait, de l’ordre de 2200 brut par mois).
          Ces charognards ne s’arrêteront d’abuser du pouvoir de vie ou de mort que leur donne la loi que quand AF sera enfin morte.

        • « tant que les avions seront pilotés par des hommes. »

          Justement, les avions sont pilotés par des calculateurs.

          • Vous ( et d’autres ) êtes très péremptoire sur un sujet que vous ne maîtrisez pas et globalement méprisant sur les pilotes en général et ceux d’A.F. en particulier dont vous mettez directement en cause la capacité d’assurer la sécurité de leur appareil et de leurs passagers.
            Djihadistes, charognards, minables, collectivistes étatistes, irresponsables…
            Le nivellement par le haut, ce n’est pas encore gagné.

            • Quand on fait prendre le risque pour ses collègues de perdre leur emploi, on est beaucoup plus qu’un charognard, et je reste poli.

              Le SNPL ne signait-il pas à une époque les plans sociaux qui faisaient perdre leur job aux personnes bossant au sol ?

            • « Vous ( et d’autres ) êtes très péremptoire sur un sujet que vous ne maîtrisez pas »

              Que savez-vous sur mes connaissances sur les Airbus?

              Très vraisemblablement, n’importe quel ado aurait sauvé la situation du Rio-Paris.

              « vous mettez directement en cause la capacité d’assurer la sécurité de leur appareil et de leurs passagers »

              Vous êtes trop payé et impayable! C’est le nombre d’accidents sur AF ces dernières années qui met en cause leur capacité à assurer la sécurité.

              Allez raconter vos histoires à vos copains gauchistes, qui racontent que le low cost se fait au détriment de la sécurité (et le high ego alors?).

              Votre assurance déplacée est la principale raison du risque à voler sur AF.

    • Merci pour ce lien.
      Je lis une forte incompréhension de la réalité économique de l’industrie aérienne par le SNPL. Ce décalage de compréhension est mentionné comme étant de la désinformation.

    • « libéraux qui contestent le droit de grève »

      N’importe quoi. Ce que dénonce l’article (et de manière générale, les libéraux) c’est que le gouvernement se substitue d’autorité au management de l’entreprise pour négocier avec les pilotes, d’une part ; et d’autre part que l’état subventionne une entreprise mise en péril par des grèves.

  • Une honte. Moi ça fait des années que je ne prends plus cette compagnie les hotesses hautaines des pilotes trop payés toujours en grève. Il y en a marre et que l on soit client ou pas la France paye. Stop stop c est bon bandes de nantis.

  • Voilà un billet réellement absurde ! Inviter les lecteurs à boycotter la compagnie pour la couler après s’être plain quelques lignes plus haut que les pilotes allaient couler Air France. La personne qui a écrit ces lignes est-elle consciente de ce qu’elle dit ? Ce n’est pas avec des gens comme vous qu’on va rétablir l’économie Française. Je ne vous félicite pas.

    • Voilà un billet réellement absurde

      Non, puisque le gouvernement n’aurait pas du s’en mêler.

    • Ce n’est pas en sauvant la SNCM ou AF qu’on va sauver (et non rétablir) l’économie français.

    • l’économie française coule à cause des gouvernements, des syndicats, de la corruption des élus et la stupidité des « élites ». pas à cause d’un commentateur ou d’un post sur CP !

    • C’est effectivement absurde. Penser que les passagers ont besoin d’y être incités pour boycotter AF, c’est vraiment les prendre pour des crêpes.

    • Au point ou en est l’économie de la France, il n’est pas possible de redresser la barre;Alors, autant tout couler au plus vite afin de repartir des ruines avec des dirigeants capables et non des énarques nantis engraissés a vie par nos impots

    • OUI à l’euthanasie.

      Active.

  • Tout à fait d’accord, mais la direction d’Air France n’aurait jamais du céder sur Transavia-Europe!

    • Si nous étions dans une relation commerciale normale, vous auriez raison.
      Mais le « droit de grève » donne de fait un pouvoir absolu aux salariés sur la vie même de la société. Comme les associés n’ont aucun choix, comment pouvez-vous leur reprocher de faire la seule chose qu’ils peuvent pour ne pas perdre tout ce qu’ils ont ?

  • Cela fait dix ans que je n’utilise plus Air France, trop de grèves, trop de mépris du client, trop cher et un site Internet pourri.

  • SNCM, Air France, même combat…

    • Tout à fait. Les entreprises en déficit chronique devront tôt ou tard être purement et simplement liquidées, que la cause soit interne ou une pure inadaptation au marché. Quand on n’aura plus le choix pour cause de faillite nationale et tutelle du FMI, la question sera vite réglée.

  • bonjour ,vous m’avez fait peur ! j’ai cru d’abord que l’altitude des pilotes (et non l’attitude ) était en dessous de tout ! Parce que dès lors qu’un Airbus fera du rase-mottes j’allais dire à mon voisin (qui n’a pas internet ) de planquer ses vaches !

  • En réfléchissant un peu (mais c’est difficile pour un pilote et un collectiviste de droite ou de gauche), ledroit de grève se résume à quoi ?

    A la liberté de rompre unilatéralement un contrat librement consenti entre 2 parties.

    Bref, au droit de ne pas respecter ses engagements, bref à une Injustice flagrante, un vol pur et simple.

    Je vais chez le boulanger le matin, je lui prends une baguette pour un euros, mais je décide au moment de payer d’user de mon droit de greve de ne pas payer et je repars avec la baguette.

    Voilà ce que c’est que le droit de grêve, un vol pur et simple, une honte pour le pays des droits de l’homme…

    • Et depuis ce jour-là, dans notre village, eh ben on mange plus de pain, dit ! Il était boulanger !
      Fernand Raynaud.

    • Non, non… pas rompre, suspendre l’exécution du contrat.
      Donc le salarié ne bosse pas, le patron ne paye pas. Et ça se joue entre eux deux. Après, le truc inique c’est que le patron n’a pas le droit de vider le salarié qui ne reprend pas la boulot assez vite ou parce qu’il fait grève, alors que le salarié à le droit de virer son patron (démissionner) si celui ci ne cède pas à la grève.

  • Le système de retraite par répartition qui nous est « imposé librement » (disait un humoriste moquant le secrétaire général du parti communiste) est selon moi partiellement responsable de l’incurie des pilotes.

    Il y a fort à parier que les anciens sont les plus arc-boutés sur les privilèges.
    Or la faillite d’Air France ne remettra pas en cause leur retraite.

    S’ils avaient acquis cette indépendance par leur propre anticipation, ils auraient sans doute eu aussi la clairvoyance de comprendre l’évolution de leur métier.
    Et si leur retraite était dépendante de leur employeur, ils ne le mettraient pas en faillite.

  • Perso cela fait longtemps que je boycotte AF, leurs avions restent soit cloués au sol pour cause de grève, soit finissent au fond de l’océan (ou encastrés dans un hôtel) façon Malaysian Airlines.

    Après, et concernant le mouvement social des pilotes, c’est certes irresponsable mais je me suis bien marré en écoutant Valls condamner ce mouvement…On voit bien que les pilotes doivent voter UMP car quand c’est la CGT, l’UNEF ou autre machin gauchiste, la grève est formidable et encore plus quand c’est l’opposition qui est au pouvoir !

  • Personnellement, je ne prends plus jamais  » AIR CHANCE » (on part avec un peu de chance et on revient si on a de la chance »).

    Dans le cadre europeen, il existe foule de societes aeriennes serieuses !

    Hors de question de payer pour un service non-assure par des enfants gates !!!!!

    Quant a l’image du pays,…. elle deviendra meilleure quand ce groupe de minables fera faillite.

  • Quand je ne connais pas un sujet abordé sur Contrepoint, je m’informe et m’abstiens de tout commentaire…
    Lire de telles inepties (tant l’article que de nombreux commentaires, dont certains heureusement relèvent le débat, mais trop rarement) est indigne d’un site qui prône le « nivellement par le haut »….
    Pour tordre le cou à des affirmation proférées par des gens qui se prétendent « libéraux » :
    1.- comment pouvez vous soutenir une direction dont la majorité de ses membres est issue de la haute fonction publique et a fait amplement la preuve de son impéritie en moins de 5 ans, terme au bout duquel ils exportent leur capacité de nuire (et à se remplir les poches en passant) ailleurs?!? Alors que les pilotes dont la carrière et leur retrait est intimement liée à la performance de leur compagnie y passent plus de trente ans et ont une vision long terme des problématiques d’emploi?!? Les pilotes n’ont pas vocation à diriger l’entreprise (encore que ce soit le cas en Allemagne et aux États Unis, notamment, mais pas seulement…), ils sont en revanche fondé à exiger une bonne gouvernance…
    2.- comment expliquez vous qu’avec des pilotes aussi bien voire même mieux payés que ceux d’AF (benchmark sur toute une carrière incluant la retraite…), KLM gagne de l’argent pendant qu’AF en perd?! Rappelons à cette occasion que le coût du personnel navigant technique (incluant toutes formes de rémunérations, frais de sélection, de formation et de contrôle) représente environ 6% du prix d’un billet, dont certains sont moins chers qu’une course de taxi pour rallier les aéroports parisiens..
    3.- comment expliquez vous que cette grève est soutenue par le syndicat des pilotes de KLM (alors même qu’une des principales revendication du SNPL EST JUSTEMENT DE FAIRE RESPECTER LES PARTS DE MARCHE RESPECTIVES des 2 compagnies comme définies dans la constitution de la Holding?!!
    4.- comment expliquez vous que ce mouvement ait reçu le soutien des TOUS LES SYNDICATS de pilotes regroupés au sein d’ALPA, soit plus de 120000 pilotes représentés de par le monde, puis de tous ceux des compagnies faisant partie de l’alliance SKYTEAM (dont fait partie AF)?!?
    5.- comment pouvez vous incriminer un des rares syndicats français non inféodé à une confédération (dont la légitimité relève seulement des ordonnances de 1945, et certainement pas de leurs maigres adhérents, pour la plupart issus des rangs de la fonction publique), apolitique, siégeant dans diverses instances internationales visant à l’élaboration des règlements régissant l’Aviation Civile, et QUI NE VIT QUE DES COTISATIONS DE SES ADHÉRENTS ?!? Et qui face à l’incompréhension d’une direction et du gouvernement d’un pays autiste préfère interrompre une grève (dont le coût reste inférieur de moitié aux amendes infligées par la juridiction européenne à AF suite aux indélicatesses de ses dirigeants…) suivie par plus de 4 pilotes sur 5 sans même signer d’accord, après qu’on lui ait refusé la nomination d’un médiateur ?!?!?!? Les pilotes savent très bien qu’AF EST MORTELLE, mais apparemment ni la direction (qui a clairement provoqué le conflit avec le bureau SNPL AF qui depuis 2002 n’avait pas fait grève et privilégiait depuis une politique de cogestion, dont les accords à peine l’encre sèche n’étaient pas respectés…), ni le pays (qui la croit encore subventionnée par de l’argent public, ce qui n’est plus le cas depuis plus de 15 ans, au contraire de certaines compagnies étrangères qui volent sur notre sol…) et encore moins le gouvernement qui continue d’y placer ses pions ne l’ont compris…
    6.- le statut particulier du Commandant de Bord lui est conféré par les règlements de l’Aviation Civile transposant des Conventions Internationales : directement délégataire de l’autorité de la Direction Générale pour tout ce qui concourt à la réalisation de la mission, il est seul responsable sur le plan juridique, seul compétent en matière de sécurité aérienne assisté de son pilote à être dans l’avion avec ses passagers et donc directement concerné par le sujet… Comment croyez vous qu’un pilote non protégé par son syndicat, voire en CDD, ou pire en auto entrepreneur payé au vol, devant rembourser sa formation qu’il aura du se payer en exerçant un autre travail (et parfois même un troisième!!) sur ses repos, exercera-t-il son jugement en vol, et ses prérogatives face à des compagnies qui pour des raisons de coût ou de moyens au sol (souvent sous traités) lui livrent un avion non en état de vol, lui imposent un carburant ; voire le font rentrer de la destination en bus sur ses repos pour ne pas décompter de temps de vol retour et pouvoir le réengager en respectant la réglementation minimale OACI (cela se constate sur des Lowcost EUROPÉENNES…!!!)????
    7.- comment peut on admettre que l’European Aviation Safety Agency refuse d’adopter les règles d’emploi équipages de la Federal Aviation Agency, sachant que les américains ont libéralisé le ciel bien avant nous (1982), et constaté des dérives graves causant des accidents dès les années 90 les conduisant à mener des études scientifiques pour définir de nouvelles règles d’emploi ???
    8.- savez vous que ces règles d’emploi respectant les contraintes physiologiques ont été imposées à toutes les compagnies américaines transportant des passagers non par pur souci de protéger des vies mais parce qu’ils ont démontré que le surcoût en exploitation était largement compensés par les gains estimés par la diminution des accidents aériens (à noter que le coût induit d’un accident avion cargo étant inférieur, les compagnies ont obtenu que ces règles ne s’appliquent pas à leurs équipages … Jusqu’au crash d’un avion transportant de matières dangereuses sur des habitations?!…)
    9.- que des libéraux que vous prétendez être ne comprennent pas qu’AF, premier employeur d’IdF, soit contraint d’externaliser un emploi hautement technique pour survivre face à une concurrence internationale extrêmement vive induisant des pratiques déloyales voire illégales (faisant l’objet de nombreux rapports restés lettre morte auprès des gouvernements successifs continuant de considérer Air France comme sa vache à lait) est un problème majeur qui aura évidement des répercussions graves sur le bassin d’emploi (et en premier lieu les emplois modestes), sur les comptes sociaux et ceux de la Nation. C’est étonnant chez des gens normalement relativement avertis des problèmes économiques ; et qui devraient savoir que le problème de la France ce n’est pas ses pilotes ; mais sa gouvernance irresponsable depuis maintenant plus de 40 ans, tant au niveau de l’Etat que des entreprises du CAC40 aux mains d’un capitalisme dévoyé où connivence tient lieu de compétence, ayant réussi à déresponsabiliser la majeure partie des strates d’une société rongée par l’envie, la peur de l’avenir et la perte de confiance qui en découle …

    • « 1. comment pouvez vous soutenir une direction »

      Ca commence mal, je ne soutiens pas Air France, je suis impatient que la boite s’écroule, que le contribuable arrête de devoir la renflouer, et que le passager puisse enfin avoir à la place et notamment sur celles des lignes intérieures qui sont actuellement en monopole de fait, une compagnie dont le personnel se préoccupe de ses besoins et de lui donner satisfaction. Accessoirement, s’il était en plus aimable, ça ne gâterait rien.

    • Si c’est bien vrai ce que vous dites, pourquoi le seul moyen envisagé par les pilotes d’AF pour faire connaître tous ces problèmes est la grève. C’est vraiment dommage car on a rien pu entendre du tout.

      Si par exemple vous aviez fait grève de la veste ou grève de la casquette avec un site qui va bien et des vidéos sur youtube, peut-être que le public aurait pu avoir de la sympathie pour vous.
      A méditer peut-être ?
      Les français sont fatigués des grèves, je pense que la dernière chose dont ils avaient besoin était une supplémentaire. Le contenant compte autant que le contenu.

      Ensuite je noterais simplement deux choses concernant les pratiques des vols en Europe.
      Pourquoi les deux compagnies low cost sont si sûrs si les conditions qu’elles font subir à leurs employés sont si terribles ?
      Air France a un bilan bien mauvais en comparaison de EasyJet par exemple.
      Que je ne connais personne volant avec Air France, c’est une compagnie avec une réputation dégueulasse.
      Les dirigeants ne sont pas dans les cabines pour maltraiter les voyageurs, si ceux-ci ont une telle mauvaise expérience d’où cela peut-il bien venir.

      Pour le reste, je pense que beaucoup sont conscients des effets négatifs sur l’emplois en France des réglementations appliquées par l’état français. Simplement on a rien entendu de leur message et c’est au moins en partie à cause d’eux.

    • Les pilotes d’AF qui parlent de sécurité aérienne, sérieusement?

      Non mais tu t’es vu quand t’as bu?

      • J’ai bossé pendant un bon moment dans un aéroport : me souviens pas d’avoir vu un jour un pilote d’AF contrôler son avion.

  • Cela fait plus de 10 ans qs que je boycott cette compagnie pourrie, residu etatique d’un fantasme communisme ou les pilotes revent d’appartenir a la nomenklatura…
    Les reactions ici sont edifiantes: les pilotes sont incapable de prendre consciences qu’ils ne sont que des ouvriers specialises et ne merite pas plus de 3 fois le salaire d’un chauffeur de bus…un petit probleme d’ego qu’ils doivent entretenir dans l’entre-soi de bobos hors-sol.
    Ils semblent tous avoir oubliés que dans un pays libre et capitaliste, si le job ne vous plait plus, il n’y a qu’a demissionner et aller travailler ailleurs…
    Oui mais voila des « ailleurs » ou la soupe est aussi bonne qu’a AF, visiblement nos pilotes n’en trouvent pas, alors ils preferent tous nous pourrir la vie pour maintenir leurs avantages aquis.
    BREF, des anciens fonctionnaires basculer dans le prive mais qui raisonnent toujours comme de la fonction public classe A: suffisance, egocentrisme pretendant toujours agir « pour notre bien a tous » comme la CGT…
    GUILLAUME et consorts, von’avez rien a faire ici, vous n’avez meme pas le niveau suffisant en economie piur vous permettent de commenter: epargner le peu d’image qu’ils vous reste: taisez-vous…

    • +1000.

      S’ils ne sont pas contents, qu’ils se cassent chez la concurrence ou qu’il créent eux-mêmes leur compagnie aérienne où ils pourront faire chier le monde.

      Dans une entreprise, ce sont les propriétaires qui décident, pas les salariés.

  • Après avoir perdu les lecteurs notaires ou pharmaciens suite à un article avant hier, CP vient maintenant de perdre les lecteurs pilotes chez AF 🙂

  • Des djihadistes ?? Sors de ce corps Manuel on t’a reconnu..LOL

  • Le manque de discernement de mes « petits camarades » pilotes de ligne est effrayant !…

    Ils n’ont à aucun moment abordé le problème de fonds qui est celui du différentiel de charges sociales avec les autres compagnies européennes.

    Quand donc les syndicats pilotes vont-ils devenir lucides et courageux ?…

    C’est le même problème avec la direction de la compagnie nationale qui n’aborde pas cet aspect des choses et ne fait absolument aucune communication au public à ce sujet !…

    Dramatique !…

    http://euroclippers.typepad.fr/alerte_ethique/2014/10/gr%C3%A8ve-des-pilotes-le-diff%C3%A9rentiel-de-charges-sociales-avec-lallemagne-et-les-pays-bas.html

  • Haaaaaa je me rappelle d’ un retour de mission de 6 semaines dans la jungle africaine il y a deux ans.

    Arrivé à Paris CDG, 45 minutes à poireauter dans un hall parce que ce n’ était pas encore l’ heure du début du travail des chauffeurs de bus-navettes (pour prendre un vol interne, à l’ époque ou j’ avais encore la folie de résider en France).

    Contrôles de sécurité, la pagaille totale, le personnel dépassé par les évènements, les files d’ attente en chantier…. j’ ai réussi in extremis à sauter dans mon vol interne.

    Petit déj dans le vol interne, même pas de jus de fruits…

    Arrivé au « home airport », une heure d’ attente à cause d’ un problème technique de passerelle. Attente pendant laquelle je reçois un SMS : « nous sommes désolés mais nous avons légèrement égaré vos bagages. Air France ».

    Au bureau des bagages perdus, on me dit que le bagage sera livré « en début d’ après-midi », il le sera finalement à 17h…. c’ est clair qu’ après 6 semaines de jungle, je n’ avais que ça à faire, attendre mon bagage chez moi sans bouger trop loin !

    Au total, sur ce trajet, les années qui ont suivi, mes bagages auront été perdus 75% (SOIXANTE-QUINZE POUR CENT) du temps. Et on voit fleurir sur les réseaux sociaux, les statuts de gens dans le même type de job que vous : « fuckin Air France, ils ont encore perdu mes bagages » ou « Air Chance a encore frappé, bagages perdus »….

    Comme tout le monde, je les boycotte maintenant.

    La mort de cette compagnie de mouise est programmée. Elle sera sauvée à coup d’ argent public jusqu’ au point de rupture… comme d’ hab. Merci les CON-tribuables !

    Abolir le droit de grève, et basta, rien d’ autre ne fonctionnera dans ce pays.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
1
Sauvegarder cet article

Par Thomas Renault.

Le taux de syndicalisation correspond au rapport du nombre de salariés membres d'un syndicat sur le nombre total de salariés. Si l'on observe l'ensemble des pays membres de l'OCDE, la France est le deuxième pays avec le plus bas taux de syndicalisation, juste devant la Turquie, avec un taux de syndicalisation de seulement 7,8 % (voir graphique plus bas).

Taux de syndiqués et taux de chômage

En théorie, on pourrait alors se dire qu'un taux bas de syndicalisation devrait être synonyme de davantage de flexibilit... Poursuivre la lecture

Les vacances de Jean-Michel Blanquer à Ibiza ne passent pas. Selon Mediapart, c’est de ce lieu de villégiature en Espagne que le ministre de l’Éducation nationale aurait annoncé la modification du protocole sanitaire à la veille de la rentrée, provoquant colère et indignation des syndicats et des opposants.

À quelques jours de l’appel à la grève lancé par FSU, CGT Educ'action, FO et SUD Éducation, ainsi que la FCPE, première organisation de parents d'élèves, cela pourrait être fatal pour sa réputation politique, au même titre que les h... Poursuivre la lecture

Par Loik Le Floch-Prigent.

La lutte contre les monopoles a hanté des générations, du Parti communiste français à tous les économistes libéraux.

Pour les uns le monopole c’est le mal car il est capitaliste, mais dans le secteur public il représente le bien commun. Pour les autres la concurrence est synonyme d’efficacité, de liberté, de respect du consommateur… et de baisse des prix !

La création de l’Union européenne a été placée sous le signe de la nécessité de la concurrence. Toutes les tentatives de concentration indust... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles