Hollande en Irak

contrepoints 675 Hollande Irak

contrepoints 675 Hollande Irak

Vision difficile à supporter : BHL accueillant Sarkozy devant le théâtre où se joue sa pièce « Hôtel Europe ». Le couple fatal qui a déstabilisé la Libye et tout le nord-Sahel avec la suite, guerre au Mali, en RCA jusqu’au Nigeria. Une guerre gagnée par les forces conjointes britanniques et françaises  avec l’aide décisive de la logistique américaine.

Hollande remet ça. Les escadrilles 12-F et 17-F sont prêtes à rejoindre le De Gaulle. Aucune leçon tirée des guerres d’Orient depuis 10 ans, aucune vision politique à terme : on ne pourra qu’affaiblir pour un temps les islamistes en oubliant que certains sont passés par la maison : dans nos banlieues (900 volontaires partis), dans nos élections (Parti Ennhada Tunisien plébiscité en France) et surtout aussi dans nos banques et notre économie. Ce sont le Qatar et l’Arabie qui ont financé les islamistes de Syrie et donc d’Irak et qui nous demandent maintenant d’intervenir, malgré leurs armées pléthoriques qui devraient, en toute logique, se charger du boulot concernant des membres de la Ligue des Pays Arabes. Des avions qataris ont récemment et discrètement  appuyé certaines factions libyennes.

D’autre part, les capacités techniques militaires de la France sont limitées, essentiellement pour des raisons budgétaires (les dépenses d’opex 2014 ne sont pas provisionnées), et ne feront que pâle figure à côté des armadas yankees. Et après ? Quand le Président Hollande se décidera-t-il à nous dévoiler sa vision sur les années, sur 10 ans, de ce beau retour de la France dans le merdier proche-oriental ?