Prohibition : le drame de l’immigration

L’opposition à l’immigration est en grande partie irrationnelle, les immigrés ne sont pas un poids pour l’économie.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
immigrés credits Minnesot historical society (licence creative commons)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Prohibition : le drame de l’immigration

Les points de vue exprimés dans les articles d’opinion sont strictement ceux de l'auteur et ne reflètent pas forcément ceux de la rédaction.
Publié le 30 août 2014
- A +

L’opposition à l’immigration est en grande partie irrationnelle, les immigrés ne sont pas un poids pour l’économie. Combien de drames faudra-t-il encore pour qu’on lève les tabous sur le sujet ?

Par Emmanuel Bourgerie.

immigrés credits Minnesot historical society (licence creative commons)

Pendant qu’Arnaud Montebourg continuait de gesticuler pour tenter d’exister, 260 migrants sont morts en essayant de traverser la Méditerranée la semaine passée, a révélé The Guardian. Je voulais en parler parce que je pense qu’il serait intéressant de préciser que ce sont 260 décès qui n’étaient absolument pas nécessaires et qui sont la conséquence directe de la xénophobie constante de nos politiques depuis les dernières décennies.

Alors que j’ai déjà expliqué que l’opposition à l’immigration est en grande partie irrationnelle, que les immigrés ne sont pas un poids pour l’économie, bien au contraire, je pense qu’il serait bon de remettre les choses en perspective :

Nous (collectivement) avons mis en place un système légal pour interdire aux immigrés de venir parce que nous avons peur de voir notre petit confort bourgeois remis en question par des gens qui ont moins que rien pour vivre, la plupart du temps sans aucune raison rationnelle. Ces barrières légales n’ont eu pour effet que de transformer l’immigration légale en immigration clandestine, ce qui fait courir des risques inconsidérés à des innocents prêts à risquer leur vie pour traverser la Méditerranée.

Chaque année, plus de 900 personnes meurent en moyenne, et 2014 pourrait être une année record, avec plus de 500 morts cumulés dès le mois de juillet. J’entends déjà les cyniques dire que c’est le prix de la préservation de notre très (cher) modèle français.

Désolé du peu, mais les Éric Ciotti et autres frontistes peuvent bien aller se rhabiller. Il va falloir des arguments plutôt solides, documentés, revus et soutenus par des nombreux économistes, avec des chiffres établis pour montrer que l’immigration a des effets si négatifs qu’un millier de cadavres dans la Méditerranée chaque année est un moindre mal. La réalité en est bien éloignée, même les économistes les plus sceptiques vis-à-vis de l’immigration reconnaissent que l’impact négatif est marginal.

La prohibition n’a jamais marché. La loi ne fonctionne pas pour refréner les mouvements de foule. Le meurtre et le vol sont interdits, et ces interdictions sont appliquées et respectées, parce tout le monde s’accorde pour dire que le vol et le meurtre sont des choses immorales. Mais quand l’État tente de prohiber ce que les gens font naturellement, que ce soit moral ou immoral, que ce soit nécessaire ou non, la loi ne pourra jamais les en empêcher.

Tout comme la prohibition de l’alcool a été un cuisant échec au vingtième siècle, tout comme la prohibition des drogues est un cuisant échec, tout comme tenter d’interdire la prostitution ou le sexisme sont des efforts voués à l’échec, vous ne pouvez pas utiliser la loi pour barrer la volonté des peuples. Que vous le vouliez ou non, que ça vous plaise ou non, l’immigration est une fatalité. On peut accompagner ce mouvement et en faire une chance, ou on peut tenter vainement de s’y opposer et créer de toute pièce un problème qui n’existait pas.

La réalité est que nous n’acceptons pas de devoir nous remettre en question, nos habitudes, nos modes de vie bien installés, et que nous préférons fermer les yeux sur la mort d’innocents qui voulaient juste avoir la même chance et les mêmes droits que nous. Si vous préférez garder vos privilèges acquis au prix de la vie d’innocentes personnes, ils ne sont pas le problème, mais vous l’êtes.

La liberté de mouvement est un des droits les plus fondamentaux des individus, l’interdire est tout autant illégitime. Priver des milliers de personnes d’une liberté aussi fondamentale ne saurait se faire sous l’impulsion de peurs irrationnelles, et la mort tragique de dizaines d’innocents devrait nous rappeler avec violence que nos petits caprices peuvent avoir de lourdes conséquences.


Sur le web.

Avertissement de modération : Les commentaires à caractère xénophobe, raciste ou antisémite ne sont pas tolérés sur Contrepoints et déclencheront des bannissements.

Voir les commentaires (49)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (49)
  • 260 clandestins morts (s’ils viennent en France, en règle avec un visa, c’est des immigrants, s’ils viennent en fraude c’est des clandestins).

    En 2013, en France 414 SDF sont mort dans les rues en France !, et y’a pas la guerre.

    Vous allez les loger ou vos migrants ?

    Si c’est pour remplacer les églises par autre chose, je dis non.

  • Je ne vois rien dans votre article qui démontre que l’immigration soir bonne pour la France, ni son contraire. Un coup de plume dans l’eau qui ne laissera guère de trace sur le papier!

    • bonjour Frédéric BUONO, c’est pourtant la négation de la véritable situation ; Car pour son immigration la France à particulièrement choisi les populations les plus incapables de gagner et de produire leur pain (ou quoi que ce soit d’autre) de se conduire en citoyens respectueux des lois ,des us et coutumes d’une civilisation dans laquelle ils ne sont pour aucune part .
      Et je vous fais grâce des milliards de déficit dus à un assistanat forcené ,principale cause de migration opportuniste .

      • Un article un peu moins partial, et beaucoup plus argumenté, aurait pu par exemple tenter de démontrer matériellement que vous ou Mitch un peu plus bas êtes dans l’erreur.
        A l’évidence ce n’est pas le cas.
        Comme son étiquetage le rappelle au dessus du titre, l’article d’Emmanuel Bourgerie est une « opinion » 😉
        Opinion creuse, s’il est besoin de le préciser, quand on constate qu’aucun des thèmes évoqués dans les commentaires n’est abordé factuellement!

  • Vous parlez de « droit des peuples » … mais de quel peuple parlez vous au juste ? Pas du peuple français de toute évidence !

  • Si j’ai bien compris votre article : vous êtes pour l’abolition des frontières ? Connaissez vous un pays ayant mis en place une telle « politique » . Poussons votre logique au bout : abolir les frontières c’est abolir le territoire , donc le pays , donc le principe de nationalité et de culture . C’est un point de vue , je l’entend . Le problème c’est que tout comme les 35h , je doute fort que les autres pays mettent cette idée en pratique…. mais bien sûr il n’est pas interdit de rêver, les rêves de cette sorte , mis en pratique, tournent au cauchemar sanglant .

  • L’immigration n’à peut être aucun impact sur le plan économique, mais ceux qui vivent dans les quartiers difficiles, qu’un bobo comme Bougerie ne connaît pas, en ont assez de supporter une immigration violente et peu civilisée qui refuse de s’ assimiler.

    Le problème est là, et nul part ailleurs : l’assimilation.

  • L’immigration est bonne seulement si elle constitue un apport de  » paire de bras  » cependant dans la situation actuelle l’absence d’emplois , la difficulté d’intégration et les conflits sociaux interne rendent cette sacro-sainte immigration moins angélique . On ne peut nier qu’il y a beaucoup de gens originaire d’Afrique qui ramassent des fraises dans le sud ( exemple comme un autre ) dans le cadre d’un contrat . Cependant leur arrivé massive ne s’explique que part notre générosité social , dans leur pays d’origine ils sont considéré comme la lie de leurs sociétés et c’est dans l’ordre des choses qu’ils deviennent un problème une fois chez nous .
    Si on ajoute dans cette équation l’état de la France actuellement le résultat navrant de l’immigration devient évident : des gens ayant besoin d’un nouveau départ arrivent dans un pays qui a besoin d’un nouveau départ .

    • Les paires de bras seront de plus en plus robotiques. Travail 24/24, 365/ 365, pas de grêve, pas de syndicat, pas de comité d’entreprise, pas de prudhomme, pas de prime, pas d’exigences religieuses extravagantes.. Les ouvriers c’est finit..

  • « Que vous le vouliez ou non, que ça vous plaise ou non »
    Ca c’est un argument percutant 🙂

    • Mr Bougerie nous démontre de jour en jour qu’il est un constructiviste et cette phrase en est un exemple parlant. Venant d’un soi-disant ex de EELV ce n’est pas étonnant.

      Et bien sûr à aucun moment il ne parle des aides sociales qui elles seules sont à l’origine de l’immigration pauvre. Bah oui, c’est pas bisou de remettre en cause les aides.

      J’ai dit immigration pauvre, pas immigration économique. Un immigré économique vient pour travailler et subvenir à ses besoins, pas pour être un parasite.

      Contrepoints, on a beau être pour la diversité, tu pousses un peu…

  • peut être cet home a beaucoup de place chez lui .
    quant on voie tous les français qui partent , créer et travailler ailleurs ,et tout ces clandestins que nous laissons entrer, qui ne nous apportent rien , a part de la misère . l’économie du pays est pas prête de se relever . il vit en irlande , l’immigration irlandaise n’a rien a voir , en irlande on est encore en irlande , en france on est plus en françe .

    • Il est clair en suivant l’évolution de Contrepoints que la rédaction, au fond, compte sur l’immigration pour ronger le socialisme de l’intérieur et accélérer l’avènement d’une société libérale.
      Espérons qu’ils aient raison mais je trouve que c’est quand même un parie risqué …

  • Le problème de l’afflux massif des populations africaines vers le nord est important, les assaut contre le rideau de barbelés qui entoure ceuta par paquet de plusieurs centaines rappelant les stratégie militaire du moyen age sont impressionnantes.

    Cependant, j’attends la RÉCIPROCITÉ des pays avec les quels se font les échanges (ici, échange de main d’œuvre? ) :
    Qu’ils garantissent la sécurité des européens qui s’ installent en Afrique.
    Pour la citoyenneté: qu’on applique des lois équivalente au pays d’envoie: par exemple; attendre la 3ème génération de résidents ( + se déclarer d’une des religion officielle autorisée ) avant de pouvoir demander la nationalité.
    Pour le droit de vote, ne l’accorder qu’a des gens qui en ont l’expérience dans leur pays d’origine. ( donner le droit de vote à des gens qui restent passifs face à des dictatures me semble naïf )
    Conclusion :
    En plus, si on exigeait cela des pays de départ, les gens auraient moins envie de les fuir …
    Il y a à manger pour tout le monde en Afrique: les plus grosses réserves de terres arables sont là-bas.

  • Tant que nos lois sociales engendrent le dépouillement des moyennement riches ( pas des très riches) au profit des pauvres (ou percus comme tel), l’immigration sera un poids qui ralentira l’epargne et l’investissement donc la création de richesse. L’immigration peut etre une richesse si les immigrés sont obligés de bosser pour survivre et s’ils ne peuvent pas compter sur une rente automatique qui sert à acheter leurs votes.

  • Les français font de petits caprices, ils refusent de remettre en question leur mode de vie par égoïsme et xénophobie et préfèrent laisser mourir les immigrés qui veulent juste avoir la même chance et les mêmes droits qu’eux…
    Un petit effort de diffusion de cet article et le F.N. gagne au moins 10 points…

    • Erreur… Les idées du FN c’est de fermer les frontières. Mon idée à moi c’est de fermer le robinet à pognon. Vos immigrés ne veulent pas tous « la même chance et les mêmes droits que [les francais de souche] » Certains veulent la sécurité sociale payée par les dessouche, le RSA payé par les dessouche, les HLM payés par les dessouche, et pour certains, les mosquées payées par les dessouches etc…

      La plupart des gens n’ont rien contre les immigrés en général mais contre les pique assiètes. Or notre système socialiste actuel attire les pique assiète. En taxant à outrance, repousse ceux qui sont entreprenants et travailleurs et qui savent que leur pognon leur sera soustrait, et on attire les branleurs et les parasites. Une politique sociale ne peut pas être autre chose qu’une politique de fermeture du pays. Fermeture du commerce pour éviter le « dumping social » de produits moins chers, fermeture des frontière pour éviter la prédation de subventions par les immigrés en meme temps que la concurrence à la baisse sur les salaires, fermeture monétaire pour éviter la concurrence de monnaies plus stables et non politisées donc souvent moins inflationnistes.

      La fermeture des frontières est une NECESSITE pour notre modèle social actuel. Je suis entièrement pour l’ouverture des frontières en grand à l’immigration, mais uniquement quand aura fait le travail en amont nécéssaire: Fin de l’obligation de cotiser à la sécu, fin du RSA, fin de l’obligation à cotiser à l’assurance chomage d’Etat, fin de la CMU, fin de l’éducation gratuite, fin des subventions aux transports, fin des aides aux familles nombreuses (on fait des gosses quand on peut les nourrir et pas avant), fin du RSA, vente des HLM, fin du « droit au squat » accordés aux locataires qui payent pas leur loyer.

      Quand on aura mis fin à tout ce qui attire les branleurs et les profiteurs, déjà, les dessouche auront moins le sentiment d’être les dindons de la farce de l’immigration. Quand on aura rendu leur pognon actuellement accaparé par l’Etat, aux résidents, ceux cis seront bien plus enclins à aider leur prochain, sans se dire que c’est le boulot du fonctionnaire qu’ils payent à prix d’or. Avec le socialisme et l’Etat providence, on a nationalisé la générosité et la solidarité. Et donc celle ci marche aussi bien que la sécu: Mal.

      @Carredas: Vous etes assez impayable: C’est aux francais de remettre en question leur mode de vie alors que ce sont les immigrés qui veulent venir? Donc si je vous suis bien, on peut dire que la colonisation c’était bien en fait, et que ca n’a foiré qu’a cause du fait que:

      « Les africains font de petits caprices, ils refusent de remettre en question leur mode de vie par égoïsme et xénophobie et préfèrent laisser mourir les colons qui veulent juste avoir la même chance et les mêmes ressources naturelles qu’eux… »

      Vous etes partial, mauvais argumentateur, puéril, incohérent, en contradition permanente avec vous même, superficiel, dogmatique, simpliste et hargneux. En clair votre prose ressemble à celle d’un gamin de 16 ans arrogant qui la maturité d’un collégien de 13 ans. Merci pour votre apport à la conversation. Effectivement, avec des contradicteurs comme vous le FN a de beaux jours devant lui.

  • Immigration libre + etat providence+SMIC= Boom à terme …

    +Etat providence car: il est parfaitement rationnel pour le genre de migrant qui traverse la méditerranée de venir, grâce à l’état providence il vivra très mal (de notre point de vue) mais infiniment mieux que dans ses rêves les plus fou dans son pays d’origine.

    +SMIC: car la loi française sur le sujet favorise tres fortement une immigration « de mauvaise qualité » et quand on confronte ça à un salaire minimum très élevé … ils ont peu de chance de s’en sortir légalement.

    « Si vous préférez garder vos privilèges acquis au prix de la vie d’innocentes personnes, ils ne sont pas le problème, mais vous l’êtes. » c’est une blague de lire ca sur un site liberal … j’ai vraiment l’impression d’avoir volé mon niveau de vie sur le dos de ces gens

  • J’aimerais bien que Contrepoints nous épargne de telles âneries !

  • Je ne comprends pas.

    L’article n’est qu’un coup de gueule moralisateur, tel une mère à son enfant quand celui-ci fait une bêtise?
    Je n’arrive pas à trouver un seul argument pour appuyer les dires exprimé ici. Ils nous demande juste de le croire sur parole, d’oublier notre propre avis car de toute façon nous avons semble t-il tort si on pense ne serait-ce qu’un peu différemment.

    Il n’ouvre pour le coup aucun débat, il pose sa vérité comme universelle, sans même défendre avec un argumentaire minimum celle-ci. Sans mettre en parallèle les autres pays, les causes ou même parfois le simple fait que des migrants ne font que transiter sans vouloir rester en France.

    Avant d’accuser le lecteur d’être un meurtrier, d’être le problème, il serait sage d’avoir de quoi le convaincre un minimum avec des faits et preuve logique, autre que par la moral. Au risque de le braquer et que celui-ci ne ferme l’article au milieu en pensant que l’auteur est déconnecté de la réalité et arrogant.

    Ce n’est pas au immigrant de dire qu’il veut venir dans un autre pays, c’est au pays de dire si il peut l’accueillir. C’est une règle basique et de bon sens. Aucun pays n’a malheureusement une capacité et de structure suffisante pour accueillir une flux d’immigration sans aucune limite.

    Au final, ce n’est pas l’immigration le problème, c’est l’important flux des migrants, qu’on n’a pas la capacité d’absorbé, et qu’on est obligé de limiter.

    • « il pose sa vérité comme universelle, sans même défendre avec un argumentaire minimum celle-ci. »

      Bah non, pourquoi amener des éléments au débat, il n’est pas venu pour ça mais pour vous dire comment penser.

  • Si Mr le french libértarien de goche avait une vrai pensée liberale, il aurait déjà compris que le choix appartient à tout être humain conditionne par son libre arbitre. Exposer sa vie en montant dans un bateau de fortune bondé ne respectant aucune sécurité de base, c’est un choix idiots que peu de gens un minimum sensé aurait fait. C’est démontrer le peu de respect que l’on a de soit même et de sa propre vie. Ce drame en est un , malheureusement, mais la responsabilité incombe au capitaine, passeur et passagers. Ce sont des contrats moraux passes entre eux et certainement pas avec le pays de destination. Faites un petit tour sur Ellis Island pour entrevoir ce que nombres de migrants en d’autres temps et pour d’autres populations ont aussi enduré avant de jeter l’opprobre sur le continent qui vous a donné vos titres de noblesse. La seule intégration qui vaille dans toutes les migrations à travers les âges et le monde est: le travail… Bonne pêche.

  • Dans des pays ayant l’immigration dans leurs ADN et avec un état providence pas trop excessif (comme l’Australie, le Canada ou les USA) l’immigration est indéniablement un grand atout.
    Dans des pays comme la France c’est plutôt un poids, car elle n’attire pas toujours des gens voulant travailler dur mais des gens voulant profiter des aides de l’état.

    Donc en France l’immigration devrait être limité, à 50 000 immigrés maximum et avec priorité sur les plus diplômés et compétents.

  • La liberté d’immigrer et d’obtenir les droits politiques dans une communauté n’a jamais été un droit fondamental, nulle part, jamais dans l’histoire. Les USA imposaient des conditions drastiques aux immigrés qui devaient se prendre en charge eux-mêmes et s’assimiler (beaucoup sont repartis). Même chose pour les migrations en Europe au 19ème siècle.

    L’immigration actuelle pose des problèmes en matiére d’économie, de sécurité, d’adhésion à un socle de valeurs communes, de civilisation. Tout ça est passé par pertes et profits par l’auteur qui se paient la tête de ses lecteurs en parland de « peurs irrationelles ».

    • Je crois que c’était dans une émission C dans l’air:  » tout le monde a le droit de sortir de chez soi » !
      Sans doute mais cela ne donne pas celui d’entrer chez d’autres ! En tous cas, ces autres ont le droit,eux,de ne pas accepter ! Mais une sorte de bondieuserie laïque a pris notre monde, par quelle fatalité ?

    • Et beaucoup plus sont restés, et au final ça s’est pas si mal passé, leurs descendants étant parfaitement américains.
      De plus vous avez faux : les cubains ont juste à poser un pied en territoire US pour y être accepté, ce qui en a attiré des tonnes, et la communauté cubaine aux US est prospère et éduquée ^^

      • Ca servait surtout faire ch… Castro. Faites un sondage aux USA et demandez aux ricains s’ils préfèrent des immigrés anglais ou cubains par exemple…

  • Histoire de recentrer le débat, mettez-nous uns belle photo du 93, genre Montreuil-Mali, ou de Lampedusa, au lieu de la gentille estampe ci-dessus, choisie ,bien sûr au hasard?

  • L’immigration n’est pas une chance.

    On est au 21 ième siècle. L’avenir c’est les robots et les usines entièrement automatisées. Un robot, produira plus de richesses que 1000 ouvriers. Biensur que l’immigration est un pois pour l’économie. Il faut les nourrir, les loger, les soigner, les subventionner pour qu’ils puissent prier avec notre argent en nous accusant de racistes. Ce sont des gens qui votent, qui votent pour obtenir des privilèges qui pèsent sur l’économie, qui votent pour réduire nos libertés

    Qu’il y ai 500 morts n’a rien à voir avec le fait que l’immigration soit interdite ou pas. C’est une question de technique de navigation. C’est comme les accident de Chasse et les accident de voiture, le fait que ce soit légal n’empêche pas les morts.

    On ne vole pas et on ne tue pas parce que c’est immoral, mais parce que si on le fait on est puni.

    Sur le fond je suis d’accord avec l’idée que la Libre circulation est un droit fondamental. Dans une société Panarchiste c’est possible.

  • Cela fait plus de vingt ans que des clandestins meurent ou se noient le long des côtes de l’Afrique (on parle quand même de 10000 par an), dans l’Atlantique ou dans la Méditerranée. Ces décès ne sont pas « la conséquence directe de la xénophobie constante de nos politiques », puisque ces gens meurent largement avant d’avoir eu contact avec nos côtes européennes. Tout au plus, nos états font des efforts massifs pour essayer d’en sauver le plus possible. D’un autre côté, les efforts des associations pour faire la promotion de l’immigration sauvage (RESF, EELV,..) et qui sont les vrais responsables de cette hécatombe, pourraient volontiers être poursuivies pour crime contre l’Humanité.

  • Accusation mensongère et calomniatrice de la part de l’auteur !

  • « L’opposition à l’immigration est en grande partie irrationnelle, les immigrés ne sont pas un poids pour l’économie. Combien de drames faudra-t-il encore pour qu’on lève les tabous sur le sujet ? »

    Juste : LOL !
    Revenez en France, ou alors en Seine-Saint-Denis.
    Vous pourrez réécrire votre texte.

    « Que vous le vouliez ou non, que ça vous plaise ou non, l’immigration est une fatalité. »

    Dans votre tête, et seulement dans votre tête.

    • La fatalité ne se montre pas d’avance, seulement quand elle est arrivée !
      Fatalitas ! c’est quand tout est fini !
      Ce sont les opportunistes qui courrent après ce qu’ils désirent !

  • Impressionnant.

    Je parcours contrepoint sur des sujets variés pour faire progresser mes pensées systémiques.

    Je suis déçus de ne trouver dans cet article aucune justification des propos avancés.

    Je suis relativement étonné de constater que 100% des commentaires sont opposés à cet exposé.

    Je me demande, en conséquence, quelle proportion des êtres humains peut partager de telles idées parmi les accueillants.

    • Contrepoints fait ça exprès pour faire travailler notre esprit critique sur le libéralisme, c’est des pièges pour être sûr qu’on ne va pas se faire embobiner par le premier socialiste venu. 🙂

  • l’immigration libre est une utopie tout comme une société sans état, l’abolition des frontières,……une belle utopie, certes mais une utopie qui ne sera jamais une réalité. je suis libéral et le libéralisme pour moi c’est aussi être réaliste et pragmatique (ce qui différencie les libéraux des libertariens qui eux sont des utopistes)

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

La guerre est une spoliation et les sanctions économiques sont une spoliation légale. Elles privent des gens, qui n’y sont pour rien, de leur projet de vie, de leurs libertés, de leur propriété, de leur personnalité. « Personnalité, Liberté, Propriété, — voilà l’homme. » Frédéric Bastiat, La Loi(1850), écrivait Patrick de Casanove, dans Contrepoints le 17 mars 2022.

Les Russes et les Ukrainiens, qui ne sont pour rien dans la guerre engagée par Vladimir Poutine en Ukraine et à laquelle l'attitude de Zelensky n'est pas étrangère sont att... Poursuivre la lecture

Après avoir précédemment abordé la place de la prostitution dans l’Histoire, sa sociologie et son environnement législatif, il convient dans cet article de repenser la réflexion autour du fait prostitutionnel.

Disposer de son corps, un droit encore à conquérir

Le fait de disposer de son corps signifie en être le propriétaire, pouvoir en faire ce que l’on souhaite dans les limites de la propriété du corps d'autrui. Ce droit à la libre disposition de son corps a été le combat mené par le féminisme ayant conduit à la loi de 1975 sur l’IV... Poursuivre la lecture

Bien que l’on puisse observer ici et là des candidats parlant de la prostitution, dans un contexte marqué par des pensées radicales dont le néoféminisme, l’absence de débat et de discussion autour de la prostitution paraît surprenant. Pourtant, la prostitution et la dignité des personnes prostituées et des travailleurs du sexe ne doit pas être un non-sujet.

Brève histoire de la prostitution

L’Histoire nous enseigne que la prostitution est aussi vielle que l’humain. En effet, 3000 avant Jésus-Christ en Mésopotamie, on trouve déjà des ta... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles