Prison secrète : le jugement rendu par la CEDH est une « honte » pour la Pologne.

Pologne - Prison secrèteLe jugement de la Cour européenne des droits de l’homme concernant l’affaire de la prison secrète de la CIA est tombé ce jeudi.

La Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) à Strasbourg considère que la Pologne « n’a pas mené sérieusement l’enquête » et « n’a pas empêché la torture et les traitements inhumains ».

C’est un fardeau pour notre image mais aussi financier, a reconnu la directrice du Service de presse de la Présidence de la République Joanna Trzaska-Wieczorek. Elle a ajouté que c’est « honteux » pour la Pologne.

Les juges ont considéré unanimement que la Pologne a violé e.a. l’interdiction de torture et de traitements inhumains. Si les tortures infligées l’ont bien été par des agents américains et non polonais, la Pologne a « en pratique facilité tout le processus et créé les conditions nécessaires à sa mise en oeuvre, sans rien faire pour l’empêcher ».

« Le Gouvernement actuel a tout fait pour protéger la Pologne dans cette procédure. Il faut poser les questions à ceux qui étaient au pouvoir et donc responsables des décisions prises à l’époque », a déclaré Joanna Trzaska-Wieczorek. Elle a ajouté que ce jugement est une « honte » pour la Pologne. Au titre de dommage moral, la Pologne doit verser 230.000€ à deux requérants pour les tortures subies.

Les autorités polonaises ont trois mois pour demander un nouvel examen du dossier devant la Grande chambre de la CEDH, ce que la Cour n’est toutefois pas tenue de leur accorder.

 Source : TVN24