Prison secrète : le jugement rendu par la CEDH est une « honte » pour la Pologne.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Prison secrète : le jugement rendu par la CEDH est une « honte » pour la Pologne.

Publié le 24 juillet 2014
- A +

Pologne - Prison secrèteLe jugement de la Cour européenne des droits de l’homme concernant l’affaire de la prison secrète de la CIA est tombé ce jeudi.

La Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) à Strasbourg considère que la Pologne « n’a pas mené sérieusement l’enquête » et « n’a pas empêché la torture et les traitements inhumains ».

C’est un fardeau pour notre image mais aussi financier, a reconnu la directrice du Service de presse de la Présidence de la République Joanna Trzaska-Wieczorek. Elle a ajouté que c’est « honteux » pour la Pologne.

Les juges ont considéré unanimement que la Pologne a violé e.a. l’interdiction de torture et de traitements inhumains. Si les tortures infligées l’ont bien été par des agents américains et non polonais, la Pologne a « en pratique facilité tout le processus et créé les conditions nécessaires à sa mise en oeuvre, sans rien faire pour l’empêcher ».

« Le Gouvernement actuel a tout fait pour protéger la Pologne dans cette procédure. Il faut poser les questions à ceux qui étaient au pouvoir et donc responsables des décisions prises à l’époque », a déclaré Joanna Trzaska-Wieczorek. Elle a ajouté que ce jugement est une « honte » pour la Pologne. Au titre de dommage moral, la Pologne doit verser 230.000€ à deux requérants pour les tortures subies.

Les autorités polonaises ont trois mois pour demander un nouvel examen du dossier devant la Grande chambre de la CEDH, ce que la Cour n’est toutefois pas tenue de leur accorder.

 Source : TVN24

Voir le commentaire (1)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (1)
  • Parfaitement ,une honte! En plus d’etre contre -productives ce genre de « méthodes » n’est pas efficace et font perdre un temps précieux aux enqueteurs…Et de surcroit pronfondément anti américaines!

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Les regards sont braqués cette semaine sur la Pologne et en particulier sur son président Andrzej Duda. Ce dernier subit des appels le pressant d'opposer son veto à la promulgation d'une nouvelle loi qui interdirait à des entités non européennes d'être propriétaires d'entreprises de médias du pays.

Un projet de loi sur les médias étrangers qui divise

Le projet de loi a suscité des réactions de l'Union européenne, des États-Unis ainsi que de nombreux Polonais, dont certains ont manifesté contre ledit projet de loi le week-end dernier.Poursuivre la lecture

Par Alexandre Massaux.

Le président Emmanuel Macron a rencontré le Premier ministre hongrois Viktor Orban. Ce dernier assure actuellement la présidence tournante du groupe de Visegrad (Pologne, République tchèque, Slovaquie et Hongrie) et a invité le président français à participer au sommet de ce groupe. On assiste à une opération de séduction mutuelle entre les deux dirigeants.

Un rapprochement sur fond de souveraineté européenne

Si Macron a pointé les exigences européennes en matière d’État de droit et de respect des valeurs ... Poursuivre la lecture

Par Lawrence W. Reed. Un article la Foundation of Economic Education

Lorsque l'union entre la Norvège et la Suède s'est dissoute pacifiquement en 1905, la Norvège s'est mise en quête d'un roi. Son Parlement a offert la couronne au prince Carl du Danemark, qui a déclaré qu'il ne l'accepterait que si le peuple norvégien approuvait, ce qu'il a fait, par un vote populaire de 79 % contre 21 %. Le Parlement l'a alors élu officiellement roi de Norvège.

Carl prend le nom de Haakon VII et règne pendant 52 ans, jusqu'à sa mort en 1957. C'... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles