Décret « fait maison »

Décret fait maison (Crédits : René Le Honzec/Contrepoints.org, licence Creative Commons)

Le regard de René Le Honzec.

img contrepoints474 décret fait maison

Encore ces merveilleuses idées de nos crânes d’œuf (élevage en batterie) pétris de bonnes intentions au départ pour favoriser la « vraie » cuisine, celle du terroir, hachée, découpée, mixée, sucrée, pétrie, élevée, engrossée, trucidée, émincée, cuite, revenue à la poêle, suivant les recettes de grand-mère, fumée dans la cheminée (ah, non, interdit, particules tueuses), une cuisine de la France profonde haïe des politicards pour ses votes bleu marine et mythifiée par les Verts pour ses Vertus-de-près-de-la-Nature-authentique.

À l’autre bout, un énième décret dont tout le monde s’accorde à dire que c’est l’auberge espagnole dans laquelle chacun peut apporter son casse-croûte (ou caviar fait en Iran) et bricoler ce qu’il veut/peut, parce que les dérogations à l’Authentique sont systématiques.

Une fois de plus les socialistes démontrent qu’ils ne savent pas faire, et que, quand ils font, c’est raté d’avance. La France a besoin qu’on lui foute la paix, comme l’avait judicieusement remarqué Pompidou, natif de Montboudif dans le Cantal.