L’Allemagne remporte le Mondial 2014

La Coupe du monde de football s’est conclue sur la victoire de l’Allemagne contre l’Argentine, par 1 but à 0.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

L’Allemagne remporte le Mondial 2014

Publié le 14 juillet 2014
- A +

Logo de la Coupe du Monde de Football Brésil 2014 (Tous droits réservés)La finale s’est tenue dimanche au stade Maracana, à Rio de Janeiro. C’est la quatrième fois que la Nationalmannschaft décroche le titre suprême.

Les Allemands ont dominé le jeu grâce à un travail d’équipe orchestré par le milieu de terrain Tony Kroos. L’Argentine s’est créée quelques opportunités, grâce aux dribbles de Lionel Messi et de certains autres joueurs. Aucun but n’a été marqué durant le temps réglementaire et des prolongations se sont donc imposées.

À la 113ème minute, Mario Goetze a finalement inscrit un but pour offrir la Coupe du monde à l’Allemagne, pour la première fois depuis son unification et depuis sa victoire de 1990 contre l’Argentine.

Voir le commentaire (1)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (1)
  • Bonjour,
    Petite correction à apporter, la coupe du monde de 1990 s’est déroulé en Italie, mais la finale opposait l’Allemagne à l’Argentine qui s’est aussi conclu sur un score de 1-0 en faveur des Allemands.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
0
Sauvegarder cet article

Par Octavio Bermudez.

L'Argentine, le mystère de l'Amérique du Sud. Comment un pays qui était autrefois le plus prospère du monde peut-il se classer aujourd'hui au soixante-treizième rang (voir figure ci-dessous) ? Il se trouve également à la sixième place de l'Annual Misery Index. Comment cela s'est-il pu produit ? Que se passe-t-il maintenant ?

L'histoire de la façon dont l'Argentine s'est engagée sur la voie de la décadence est une bonne histoire pour une autre fois (restez à l'écoute pour cet article). Pour l'instant, je me ... Poursuivre la lecture

Allons-nous vers une Europe fédérale resserrée autour de l’Allemagne ? Dans un article pour le Frankfurter Allgemeine Zeitung, le chancelier social-démocrate allemand Olaf Scholz vient de décrire sa vision de l’Europe. Il y défend une approche centralisatrice de l’Union européenne et appelle à la fin des veto nationaux afin d’assurer un plus grand poids sur la scène internationale. Mais les politiques écologiques et de défense allemandes passées et présentes montrent que la méfiance doit être de mise.

 

Fin des veto nationaux ... Poursuivre la lecture

Un article de Conflits

To be, or not to be, that is the question : en quelques mots, Shakespeare a fait dire à son prince Hamlet la question existentielle d’être, quitte à souffrir, ou de ne plus être en se rebellant et en risquant la mort. Les Allemands vivent ces jours-ci ce refrain universel du doute : vivre avec le gaz russe ou mourir économiquement sans le gaz russe, telle est la question.

 

Les centrales électriques ne peuvent pas grand-chose

Un vent de panique semble désormais souffler sur l’Allemagne. Alors q... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles